Bi - Gay - Lesbien Histoires taboues et histoires de sexe Inceste

Les vacances coquines d’une famille incestueuse chapitre 6

Les vacances coquines d'une famille incestueuse chapitre 6

– Oh mon Dieu ! Je ne voulais pas le croire, mais vous êtes réellement en train de faire l’amour sous notre dos ! Et… Et en plus tu sodomises ta propre sœur, Damien ! Mais enfin, qu’est-ce qu’il vous passe par la tête tous les deux !

– Désolé maman, ça fait plusieurs jours que nous avions envie de le faire. Réponds Julie.

– Si vous vouliez vous envoyer en l’air, il fallait le faire avec cette famille incestueuse, mais pas entre vous !

– Alors, tu aurais accepté qu’on le fasse avec cette famille ? Réponds Damien.

– Évidemment, mais séparément ! Je n’ai pas envie que notre famille ressemble à la leur.

– Nous aurions dû en profiter, c’est vrai… Comme vous hier soir ! Réplique Julie.

– Tu insinues quoi ?

– Je n’insinue rien, maman ! Nous sommes au courant que vous vous êtes rendues hier soir dans le camping-car du voisin, et que tu t’es fait baisser en double.

Brigitte rougie, et réfléchie à sa réponse.

– Alors oui, effectivement je me suis fait prendre en double par le voisin, et par votre père. Mais il n’y a rien de mal dans ce que j’ai fait, contraire à vous ! Car en plus d’espionner vos parents en train de baiser, vous, vous faites ça juste derrière nous, et sans gêne !

– Ça n’a pas l’air de te gêner de savoir que ta sœur et papa, font l’amour à mamie.

– Comment vous savez ça ? ! Vous avez fouillé dans nos affaires en plus ? !

– Maman… J’aime vraiment Julie ! Je l’aime comme une sœur, je l’aime comme un frère qui souhaite uniquement son bonheur, et qui fera son Damien fera le maximum pour la protéger. Depuis que je sais qu’elle m’a sucé dans l’aire de repos, j’ai vraiment envie d’elle… Et rien que d’y penser, regarde comment mon pénis remonte !

– Il a raison, nous ne faisons rien de méchant, nous prenons simplement du plaisir ensemble.

Julie, retourne s’asseoir sur le pénis de son frère. Damien dirige son sexe directement dans son cul. Sans gêne, il l’encule devant sa mère, qui observe. Julie remue son bassin sur les côtés et de bas en haut.

– Et en plus, tu sodomises ta propre sœur, devant moi ? !

– Tu vois maman… Regarde, regarde le plaisir que j’ai, de recevoir le pénis de mon propre frère à l’intérieur de mon cul.

– Je vais être obligée de le dire à Philippe si vous continuez !

– Comprends notre plaisir, s’il te plaît maman. Le même plaisir que tu as ressenti quand je t’ai doigté l’anus sous les yeux du voisin, dans la forêt. En plus, tu ne t’es pas gêné pour me sucer la bite et as avalé mon sperme.

– C’était… C’était juste un égarement ! Je ne peux pas vous faire changer d’avis ?

– Il est trop tard pour revenir en arrière de toute façon, non ?

– Exacte… Bon… Je suis totalement contre que vous ayez des rapports sexuels, mais il est trop tard pour vous faire arrêter ça ! Alors je vous autorise à continuer, mais je pose mes conditions !

– Vraiment, tu acceptes ? ! Demande Julie.

– Mes conditions : pas un mot à Philippe, je ne sais pas comment il pourrait le prendre. Deuxièmement, ne faites pas ça en sa présence ! Et enfin, je veux que vous vous protégiez ! Pas d’éjaculation interne… Dans… Dans ta chatte, Julie. Éjaculation interne dans l’anus, il y a moins de risques à tomber enceinte !

Damien et Julie sont étonnés qu’elle accepte aussi facilement, mais ils sont ravis de pouvoir faire l’amour plus librement.

Brigitte, retourne s’asseoir sur le siège passager.

Julie se lève, elle s’appuie contre la table. Damien, se penche pour lécher l’anus de sa sœur et le lubrifier avec sa salive, sous les yeux de maman qui n’ose s’imaginer la suite… Damien se relève, et il l’encule sa sœur par-derrière, sans aucune retenue. Il pilonne son trou du cul énergiquement, qui s’agrandit de plus en plus.

Sous le bruit des claquements, Brigitte se retourne à nouveau. Elle ne dit rien, mais elle leur fait les gros yeux, afin qu’ils voient son mécontentement, car ils ne respectent pas l’accord.

Elle regarde le visage crispé de sa fille, qui semble recevoir beaucoup de plaisir. Dans ses pensées, Brigitte se dit « elle en a de la chance de recevoir une bonne bite dans le cul ! »

À travers son pantalon, elle se caresse subtilement. « Oh mais qu’est-ce que je suis en train de faire moi… Ce sont mes enfants ! » Pourtant, au fond de sa culotte, tout est humide.

Elle à envie d’une bite, elle à envie de sperme. Elle à envie de se faire ouvrir le cul à nouveau, même si son anus n’est pas encore correctement refermé.

– J’ai envie de toi ! Dit-elle à Philippe.

– Tu veux qu’on s’arrête ? Demande-t-il.

– Non, j’ai envie de te sucer maintenant !

– Mais les enfants ?

– Ils sont occupés… Ils ne peuvent pas nous voir.

Brigitte déboutonne le pantalon de Philippe, et sort sa bite encore môle.

– Tu pourrais faire un effort… Dit-elle en voyant son sexe.

– Désolé, on ne l’a jamais fait en roulant, et les gens qui nous doublent peuvent nous surprendre.

– Et alors ? Moi ça m’excite.

Elle se penche, et le suce. Il ne lui aura pas fallu longtemps pour que son sexe regagne en énergie !

Derrière, Julie interpelle Damien, et lui dit de regarder devant.

– Elle suce papa la cochonne, elle ne se cache plus ! Dit Damien

Encore plus excité, il empoigne les seins de sa sœur et pousse sa bite encore plus profond au fond de son cul.

Devant, les voitures qui doublent le camping-car, observent la fellation qui se déroule devant eux.

Philippe, éjacule dans la bouche de sa femme. Elle se redresse et se retourne instinctivement vers ses enfants, la bouche encore pleine de foutre, et le visage partiellement recouvert. Elle avale tout.

Voyant sa mère dans cet état, Damien ne tient plus. Il remplit entièrement le cul de sa sœur avec son foutre, sous les yeux de maman.

Julie se met à genoux, et suce la queue de son frère afin d’avaler les dernières goûtes.

Damien, fait un signe à sa mère pour lui signaler qu’il lui reste du sperme sur son visage.

Elle s’essuie avec ses doigts pour recueillir le précieux, et les lèches. Elle termine de se nettoyer avec une lingette.

Brigitte continue d’observer la queue de son fils, qui est encore en érection.

Elle se lève pour rejoindre ses enfants.

– Heureusement que je vous ai demandé de ne pas faire ça quand votre père est là ! Dit Brigitte.

Désolées maman, nous en avions vraiment envie. Réponds Julie.

– Et en plus ça ta plus de nous regarder faire l’amour ! Dit Damien à sa mère.

– Oui, c’est la première fois que je vous vois si proche l’un de l’autre… Mais je veux que vous sachiez que je suis totalement contre l’inceste !

Tout le monde regagne sa place, pendant que papa trouve un endroit pour s’arrêter.

Il quitte l’autoroute, en entre dans un petit village médiéval de 300 habitants.

C’est dimanche, tout est fermé.

Il faut trouver un endroit pour vidanger les toilettes du camping-car, car elles sont pleines et toute la famille à besoin de soulager leur vessie.

Après de longues minutes de recherche, Philippe décide de s’engager dans un petit bois, loin de la route.

Le camping-car arrêté, tout le monde sort pour se soulager derrière les arbres.

Philippe en attendant, fait un trou dans la terre pour vidanger les toilettes à l’intérieur.

À seulement quelques mètres, Brigitte baisse son pantalon et s’accroupit pour uriner.

Un peu plus loin, se trouve Julie qui fait la même chose.

La forêt est calme, aucun vent et aucuns oiseaux ne viennent perturber ce silence, sauf un petit bruit qui interroge Julie. Ce bruit, c’est comme si quelqu’un frotter quelque chose d’humide sur la peau. En allant dans cette direction, Julie découvre sa mère, qui à fini d’uriner, mais qui est encore accroupie les cuisses écartées.

Elle se masturbe sous les yeux de sa fille. Elle semble vraiment excitée, surtout après avoir enfoncé deux doigts dans la chatte.

Julie réalise, et ça l’excite à elle aussi. La chatte de sa mère paraît tellement douce, et avec l’humidité qu’elle engendre, ça donne envie de la manger. Brigitte se branle encore plus fort, éjectant en elle un jet liquide et puissant.

Après cette jouissance, elle ouvre les yeux et elle aperçoit Julie qui se rince l’œil, la main entre les jambes.

– Oh, Julie ! Dit-elle surprise de la voir.

 Pardon maman ! Je te trouve très belle.

– Euh… Oui merci ! Mais tu n’aurais pas dû me voir dans cet état !

– Tu m’as regardé me faire enculer par Damien, alors nos secrets s’estompent un peu.

– Oui mais je suis ta mère, un enfant ne devrait pas voir sa mère faire ce genre de choses.

– Je ne suis plus une enfant, maman ! Je suis majeure je te rappelle !

– Oui, excuse-moi Julie, j’ai encore du mal à te voir grandir si vite.

– On peut discuter toi et moi ? Dit Julie.

– Bien sûr, chérie !

Toutes les deux, s’assoient sur un tronc d’arbre.

– Comme tu le sais, nous avons vu les photos de ta sœur et de… Papa !

– Des photos que vous n’auriez jamais dû voir, d’ailleurs.

– Oui, pardon. Mais j’aurais des questions à ce sujet.

– Que souhaites-tu savoir ?

– Pourquoi vous gardez ces photos ?

– Car Philippe, aime bien conserver ce genre de choses. Et, quand je n’ai pas envie de faire l’amour, il se masturbe en regardant ces photos.

– C’est toi qui les as  ?

– Ma mère et ma sœur ne le savent pas, que je suis au courant qu’elles se tapent Philippe. Ils prennent eux-mêmes les photos.

– Et comment tu as été mise au courant ?

– J’ai simplement surpris tous le monde dans le même lit, un soir. Et je n’ai pas fait de scandale, je sais que ce genre de choses excite votre père.

– C’est dingue… !

– En effet.

– Mais comment tout ça a commencé ?

– Tu souhaites vraiment le savoir ?

– Oui, s’il te plaît.

– Alors… Ça a commencé il y a plusieurs années, ma sœur était au collège. Elle avait genre 14 ou 15 ans. Pour leur apprendre la sexualité, il y avait un cours spécial. Et dans ce cours, la prof expliquée aux élèves le fonctionnement d’un vagin. Non pas avec des schémas, mais carrément en montrant sa chatte devant toute la classe. Donc je ne te fais pas un dessin… C’était jambes écartées sur le bureau, face aux élèves.

– Hum… Super la prof !

– Donc évidemment, elle s’est masturbée devant eux, pour leur montrer. Explication des petites et grandes lèvres, explications sur le clitoris, etc.. À la suite, elle a carrément mis un gode dans la chatte. Quand je parle de gode, c’est genre des 22 centimètres complètement au fond du vagin… Bon, il y a eu un deuxième cours, ou les choses sont allées un peu plus loin.

– C’est-à-dire ?

– Bah… Dans cette classe, il y avait aussi sa propre fille. Et en démonstration, elle l’a sodomisé devant toute la classe avec un gode ceinture. Pareil, les 22 centimètres complètement au fond de son cul. Elle en voulait encore, sa fille ! Enfin, en rentrant à la maison, ma sœur s’est installée sur le canapé, et elle s’est masturbée devant ma mère et moi ! Je ne te raconte pas le choc que ma mère a eu… Je suis vite partie dans ma chambre, pendant que ma mère engueulait ma sœur.

– Putain l’histoire de fou !

– Mais ce n’est pas encore fini… Quelques minutes plus tard, le calme été revenus.

– Ne me dis pas que…

– Si… ! Ma mère et ma sœur étaient en train de se lécher la chatte… Je n’ai rien dit, et j’ai refermé la porte.

– Tu avais quel âge ?

– 17 ans. Je m’en souviens comme si c’était hier.

– Je n’arrive pas à y croire, c’était vraiment chaud !

– Oui, mais garde ça pour toi, s’il te plaît. Bon et toi, comment va ton derrière sinon ?

– Mon derrière… ? (Julie réfléchie). Ah oui… ! Tu parles de mon enclos secret…

– Il n’est plus si secret, tu sais… À vue d’œil, je dirais que c’est un membre de 20 centimètres qui l’a découvert.

– Bah, j’ai du mal à m’asseoir correctement. Je sens que j’ai encore les fesses ouvertes… Je ne sais pas comment tu fais, toi !

– Tu manques seulement de pratique ! Mais tu sais, moi aussi j’ai encore mal. Ce n’est pas tous les jours que j’ai l’anus doublement ouvert…

– J’aimerais avoir autant de pratique que toi.

– Tu es jeune… ! Tu as le temps.

– J’ai le temps de m’entraîner avec Damien ! Dit-elle en plaisantant.

– Peut-être, mais ce n’est pas en te faisant sodomiser par la même queue que tu auras plus de pratique, il faut augmenter en diamètre au fil du temps. Ou alors t’exercer avec un plus gros gode.

– Comme celui que vous avez dans votre armoire au camping-car ?

– Tu es vraiment une petite fouineuse, toi ! Dit Brigitte en plaisantant.

Après ces petites confidences, il est temps de reprendre la route.

Les heures défilent, et le soir arrive vite. Philippe souhaite faire une pause pour la nuit.

Malheureusement, il ne trouve aucun spot pour garer son camping-car. Alors il s’arrête sur un parking, en parti vide. Ils vont rester ici pour la nuit.

Ils installent une table à l’extérieur, et ils se préparent un petit barbecue. Le repas à la bonne franquette est convivial. Tout le monde rigole et plaisante. Pourtant, il y a une gêne qui s’installe entre Philippe, Brigitte et les enfants, car ils savent qu’il est le seul à ne pas être au courant au sujet de cet inceste qu’il y a eu quelques heures plus tôt.

Fatiguer par la route, Philippe part se coucher avant tout le monde.

Julie et Damien sont assis côte à côte, et en face il y a Brigitte.

Damien, se lève et débarrasse la table, puis il s’en va faire un tour.

Julie, en profite pour discuter avec sa maman.

– Hé maman… Tu sais la discussion que nous avons eue tout à l’heure ?

– De quelle discussion tu veux parler ?

– Celle où j’ai besoin d’un peut plus d’expérience…

– Ah… ! Et tu souhaites savoir quoi ?

– C’est assez gênant, en fait.

– Pas plus que de te faire sodomiser devant moi, si tu veux mon avis !

– Mais maman, je suis sérieuse !

– Oui d’accord je t’écoute.

– Donc voilà… J’aimerais acquérir de l’expérience ce soir. Et… Je voulais savoir du coup, si tu pouvais me prêter ton gode… ?

– Quoi ? ! Mais c’est personnel ça, Julie ! Et puis tu as le temps d’acquérir de l’expérience.

– Oui, je sais… Mais j’ai vraiment envie de voir ce qu’on ressent avec un gros gode.

– Ça ne fonctionne pas aussi facilement, tu sais.

– Oui je sais… Mais je me suis préparée.

– Comment ?

– Bah, j’ai avec moi un sex-toy, dont je me sers souvent. La, il est en moi…

– En toi… Dans les fesses ?

– Oui. Et au pire, Damien pourra m’agrandir le trou !

– Je veux bien te le prêter, mais tu me le rends propre !

– Évidemment, merci maman.

Le gode se trouve dans la chambre. Brigitte y entre sans réveiller Philippe, qui dort déjà profondément. Elle le sort et le pose sur la table.

– Tu y vas doucement s’il te plaît. Car c’est environ 6 centimètres de diamètre dans ton anus, pour 24 centimètres de long.

– Oh l’engin… Et tu l’as utilisé combien de fois ?

– Une centaine de fois facile ! Une centaine de fois où je me suis déchiré le cul ! Tiens, je te prête aussi mon lubrifiant, surtout n’hésite pas à en mettre !

– Ça me fait presque peur de faire ça toute seule…

– Ne t’en fais pas, respire, décontracte et tout ira bien.

– Tu ne voudrais pas m’aider… ?

– Hein, quoi ? !

– Non rien, pardon ! Ce n’est pas ce que je voulais dire.

Damien, rejoint les filles.

– Hum… C’est quoi cet engin ! Dit-il.

– C’est pour ta sœur… Elle souhaite avoir plus de sensations… !

– Hein ? Hé mais… Je n’étais pas à mon avantage tout à l’heure, avec le camping-car qui roulait ce n’était pas évident !

– Calme Damien, je plaisantais. Réponds Brigitte.

– Bon… Bah moi je vous laisse. Dit Julie en rejoignant la capucine avec le gode.

En attendant, Damien et Brigitte discutent.

– Bon, maintenant que nous sommes tous les deux… Nous pouvons discuter. Dite Brigitte a Damien.

– Bien sûr, maman.

– Déjà, je te demande pardon. Pardon, car je me suis un peu laissée aller en te suçant avec notre voisin, et en te laissant me lécher l’anus. L’adrénaline et l’excitation m’ont fait accepter n’importe quoi.

– Ne t’excuse pas pour ça, maman. J’ai apprécié pouvoir te faire un cunnilingus et un anulingus. C’était une simple parenthèse.

– Mais ça ne se fait pas entre une mère et son enfant. D’autant plus que, j’ai avalé ton sperme car tu as commencé à éjaculer dans ma bouche. Me dire que j’ai du sperme de mon propre fils dans mon ventre, me rend mal à l’aise.

– Ce n’est rien, maman. Le sperme ça reste du sperme… Peu importe de qui ça vient.

– Pour être honnête, ce n’est pas vraiment ça la base du problème…

– C’est quoi alors ?

– C’est que je ressemble de plus en plus à ma sœur, ou ai ma mère en ayant accepté ça.

– Regarde-toi… On discute, et je vois que tu es en pleine érection sous ton bermuda… Bref, n’en parlons plus, c’est du passé.

Il est temps pour Damien d’aller dormir. Mais Julie est dans la capucine, essayant d’insérer le gode de Brigitte dans son anus, mais elle n’y parvient pas.

Damien lui dit que ce gode, est trop gros pour elle. Son anus est loin d’être suffisamment dilaté, il propose alors de l’aider.

– Écoute, mon sexe est plus gros que ton sex-toy, il te dilatera plus facilement. Lui dit Damien.

– Tu as sûrement raison…

Ils sont totalement nus dans la capucine. Julie s’installe sur le ventre, et Damien se positionne sur son dos, en dirigeant son sexe vers l’anus semi-ouvert de sa sœur. Quand son gland franchit l’intérieur du rectum, Julie pousse un gémissement qu’elle n’a pas su contrôler, mais que Brigitte a entendu.

Les va-et-vient s’accélèrent, et les gémissements de Julie augmentent.

Brigitte se lève brusquement de sa chaise pour intervenir. Elle écarte en grand le rideau de la capucine. Elle bégaie en les voyants ainsi, mais tente de reprendre ses esprits.

– Hé, faites moins de bruit, ça résonne jusqu’à l’extérieur ! Philippe va vous entendre !

Brigitte regarde quelques secondes les va-et-vient de Damien. Julie, tente de camoufler ses gémissements en mettant sa tête dans l’oreiller.

Brigitte referme le rideau, puis elle retourne dehors. Elle entend les gémissements de sa fille, mais beaucoup moins fort qu’avant.

Elle a chaud… Entendre ses enfants prendre du bon temps, commence à l’émoustiller. Son vagin devient humide et chaud. Son cœur s’accélère, ses jambes ne tiennent plus en place.

Ça devient plus fort qu’elle… Elle libère ses seins en relevant le tee-shirt, puis les caresses.

Elle déboutonne son jeans, puis elle entre une main sous son string. Elle se masturbe sous le rythme des gémissements de sa fille, qui s’apprête à atteindre l’extase.

– Oh oui ! Oh oui baise-moi comme ta chienne Damien ! Enfonce ta grosse bite fraternelle profondément dans mon petit cul, frangin ! Oh oui je la sens encore grossir en moi… Hum…

Brigitte est étonnée d’entendre sa fille parler comme ça, mais elle s’imagine ce qu’elle doit ressentir… Et, ça l’excite encore plus !

Soudain, elle entend Damien jouir.

– Oh oui… Je sens que ça vient ! Je vais te remplir le cul, petite sœur !

– Oh oui, vas-y ! Fais déborder mon cul !

Damien éjacule, il éjecte tout ce qu’il possède dans ses couilles, sans en laisser une goutte.

Pourtant, il ne se retire pas… Il continue de l’enculé, pour que son foutre s’étale bien partout.

Il se retire, et il lui fait sucer sa queue.

– Tiens, goûte-moi ça ! Un mélange de ton petit cul et de mon foutre.

Julie le suce, et elle lui nettoie bien la bite.

Brigitte, continue de se branler sous les paroles de ses enfants.

Mais soudain, Julie sort et surprend sa mère.

– Oh… Maman, qu’est-ce que tu fais ?

– Oh, ma puce ! Euh, rien. (Elle se rhabille). Je pensais que vous alliez dormir immédiatement.

– Bah, je ne suis pas trop fatiguée… Enfin… Si, à cause de Damien ! Mais sinon ça va. J’ai juste besoin de faire une petite toilette, et de me vider… Si tu vois ce que je veux dire !

– Oui, j’ai cru comprendre que tu avais le cul qui déborde… Mais pourquoi tu vas dehors pour faire ça ?

– Ça risque de faire beaucoup de bruit si j’utilise les toilettes du camping-car.

– Ah oui, ce n’est pas faux !

A Suivre

Brigitte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap2023

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Tel rose pas cher

Supprimer la publicité en devenant Premium

En devenant Membre Premium, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires de sexe et du contenu exclusif rien que pour vous !

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Médias de la Communauté

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings