Vous êtes ici : Accueil > Le fantasme libertin d’un mari vicieux envers sa femme Chapitre 4
Confession Intime Histoires taboues

Le fantasme libertin d’un mari vicieux envers sa femme Chapitre 4

Le fantasme libertin d’un mari vicieux envers sa femme Chapitre 4

Il est vingt heures quand Pierre entend quelqu’un sonné à l’entrée, il se dirige vers la porte, Nicole est debout dans le salon. Elle l’interroge du regard comme pour dire qui c’est ?
Pierre ouvre la porte, c’est Maurice le beau frère, cependant il est accompagné d’un autre homme, grand plutôt baraqué, il semble plein d assurance, Pierre reste figé comme un con devant la porte car cet homme est d’origine Nord africaine.

Momo lui dit bonjour, Pierre ne lui répond pas. Alors Momo le pousse et rentre dans l’appartement, il invite son compère à rentrer .
– Salut la famille! Je suis dans le coin pour le travail, je suis venu vous dire un bonjour. Je vous présente Karim, c’est un collègue dont je vous ai déjà parlé. Je lui ai proposé de m’accompagner, ça vous dérange pas ?

Dit cette phrase en regardant Nicole.

Elle semble tout aussi gêné que Pierre et lui répondit d’une voix timide que non pas du tout, y a a boire pour une personne de plus. Karim content d être accepté leur serre la main.             – Moi c est Karim, Maurice m’a beaucoup parlé de vous deux.
Pierre n’est pas du tout a l’aise qu’a t-il bien pu lui raconter..
– Sur la route quand, j étais au téléphone avec lui, il n a pas arrêté de parler de vous deux.

Momo lui se tourne vers Nicole.

– Bonjour ma poule, tu vas bien tu t’es reposée depuis la dernière fois ?
– EUH ? Oui, bien sur !

Nicole rougit en disant cela, Maurice se rapproche et la prend dans ses bras par la taille pour lui faire une bise appuyée, étant de profil par rapport à eux Pierre le voit écartés les pans du gilet de Nicole dévoilant à ses yeux son top transparent et sa poitrine gonflée. Momo fait un sourire et un clin d’œil qui veut tout dire.

– J’avais tort de m’inquiéter tu es en forme et plus belle que jamais.
Heureusement Karim est derrière et n’a pu rein voir.

Ils s’installent sur le canapé, en forme de L. Karim près de la fenêtre, Pierre a coté de lui, inconsciemment pour l’éloigner de sa femme, Momo vient s asseoir a sa gauche et Nicole a coté de ce dernier. Ils commencent à boire et à grignoter, Pierre tendu par la situation , Nicole semble l’être aussi. Momo comme à son habitude se montre jovial et monopolisant la parole. Il leur présente plus en détail Karim, un collègue qu’il apprécie. Momo leur explique qu’ils ont décidé d’aller en boîte de nuit après l apéro

Karim lui fait remarqué que les clubs commençaient à être intéressant vers minuit, une heure du matin.

– C’est vrai dit Momo, çà vous dérange pas si on reste un peu ?

– Non ! On passera plus de temps ensemble. Dit pierre en posant sa main sur la cuisse sa femme.

Momo et Karim parlent de leurs travail. De leurs anecdotes, leurs fringues et aussi des histoires de cul. Même si Pierre n’est toujours pas a l’aise. Certaines de leurs histoires le font rire et le détende. Les verres s’enchaînent et Maurice se montre de plus en plus tactile avec Nicole. Croisant le regard de Momo, Pierre lui fait les gros yeux. Il le regarde l’air de dire, ça va, j’ai compris.

Karim s’intéresse à eux, il pose des questions sur notre couple. Depuis combien de temps, comment, où ? C’est Pierre qui lui répond, Nicole se contente d acquiescé. Karim s intéresse à la vue qu’ils ont du salon, elle donne sur un parc, il ne s’adresse qu’a Pierre, lui posant des questions en lui montrant du doigt tel ou tel zone du parc. Maurice lui est centré sur Nicole, il lui chuchote à l’oreille. Pierre ne sait pas ce qu’il lui dit mais ça a l’air de beaucoup amusé sa femme qui se contente de glousser bêtement.

Ça fait plus d une heure qu ils sont là et Pierre commence a trouver le temps. Il commence à être excité, il ne peut s’empêcher de penser à Nicole avec ces deux hommes.

Encore un verre, Karim remarque son ordinateur, il faut savoir que Pierre un joueur d’ordinateur. Karim lui dit que lui aussi joue un peu. Karim lui pose des questions sur les jeux auquel il joue. Pierre lui en parle, il a un nouveau jeu.

– Il est bien ?

– Oui il est pas mal ! Que Pierre lui répond.

– Je l’ai pas encore vu tu peux me le montrer ? Pierre hésite, il lui dit que c est peut-être pas le moment pour ça.

Momo intervient :

– Mais non ! C’est bon moi je vais m’occuper de Nicole. Maintenant Pierre est vraiment pas sûr que ce soit une bonne idée. Karim se lève, Pierre s’ installe au bureau, ils ce retrouvent dos au canapé. Momo et Nicole continue à boire, sa femme est pompette, Momo rigole, la chamaille, ils se connaissent depuis des années. Pierre n’ose rien dire car il a peur de créer un scandale.

Pierre lance le jeu et joue avec Karim a ses côtés qui commente, lui pose des questions sur le jeu, peu à peu Pierre se détend et oublie Momo et Nicole.
– Eh les Gameurs, vous faites bande a part. on va vous laisser la, je vais sortir en boîte avec ma belle sœur .

Dit Momo. Karim lui répond qu’il en a juste pour un moment. Pierre se retourne et voit sa femme avec le gilet à moitié ouvert. Son beau frère ne doit pas se gêner pour mater, Karim marque un temps d’arrêt devant la poitrine visible de la femme.

Maurice est pris d une envie soudaine de manger, avec l alcool pas étonnant. Pierre lui dit qu’ils ont tous faim et que ça leur ferait pas de mal de manger avant de sortir.
– Restez là les gars, avec Nicole on s’occupe de tout ! Dit Momo en se levant et entraînant Nicole derrière lui, ils partent dans la cuisine. Pierre se retrouve donc seul avec Karim.
Ils entendent Momo et Nicole se rigoler. L’ambiance est tout autre dans le salon, concentré sur le jeu, Karim et Pierre ne parlent pas.

Au bout de 5 minutes, Nicole sort de la cuisine en rigolant :

– T’es con Momo ! Je suis toute mouillé maintenant, je vais me changer !

Elle va vers la chambre et on voit Momo la suivre ;

– On va voir ça ?

Il rentre derrière Nicole en fermant la porte. Pierre en est bouche bée, planté sur sa chaise.  C’est Karim qui le sort de sa torpeur en lui demandant s’il peut jouer. Pierre se contente de se lever pour lui laisser la place sans dire un mot, son esprit bout intérieurement. Il entend sa femme se plaindre et Momo lui parler sans comprendre ce qu’il dit. Au moins elle a l’air de ne pas se laisser faire.

Karim lui ne semble pas prêter attention à ce qu’il se passe dans la chambre. Il demande des conseils sur le jeu a Pierre. Il lui dit quoi faire. Il a l air de prendre du plaisir, Pierre, lui n’est pas très a l aise de savoir son beau frère et sa femme dans leur chambre surtout que depuis cinq bonnes minutes, il n’entend plus rien. Pierre n’a qu une envie, de rentrer dans la chambre pour voir ce qu’ils y font. Mais Karim accapare son attention.

Au bout de dix minutes. Pierre semble entendre comme des gémissements étouffés, des chuchotements, il tente de se persuader que c’est un rêve. Karim continue à lui parler, il répond mécaniquement, obnubilé par la situation. Quand Pierre entend le bruit caractéristique du sommier qu’on tape, son visage blêmi, Momo se tape encore une fois sa femme alors qu’il est à coté avec son pote.

Au bout de quelques instants, Karim s arrêta de jouer et regarde Pierre. Ce dernier fait mine de garder une certaine contenance, le plus que l’on peut dans cette situation du moins.
– Tu ne joues plus ? Demande Pierre à Karim. Celui ci le regarde avec un sourire, met sa main sur mon épaule alors que les gémissement de la femme se font de plus en plus en fort.
– T’inquiète pas Pierre,Momo m a tout raconté.
– Hein ! Raconté quoi ?
– Ça fait une semaine qu il arrête pas de m’en parler, comment il a baiser ta femme devant toi, que t aimes être cocufié, et que tu veux que ta femme se fasse baiser par des arabes.

Le sol s’ouvre sous ses pieds, Pierre se sent défaillir. Karim pousse son avantage.

– Pourquoi crois tu que je suis là ? Tu devais t’en douter quand tu m’as vu, non ?

Pierre lui répond un petit oui, la voix tremblotante.
– Allez, on va boire un verre, t’es tout blanc ça va te requinquer ! Il se dirige vers le canapé, Pierre le suit l’air hagard, Karim lui sert un verre et le lui tend.

– Je dois t’avouer que j’étais pas sur que ce soit vrai, mais là ?

On entend bien distinctement Momo et Nicole baiser à coté.

– Y a pas de doute possible, t’es cocu mon gars, Momo m’a proposé de venir, il m’a dit qu’il allait chauffer ta femme, pour voir si y a moyen qu’on se la prenne a deux, là je dois attendre qu’il la persuade de le faire ?
– Hein ? OH ! attend, je suis peut être pas d accord moi. Lui répond Pierre. Karim boit une gorgée de son verre et lui répond :                                                                                                                           – Ta meuf elle aime la bite de Momo, toi c’est les bites d’arabes, je me trompe pas ?

La seule réponse de Pierre est de regarder son verre sans rien dire.

– Tu vas voir, tout le monde vas y trouver son compte.

Ils sont tout les deux à attendre que Maurice qui est entrain de défoncer Nicole appelle Karim pour le rejoindre. Karim regarde vers la chambre et sourit. L’air de dire, on va bien se marrer, il commence à se toucher a travers la braguette :

– Bon sang, elle me fout la trique ta femme à gueuler comme ça. Qu’est-ce que je vais lui mettre, je te raconte pas.

Pierre le regarde se caresser, ne pouvant détacher son regard de son entrejambe.

– Tu veux la voir, après tout c’est toi qui est demandeur. Karim n ‘attend pas sa réponse, il ouvre sa braguette et baisse son pantalon pour dévoiler une queue à moitié bandé mais déjà impressionnante. Pierre a les yeux rivés sur sa bite, l’autre se branle doucement.

– Tu entends comme il la baise ? Elle a l’air d’aimer ça ta femme. C’est une grosse cochonne non ? Pierre reste muet devant tant d’audace. Karim le regarde avec satisfaction.

– Tu penses qu’elle va l’aimer ma queue ?

Pierre est à moitié dans les vapes. Il aurait dû lui dire de partir, de se rhabiller, mais il ne fait rien et il sent même sa queue durcir dans son caleçon, il doit se rendre à l’évidence être cocu l’excite, et le fait bander.
Pierre ne sait pas pourquoi, mais Karim profite de son laxisme pour prendre sa main et la poser sur sa queue. Il lui tient par le poignet et fait les va et vient sur sa bite. Pierre est abasourdi par la situation, les yeux rivés sur sa main qui branle sa bite, il n ose pas le regarder Karim dans les yeux.

Karim lui tient fermement le poignet, Pierre ne peut enlever sa main, le veut il vraiment. Il est comme hypnotisé par sa grosse bite. Les gémissements de Momo et Nicolee continuent dans la chambre. Petit à petit Karim desserre son étreinte, malgré cela Pierre continue à le branler, comme envoûté par cette grosse bite qui va baiser sa femme, il n y a plus de doute.
– MMM ! Ah oui c’est bon, mon pote. Lui dit Karim.

– J’en peux plus d’attendre, ça va me calmer !

Sa bite a encore pris du volume, Pierre ce con, en tire comme une certaine satisfaction à le mettre en condition, bien qu’il n’ai aucune attirance pour les hommes, son fantasme de cocu l’a amené à avoir une obsession pour les grosses bites capable de satisfaire sa femme.
Karim prend ses aises.

– Tu branles bien dis moi, t’as l air d’aimer ça mon cochon ?

Pierre n’ose répondre de peur qu il le prenne pour un pédé.

– Allez , t’en fais pas ça restera entre nous, elle te plaît ma bite d arabe ?

Pierre arrive avec peine à bredouillé un petit oui.

– Oui.

– Tu vas être un gros cocu, elle va plus pouvoir se passer de ma bite après. J ai hâte quelle me suce, elle suce bien au moins ?

– Oui ! Je sais pas peut être ? Mais quel con a peine cette phrase sorti de sa bouche, Pierre le regrette déjà.

– Comment ça tu sais pas, cocu, elle te suce pas ?
Pierre essaye de se rattraper en lui disant que oui et qu’elle le fait bien, mais le mal est fait.

– Tu sais quoi, tu vas me montrer, j ai trop envie de me faire sucé. Ça fait une demi heure que ta femme se fait défoncée, je suis trop excité, tu voudrais pas que je décharge au bout de trente secondes quand même ?

– Non ! Mais ça va pas ! C’est hors de question, je fais pas ça, je suis pas homo !
– Qui t as parlé d homo, t’es juste un cocu qui veut faire plaisir a sa femme, n est ce pas ?

Karim met sa main derrière la nuque de Pierre et pousse sa tête vers son ventre, cette fois il tente de résister mais Karim met de plus en plus de force.

– Allez, mon Pierrot, juste un petit bisou sur le gland, tu voudrais pas que ta femme ne profite pas à fond de ma bite ?
Il doit prendre le silence de Pierre pour un oui, car il force un peu plus et Pierre se retrouve avec la queue de Karim près de ses lèvres.

– Allez un bisou.  Pierre pose ses lèvres sur son gland et les retirent.

– C’est un petit bisou ça, je suis sur que ta femme fait mieux, allez montre moi comment tu fais un gros bisous baveux.

Karim appuie sur la tête de Pierre, il embrasse son gland avec ses lèvres émettant un bruit de succion.

– Ah ! Oui. C est bien là !  Karim lui plaqua sa tête contre son ventre et commence à faire des va et viens vers sa queue, peu à peu Pierre ouvre sa bouche et le gland rentre dans sa bouche.

– L’ ah ! Voilà, c’est bien.

Pierre se rend compte que Karim est entrain de lui baiser la bouche, il est comme soumis à lui, sans résistance. Pierre accepte les pires perversités.
– Suce moi bien cocu, tu l’aimes ma grosse bite d’arabe dans ta bouche de salope, salive bien, ça glisse mieux, tu verras.                                                                                                                                   Pierre s’applique au mieux pour le satisfaire, en espérant que Momo l’appelle et mette fin à son calvaire. Karim ne va quand même pas aller jusqu’au bout ? Pense Pierre.

– Masse moi les couilles, elles sont pleines de jus ! Il prend la main gauche de Pierre et la met sur ses bourses.

Pierre ce fait baiser la bouche, il ce prend au jeu et il y va franchement, il a une grosses partie de la bite de Karim qui faisait des allers retours dans sa bouche. Karim donne des coups de bassin en avant de plus en plus. Pierre comprend que le pire est à venir, au moment où la voix de Momo se fait entendre.

– Oh ! Pierrot, viens voir on a un truc a te demander.
Karim resserre son étreinte et ne relâche pas la cadence.

– Attends Momo, il me montre quelque chose !

– Quoi ? Lui répond Momo.

– Sa maîtrise du joysticks, et je te dis, il est sacrément doué !

Momo rit de bon cœur

– J’en doute pas mais dépêchez vous, j ai besoin de lui ici !

– C’est l’affaire d’une minute ou deux, il arrive ! Karim accélère le mouvement et se met en même temps à se branler.

– Ça fait une semaine que j ai pas baiser, vaut mieux que je décharge avant, comme ça je serais plus à l aise.

Devant d’inéluctable, Pierre tente de redresser la tête. Mais Karim m’en empêche.

– T’es con, fais pas ça, je vais en avoir partout et ta femme va se douter de quelque chose.

Docilement Pierre reprend sa fellation et continue avec entrain que Karim jouisse.

– C’est bon cocu suceur de bite, t’es comme un chauffeur de salle, tu prépare la bite pour ta femme. Pierre avec une fierté intérieur sent le ventre de Karim se crispé, sa bite se contracte et les premiers jets fusent dans sa bouche .

Karim ne mentait pas, il n’avait pas baiser depuis longtemps, c’est la première fois que Pierre suce une bite et il a du mal à tout avaler, une partie du sperme sort de sa bouche et glisse le long de la bite.

– Allez lèche bien avec ta langue pour me nettoyer ! Pierre parcoure toute la bite avec sa langue.

– Et bien ! Mon cochon, tu tes bien débrouillé. En plus t’as la bouche aussi humide qu’une chatte.

J’ai la bite qui brille.  Karim se lève, et se dirige vers la chambre. La queue toujours droite et il fait signe a Pierre de le suivre. Ce dernier se lève à son tour, tout chamboulé par ce qu’il vient d arriver et le suit…

Karim se tient devant la porte de la chambre, ou l’on entend les gémissements de la femme entrain se subir sans nul doute les assauts de Momo. Karim a toujours son haut mais il a enlevé son pantalon et caleçon ainsi que ses chaussures, il  fait signe a Pierre avec la main d’ouvrir la porte. Karim a sa bite toujours en érection malgré le fait qu’il ait joui dans la bouche de Pierre quelque secondes plus tôt.
Pierre rentre dans la chambre la lumière du salon fait place à la pénombre, les cris de sa femme retentissent très fort dans la pièce, les grincements méthodique et répétitif du sommier accompagnent comme une horloge suisse les gémissements de Nicole.

Nicole est sur le dos, son beau frère est sur elle, le corps de ce dernier la recouvre complètement, il la prend en missionnaire, il prend beaucoup d’élan pour lui mettre des gros coups de bites, Pierre voit sa queue sortir et rentrer complètement dans la moule de sa femme, ses couilles tapent sur les fesses de Nicole qu’il tient avec ses mains pour les pousser et aller plus loin encore dans son ventre. Par-dessus de l’épaule de son beau frère, Pierre peut voir le visage de sa femme, elle est en sueur, les traits marqués par le rictus de la jouissance que lui procure Momo.

Pierre savait bien à quoi s’attendre en rentrant mais la vision de sa femme se faisant baiser de cette manière par son beau frère, provoque en lui un mélange de honte et d’excitation.
Ils en sont là, Karim qui se touche la bite excité par le spectacle et Pierre a regarder sa femme le faire cocu devant lui. Et cette fois ci il n’a pas donné son accord, pas explicitement du moins, c’est Momo et Nicole qui en ont décidé sans le consulter, cela fait plusieurs mois qu’il en parlait de ce fantasme à sa femme, preuve en est devant lui qu’elle l’a bien plus écouté qu’il ne le pensait.

Momo continue à besogner sa belle soeur comme un métronome depuis qu’ils sont entrés dans la chambre, sans se préoccuper d’eux. Karim lui met un coup d’épaule pour lui faire comprendre de signaler leur présence.
– Euh, Momo t’exagère pas un peu là ? Ce n’est sûrement pas la phrase qu’il aurai dû dire à ce moment mais c’est encore une fois sorti tout seul.
Karim se met à rire, et Momo tourne la tête vers Karimqu’il voit à moitié nu, il lui sourit d’un air entendu.
– Ah ! Ah ! Je vois qu’on n’a pas été très discret, vous nous avez entendu , désolé Pierre mais je n’ai pas pu résister, en même temps fallait pas lui demander de s’habiller comme ça, franchement tu te doutais bien que j’aurais envie de baiser ta femme avec son haut transparent et ses beaux seins, surtout après ce qu’il s’est passé la dernière fois.
– Oui !Mais c’était diffèrent, t’avais eu mon accord !

Momo se relève et sort son sexe du puits d’amour de Nicole, il est trempé de cyprine, il n’y a aucun doute que la femme est très excitée.
Momo surprenant le regard de Pierre sur sa queue et la regardant à son tour avant de le regarder à nouveau dans les yeux :

– Comme tu peux le voir, j’ai déjà l’accord de ta femme pour la baiser et toi tu veux ou j’arrête et on vous laisse tranquille ?
– Bah ! Non maintenant que vous avez commencé.
– T’es OK ? Pour Karim, qu’il participe ?

Pierre regarde Karim mater sa femme, cette dernière profite de cette accalmie pour se reposer un peu, coincé par ce qui vient de se passer entre Karim et Pierre il ne peut pas refuser.
– Oui ! Oui ça me va, si ma Nicole est d’accord ?
Pierre regarde sa femme qui lui répond :

– C’est surtout toi qui veut mon chéri, c’est pour te faire plaisir que je suis d’accord!Tu veux que je me fasse baiser par deux hommes devant toi, surtout que le pote de Maurice a déjà l’air très excité, ça serait malpoli de refuser ?
– Oui ma chérie, je le veux bien.
– Tu l’as toujours voulu n’est-ce pas ? t’attendais que ça ?
– Je sais pas, peut-être ?

– Bon c’est pas tout ça, mais je t’ai pas fait venir pour rien. Dit Momo

– J’aimerais sodomiser ta femme, tu sais que j’adore ça, prendre les culs. Ta femme est d’accord, et toi, tu veux bien ?
Nicole n’avait jamais voulu que son mari la prenne par derrière, il avait tenté quelquefois de lui mettre un doigt dans les fesses ou de lui caresser l’œillet, à chaque fois elle écartait sa main, en lui disant que c’était pas son truc.
– Je ne sais pas, c’est que… ?
– Je sais, elle m’a dit pour toi, alors ? Momo attend une réponse.
– Bon ben oui puisqu’elle est d’accord.
– Ah super tu vas voir ça va lui plaire ! Et a toi aussi.

Maurice se positionne sur le dos, couché ainsi, il invite Nicole à se mettre sur lui, elle l’enjambe, prend sa queue dans la main et la positionne à l’entrée de son puits d’amour et s’enfonce d’un coup jusqu’à la garde.
– T’as vu ça Karim, je t’avais pas menti regarde moi cette paire de seins qu’elle se paye ma belle sœur, elle adore qu’on lui pelote les tétons !
– Ouais ! Mon gars que t’avais pas menti, tu baises sa femme devant lui et il ne dit rien, il aime ça en plus le cocu. Il était tout excité dans le salon et il savait plus ou se mettre ce con !

Karim et Momo rirent de bon cœur, Momo met des gros coups de bites à la Nicole qui se soulève faisant bouger ses seins de manière excitante.
– Putain la salope, je peux toucher ? Demande Karim.
– Vas y tâte la marchandise, mon pote. Karim prend les seins de Nicole à pleine main pendant que Momo continue à lui mettre des coups de bites qui la fait décoller, il pince ses tétons entre ses doigts, pelote ses seins en enfonçant bien ses doigts dans la chair.

– Ça ferait bander un mort ! une poitrine comme la sienne. S’excite Karim.
– Carrément, Pierre reste pas inactif, participe un peu, Ta femme est d’accord pour que je la sodomise, mais elle a un peu peur vu qu’elle l’a jamais fait avec toi et puis y la taille de ma bite aussi, tu vois ce que je veux dire…
– Oui… Euh ? Pas trop, enfin tu veux dire quoi ?
– Je lui ai dit qu’avec une bonne préparation ça faciliterait le passage. Répond Momo.
– Ah et quel genre de préparation faut faire ?
– Tu vas lui lécher le cul pour bien le mouiller, ça va me faciliter la tâche, tu serais un très bon mari si tu faisais ça.

Quel culot quand même, a le Momo. Lui demander de préparer sa femme pour qu’il l’encule, Pierre n’en revient pas.

Momo s’impatiente devant l’absence de réponse de son beau frère.

– C’est ça ou je lui pète le cul à sec, et ce n’est pas à moi qu’elle va en vouloir d’avoir mal au cul, je peux te le dire !
Vaincu encore une fois, Pierre s’exécute et se dirige vers le lit, il se positionne derrière sa femme. Momo attrape Nicole par les épaules pour qu’elle se colle à lui et lui écarte le cul, laissant apparaître sa raie et son œillet bien visible.
– Ah oui, ma Nicole ton mari va gentiment préparer ton petit trou, c’est pas un mari aimant ça, hein?Le tout accompagné de coup de bite bien senti pour bien montrer qui est le patron.
– OOOH….AAH….MMMM…T’es un salaud, ça vous excite ça ! Gémit Nicole.

Pierre approche sa tête du cul de sa femme et entreprend de lui lécher l’anus, il passe sa langue autour de son petit trou, fait de mon mieux pour l’attendrir. Momo continue de la baiser, il lui met des claques sur les fesses, la traitant de chienne qui va se faire enculer comme une salope.
– Putain mon gars, t’es un vrai de vrai toi, tu l’as baise depuis tout à l’heure-là ? Dit Karim a Momo qui continue son ouvrage.

– AH ! AH ! Non, j’ai pris mes précautions je lui ai déchargé dans la bouche avant !
– Ah ouais ! Je comprends mieux, t’as raison, y a pas mieux pour bien s’occuper d’elle, et c’est pas son cocu qui dira le contraire, n’est-ce pas toi ?

Pierre comprend qu’il s’adresse à lui mais il ne veut pas répondre à sa provocation de peur qu’il en dise plus. Il s’applique à sa tâche, l’anus de Nicole semble se détendre de plus en plus, il insère sa langue petit a petit dans l’entrée de son jardin secret. Nicole gémit sous les coups de bite de Momo et sous ses caresses.
– OOUUHH ! AAARRF ! OOUIII ! Salauds, vous me faites jouir tout les deux, continue mon amour lèche moi le cul c’est BOOONNN !
Pierre sent une main le prendre par les cheveux et lui pousser la tête dans le cul de sa femme, elle le tient fermement et appuie fortement pour que son visage soit collé contre le cul de Nicole.

– Allez le cocu, prépare bien le cul de ta femme, t’as entendu ce qu’elle t’a dit ! Elle veut se faire prendre par des grosses bites bien dures.
Pierre a le nez écrasé contre la raie fessière de sa femme, tel un cocu soumis qui obéit au bon vouloir aux désirs de sa femme, il se retrouve dans cette situation qui va bien plus loin que ce qu’il avait pu fantasmer, et ça l’excite énormément.
– Allez lèche bien son trou du cul, on a hâte de le remplir, toi aussi cocu ? Dit Karim.

La bouche collée contre le cul de ma femme, Pierre ne peut que marmonner dans sa bouche.
– OH ! Mais oui ! Toi aussi t’as envie, t’es aussi cochon toi hein !
– Putain oui vas y mon pierrot, ça fait une semaine que j’attends ça.
– Pourquoi tu l’appelle ton beauf Pierrot ? Lui ce qu’il veut c’est qu’on l’appelle cocu, hein cocu ! »
Karim en disant cela tire la tête de Pierre en arrière par les cheveux :

– Alors cocu !!
– Oui…. Oui appelez-moi cocu.
– AH ! Ah!Le salaud, ça l’excite en plus ? Dit Nicole.
– Ton mec, ton cocu veut être traité comme tel. Répond Karim.

Momo excité par les propos de Karim augmente la force de ses coups de bites, les fesses de Nicole bouge en tout sens. Sous la force des assauts, la queue de Momo sort de la grotte de la femme et vient se loger entre les deux globes fessiers de celle ci. Pierre a un mouvement de recul en sentant la bite se glissée entre son visage et le cul de sa femme, mais Karim repousse sa tête dans la raie du cul de sa femme ; il ne peut empêcher la bite de Momo d’aller et venir le long de sa bouche.

– Allez t’arrête pas, cocu, ton pote veut vérifier que le travail est bien fait. Lui dit Karim.

La queue de Momo continue de coulisser entre les fesses de sa femme, pendant que Pierre continue à lécher. Il met des coups de langues sur l’œillet de sa femme et sur la bite de Momo, ce dernier pousse sa bite en avant, Pierre se retrouve à avaler une partie du gland.
– Voila c’est bien cocu, sa bite est déjà prête vu comment ta femme l’a lubrifié, mais une petite finition ne fait pas de mal ! Lui dit Karim.
Là Pierre n’est pas à l’aise, son beau-frère a l’air d’apprécier de se faire sucer par Pierre.

Pierre a peur de la réaction de sa femme, il n’avait jamais parlé de ça avec elle.

Momo lui continue, Pierre voit parfois son gland juste devant ses yeux.
– Bon, je suis prêt moi, et toi, en s’adressant à Nicole, t’es prête ?
–  Y a qu’un moyen de le savoir, je crois, Lui répond Nicole.

Maurice prend Nicole par les fesses, la met sur le côté, se lève et la met à quatre pattes. Pierre c’est relevé, Momo l’écarte du bras :

– laisse la place toi !

Pierre s’éloigne. Momo est sur le coté par rapport à Nicole. Il contemple son œillet, lui caresser les fesses, glisse ses doigts le long de sa raie, enfonce un doigt, Nicole a un mouvement de recul

– Alors qu’est ce qu’on a dit la dernière fois hein !

Nicole se laisse faire, Momo enfonce un peu plus son doigt qu’un autre rejoint. Karim pose une main sur l’autre fesse et aide Momo a bien écarté le cul de la femme. Il regard Pierre avec un sourire ironique l’air de dire, elle va prendre chère.
– Elle attend que ça cette chienne ! Dit Karim excité.

– Je veux, ça fait une semaine que je lui ai dit que j’allais l’enculer.
– Quoi ! Comment ? S’écrie Pierre. Momo le regarde.

– Dans la cuisine, le lendemain, j’ai dit à ta femme que je lui prendrai bien le cul, elle était plutôt réticente, mais quand je lui ai mis mes doigts dans la chatte et titiller l’œillet. Elle ne l’était plus autant, tu peux me croire.

Le salaud se dit Pierre dans sa tête, il avait tout manigancé et sa femme était de mèche. Mais c’est à lui qu’il en veut, après tout c’est lui qui a poussé sa femme a couché avec son beauf, qui lui a dit que ça l’exciterait si elle donnait son cul à un autre. Il faut bien l’avouer, Pierre est tout excité par la scène, lui qui désirait être cocu, il ne peut pas rêver mieux.

Momo se met derrière Nicole, caresse ses fesses comme on flatte la croupe d’une jument.

– Allez ma belle détend toi, ça va bien se passer. Il écarte la fesse droite de sa main gauche et prend sa bite dans la main droite et commence à la diriger vers l’anus de Nicole. Pierre est là avec Karim et ils regardent Momo qui s’apprête à sodomiser sa femme. Maurice a le visage du conquérant sur de sa victoire.

Momo, donne quelques coups de reins dans la grotte dilatée et débordante de cyprine. Il positionne son gland tout visqueux, à l’entrée du cul de la Nicole.

Aussitôt Nicole pense : Oh mon Dieu, il va m’enculer !

Momo pose une main sur sa hanche et  présente son gland à l’entrée de son anus puis  pousse lentement. Elle pousse un cri de douleur pensant qu’il est en train de lui déchirer le cul.

Arrivé au point de blocage, il recommence a pousser, sans réussite au départ, puis tout d’un coup les dix centimètres restés dehors disparaissent au fond du cul de Nicole qui pousse un couinement de jouissance et de douleurs mêlées.
Arrivé à ses fins, Momo savoure sans bouger laissant la femme s’habituer au corps étranger…  Puis Momo commence  à aller et venir sans tenir compte de ses sanglots.

Son anus, que Nicole croit écartelé, commence à se dilater et la douleur devient plus diffuse. Momo alors accélère la cadence pour lui défoncer le cul tandis qu’elle gémit de douleur. Il change de tactique, s’arrête pour la faire aller et venir sur sa queue en la tenant toujours par les hanches et ses cheveux coiffés commencent à se balancer tandis que ses seins ballottent en cadence. La chaleur générée par la douleur commence peu à peu par devenir du plaisir et les gémissements de Nicole ont changé de nature.

Nicole est méconnaissable, bouche ouverte mais muette, devant cette sensation nouvelle et qui bouleverse tous ses sens, sentant monter quelque chose d’inconnu le long de sa colonne, quelque chose qui va bientôt la faire hurler de plaisir. Les cris rauques recommencent à sortir de ses lèvres, de plus en plus forts au rythme de la cadence et de l’amplitude des mouvements de la bite de son beau frère qui ressort de plus en plus loin avant de replonger dans ses profondeurs anales.
Nicole semble entrer en transe, elle se met à hurler sa jouissance en se cabrant, un liquide transparent se met à gicler de sa chatte. Elle connaît pour la première fois les délices de Sodome, se lance dans une logorrhée, qui ne lui ressemble vraiment pas :

– Ah mon Dieu, il est dans mon cul… OUIIIII ! C’est trop bon… Trop bon de se faire enculer !

– Tu vois mon chéri, Momo sodomise ta femme, regarde bien !

Pierre ne voit que ça, il est aux premières loges.

– Tu aimes ça petite chienne ?

– Oui ! Momo lui pince une fesse.

– Oui quoi ? Dit le que tu aimes te faire enculer salope.

– J’aime me faire enculer Momo !

Nicole continue à s’empaler sur son membre dur en poussant de soupirs et en ponctuant mes mouvements de :

– OOH ! OUIII ! MMM ! C’est BON !

Momo redouble d’ardeur, Nicole se laisse démolir le cul.
Il se met à rugir et commence à éjaculer tout au fond de son ventre. Pendant un temps qui parait très long a Pierre, il se vide, remplissant le cul de sa femme sans discontinuer. Un orgasme m’emporte Nicole quand elle sent des jets brûlants se répandre dans son intestin.
Puis enfin, il se retire laissant un trou béant de taille impressionnante, d’où s’échappe son sperme. Nicole reste à quatre pattes, pantelante, elle sent du sperme sortir de son trou du cul béant et couler sur une de ses cuisses.

S’est le signe qu’attendait Karim pour la prendre enfin  malgré son membre de taille imposante.

Il fait glisser sa bite sur les cuisses Nicole le afin de l’enduire de ce lubrifiant naturel. Il présente son gland contre la petite porte entrouverte des ses reins.
– Tousse !
– Hein ?
– Tousse plusieurs fois !
Elle s’exécute, et à chaque toussotement elle sent son sphincter s’écarter et le gland entrer en elle. Une fois le gland passé, Karim entre entièrement d’un coup sec jusqu’à ce que ses couilles viennent buter contre sa grotte trempée.

Une nouvelle queue dans son cul, elle ne sait plus où donner de la tête. Nicole a décidé de boire le calice jusqu’à la lie !
Elle n’est plus vierge de l’anus, mais elle a un peu mal, plus il la pilonne plus le plaisir monte.
Il ne faut peut de temps pour que Nicole jouisse à nouveau, une fois puis deux. Quand Karim se sent venir, il prend fermement les seins dans ses mains et accélère la cadence.
Il crie bien fortement sa jouissance et s’épanche abondamment au fond les entrailles de Nicole. Elle pousse un grand cri de jouissance quand elle sent le sexe pulser à l’intérieur de son étroit conduit, et le sperme en jaillir !
Karim se retire, se redresse et regarde Nicole qui lui sourit, l’anus bien dilaté d’où un filet blanc qui suinte.
Instinctivement il dirige le téléphone vers cette sublime scène.
– Quoi ? Salaud, tu as tout filmé ???
– MMM !! Non non, j’ai aussi pris des photos, l’on va se revoir.

– Jamais, je ne suis pas une…. !!!

Les deux hommes continuent ainsi pendant au moins deux heures à la doigter, la baiser, l’enculer, sans qu’elle ne refuse quoi que se soit, la faisant boire quand eux boivent, la faisant jouir et crier de multiples fois. Ils rigolent de la béance de ses orifices, disant que ce n’est qu’un début, s’amusant à tourmenter son clitoris jusqu’à son orgasme, l’étouffant avec leurs bites, lui jutant dans la bouche, qu’ils lui font lécher, font rougir les fesses à force de les claquer. Elle avale ce soir là beaucoup de foutre, pur ou mélangé à ses secrétions vaginales ou anales…
Ce jeu dure longtemps, ils jouèrent tous les deux le rôle du pourfendeur. Le corps de Nicole est couvert de chaire de poule devant tant de jouissance, elle halète et crie son plaisir malsain allant au devant des pals qui lui ouvrent les fesses de plus en plus profondément. . .Puis sous les assauts de Karim sa moule éjacule une seconde fois et elle retombe inerte, comme épuisée par tous ses orgasmes.

Enfin rassasier, ils finissent par la laisser en paix et sont parti.
De son côté, Pierre éjaculé dans son slip, sans se toucher rien qu’en assistant a la débauche perverse de sa Nicole, et surtout en s’étant aperçu du plaisir qu’elle a eu à être forcée et soumise à ces deux hommes.

Alors fièrement, Nicole se lève, les cheveux emmêlés, le corps luisant de sueur, le rimmel a coulé sur ses joues, elle regarde le sperme des deux hommes couler de son cul et de sa grotte, aux trous dilatés, le long de l’intérieur de se cuisses :

– Alors, j’espère que ça t’a plu mon cocu chéri ! Et ce n’est que le début ! Tu as vu ta femme comment elle s’est fait mettre !

– Merci mon amour, sans toi je n’aurais jamais connu ça. Alors si tu veux me prendre par derrière, j’ai gardé leurs semence bien au chaud dans mes entrailles pour toi.
Ils vont se coucher rapidement . Pierre ce fait une joie de s’enfoncer dans ses reins encore garni de la semence de Momo et de Karim. Après avoir mélanger son sperme avec celui de ses derniers visiteurs. .

Allongée dans le lit Nicole repense à la soirée, d’abord choquée par ce qu’elle a subit, elle en ressent maintenant beaucoup de plaisir. Tout en se remémorant la scène de la soirée, Elle fait vagabonder ses mains sur son corps et se caresse jusqu’à l’orgasme. Une fois apaisée et détendue  ils ce sont endormi rapidement.

Effectivement, ils vont, elle et lui, s’enfoncer dans des avilissements qui ne fait que commencer…

Sam Botte

La suite demain soir même heure ! 

Bonne soirée

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Rencontres

Webcam Skype

telrosegol

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps