Histoires taboues et histoires de sexe Confession Intime Inceste Récit érotique

Le long voyage coquin d’un couple libertin amateur Partie 10

Le long voyage coquin d’un couple libertin amateur Partie 10

Suite de la partie 9.  et final !

Je te sers quoi maman. Mets-moi un Martini blanc ma chérie ! Muriel servit sa maman puis s’installa à ses côtés, Muriel enlaça sa maman déposa un bisou sur sa bouche ce que sa maman lui rendit en retour. Brigitte toujours aussi curieuse est revenue sur la relation de Muriel avec sa mère. Dit moi Marie Claude cette relation avec Muriel tu l’avais déjà quand ton mari était encore là ? Non elle a débuté le soir même de l’enterrement ! Tu peux me raconter brièvement stp. Je voulais calmer Brigitte dans sa curiosité mais Marie Claude m’interrompait en disant que ça va lui faire du bien d’en reparler ! Je n’avais plus qu’à la fermer et écouter. Marie Claude reprit nous sommes rentrées du cimetière et en cours de route Muriel m’a dit arrêtes-toi ici je cherche quelque chose à manger pour ce soir, tu peux rentrer si tu veux je ne serais pas longue ! Elle alla à la supérette et moi je suis rentrée j’étais triste des larmes coulaient sur mes joues, n’étant plus moi-même, mon chagrin m’amena à prendre une bouteille d’alcool, me servir un grand verre, puis un second, je ne savais plus ou j’étais-je ne tenais plus debout quand Muriel est revenue, elle a de suite réagie et me soutenant m’a emmené dans la salle de bain m’a déshabillé et ma aider à entrer dans la cabine de douche. Muriel continua, comme je ne voulais pas mouiller mes vêtements j’ai enlevé mes vêtements et nue toute les deux nous avons pris la douche ensemble. La douche lui a fait du bien, ainsi qu’à moi. Je voulais qu’elle aille s’allonger pour récupérer mais elle refusa si elle était seule. Je voulais lui mettre sa robe de chambre elle refusa. D’accord maman aller prend appui sur moi, je l’ai couché, me suis allongée à ses côtés du moins jusqu’à ce qu’elle s’endorme. À la fin nous nous sommes endormies ensemble. Ce qui m’a réveillé c’était la main de maman qui voyait dans sa tête papa et cherchait son sexe, alors qu’en réalité elle fouillait mon sexe.

Elle délirait m’appela Marcel (papa), Je la laissais faire ne voulant pas la brusquer, remarque j’avais bien aimé. Puis sa main remonta de mon sexe sur mon ventre et atteignait un sein et c’est là qu’elle eut un recul puis revint tâter avant de sursauter en s’écriant Muriel qu’est je fais je croyais que c’était ton père, j’ai honte Muriel ! Mais non maman c’est l ‘effet de l’alcool, ça ira mieux maman tu verras et remarques j’ai bien aimé tes caresses ! Quoi les caresses ! Oui maman tu m’as caressé ma chatte un bon moment tu croyais que c’était le sexe de papa, J’ai honte de faire ça à ma fille mais non maman ! J’ai déposé un bisou sur sa joue et elle s’est ré endormis jusqu’au lendemain matin. Et alors que s’est-il passé Muriel ? Le matin en descendant pour prendre son petit déjeuner que je m’étais empressé de lui servir moi en nuisette elle en robe de chambre elle m’a fait la bise comme d’habitude , c’est assise à commencer à prendre son petit déj, elle est revenue sur ce qu’elle m’a fait hier après-midi regrettant et s’excusant, comme j’étais assise en face d’elle je suis allé la voir j’ai pris sa main je lui ai dit maman tu n’as pas à t’excuser puis elle m’a fait un petit bisou sur ma joue, tout en lui signifiant encore une fois que j’ai bien aimé tes caresses, Muriel c’est de l’inceste ! Je mis mon doigt sur sa bouche chut maman ne dit pas cela, elle buvait de temps à autre une gorgée de café alors que main s’est posée sur sa cuisse. Accidentellement ma main s’est engouffrée entre les pans de sa robe de chambre et à toucher son intimité. Ma main caressait sa chatte comme elle l’a fait avec moi hier après-midi, Nous sommes remontées dans sa chambre nous avons fait l’amour une bonne partie de la matinée et depuis ce jour-là nous ne nous sommes plus quittées.

Après ces révélations, Marie Claude nous a servi un dernier verre avant d’aller se coucher il était 1 h 30 du matin. Brigitte demanda à Marie Claude si elle connaît les horaires des trains, elle répondit par la négative et demanda à Muriel de m’emmener au bureau voir sur l’ordi. Muriel me pris par la main m’entraîna dans le bureau de sa maman alluma le PC et consultât le site de la SNCF. Elle trouva un TER au départ de Mulhouse toutes les heures. Brigitte tu a le choix ! Comme il est bientôt 2 heures je ne veux pas que vous deviez vous lever trop tôt, vous pouvez même partir l’après-midi ! Et Muriel insistait stp prenez celui en début d’après-midi ! D’accord Muriel elle m’enlaça m’embrassa langoureusement puis me fit une demande, Brigitte peux-tu me prêter ton mari pour cette nuit stp ? Si tu me le prête-je te prête maman. Est tu au moins certain qu’il dira oui. Pour moi c’est d’accord mais tu devras aller lui demander toi-même !

Attends-moi un instant, Brigitte. En sortant du bureau je retrouvais Philippe me pencha lui fit un bisou sur sa bouche il passa sa main sur mes fesses à travers ma robe, alors je lui demandai : Philippe j’ai envie de dormir avec toi cette nuit est tu d’accord. Oui Muriel. Je me dirigeais ensuite chez maman, en la prenant dans mes bras elle me dit toi tu veux quelque chose chérie ! Oui maman je veux que tu passes ta nuit avec Brigitte ! Et toi tu dors avec qui ? Avec Philippe ! Mais Brigitte est-elle d’accord. Oui maman ! Dans ce cas ma réponse est oui ! Oh merci maman tu es un amour, je t’aime maman, moi aussi chérie !

Muriel revint me chercher dans le bureau toute contente oui elle a l’accord de maman, et de Philippe. Elle me dit viens nous allons dormir. Je te suis Muriel, Maman précédait Philippe et nous deux fermons la marche, arriver à l’étage Maman guidait Philippe vers la chambre d’amis avant de pénétrer dans la chambre il a souhaité une bonne nuit à Maman en voulant l’embrasser sur la bouche. Maman le repoussa et dit Non Philippe tu le sais bien ! Désolé Marie Claude excuse-moi ! Maman reprise, une bise sur la joue j’accepte. Ce qui fut fait. J’allais faire la bise à maman puis à Brigitte qui disparaissait avec maman dans sa chambre, et moi et Philippe nous avons pris la chambre d’amis. Philippe me demanda C’est toi Muriel qui à organiser cet échangisme ? Oui Philippe. Philippe me pris dans ses bras m’embrassa et fit glisser le zip de ma robe qui tombait parterre me dégrafa mon soutien-gorge puis baissa ma culotte, je baissais le short de Philippe il s’allongea sur le lit, je l’embrassais, le caressaient lui faisans de nombreux bisous sur toutes les parties de son corps, me mit en 69 je pris sa queue lui administrant une fellation lui un cunnilingus tout en écartant mes lèvres intimes. Je lui dis maintenant prend moi baise-moi, il restait allonger je me mettais à genoux de dos m’empalais sur sa grosse bitte et la chevauchant lentement au début, puis le rythme augmentait de plus en plus vite. Nous avons changé plusieurs fois de position m’amenant à un orgasme que maman et Brigitte devait entendre dans la chambre à côté. Il s’est retiré, j’ai pris sa queue dans ma main je l’ai branler ma bouche prête à recevoir son sperme, J’ai tout avalé. Puis il m’a demandé l’autorisation de m’enculer j’ai refusé, désolée. Nous nous sommes endormis il était 4 h30 !

Marie Claude m’a entraîner dans sa chambre ma prise dans ses bras et sans attendre ma retirer mon t-shirt et ma mini-jupe. Je faisais de même avec la robe et le soutien-gorge. Nue toute les deux, debout, enlacée, Marie Claude m’a entraîné dans sa chambre ma prise dans ses bras et sans attendre ma retirer mon t-shirt et ma minijupe. Je faisais de même avec la robe et le soutien-gorge. Nue toute les deux, debout, enlacée, nos mains parcourant nos corps nous nous embrassons langoureusement avant de s’allonger ensemble bouche contre bouche langues qui n’arrivait pas à ce détaché, Nous nous sommes masturbé chatte contre chatte, Marie-Claude me doigtait, je doigtais Marie-Claude, pour finir dans un long 69 alors que dans la chambre d’a côté Nous entendions jouir Muriel. Nous sommes arrivés toutes les deux à avoir un orgasme avant de s’endormir. Nos mains parcourant nos corps nous nous embrassons langoureusement avant de s’allonger ensemble bouche contre bouche langues qui n’arrivaient pas à se détachées, Nous nous sommes masturber chatte contre chatte, Marie Claude me doigtait, je doigtais Marie Claude, pour finir dans un long 69 alors que dans la chambre d’a côté Nous entendions jouir Muriel. Nous sommes arrivées toute le deux à avoir un orgasme avant de s’endormir.

La nuit était très courte, je fus réveillé par une douce sensation que je ressentais aux bas-ventres, comme une langue qui tout en léchant mes lèvres intimes essayait de pénétrer au plus profond, Marie-Claude devait avoir encore envie quand en sortant de mon coma, je aperçu que ce n’était pas la langue de Marie Claude, ni celle d’un homme, Muriel ne pouvant plus dormir a décidé de réveiller les autres par ce moyen. Maintenant que j’étais réveillé elle se mettait entre les cuisses de sa maman qui ne tarda pas à se réveiller elle aussi croyant que c’était moi.

Muriel et sa maman se sont embrassé longuement pour se dire bonjour, Muriel me proposa d’aller prendre ma douche, nous la prendrons après toi, elle rajouta que Philippe était le premier à la prendre il devrait être sorti à présent ! Merci Muriel ! Tu as tout ce qu’il faut dans la salle de bains s’il manque quelque chose tu m’appelles ! Je suis sorti de la chambre et tombe nez à nez avec mon cher et tendre mari nu comme un ver sortant de la douche. Bonjour chérie ! Bisous mon amour ! Bien baisé. Bien dormi. Pour te répondre à ta question bien baisée oui et non ! Bien dormi non ! Comment ça oui et non ! La baise la fellation c’est oui quant à la sodomie c’est non elle a refusé ! Chérie elle est encore jeune et novice, elle manque d’expérience ! Aller je vais prendre ma douche attend moi en bas dans le salon ! À vos ordres madame !

Je sortais de la douche quand Muriel et Marie Claude sont rentrés, Elles ont pris la douche ensemble tandis que moi après m’être séché me maquillait. J’ai alors rejoint Philippe dans le salon en attendant qu’elles ont fini. Chérie tu as pu voir quand nous avons un train ? Oui il y en a un toutes les heures ! Tu as l’intention de partir quand ? Celui de 14 h comme cela nous serons à 15 h à Strasbourg et à 16 heures à la maison, prévient Julie ! Allô Julie ! Oui papa! Écoute ma grande soit à la gare un peu avant 15 h OK ! Oui papa bisous papa et bisous à maman ! Tiens ma fille ne doit pas être de bonne humeur aujourd’hui ! Pourquoi dis-tu cela ? D’habitude elle veut toujours le parler ! Ne t’inquiète pas chérie c’est comme tu m’as dit avant : elle est jeune et novice !

J’étais pensive, Philippe le remarqua, qu’as-tu chéri je te trouve distante ! Je réfléchissais chérie, je ne sais pas si je dois leur révéler nos relations avec nos enfants ou pas ! Cette nuit après avoir fait l’amour avec Marie Claude j’ai rêvé que Muriel allait sa marier avec Damien ! Chérie Muriel a un petit copain ! Je sais elle me l’a dit, seulement ce rêve me trotte dans ma tête depuis ! Et si l’ont les invitait à passer le week-end prochain chez nous. Très bonne idée chérie ! Tiens-les voilà toute resplendissante. Mais vos sont encore nus tous les deux ? Philippe répondit : nous avons repris nos habitudes naturistes ! Ah oui j’avais oublié répondit Marie Claude. Muriel tu vas préparer le petit déjeuner. Oui maman ! Vous êtes belles toutes les deux et sexy ! Merci Brigitte ! Elles portaient toutes les deux un short moulant en jeans un tee-shirt blanc à manches courtes, le seul défaut était le soutien-gorge que l’on apercevait même s’il était blanc comme le t-shirt et je suppose une culotte ; Vous êtes vraiment complice hier même robe, aujourd’hui short t’-shirt !

À table le petit déjeuner est servi. Cette voix qui venait de la cuisine celle de Muriel la belle ! Tout en prenant notre petit déjeuner Marie Claude demanda à Philippe l’heure du départ. Nous avons un train à 13 h 53 ! Bien alors départ d’ici à 12 h 15 au plus tard ! Marie Claude cela est peut-être trop tôt pour toi dit le car nous pouvons le retarder d’une heure ! Muriel dit attend Philippe je vais voir les horaires ! Elle revint oui le suivant est à 14 h 55 cela vous fait arriver à 16 h à Strasbourg ! Merci Muriel ! Philippe demanda alors à Brigitte de prévenir Julie du changement. Il ajouta chérie peut-être qu’elle sera de meilleure humeur si elle entend ta voix ! Tu as la trouille d’elle maintenant ! On ne sait jamais je préfère prendre les précautions ! Mets le haut-parleur pour que j’entends si elle s’énerve ! Froussard va tremble ! Bien chéri bouge pas ça sonne ! Aller Julie Décroche ! Mince répondeur : moi stp !

En attendant nous allons débarrasser la table ranger et je vais appeler la pizzeria pour passer commande tenez-vous avez le choix en nous tendant la carte, Marie Claude appela passa la commande pour midi. Philippe me dit je vais monter m’habiller tu viens avec ! Oui je viens chéri ! Au même moment, Julie m’appelle : Bonjour maman ! Oui ma chérie (hp activé) ! Excuse-moi je n’ai pas entendu le téléphone j’étais occupée ! Je vois ma chérie cela t’a fait du bien ? (Machinalement ma main caressait mon sein puis descendit vers ma chatte) Oh oui maman tu me manques ! Je me ressaisis, Julie écoute il y a un changement d’horaire, attend nous pour 16 heures ! D’accord maman mais c’est la dernière fois ! Oui Julie je te le promets ! Je t’aime maman ! Moi aussi ma fille ! Marie Claude et Muriel se sont regardé surpris d’entendre cela.

Brigitte a remarqué qu’elle a fait une bêtise, quelles sont à présent informés. Excusez-moi, Marie Claude et Muriel j’ai à vous parler ou plutôt nous avons à vous parler ! Venez dans le salon nous serons plus à l’aise ! Voilà Marie Claude et Muriel, j’espère ne pas vous avoir choqué par ce que vous venez de voir et d’entendre ! Pourquoi être choqué Brigitte, nous pratiquons aussi alors je ne voie pas où est le problème, et même tes gestes sur ton sein et ton sexe ne sont pas choquants nous le faisons régulièrement même plusieurs fois par jour ! Laissez- moi continuer, nous le pratiquons en famille ! Quoi tu le fais aussi avec ton fils ? Oui ! Voilà tu es au courant maintenant et j’espère que cela ne vous choque pas ! Un peu quand même Brigitte me dit Marie Claude. J’avais remarqué que pendant mes révélations la main de Muriel Caressait la cuisse de sa maman. Brigitte maintenant c’est moi qui suis curieuse tu peux me raconter comment et quand cela a commencé ?

Cela est une longue histoire et que je ne peux pas vous raconter maintenant ! Alors Philippe prit la parole voilà Marie Claude qu’avez-vous prévue pour le week-end prochain ? Personnellement je n’ai rien de spécial ni samedi ni dimanche ! Et toi Muriel ? Rien non plus, ah si peut-être que je ne vais au cinéma avec Christian, (c’est son petit copain) pourquoi ? Nous aimerons vous inviter à passer le week-end chez nous pour vous remercier de ce que vous avez fait pour nous ! Marie Claude regarda Muriel lorsque le téléphone de Marie Claude se mit à vibrer et sonner. Elle est sortie en cuisine pour répondre, revint et nous informa que le chauffagiste va venir pour le contrôle annuel de la chaudière ce qui veut dire que nous devons nous cacher ou nous habiller. Philippe me dit vient on monte ! Attends-je n’ai plus rien à me mettre sur mon dos et sur mes fesses ! Marie Claude comment ça tu n’as plus rien ? Tout est à mettre au lavage et j’ai une robe en moins, celle que Marie m’a déchirée. Tu aurais dû me le dire en rentrant je l’aurais mis en machine elle serait déjà sèche à cette heure ! Muriel tu surveilles l’arrivée du chauffagiste je monte avec Brigitte. Tu as presque les mêmes mensurations que moi, choisit soit une robe soit une jupe et un t-shirt ! Je voulais enfiler une robe qui me plaisait bien mais malheureusement me serrait de trop et qui en me baissant aurai fait crac, Alors j’ai opté pour une jupe plisser à carreaux avec un chemisier sans manches. Tu peux aussi avoir une culotte si tu veux et un soutien-gorge, non merci tu sais très bien, que je n’en mets pas ! Philippe m’attendait devant la chambre et en me voyant se mit à siffler. Dit chéri ? Oui ma chérie ! Tu ne serais pas en train de te moquer de moi. Oui ma chérie et comment ! Attends je me vengerais !

Nous sommes redescendus, le chauffagiste venait juste de partir, Muriel me toisa en me disant cela te va très bien Brigitte tandis que Philippe se marrait dans son coin. Le temps passe c’est déjà l’heure de l’apéro, ce que Muriel avait préparé pendant que nous étions à l’étage. Philippe voilà, nous acceptons votre invitation, peux-tu m’en dire un peu plus ? Oui bien sur Nous aimerions que vous veniez soit vendredi soir ou alors samedi matin de bonne heure. Nous passerons ensemble un week-end merveilleux de plus nous fêterons la promotion de Damien ainsi que son départ qui aura lieu lundi matin ? Ce qui attrista de nouveau Brigitte, Muriel s’étant rendu compte alla la soutenir et lui sécher la larme qui coulait sur sa joue. Sois-vous venez en voiture je vous donne l’itinéraire soit vous prenez le train et quelqu’un vous cherche à la gare ! Que décidez-vous ? Après concertation Marie Claude décida de venir dès vendredi soir en train, elle nous communiquera encore l’horaire et ce sera moi ou Brigitte qui vous récupérera à la gare. Pour le retour ce sera dimanche dans la soirée car je reprends lundi matin le boulot. Autre chose, vous n’êtes pas naturiste. Non ! Vous n’avez jamais essayé. Non ! Une envie de faire un essai ? Euh à vrai dire tout dépend euh elle hésitait, ne disons pas devant tout le monde, rassure-toi il n’y aura personne d’autre que nous Julie et Damien. Qu’en dites-vous ? Surtout ne vous sentez pas obliger, Muriel dit à sa maman, je suis tenté d’essayer pourquoi ne pas faire un essai même s’il ne dure qu’une demi-heure, après tout tu as bien aimé et cela t’a même excitée de voir la chatte de Brigitte dans le train et de les voir nus depuis ce matin. Aller dit oui, maman, OK ça marche. Bien passer à table je récupère les pizzas, le livreur vient juste de s’arrêter devant le portail.

Marie Claude revint avec les pizzas c’est pour qui la margarita ? Pour moi maman ! Le tomate chorizo ? Pour moi Brigitte ! Jambon fromage ? Pour moi Philippe ! Et encore un ben pour moi Marie Claude, bon appétit tout le monde. Merci ! Après le repas Muriel à débarrasser la table, je suis allé aider Marie Claude à laver la vaisselle, Philippe s’était assis profondément dans un fauteuil il regardait la télé, Muriel était sortie mettre les cartons des pizzas à la poubelle. La vaisselle terminée et rangée, elle devait encore nettoyer l’évier et passer un coup de serpillière, pour ne pas la gêner je suis allé voir ce que fait Philippe, en sortant de la cuisine, dans le couloir qui atteint le salon et la salle à manger j’entends la voix de Philippe Oui Muriel suce-moi oui encore avale le bien à fond oui ! À la porte vitrée j’essayais de voir où ils sont ? J’ai alors aperçu brièvement le coude de Philippe qui dépassait d’un côté du fauteuil Je ne pouvais pas voir sa tête car c’était un fauteuil à dossier haut. Alors je suis revenu sur mes pas sans faire de bruit à la cuisine Marie Claude était de dos rangeait son balai-brosse dans le placard, me suis collés contre elle la prenant par la taille, remontant mes deux mains sur ses seins à travers son t-shirt elle se demanda ce qui m’arrive Marie-Claude vient voir mais chut pas de bruit, arriver à la porte vitrée donnant accès Marie Claude restant comme paralyser j’étais pour ma part resté en retrait elle revint vers moi et me dit. Philippe est en train de sodomiser Muriel ! Quoi pourtant il m’a dit cette nuit qu’elle ne veut pas ! Alors sans rien dire j’ai ouvert le bouton du short de Marie Claude n’ayant pas trouvé de culotte elle m’a souri j’ai plongé ma main dans sa chatte pour vérifier si elle mouille, Elle était toute trempée, Elle a ensuite retiré son short s’est allongé sur la table de cuisine je me suis assise entre ses cuisses et lui a fait un long cunnilingus.

Nous n’avions pas vu le temps passer lorsque Marie Claude m’a repoussée Brigitte il est temps de nous préparer sinon vous rater votre train. Elle descendit de la table remise ses seins dans son soutien-gorge abaisse son t-shirt remis son short et m’accompagnât voire où se trouve Muriel et Philippe. Tiens où sont-il ? La porte de la salle de bains s’est ouverte seule Muriel y était, puis j’entendais des pas dans l’escalier c’était Philippe qui descendait nos affaires Nous voilà partit direction Mulhouse gare, Marie Claude au volant, Muriel à ses côtés et nous deux à l’arrière. Je regardais à droite et à gauche s’il n’y avait pas moyen de faire une petite gâterie à mon chéri, mais hélas trop visible de l’extérieur ; j’ai quand même osé mettre ma main dans son short et caresser sa queue lentement.

Voilà la gare, nous allons vous accompagner jusqu’à votre train.
Après avoir déchargé les valises Marie Claude préférait nous dire au revoir ici sur le parking où sur le quai à la vue de tout le monde. Philippe embrassait d’abord Muriel sur la bouche puis voulait appliquer la même chose à Marie Claude mais celle-ci refusa et n’autorisa le baiser sur les joues. Pendant ce temps Muriel ne se gênait pas de me rouler une pelle oubliant qu’elle est dehors et qu’il y a du monde qui nous regarde, pour Marie Claude c’était pareil le roulement de pelle moins long mais tout aussi bon.

Nous avons pris nos valises et nous sommes allé rejoindre le train en empruntant le passage souterrain cette fois ci suivis par Marie-Claude et Muriel. Arrivée au quai Marie Claude fit un hum et Muriel ajouta tout aussi belle vue de dessous Brigitte tu as vraiment une belle chatte et de belles fesses ! Nous sommes montés dans le train en se disant à vendredi soir. Il ne se passa rien entre nous deux le train n’était bondé, nous nous rattraperons à la maison.

Le long voyage touchait à sa fin, nous réprime notre train de vie habituelle, notre vie de famille naturiste.

La suite de cette série certainement dans une autre rubrique.

Nos félicitations vont à Lucie & Franck que nous embrassons bien fort !

Brigitte et Philippe

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

        
postrecap

5 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

    • j’en ai corrigé pas mal déjà. Mais bon après, j’ai des dizaines de textes en attente et quand ils sont aussi longs, je ne peux pas passer 1h sur chaque histoire. Mais je comprends ton ressenti, ce n’est pas une critique Bob.

      • Merci pour ton retour Lucie.
        Ce doit être des textes dictés et la reconnaissance audio ne fait pas encore de miracle ☺️

        • non je pense vraiment qu’ils sont écrits à la main par Brigitte et philippe. Ils sont sous le coup de l’excitation c’est pour ca 😉 Je leur pardonne ! Pour l’audio tu te trompes, on l’utilise beaucoup pour retravailler certaines histoires sexe et franchement on a un match à 97% ! Il a fallu bien configurer le logiciel et qu’il « apprenne » nos mots coquins, mais aujourd’hui c’est presque parfait au niveau de l’orthographe.

          • Merci Lucie, Je confirme qu’ils sont bien écrits par mon mari et moi-même, Je sais nous ne sommes pas des spécialistes en orthographe. Nous avons suivi tes conseils et nous utilisons Antidote comme correcteur. Malgré Antidote des erreurs peuvent se produire, il faudra nous excusés.

Supprimer la publicité en devenant donateur

Merci

En devenant donateur, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires taboues rien que pour vous !

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Nouvelle Coquine

Solange 9

Sexe facile

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings