Vous êtes ici : Accueil > Ma découverte de la nécrophilie avec une femme obèse
Confession Intime Histoires taboues Nécrophilie

Ma découverte de la nécrophilie avec une femme obèse

Ma découverte de la nécrophilie avec une femme obèse

Merci à ceux qui m’écrivent en privé pour me poser des questions sur mes confessions intimes nécrophiles. Je prends le temps de répondre à tout le monde même si des fois c’est un peu long !

Comme je le dis dans ma précédente histoire, je ne vais pas vous raconter toutes les expériences de sexe avec les morts que j’ai eus. J’essaye de me souvenir des plus mémorables comme celle que je vais vous raconter aujourd’hui.

Les années ont passé et je suis maintenant à mon compte. J’ai une trentaine d’années à ce moment-là lorsqu’arrive sur ma table une femme obèse. Elle avait fait un infarctus et sa malbouffe l’a tuée. Jusqu’ici, j’avais eu des femmes potelées ou bien en chair, mais pas de femme obèse. Ce fut l’occasion de vivre une belle expérience.

La journée n’était pas finie, il y avait encore deux heures avant que je ne tire les rideaux. Pendant tout ce temps, je n’arrête pas de penser à cette belle femme grosse qui m’attend en bas. Je savais déjà que je rentrerais tard à la maison et que j’allais prendre beaucoup de plaisir avec elle. J’ai eu beaucoup de mal à cacher mon érection lorsque les familles venaient pour se renseigner sur des obsèques, des cercueils et toutes autres formalités administratives de circonstance. Dans un coin de ma tête, je ne pouvais m’empêcher de penser à tout ce que j’avais envie de faire à cette femme.

Le moment est enfin venu. Je ferme la porte et je débranche le téléphone. Je descends le cœur fébrile retrouver ma nouvelle copine obèse. Dès que je suis arrivé, je me suis mis nu. J’ai retiré le drap et je l’ai regardée. Elle était magnifique ! J’ai passé mes doigts sur son corps des cheveux jusqu’aux orteils. Je l’ai longuement caressée. Mon érection était si belle et si grosse qu’elle me faisait mal. Mon gland venait frotter contre le bras de cette grosse femme. J’avais envie d’elle ! J’avais envie de sa bouche et de ses trous. J’essaye toujours lorsque j’ai quelqu’un sur la table d’imaginer quels étaient ses fantasmes et sa sexualité. Et je pensais que cette femme obèse ne devait pas avoir de rapports sexuels réguliers. Alors j’ai décidé de lui faire la totale avant de la mettre en bière.

J’ai sorti mon sexe et je lui ai mis dans la bouche. C’était froid. Avec mes mains, je donnais la forme à ses lèvres pour qu’elles épousent la circonférence de mon sexe. J’allais et venais dans sa gorge pendant que je jouais avec ses gros seins. Rapidement j’en ai marre. Alors j’ai écarté ses cuisses pour trouver sa grosse motte poilue. J’ai pris les ciseaux et j’ai taillé tout ça pour que ce soit plus joli. J’ai joué un peu avec son clitoris que j’ai branlé entre mes doigts. Tout comme chez les hommes, les femmes ont une érection au moment de leur décès. Le clitoris était saillant et c’était délicieux. Je l’ai pris dans ma bouche et je l’ai mordillé. J’ai ensuite introduit mes doigts dans son vagin puis dans son anus. Il restait un peu de chaleur à l’intérieur alors j’y ai mis ma bite. Je me suis allongé sur elle et je l’ai prise par tous les trous. Je lui ai ouvert les paupières pour la regarder pendant que je la baisais. L’excitation est montée rapidement. Je voulais lui donner le plaisir de jouir dans son cul. Alors je suis sorti de son vagin pour me remettre dans son conduit anal et j’ai sodomisé cet anus encore vierge, je pense, pendant encore une minute avant que des spasmes violents me secouent et que j’expulse ma semence dans ses entrailles. Je suis resté un moment dans son cul en attendant de débander. Mais j’étais tellement excité que je suis resté un bon moment comme ça. Je me suis retiré de son fourreau anal et j’ai regardé lentement mon sperme déculer. C’était magnifique !

Tout en étant toujours nu, je lui ai fait une toilette intime pour lui rendre hommage et pour effacer toute trace de mon activité sexuelle nécrophile. C’était la première fois que je baisais une femme obèse. C’était très bon et j’ai pu renouveler l’expérience deux fois dans mon activité. J’avoue que celle-ci était de loin la plus grosse !

J’ai tellement d’histoires à vous raconter que je pourrais en faire un livre !

J’espère que mes histoires continueront de vous plaire et que vous serez toujours demandeurs. Je surveille les votes de près.

Simon 64 ans Saint-Chamond

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

recap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps