Vous êtes ici : Accueil > Les talents d’exhibitionniste de Brigitte Deuxième partie
Confession Intime Histoires taboues Récit érotique

Les talents d’exhibitionniste de Brigitte Deuxième partie

xfr.fr-les-talents-dexhibitionniste-de-brigitte-deuxieme-partie

Brigitte exhibitionniste

Lire le premier chapitre

Elle comprend directement et elle commence à se toucher tout doucement, je me repositionne dans mon siège pour admirer le spectacle.

Elle passe ses mains sur son corps malaxant sa poitrine à travers ses vêtements, passant entre ses cuisses ouvertes. Ce petit jeu dur depuis quelques minutes quand j’aperçois notre ancien au bord du chemin. Brigitte continue ses caresses les yeux fermés, je ne lui dis rien tandis qu’il se rapproche discrètement du côté de Brigitte.

Maintenant, il a une vue totale sur ma femme en train de se caresser, il se frotte la queue à travers sa salopette tachée et usée.

Je saisis la bretelle de sa robe pour la faire glisser le long de son bras et je fais de même de l’autre côté, on aperçoit ses gros seins débordants de leurs bonnets. Papy a la langue qui fait le tour de ses lèvres. Je tire sur sa robe au niveau de ses hanches laissant apparaitre totalement son soutien-gorge blanc gonflé, je continue le périple sous ses fesses et le long de ses jambes pour laisser tomber sa robe au sol.

Elle est maintenant en sous-vêtements devant le vieux qui trépigne devant le strip-tease. Avec le bruit qu’il provoque, elle tourne la tête et l’aperçoit, mais elle continue à se toucher langoureusement. Devant les yeux qui le regardent, il ouvre sa braguette et sort sa queue flasque, il se masturbe devant ma femme. Il a la bouche ouverte, on voit ses quelques dents jaunes.

Malgré l’ombre il commence à faire chaud dans la voiture, j’entrouvre un peu plus les vitres. Brigitte prend peur.

— Non, n’ouvre pas !!!

— C’est juste pour aérer la voiture, j’ai chaud ma chérie.

— OK, mais pas plus.

Rassurée elle reprend ses attouchements, au bout de quelques minutes elle plonge sa main dans sa culotte et s’insert un doigt dans le vagin, rapidement on entend des petits cris sortir de sa bouche en même temps qu’elle se cambre, papy a les yeux fixé sur le spectacle le pénis tendu entre les doigts.

Elle a les yeux fermés et continue à gémir, je vois les gouttes de sueur ruisseler sur son front, malgré tout elle continue à faire des allés retours dans son vagin, mais elle me dit à voix basse :

— Tu peux ouvrir un peu plus, j’ai chaud.

Je profite de cette occasion pour offrir pleinement ma femme à l’ancien, étant dans son excitation, elle ne se rend pas compte que j’ouvre complètement sa vitre. Le papy vient se coller immédiatement à la portière et pose une main sur celle-ci et continue à se masturber devant le spectacle, il entend très bien les gémissements de Brigitte. xfr.fr-les-talents-dexhibitionniste-de-brigitte-deuxieme-partie

Je mets ma main sur le soutien-gorge de Brigitte et je commence à la peloter, j’ai tellement envie que le papy la touche !!!! De l’autre main, je dégrafe son soutien-gorge. Je lui fais signe de touché, il lève sa main de la portière et vient doucement vers sa poitrine et pose sa main sur le bonnet du soutient gorge et le caresse, je lui fais signe de le soulevé, il s’exécute immédiatement en soulevant le soutien-gorge laissant tomber les gros seins de Brigitte, il lui retire son soutien-gorge.

Elle c’est rendu compte que ce n’était pas moi qui la déshabillais, elle a ouvert les yeux et a stoppé sa masturbation, le papy ne c’est pas dégonflé et a posé sa main sur son sein et a commencé à le malaxer, elle a immédiatement saisi la main du vieux pour lui indiquer son refus, mais il continué à la peloter tout en lui frottant le mamelon.

Tout à coup, elle a relâché son emprise, elle a compris que d’être touché par un inconnu l’excitait au plus haut point et elle a positionné ses mains le long de son corps s’offrant totalement à notre papy.

Il a relâché sa queue et est venu saisir c’est seins à deux mains, les malaxant vigoureusement, il a ajouté :

— Votre dame a de sacrées tétines.

J’étais tellement excité que j’ai sorti ma queue pour me masturber.

Quand Brigitte a commencé à gémir d’excitation, il a posé sa main sur son ventre, elle a senti cette main sèche et calleuse et elle s’est tendu, il lui a caressé tout en repassant sur sa poitrine. Il est ensuite descendu sur sa cuisse, il a saisi l’élastique de sa culotte et la tire, ma femme a levé ses fesses, il lui a retiré sans résistance, laissant apparaitre sa toison blonde et sa vulve.

Elle était maintenant nue devant ce vieil homme repoussant, j’étais sur excité.

Il a de nouveau caressé son ventre, les doigts de l’ancien étaient squelettiques et rugueux les ongles longs et noirs. Après avoir vigoureusement peloté les seins de Brigitte, il est tendrement descendu sur son nombril marquant une infime pause avant de s’insinuer dans sa blonde toison, il a parcouru son chemin engageant le majeur entre les lèvres de ma chérie.

J’ai vu son corps se tendre, les lèvres entrouvertes elle a émis un petit gémissement, qui c’est amplifié quand il a commencé les va-et-vient entre ses lèvres marquant une pause de temps à autre sur son clitoris, son doigt humidifié par les aller-retour, il a entrepris l’exploration de son vagin, il a rentré son majeur doucement phalange par phalange tout en regardant Brigitte courbée le dos.

Son doigt sortait et rentrait à vitesse régulière, de l’autre main il a recommencé a palper ses seins, il avait la bouche ouverte la langue sortie, ce petit vieux la queue tendue en train de masturber ma belle jeune femme, j’étais sur excité.

Après quelques minutes il a entrepris de lui insérer un deuxième doigt dans le vagin trempé, il n’y a eu aucune résistance, tout en la masturbant il a fait pivoter sa main pour en introduire un troisième, elle a commencé à émettre de la douleur.

— Non non, haaa haa !!!

Je l’ai laissé faire.

— Ne vous inquiétez pas ma petite ça va rentrez. Lui, dit-il.

En effet les trois doigts étaient à l’intérieur, il a immédiatement imposé un rythme rapide et profond tout en tournant sa main, elle avait la bouche grande ouverte prise de spasmes, elle émettait des cris de plus en plus forts je ne l’avais jamais vu dans cet état, incroyable se papy.

Il a intimé ce rythme pendant plus d’une minute pour ensuite retirer sa main d’un seul coup, elle est retombée dans son siège de tout son poids, en sueur, le cœur sortant de la poitrine, elle avait beaucoup de mal a retrouvé sa respiration.

J’étais abasourdi par ce que je venais d’assister, moi qui faisais attention à ne pas la brusquer.

— Je pense que j’ai fait plaisir à votre dame, j’espère qu’elle va me faire plaisir ???

Ces mots dits, il s’est reculé d’un pas et a saisi les bretelles de sa salopette pour la laissé tomber sur ses bottes, sans demander il a ouvert la portière, il était devant Brigitte en chemise à carreaux la salopette aux pieds, ses jambes étaient comme ses mains toutes maigres avec par endroit des ecchymoses, il s’est approché de Brigitte, lui a saisi la main sans rencontrer de résistance de l’autre main il a baissé complètement son slip qui devait être blanc à une certaine époque, levant sa chemise, il a approché la main de Brigitte de sa verge de nouveau molle, il a refermé sa main dessus et a commencé à se masturbé, après quelques secondes le mollusque a reprit de la vigueur.

xfr.fr-les-talents-dexhibitionniste-de-brigitte-deuxieme-partie Après avoir établi le rythme, le papy a retiré sa main, avec étonnement je voyais ma femme en train de masturber un autre homme, qui plus est un vieil homme repoussant, je pouvais voir de gros boutons sur ses testicules, sur cette petite tige maintenant raide trônait un gros gland violacé.

Je faisais ce constat tout en me masturbant frénétiquement.

Pendant la masturbation il a recommencé à la toucher sur tout le corps, passant son doigt, constatant le vagin toujours trempé, lui malaxant les seins sans relâche.

D’une main Brigitte masturbait la queue raide de notre papy de l’autre elle lui tripotait les testicules, elle a accéléré le rythme et le papy c’est rapproché devant son visage saisissant fortement le sein de ma chérie, je le voyais les jambes tendues et tremblantes.

— Je sens que ça vient continu ma cochonne !!!

Il s’est rapproché d’un coup et a éjaculé sur le visage de ma belle, elle avait du sperme jaunâtre sur les lèvres et cela lui pendait sous le menton.

— Nettoyez vos lèvres, ma chère.

Elle a commencé à lever le bras.

— Non, avec votre langue.

Après quelques secondes d’hésitation et voyant le papy la fixer, elle a ouvert la bouche en faisant le tour avec sa langue maintenant humectée de sa semence et avalant le sperme.

Je me suis moi-même vidé en voyant cette langue enduite de sperme.

Tout en se rhabillant, il nous a remerciés pour cette cure de jeunesse et il m’a demandé de venir le voir à l’écart.

— Vous voulez me demander quelque chose?

— Oui, la prochaine fois… Pourrais-je rester seul avec votre femme?

— Euuuu… Je ne sais pas, je vais devoir lui demander. La prochaine fois que l’on vient, vous aurez votre réponse.

— Très bien, merci encore.

Brigitte était en train de se revêtir dans le silence, je ne savais quoi dire? Je ne voulais pas lui demander maintenant par peur qu’elle ne souhaite pas continuer l’expérience.

Nous avons repris la route, après quelques kilomètres silencieux je lui ai demandé :

— ça va, tu n’es pas trop dégouté qu’il t’ait touché.

— Non ça va, j’ai pris du plaisir et je vous en ai donné à tous les deux.

— Oui en effet.

J’étais soulagé qu’elle apprécie cette nouvelle journée d’exhibition.

J’étais toujours sous le choque de ce à quoi je venais d’assister, la soumission de ma femme à papy.

— Si tu veux, on peut arrêter, je comprendrai, cet homme t’a obligé à faire des choses que tu ne souhaitais pas.

— Certes j’ai eut de la réticence pour certain acte, mais il m’à forcé à comprendre que j’aimais ça.

— OK, mais sache qu’à tout moment on peut arrêter cela.

— Oui je sais, je t’aime.

Nous sommes rentré à la maison, je pensais déjà à ce prochain dimanche.

Pendant la semaine j’ai évoqué l’idée de sortir de la voiture pour la prochaine expérience afin de répondre à la demande de l’ancien.

Elle n’était pas contre, mais on ne devait pas être à la vue de tout le monde.

Avec satisfaction la semaine est passée vite, nous sommes en direction de la route ou ma petite femme s’offre depuis quelques semaines. Elle porte un pantalon en toile ainsi qu’un chemisier avec des sous-vêtements blanc dentelle.

Je fais le pas pendant la route concernant la demande du papy :

— Cela te dérangerait de rester seul avec le papy cette après-midi?

— Tu ne veux pas rester avec moi?

Je sentais une certaine appréhension dans sa réponse.

— Si, bien sûr, mais à distance, lui donnant l’impression que je t’offre complètement à lui, je ne te lâcherais pas des yeux.

— Très bien, OK.

Nous sommes arrivés au lieu habituel et à notre étonnement le papy était déjà là, se levant d’une souche voyant notre voiture approcher.

J’ai stoppé la voiture, laissant le moteur tourner. Le papy a compris que je laissais Brigitte avec lui.

— Bon c’est toujours OK, je te laisse avec lui?

— Tu restes à proximité ??!!

— Oui, promis.

Brigitte mon fait un baisé et est descendu, le papy mon fait un signe de la main, me remerciant. J’ai fait demi-tour m’éloignant avec la voiture, roulant doucement, j’ai estimé qu’il ne pouvait plus entendre la voiture, je me suis garé et je me suis empressé de rejoindre les lieux.

Arrivé sur place je ne les voyais pas, je suis rentré dans la forêt et je les ai aperçu derrière les arbres, ne pouvant les voir correctement et surtout les entendre, c’est Brigitte qui ma racontée leurs dialogues et les gestes proches.

Le temps que je trouve à garer la voiture, ils ont discuté sur le chemin.

— Vous êtes superbe ma jolie dans ce pantalon.

— Merci, monsieur, je m’appelle Brigitte.

— Enchanté mademoiselle Brigitte, je me prénomme Rémi. Suivez-moi, on va rentrer un peu dans le bois, n’ayez crainte.

Papy Rémi était habillé comme d’habitude avec une salopette bleu foncé, une paire de bottes, la chemise semblait neuve ou rarement porté. xfr.fr-les-talents-dexhibitionniste-de-brigitte-deuxieme-partie

Il a conduit Brigitte près d’un gros arbre à l’abri de la route, j’ai réussi à me rapprocher, je pouvais les mater comme un bon voyeur.

— Ma petite mettez-vous face à l’arbre s’il vous plait, les mains au-dessus de la tête posée sur l’écorce et écartez les jambes.

— Vous êtes gendarme, Mr Rémi?

— C’est vous la délinquante, pressez-vous.

Brigitte s’est exécutée et positionnée, papy a posé ses mains sur les hanches de ma chérie, il est remonté dans son dos continuant sa fouille sur ses bras. Il est revenu sur ses hanches pour descendre sur chaque jambe.

— Je n’ai pas confiance, je vais approfondir mes investigations, votre mari va apprécier, je pense.

Il savait que je l’épiais et sa l’excitait d’autant plus.

Mr Rémi a positionné ses mains de nouveau sur les hanches de Brigitte, mais cette fois ses mains se sont immiscées sous son chemisier, ma chérie s’est tendue au contact des mains froides et calleuses de notre papy.

Il a remonté doucement sur ses côtes pour passer sur les bonnets de son soutien-gorge, pelotant ses seins vigoureusement tout en positionnant son bas ventre sur les fesses de ma chérie.

Elle sentait la petite tige tendue entre ses fesses.

Les mains de notre papy ont quitté la poitrine de Brigitte et se sont posées sur le bouton de son pantalon, il a défait le bouton.

— Non-Mr Rémi, je ne veux pas le retirer, on pourrait me voir !

Papy a posé sa main sur la fesse de ma chérie, la frottant doucement, il lui a expliqué :

— Ne vous inquiétez pas ma chère, vous ne craignez rien ici, il n’y a personne. Vous me faites confiance?

— Heuuu… Oui, Mr Rémi. La voie inquiète.

Il a lâché son pantalon, le laissant tomber sur ses chevilles. Il s’est reculé.

— Retirez votre chemisier maintenant.

— Mais Mr…

— Pressez-vous, obéissez !!

Brigitte a comprise dans ce changement de ton qu’il voulait la dominer et ne sachant quoi faire elle a obéi à Mr Rémi elle a déboutonné son chemisier doucement pour garder notre papy en ébullition.

— Voilà c’est bien, posez votre pantalon et votre chemisier sur cette branche et repositionnez-vous sur l’arbre.

Ma chérie était de nouveau face à l’arbre, les mains au-dessus de la tête, posée sur l’écorce.

Papy s’est approché, il a saisi son soutien-gorge et la dégrafée.

— Retirez-le et posez-le avec vos affaires.

Une fois ma chérie de nouveau face à l’arbre, papy Rémi est venu se collant à elle. Elle a senti sa peau froide sur ses fesses, en effet il était tombé la salopette sur les bottes ainsi que son slip. Il a positionné sa petite queue tendue entre les fesses de Brigitte et ses mains ont saisi ses gros seins.

Brigitte a serré les fesses, masturbant notre papy sur le tissu de sa culotte.

Je voyais Brigitte qui regardait de temps à autre autour d’elle, pour ne pas être surprise ou pire, filmée nue par des promeneurs.

Après quelques minutes papy a enfin lâché ces seins pour venir caresser son ventre et immiscer une main dans sa culotte, il tournait ses doigts dans sa toison brune, son majeur a écarté les lèvres de sa vulve.

— Mais c’est humide tout cela, vous aimez vous montrer nu aux inconnus dans les bois?

Il a rentré sa main vigoureusement dans sa culotte et avec la même vigueur il la masturbait.

— Alors vous aimez vous montrer à poils aux inconnus?

— Oui Monsieur.

Papy s’est reculé.

— Retirez votre culotte et retournez-vous !

Brigitte était maintenant nue devant papy Rémi.

Maintenant touchez-vous devant tous le monde.

Elle a commencé à peloter ses seins, sa main gauche est descendue entre ses cuisses.

Papy se masturbait devant cette jeune femme qui lui obéissait.

Tout en regardant autour de moi, j’ai moi-même sorti mon pénis, me masturbant en regardant le spectacle.

Après quelques minutes il s’est approché de Brigitte.

— Prenez-moi la queue.

Elle a prise son pénis pour le masturber doucement. Papy a introduit sa main entre ces cuisses, il jouait avec son clitoris, il a positionné son doigt à l’entrée de son vagin, le rentrant entièrement à l’intérieur. Brigitte avait la tête en arrière, les yeux fermés, la bouche légèrement ouverte.

J’avais mon membre tendu entre les mains, en plein bois, regardant ma femme se faire toucher par un septuagénaire.

Il a rentré un deuxième doigt et a accéléré le pistonnage et c’est la que j’ai entendu d’où

j’étais :

— HAAAaaa… Haaa.. Ha… xfr.fr-les-talents-dexhibitionniste-de-brigitte-deuxieme-partie

Il la faisait jouir avec c’est 2 doigts.

— Ben alors ma chère vous n’êtes pas très discrète.

Sur ces mots il a de nouveau accéléré la pénétration.

— HA HA HA HAAAA… Haaa…

Papy a retiré ses doigts trempés, les frottant sur la toison de ma chérie.

— Je vous ai donné un grand plaisir maintenant vous allez vous occuper de moi. Agenouillez-vous devant ma queue.

Je voyais Brigitte bouger face à lui et elle semblait très mal alaise et tout à coup je l’ai vu poser un genou à terre, elle ne va tout de même pas… !!?? J’avais la queue dure comme du chêne. Elle était maintenant à genoux face à la queue du papy.

— À présent, sucez-moi.

Elle n’a pas osé s’opposer, elle voyait cette petite queue tendue entre ses doigts surmontés d’un gland violacé, des testicules parsemés de poils blancs et de boutons.

Son cœur s’est levé quand elle a approché, l’odeur d’urine était très forte, elle voyait ce slip taché.

— Allez !! Ne me faites pas attendre.

Elle s’est approchée, ouvrant la bouche, ses lèvres se sont refermées sur le gland du papy qui a fermé ses yeux.

Je ne pense pas qu’ils m’ont entendu, mais je n’ai pas pu m’en empêcher :

— LA SALOPE !!! Elle suce le vieux !

Sur ces mots j’ai éjaculé voyant ma chérie suçant cette vieille queue, quelle extase.

Reprenant mon souffle je voyais Brigitte faire le tour de son gland avec sa langue, pour ensuite avaler totalement sa queue, passer sa langue sur c’est couilles fripées, je restais tendu au vu de ce spectacle.

Papy a positionné sa main sur la tête de Brigitte pour lui faire accélérer le rythme, lui a saisi un sein et se na pas pris longtemps pour le voir se figer, les fesses contractées, déversant son sperme dans la gorge de ma chérie.

— HAAAAaaaaa !!! C’est bon, vous savez y faire.

Voyant les grimaces qu’elle faisait, elle n’a pas apprécié cette surprise.

— Maintenant, avaler… C’est bien ma petite.

Il a nettoyé sa queue sur ces lèvres et c’est reculé pour se rhabiller en remerciant Brigitte pour ce moment formidable. Elle s’est relevée en se lavant la bouche avec le dos de la main. Pendant qu’elle remettait sa culotte, papy lui a saisi un sein en la remerciant de nouveau et c’est éloigné dans le chemin.

J’ai tout de suite rejoint ma chérie qui se rhabillait.

— Tout va bien Brigitte ???

— Oui ça va, à part l’odeur tenace de pisse qui me reste incrustée dans les narines.

Nous avons rejoint la voiture et elle m’a avoué que le côté sale l’avait dans un premier temps repoussée puis excitée, je lui ai à mon tour avoué que de la voir prendre en bouche cette vieille queue m’avait fait exploser.

Cela faisait 5 min qu’on roulait quand Brigitte m’a expliqué que Mr Rémi était étonné comment lui le nommait.

— Mr Rémi ma demandée de m’offrir à d’autre que lui et que tu devais prendre des photos pour lui montrer ma soumission.

— OK, tu as une idée?

— Non, mais on devrait trouver.

Voilà. Ce que je voulais s’est réalisé, elle était totalement soumise, mais pas à moi, mais à un papy de plus 70 ans.

Durant la semaine Brigitte mon envoyée un SMS de son travail : « J’ai trouvé, à ce soir ».

A suivre !

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

        
            

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Supprimer la publicité en devenant donateur

Merci

En devenant donateur, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires taboues rien que pour vous !

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Plan sexe

Nouvelle Coquine

Solange 9

Bons plans coquins

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accept
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings