Histoires taboues et histoires de sexe Inceste

Le cadeau libertin de Philippe à Brigitte pour la saint Valentin

Le cadeau libertin de Philippe à Brigitte pour la saint Valentin

                                   La Saint-Valentin de Brigitte.

14 février, jour de la Saint-Valentin. On n’aime pas vraiment ce jour avec mon homme, cette fête commerciale alors qu’on peut se faire des cadeaux tout le temps.

Il est 17 heures, il fait presque nuit, je déteste cette période.

J’ai presque terminé ma journée au bureau quand mon téléphone sonne, j’avoue que j’hésite à répondre…

— Allo Madame Brigitte. ?

— Oui c’est moi !

— Il faudrait impérativement passer réceptionner les commandes pour demain dans les ateliers !

— Ça ne peut pas attendre demain matin ?

— Non ! Impossible, il faut tout vérifier et signer tout de suite !

— D’accord j’arrive !

J’ai bien cru casser mon téléphone en le raccrochant.

Je mets ma veste, il fait froid dans ces ateliers en hiver.

Je sors de mon bureau, tout est presque désert.

Je traverse tous les couloirs, mes talons claquent et résonnent dans les locaux vides.

Un léger courant d’air passe sous ma jupe et me fait frémir, mes bas auto fixant laissent passer l’air entre mes fesses.

J’arrive enfin dans l’atelier où on m’attend !

— Alors, où sont tous ces colis à vérifier ? Où dois-je signer ?

— Par ici, les papiers sont dans le petit bureau, il y fait plus chaud !

J’entre dans le bureau, mes deux livreurs me suivent de près.

En effet, la chaleur dans ce bureau me surprend et je ne m’aperçois pas qu’un des livreurs referme derrière lui la porte.

L’autre me dit : le papier à signer est sur le bureau.

Je commence à lire :

« Ma chérie, pour ta Saint Valentin cette année, pas de fleur, pas de rose, de chocolat…

Je t’offre deux livreurs que j’ai sélectionnés pour toi, je connais tes goûts depuis tout ce temps.

Ils sont à ta disposition et tu peux t’offrir à eux comme bon te semble.

Il doit en ce moment même te regarder et attendre de voir si tu signes le document ou pas.

Voilà le deal, si tu signes, ils savent que tu es d’accord et si tu ne signes pas, tu peux sortir du bureau, ils ne diront rien. »

À la lecture de ces mots, ma respiration s’accélère et je sens une chaleur m’envahir.

Mes pensées se bousculent, un mélange d’excitation et de peur…

L’envie de signer est plus forte que ma raison, je prends le stylo posé à côté de cette feuille, je regarde mes « cadeaux » et… Je signe.

Un des deux livreurs ouvre un PC portable, lance la vidéo et me dit :

Ton homme va suivre tout ce qu’on fait ! Il pose le PC bien en face du bureau où l’autre livreur m’invite à m’appuyer.

« Retire ta veste, il fait chaud, tu seras plus à l’aise »

Il prend mon manteau et le pose sur une chaise, m’invitant à m’asseoir sur le bureau.

Ma respiration s’accélère, je n’en reviens pas de ce que je suis en train de faire.

J’enlève mon pull laissant apparaître mon haut noir entièrement transparent, mon soutien-gorge étant le dernier rempart à la vue de mes tétons déjà tous durs.

— Comment vous appelez-vous, j’aimerais quand même bien le savoir !

— « Michel » me dit le premier qui avait installé le PC

— « Jérémy » enchaîna le second en prenant ma nuque avec sa main pour m’embrasser dans le cou

Michel se plaça derrière moi avec ses deux mains sur mes seins pendant que Jérémy se tenait en face de moi.

J’avais écarté les cuisses pour qu’il puisse se tenir tout près en m’embrassant avec fougue.

Tellement occupée à ressentir la chaleur de la langue de Jérémy dans ma bouche, j’ai à peine senti Michel me retirer mon haut et dégrafer mon soutien-gorge !

Il pinçait à présent mes tétons tout durs pendant que Jérémy se frottait entre mes cuisses ouvertes en m’embrassant.

Cette position fit remonter ma jupe et laissa apparaître mes bas que Jérémy caressait doucement.

Michel me tira en arrière pour m’allonger sur le bureau.

Jérémy se plaça en face de moi, entre mes cuisses, je pouvais sentir son souffle.

Michel commença à sucer mes tétons avec fougue, je sentais Jérémy s’approcher doucement de ma chatte qui commençait à être bien trempée… Par cette situation.

— , Je commençais à trouver cette idée de cadeau très à mon goût…

Michel suçait mes tétons avec une telle force qu’il me tirait déjà quelques gémissements de plaisir, je sentis les doigts de Jérémy commencer à caresser ma chatte au travers de mon string humide.

Il écartait ma fente au travers du tissu…

— Regarde, elle est déjà toute trempée !

À ces mots, je me ressaisis en essayant de retrouver mes esprits pour ne pas perdre tout contrôle quand Jérémy écarta mon string et commença à me lécher, cette sensation me fit oublier toute raison.

J’étais en train de m’abandonner complètement.

— Hum oui comme ça, lui dis-je, j’aime !

Michel se redressa et commença à déboutonner sa ceinture, il fit glisser son jean et son boxer, laissant apparaître une bite large et déjà bien dure.

— C’est ça que tu veux… Dis-le que tu la veux…

— Hum oui, je ne voulais que ça.

Jérémy commençait à me fouiller vigoureusement avec plusieurs doigts quand Michel approcha sa bite de mes lèvres.

J’écartais mes lèvres et Michel posa son gland sur ma bouche.

— Prends-la, suce-moi !

Son gland coulait déjà sur mes lèvres, il n’y avait pas que moi qui étais très excitée par la situation…

Je léchais la goutte qui perlait au bout de son gland quand il commença des mouvements de va-et-vient sur ma bouche…

Hum j’adorais ça.

Jérémy tenait mes cuisses relevées et me léchait bien en profondeur, allant de ma chatte vers mon petit trou. Tout était bien lubrifié.

Je commençais à gémir quand Michel m’enfila sa bite dans la bouche

— Tu aimes ça jouer les salopes ?

— mmmfffff fouiiii, certains mots sont difficiles à prononcer quand on suce une bite … Continue…

Jérémy se releva et me et me pris par les hanches pour me mettre debout, il fit glisser mon string jusqu’à mes talons.

IL me tourna et m’appuya sur la table. Il retroussa ma jupe, écarta mes cuisses et commença à me lécher par-derrière.

Michel se remit de l’autre côté du bureau.

La langue de Jérémy fouillait mon petit cul tout excité pendant que Michel commença à me prendre la bouche.

J’étais hypnotisée, tétanisée, offerte le cul en l’air et prise par la bouche, j’adorais cette sensation !

La langue de Jérémy me fouillait de plus en plus profondément, il glissa deux doigts dans ma chatte trempée et tout ouverte, je gémissais sur la bite de Michel.

mmmmm que c’était bon. Il introduisit un troisième doigt, puis un quatrième en continuant à me lécher le cul.

Michel coulait dans ma bouche, je le branlais fort en gardant son gland entre mes lèvres.

J’étais tellement excitée par la situation et concentrée sur ce membre que je m’aperçus à peine que Jérémy vînt de coller sa bite entre mes fesses, il faisait des va-et-viens…

Entre elles en les serrant contre sa bite avec ses mains.

— Prends-moi, lui dis-je ! Vas-y !

À peine ai-je terminé ma phrase que Jérémy introduit son gland tout doucement et puis il poussa lentement jusqu’au fond de moi.

Un petit cri sortit de ma bouche malgré moi, j’étais prise des deux côtés sur ce bureau, comme une vraie salope.

Mes deux « cadeaux » s’activaient à me limer la chatte et la bouche, j’étais quasi en trans.

Je savais que mon homme regardait par visio et ça m’excitait encore plus… Je dégoulinais littéralement sur la bite de Jérémy !

Impossible de dire combien de temps cette position à durer quand Michel dit :

— Allez tourne toi maintenant, on échange !

Je m’exécutais sans dire un mot et m’allongeais en face de lui les cuisses écartées, la chatte béante, toute dilatée par les coups répétés de Jérémy.

Michel s’agenouilla et commença à me lécher la fente, il était très doué, j’ai cru jouir instantanément.

Jérémy vint placer sa bite sur ma bouche, hum, je suçais son gland trempé de ma mouille, j’aime le goût de ma chatte sur une bite comme ça !

Michel enfonçait sa langue en moi au plus profond qu’il pouvait, il tenait mes cuisses bien hautes en les écartant, j’étais leur chose… Moi qui suis si indépendante et sauvage, j’adorais être dans cette position…

Il continuait en léchant mon clitoris quand je sentis un de ses doigts mouiller mon petit cul, il introduisit son doigt en moi en le poussant doucement jusqu’au fond.

Je sentais que j’allais venir, j’allais jouir, des petits mouvements incontrôlés m’envahirent, je jouissais avec sa langue, son doigt dans mon petit cul et je resserrais l’étreinte autour de la bite de Jérémy, je l’aspirais à fond, il respirait tellement fort que j’ai cru qu’il allait décharger dans ma bouche ; ce qui a bien failli arriver, car il se retira en soufflant…

Michel se plaça entre mes cuisses et commença à me limer fort. Oui, très fort même. Je branlais doucement Jérémy pour le faire durer. Il pétrissait mes seins et les mordillant.

Les boules de Michel claquaient fort entre mes fesses et contre mon petit trou, chaque coup de reins me faisait remontrer sur le bureau, mes seins ballottaient malgré leur petite taille, taille très honorable tout de même.

Je poussais des cris de plus en plus audibles, heureusement qu’il n’y avait plus personne à cette heure !

Tout à coup, j’entendis un râle et simultanément je reçus une giclée de sperme sur les seins, Jérémy venait de me décharger dessus, je continuais à le branler fort et son sperme épais coulait sur ma poitrine et entre mes doigts. Je ne pus m’empêcher de jouir bruyamment, j’étais souillée du sperme de Jérémy pendant que Michel me limait comme un fou.

— Tu veux le mien aussi ? Tu aimes le sperme petite cochonne !

— Hem oui, vas-y, gicle sur ma chatte, mets-m’en partout.

À mes mots, Michel se retira, j’écartais ma chatte en frottant mon clitoris et en étalant le sperme chaud de Jérémy sur mes tétons.

Il se branlait fort en face de moi, je lui faisais mon regard de salope que mon homme adore quand il se mit à gicler, j’étais impressionnée par la quantité de jus que je recevais.

Je me caressais en recevant ce sperme épais sur la chatte sur les doigts et sur mon ticket de métro. J’en avais de partout et j’adorais cette sensation.

— Joyeux st Valentin dit l’un des deux en me tendant des lingettes pour que je puisse m’essuyer.

Je me rhabillais.

— J’espère que tu as aimé ce cadeau, ce n’est pas tous les jours qu’on reçoit des cadeaux comme ça…

— J’ai adoré répondis-je un peu honteuse après m’être totalement abandonnée.

Après les formules d’usage, nous repartîmes chacun de notre côté et je me dépêchais de rentrer au plus vite pour un débriefing câlin avec mon homme en regardant la vidéo de mes ébats dépravés…

Brigitte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

        
postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Supprimer la publicité en devenant donateur

Merci

En devenant donateur, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires taboues rien que pour vous !

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Nouvelle Coquine

Solange 9

Sexe facile

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Histoires lues en ce moment

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accept
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings