Vous êtes ici : Accueil > Le long voyage coquin d’un couple libertin amateur Partie 1
Confession Intime Histoires taboues Récit érotique

Le long voyage coquin d’un couple libertin amateur Partie 1

Le long voyage d’un couple libertin amateur Partie 1

Voici une nouvelle aventure de Brigitte et de Philippe.

Tout d’abord une petite présentation avant de vous raconter l’aventure qui est arriver à mon épouse Brigitte en avril 2016. (Petite précision ces récits nous les composons ensemble)
Nous sommes un couple marié depuis 30 ans, Brigitte 50 ans et moi-même Philippe 53 ans et avons deux enfants un garçon Damien 24 ans et une fille Julie 22 ans. Nous sommes une famille naturiste, naturisme que nous pratiquons non dans les camps mais à domicile ayant la chance d’habité dans un endroit isolé en lisière de forêt et à l’écart de toute maison voisine la première se trouve à 150 mètres ce qui nous permet de pratiquer tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, la propriété étant entourée par une haie ce qui nous met à l’écart de toute vue indésirable. Ainsi nous vivons toute l’année dans le plus simple appareil en famille (les enfants ont été habitué depuis le début à ce mode de vie). Brigitte ainsi que Julie sont aussi des adeptes du sans culotte.

Mon mari Philippe 48 ans à l’époque était en cure à Amélie Les Bains depuis 2 mois et il allait bientôt rentrer à la maison. Il m’a appelé la semaine d’avant si je ne voulais pas passer quelques jours de vacances avec lui avant de rentrer à domicile. Bien entendu j’acceptais volontiers son offre, contente de le revoir et enfin de pouvoir de nouveau le prendre dans mes bras après cette longue absence. Je lui aie indiquer que je partirais le lundi dans la soirée après mon travail, après avoir pris ma douche et avoir mis sur mon dos une robe courte décolletée à fines bretelles et un gilet. Deux bouteilles d’eau et un sandwich pour ce soir pour le petit déjeuner et le déjeuner je trouverais bien des restos. J’avais embarqué dans mon sac de voyage à vraie dire pas grand-chose en tenue vestimentaire deux robes deux jupes dont une mini quelques t-shirts mes affaires de toilettes et deux godes. Bien entendu pas de culotte et un soutien-gorge que je ne mettrai qu’en cas de besoin.
J’ai embrassé les enfants et j’ai pris la route direction le sud. Je prévoyais l’arrivée à Amélie dans la soirée de mardi. Tout allait bien j’ai fait les premiers 100 km sans bouchons le temps était beau le soleil se couchait et je chantonnais avec les airs diffusés par la radio. Je me trouvais actuellement entre Colmar et Belfort sur la rd 83 et je cherchais un parking pour faire une petite pause et je me suis dit pourquoi pas faire un peu de tourisme et visiter les petits village viticole Alsacien je trouverais bien un endroit pour ma pause et je rattraperais la 4 voies plus loin. Je m’étais arrêter sur un petit parking à l’entrée d’un village. Pause pipi, pause casse-croute et il était grand temps de partir. Mais une mauvaise surprise m’attendait en voulant embrayer pour passer la vitesse crac la pédale se trouvait sur le plancher impossible de partir.

J’étais paniquée ne savait pas quoi faire et personne dans les environs, si j’allais voir s’il y a un garage dans le village et si à cette heure il y a encore quelqu’un. Le village était à 200 m et en arrivant un vieux monsieur était assis devant sa porte. Bonsoir monsieur je suis en panne Est-ce qu’il y a un garage dans le village ? Il me dit oui avec son accent alsacien à la sortie à gauche mais il est fermé à cette heure. J’avais remarqué que le grand père lorgnait mes jambes dénudées. Je ne vais quand même pas passer la nuit dans ma voiture je vais quand même aller voir ce garage avec un peu de chance il y a encore quelqu’un. Pour remercier le grand père j’ai troussé ma robe lui dévoilant ma chatte. Il n’en revenait pas le pauvre c’était peut-être sa première chatte qu’il a aperçu depuis longtemps. J’ai rabaissé ma robe et je suis allé au garage. De l’extérieure plus de lumière Et aucun bruit, zut la poisse totale que faire. J’ai regardé les heures d’ouverture affichées sur la porte pas avant 8 h déçue j’allais faire demi-tour lorsque la porte c’est ouvert et un monsieur en combinaison de travail est sortie. Bonsoir Monsieur vous êtes le garagiste ? Oui bonsoir madame que vous arrive-t-il ? Lui expliquant ce qui m’arrive il me dit ok je vais vous tirer votre voiture jusqu’ici mais d’après ce que vous me dite c ‘est l’embrayage ou le maitre-cylindre, mais de toute façon ce soir je ne peux plus rien faire car vous voyez c’est un tout petit garage et je n’ai qu’un mécano. Attendez-moi je cherche la camionnette. Il a sorti la camionnette je suis monté à ces cotés et en cours de route j’ai demandé s’il y a un hôtel dans le village il m’a dit non mais je vais trouver une solution et à ce moment nous sommes arrivés à hauteur du grand père qui toujours assis devant sa maison passait son temps à compter les mouches. Voilà peut être la solution il s’arrêta le salua et lui demandait : Salut Albert, toi qui es seul dans cette grande maison tu ne veux pas héberger madame pour une nuit sa voiture est en panne ? D’abord hésitant il a dit d’accord elle peut venir. Le garagiste lui dit merci, je vais dépanner sa voiture et je te l’amène. Pour remercier le garagiste je me suis arranger qu’une des bretelles tombe sur mon bras délivrant un sein comme Sophie Marceau l’a fait lors de la montée des marches au festival. Arrivé à la voiture je suis sortie de la voiture un sein libre remontant la bretelle seulement au moment d’ouvrir la voiture. Il m’a remorqué jusqu’au garage j’ai récupéré le sac de voyage puis il m’a ramené chez le grand père. Pour le saluer je lui ai fait la bise sur la bouche. Il était tout ému et me dit de passer demain matin à 9 heures il aura fait le diagnostic de la panne. Le grand père tout content ne lâchait plus son regard de mes jambes et de mes fesses rebondis sous ma robe moulante, Il me fit entrer pour m’amener à la chambre je roulais mes hanches et ce qui arriva, arriva distrait par la vision qu’il avait devant lui il trébucha et se rattrapa pour ne pas tomber à ma taille ayant son nez collé à mes fesses. Papy faite attention qu’est-ce qui vous trouble ainsi ? Ben vous ! Qui moi ? Oui ton cul tes jambes il me dit cela en bégayant terriblement troublé par ce qui lui arrive. Il me montra ma chambre me montra ou sont les toilettes et me dit que si elle veut manger le frigo est la et demain matin il me fera le café. S’il me faut quelque chose je n’ai qu’a appeler et il me dit qu’il se prénomme Albert. Merci Albert moi c’est Brigitte.

Bonne nuit Brigitte tout en quittant la chambre. Bonne nuit Albert il resta là sur le pas de la porte lorsque j’ai fait glisser ma robe. Toute nue debout à 4 m papy il était comme paralyser comme s’il n’avait jamais vu une femme nue. Vient approche papy, il s’approcha de moi je lui pris sa main la posa sur un sein il était-là ne savait plus quoi faire, caresse moi stp papy timidement il prit mon téton entre ces doigts le chatouilla et soudain il approcha sa tête et le prit en bouche. J’étais toujours debout, papy passait maintenant d’un téton à l’autre tandis que ma main se posa sur son sexe à travers son pantalon. Il repoussa ma main me faisant comprendre qu’il ne pouvait pas ou ne voulait pas qu’il n’avait plus d’érection depuis bien longtemps. Je n’insistais pas puis il est sorti de la chambre et est parti se coucher. Quant à moi il me restait le gode ou mes doigts pour me faire jouir. Cependant je n’avais pas le cœur à cela ce soir je me suis couchée me suis endormie.
Soudainement je fus sortie de mon sommeil par une douce sensation dans mon bas ventre comme si quelqu’un s’occupait de ma chatte, ou ce n’était qu’un rêve ou alors c’était la réalité pour m’en assurée j’allumais la lampe de chevet et j’étais découverte le drap qui me couvrait avait disparu. Je levais légèrement ma tête aperçu la tête de papy essayant de se frayer entre mes cuisses j’ai écarté mes cuisses pour lui faciliter la tâche il me léchait mes lèvres sur toute sa longueur et ses mains les écartaient. Sa langue s’introduisait puis ressortait, je gémissais une de mes mains s’est posé sur sa tête et l’autre je pétrissais mon sein puis sa bouche à trouver mon clito qu’il a pris entre ses lèvres pour l’aspirer le mordre ce qui m’a vite amené à une jouissance bruyante. Et pour le remercier du bien qu’il m’ait fait j’ai voulu lui faire une fellation même si je constatais que son sexe tout ramolli n’a pas augmenter de volume, papy ne voulait pas. Bref je n’insistais pas et regardant l’heure il était temps pour moi de me lever de m’apprêter et d’aller au garage.

J’aurais bien voulu prendre une douche mais il n’avait qu’une baignoire et un chauffe-eau fonctionnant au bois qu’il n’avait pas allumé j’ai fait une toilette sommaire me suis maquillée et je l’ai rejoint pour le petit déjeuner qu’il avait préparé. Papy avait l’air étonné que je prends mon petit déjeuner toute nue. Je lui ai expliquer qu’étant naturiste je ne m’habille que pour sortir. Je suis retournée dans la chambre j’ai remis ma robe pris mon sac et je l’ai remercié comme je l’avais fait la veille en troussant ma robe mais cette fois ci il avait le droit de caresser ma chatte pendant que je lui fais un gros bisou en guise d’aurevoir. J’ai baissé ma robe et je suis partie au garage.

Arriver devant le garage je reçois un appel de Philippe, (hier soir je ne suis pas arrivée à joindre son portable soit qu’il l’avait éteint ou il n’avait pas de réseau ce fut le cas ce matin). Il me croyait déjà après Lyon sur l’autoroute d’après l’estimation qu’il avait faite, alors que je n’avais fait que 150 km environ. Je lui ai raconter ce qui m’arrive et que je suis devant le garage je ne connais pas encore l’étendue des dégâts. Ecoute chéri rappel moi d’ici 15 minutes j’aurais plus d’info. Il m’a dit qu’il va sortir se promener dans le parc et qu’il aura peut-être du réseau. Raccroche chéri je te fais un gros bisou là où tu le désir aujourd’hui (c’est notre rituel). Bien entendu je ne lui ai pas dit pour le papy et il ne m’a même pas demandé ou j’ai dormi cette nuit. Bien entendu je lui raconterai tout plus tard.

Je pénétrais dans le garage au bureau personne, une porte entrouverte donnait sur l’atelier ou j’entendais de la musique j’attendais un moment dans le bureau mais personne ne m’a entendu alors je me suis autorisée à passer la porte entrouverte et là toujours personne pourtant j’entendais un cliquetis mais que je n’arrivais pas à situer car la musique émanant d’un poste radio couvrait le reste. C’était un tout petit garage ancien à deux travées, la première travée se trouvait ma voiture sur le pont élévateur capot ouvert, la seconde travée une voiture sur une fosse. Ah le cliquetis provenait de là je me suis alors approché tout prêt de cette voiture et c’est là que j’aperçu non pas le garagiste mais cela devait être son mécano qui s’affairait dans la fosse.
Il me tournait le dos lorsque je me suis adressé à lui. Euh vous m’avez effrayé, bonjour mad…. Il est devenu comme muet et moi je n’ai même pas pensé à ce que de là où il se trouvait il avait vue sur ma chatte et mes fesses. J’arrive madame il sorti de la fosse me toisa et me demanda si c’est pour la Clio. Oui jeune homme, il devait avoir 25 ans beau et je remarquais une bosse qui se formait dans son bleu de travail. Il me dit que le patron est parti en dépannage et qu’il passe en même temps récupérer des pièces. Il en a pour longtemps ? Je ne sais pas tout dépend du dépannage. Cependant votre voiture a un problème grave. Aie ! La poisse il me demanda si en roulant je n’ai pas entendu un bruit bizarre comme un choc ? J’ai réfléchi un petit instant et je me suis souvenu qu’à l’entrée du parking ou il devait y avoir des travaux qui ont été combler sommairement il y avait des cailloux, en passant j’ai entendu un bruit que j’ai identifié comme étant une roue qui a projeté un caillou contre le bas de caisse. Le mécano me dit venez je vous montre mais faite attention de ne pas vous cognez la tête et de ne pas vous salir. L’idée me vint alors de refaire le coup de Sophie Marceau. Il me précéda et lorsque j’ai dû me baisser pour passer sous le pont j ‘ai fait glisser la bretelle de ma robe libérant un sein dont le téton durci par l’excitation. Il me montra la boite de vitesse et la pièce qui était casser. A ce moment se tournant vers moi il a vu mon sein nu. Il n’a plus pu continuer son explication et la bosse dans son pantalon ne cessait de grossir. J’ai alors posé ma main sur cette bosse et je l’ai caressé à travers son pantalon. J’ai envie de vous tout en continuant de caresser. Il me dit venez en principe c’est interdit question de sécurité de se promener sous le pont.

Sorti de sous le pont il m’a fait entrer dans une petite pièce servant de magasin il allait se laver les mains et s’approcha de moi en baissant son pantalon et son slip. Il me dit il faudra faire vite car le patron risque d’arriver. Je me suis accroupie j’ai pris sa queue dure en bouche pour une fellation rapide, puis j’ai retiré ma robe il m’a dit prenez appui sur le bureau, je me suis penchée en prenant appuis avec mes avant-bras pendant ce temps qu’il enfilait une capote. Deux ou trois caresses rapides de sa main sur ma chatte une main pétrissant un sein il frottait son sexe contre ma chatte et me pénétra. Il n’a pas fallu longtemps à gémir, il accéléra ses va et vient dans ma chatte dégoulinante, lorsque mon portable sonna. Il interrompit et voulait sortir je lui dis de rester en moi sans bouger ce n’est que mon mari. Je répondis à l’appel et lui expliquait le problème mais qu’il va falloir attendre le retour du patron pour décider de la suite. Le mécano toujours sa queue en moi et restait immobile. Philippe me demandait si je suis seule et ce que je faisais pour passer mon temps. Non chéri il y a le mécano c’est à ce moment que c’est moi qui lui faisais reprendre le va et vient en agitant ma croupe j’ai repris mes gémissements et Philippe a vite compris quel était mon passe-temps. A suivre.

Brigitte et de Philippe

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Hôtesses tél rose

Bons plans coquins

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher