Leïla nous raconte sa première fois avec un black…dans son cul!

Bonjour,

C’est à mon tour de faire une confession intime pour Lucie et Franck. Ce qui ne me connaissent pas, je suis hôtesse de tél rose depuis un bon moment maintenant. Je suis d’origine marocaine et comme toutes les femmes méditerranéennes et musulmanes, on doit rester vierge pour le mariage. Alors vous pensez bien que les femmes ne se privent pas de sexualité. On peut utiliser nos mains, notre bouche et bien sûr notre cul ! Au début j’étais réticente pour la sodomie. Surtout que j’étais jeune, je devais avoir 16 ans. Mais à force de pratique et de douceur, j’en suis arrivée à adorer ça ! Maintenant je n’envisage pas un rapport sexuel sans une visite par mon petit trou.

Ce que je vous raconte maintenant est totalement vrai. C’était il y a 2 ans. Je sortais d’une rupture amoureuse, et je me faisais du bien toute seule. Je n’avais pas envie de me relancer dans une aventure et je voulais profiter de mon célibat. Mais un soir, alors que je suis allée au cinéma, je suis tombée sous le charme d’un beau black. Le gars avait un sourire de rêve et le corps d’un Apollon. Je me suis tout de suite imaginé en train de faire l’amour avec ce bel homme.

On a commencé à se fréquenter bien évidemment, on en est arrivé à l’acte sexuel. Nous étions sur le canapé j’ai avancé ma main vers son sexe. Oh mon Dieu ! Je savais que les blacks avaient cette réputation d’être gâtés par la nature, mais je ne pensais pas une seule seconde que ça pouvait être autant. En fait je pense que le gars était membré comme le gode qu’a proposé Lucie sur le blog cet automne. Honnêtement j’ai eu peur ! Je me suis dit, mais le mec il va me déchirer ! Je le branle et ma main n’arrive pas à faire le tour. Je suce et ma bouche est complètement déboîtée !

Il s’occupe de moi, il me caresse, et m’embrasse. Tout cela m’aide à me détendre. Il me met un doigt, puis deux puis trois. Je comprends qu’il en train de me préparer la venue de son sexe. Et puis inexorablement, il présente son gland devant l’entrée de mon vagin. J’ai eu l’impression d’accoucher ! Le gars a poussé doucement et finalement il a réussi à passer. Je lui demande d’utiliser du lubrifiant, j’avais trop peur qu’on reste coincés et qu’on débarque aux urgences lol. Une fois que mon vagin s’habituait à cet énorme chibre, j’ai bougé mon bassin pour lui signifier que j’étais prête. Après plus d’une demi-heure de patience et d’acharnement, il a réussi à s’enfoncer complètement dans la chatte. Jamais de ma vie, écoutez-moi bien, c’est sérieux ce que je vous dis. Jamais de ma vie je n’ai eu une sensation de plénitude sexuelle à ce niveau-là. C’est-à-dire que le gars il me pénètre sans bouger, je vais jouir deux fois d’affilée.

Au fil du temps de notre relation, c’est devenu beaucoup plus facile. Et puis évidemment, il a voulu essayer mon anus. Je lui dis que ce n’était pas possible vu la taille de l’engin. Il a fini par me convaincre en me disant qu’il ferait aussi doucement que pour la pénétration vaginale. J’ai cédé. On n’a pas mis une demi-heure cette fois-là, mais une semaine ! Et maintenant, il s’enfonce dans mon cul avec une facilité déconcertante. Je suis toujours avec lui sans être avec lui lol. En fait c’est devenu un sexfriend et c’est génial.

Voilà ma petite confession intime pour le blog, pour ceux qui ont envie de discuter avec moi et de connaître d’autres histoires coquines au téléphone, vous pouvez visiter ma fiche sur Tel rose France.

Gros bisous à tous.

Leïla.

histoires taboues
bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
XFR

GRATUIT
VOIR