Vous êtes ici : Accueil > Ma soeur et ses copines se servent de moi comme cobaye sexuel Partie 3
Histoires taboues Inceste

Ma soeur et ses copines se servent de moi comme cobaye sexuel Partie 3

Ma soeur et ses copines se servent de moi comme cobaye sexuel partie 1

À la fin du film, comme il s’était fait déjà tard, je décidai d’aller me coucher afin de me remettre de mes émotions. La fatigue aidant, je ne mis pas longtemps à tomber dans les bras de Morphée.

Puis, alors que mon subconscient me reflétait les images de ma sœur et de ses copines en train de me faire du bien, je sentis une main sur mon épaule et une voix m’appela.

— Alex, Alex ! Lève-toi.

Je rouvris les yeux de mauvaise grâce.

— Quoi ?

— Nous venons de terminer la rédaction de notre rapport et notre professeur l’a lu. Il a adoré. Et puis, nous t’avons promis une récompense. Viens, on va dans ma chambre. Élodie et Thu Jin nous y attendent.

Je sortis donc de mon lit et suivis ma sœur jusque dans sa chambre. Morgane ouvrit la porte et, sitôt que j’en eusse passé le seuil, Élodie et Thu Jin crièrent à l’unisson :

— Surprise !

En effet, la surprise était plus que jolie : les deux jeunes femmes étaient allongées, nues, sur le lit de ma sœur et me fixaient d’un air coquin.

— Alors ? Elle te plaît notre surprise, petit frère ?

Je hochai la tête en signe de contentement.

— Bon, les filles, je vous le laisse pendant deux petites secondes. Je vais aller me changer et me mettre plus à l’aise.

Morgane me poussa gentiment vers ses amies et quitta la pièce. Thu Jin attrapa mon bassin et fit lentement glisser au sol le pantalon de mon pyjama. Élodie se chargea de m’ôter mon boxer pendant que je retirais le haut.

— Eh bien, Alex, je vois que notre surprise te fait de l’effet, mais je crois qu’on peut faire mieux.

Élodie m’allongea sur le lit et me chevaucha pour m’embrasser avec passion tandis que je jouais avec sa superbe poitrine. Thu Jin se plaça entre mes cuisses pour me prendre dans sa jolie bouche tout en jouant avec mes testicules avec ses mains expertes.

Nous continuâmes ce petit jeu pendant un petit moment jusqu’à ce que Morgane annonçât sa présence. J’arrêtai alors d’embrasser Élodie pour jeter un coup d’œil à ma sœur et la vue me figea.

Tout à l’heure, voir ma sœur lécher ses seins de ma semence était sexy, mais le fait de la voir dans cette tenue m’excitait encore plus : un joli corset blanc satiné avec des lacets à l’avant, de la fourrure sur la poitrine, qui épouse bien son corps, un porte-jarretelle avec bas qui semblait serrer ses cuisses accueillantes, des gants soyeux remontant à hauteur de ses coudes et, enfin, un minuscule string à fourrure qui ne semblait demander qu’à être arraché.

– Eh bien, petit frère, il te plaît, le lapin de Pâques, cette année ?

Je ne répondis pas, repoussai doucement les deux filles et m’avançait vers cet ange croquante pour la prendre par la taille et l’embrasser férocement, ne lui laissant pas le temps de réagir jusqu’à ce que je la dirigeasse vers le lit pour la coucher. Je lui retirai son sous-vêtement et plaçai ma main entre ses cuisses pour caresser son entrejambe avec légèreté.

Thu Jin et Élodie n’étaient pas en reste : notre séance les excitant beaucoup, elles entreprirent un soixante-neuf auquel je jetais, de temps à autre, un œil pervers.

Quelques minutes plus tard, ma sœur se libéra de mon étreinte et se positionna face à moi.

– Il est temps de recevoir ta récompense, petit frère !

Morgane me chevaucha, enlevant le reste de sa tenue en ne gardant que ses gants et bas, puis elle dirigea mon membre vers son antre humide et me prit en entier en gémissant de notre sublime union.

– Bon sang, grande sœur ! C’est si bon !

– Hummm… Il faut avouer que tu es plutôt bien monté. Hummmm… J’adore. Continue, petit frère ! Fais-moi jouir !

Je poursuivis mes va-et-vient dans l’intimité si chaude et accueillante de ma sœur en la tenant par les hanches afin de bénéficier de plus de force puis, après ce qui me sembla être un rêve sans fin, nous arrivâmes à notre limite.

Je me retirai de l’antre d’amour de mon aînée et éjaculai sur sa volumineuse poitrine.

Épuisé, je m’allongeai sur le lit et Morgane se coucha sur moi tandis qu’Élodie et Thu Jin, de part et d’autre de moi, m’enlaçaient et caressaient mon corps avec affection.

Avant de m’endormir, je leur dis :

– Si vous avez encore besoin d’aide pour des devoirs, sachez que je suis là pour vos expériences. Je vous adore, les filles.

— Nous aussi ! me répondirent-elles en chœur.

La suite demain même heure

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Rencontres

Webcam Skype

telrosegol

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Histoires lues en ce moment

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps