Vous êtes ici : Accueil > Mon beauf aime le sexe uro mais je l’épuise sexuellement
Bi - Gay - Lesbien Histoires taboues Uro - Scato Viol

Mon beauf aime le sexe uro mais je l’épuise sexuellement

Mon beauf aime le sexe uro mais je l'épuise sexuellement

Vers la fin de l’été, nous recevons un coup de téléphone du frère d’une amie, Pierre, que j’ai rencontré seulement 2 fois. Il est divorcé depuis maintenant 4 ans, depuis aucune relation ne lui a été connue, c’est quelqu’un d’assez timide et de pas trop causant.

Il a un sacré physique, c’est ancien militaire qui continue de bien entretenir son corps. Il est plus grand que moi et assez carré vu qu’il est pas mal musclé. Nous sommes allés une fois à la piscine avec lui et je me rappelle que sa carrure m’avait impressionné.

Quand elle raccroche, elle vient me voir pour me dire que son frère aimerait venir passer quelques jours ici. La maison de Nathalie est grande il y a plusieurs chambres et de toutes les façons si ça me gonfle trop j’ai toujours mon appartement. Donc je n’ai aucun mal à lui dire oui, mais elle vient se coller contre moi et rajoute qu’il n’a que quelques jours de libres et ça tombe juste quand elle sera à Londres pour aider son fils à s’y installer.

Si je me rappelle bien du planning, ça veut dire qu’il devrait arriver dans 2 jours. Par contre je ne vais pas pouvoir m’enfuir chez moi, mais je ne pense pas qu’il va tellement m’emmerder alors j’accepte. Elle me remercie et se dépêche de rappeler son frère. Le soir une fois que nous sommes au lit elle est encore plus reconnaissante et me laisse profiter de ses 3 trous.

Le samedi après avoir déposé Nathalie et son fils à l’aéroport j’ai juste le temps de boire un café que je dois déjà filer à la gare récupérer Pierre. J’ai du mal à le reconnaitre, je trouve qu’il y a quelque chose de changer en fait il s’est complètement transformé. Non seulement son visage s’est éclairci, il a modifié quelque chose, mais je n’arrive pas à savoir quoi, en tout cas ça façon de s’habiller n’est plus la même.

Il porte un jean 3/4 qui est très près du corps et un t-shirt moulant orange qui met en valeur chacun de ses muscles. On dirait que ce n’est plus le même homme surtout qu’il est très souriant et jovial. Dans la voiture il me raconte le début de ses vacances, il n’arrête pas de parler ce qui est contrastant avec la dizaine de phrases que j’avais dû entendre sortir de sa bouche jusqu’à aujourd’hui.

Une fois arrivé à la maison il me demande où sont sa sœur et les enfants, je suis étonné de sa question et lui demande :
« Nathalie ne t’a pas dit qu’elle partait à Londres avec Henry ? »
Il me dit que oui, mais qu’il n’avait pas compris qu’ils seraient absents dès son arrivée. Je lui explique que je les ai déposés à l’aéroport juste avant de venir le chercher et que les petits sont chez leurs grands-parents paternels.

Il me caresse le dos et me dit qu’on va bien s’amuser entre hommes. Je ne réponds pas et l’installe dans la chambre des enfants. Je lui remontre la salle de bains et les toilettes, mais je lui dis que pour la douche il sera plus à l’aise dans celle attenante à notre chambre. Je le laisse s’installer et je vais bouquiner sur mon lit.

Quelques minutes plus tard, j’entends cogner à la porte et la tête de mon beau frère apparait dans l’ouverture. Il me demande s’il peut aller prendre une douche pour se rafraichir avant que l’on sorte déjeuner dehors, il tient à m’inviter. Je lui tire des serviettes propres et lui montre tout ce dont il a besoin dans la salle de bain. Quand je me retourne pour fermer la porte et lui souhaiter bonne douche il est en slip, mais de dos.

Je ne peux m’empêcher de l’admirer de haut en bas et de remarquer là aussi des changements. Tout son corps, du moins ce que je vois, est vierge de poils, mais aussi que malgré ses 10 ans de plus que moi il est beaucoup mieux fait que moi. Quand il se retourne, je jette un coup d’œil rapide sur son entrejambe et je découvre une petite bosse.

Je préfère le laisser seul plutôt que de risquer que sa dégénère entre nous. Je retourne sur mon lit et consulte mes mails pour essayer de penser à autre chose que son corps. J’entends l’eau couler un bon moment ce qui permet à mon esprit de se calmer. Mais ce n’est que de courte durée puisque quelques minutes plus tard il traverse ma chambre et en le voyant disparaitre je remarque que sa serviette est sur son épaule et qu’en plus ses fesses sont musclées.

Pour éviter tout conflit, je me prépare pour sortir et nous allons manger une salade en terrasse au soleil. Ensuite nous déambulons dans la ville, mais surtout pour se balader bien qu’il s’arrête devant quelques vitrines de prêt-à-porter. Il est déjà 18 heures quand nous rentrons à la maison, comme il fait chaud et que j’ai transpiré, je vais prendre une douche et je descends le rejoindre uniquement en caleçon.

Il va lui aussi se rafraichir sous l’eau et me rejoindre pour boire l’apéritif que j’ai préparé sur le balcon. Lui aussi est très peu vêtu, il porte uniquement un petit slip blanc qui m’excite tout de suite. C’est terrible en ce moment un rien m’excite, même mon beau frère alors que je n’ai pas fantasmé sur un homme depuis plus d’un an.

Nous buvons, un verre puis un deuxième, la discussion est agréable. Il est totalement différent de ce que je pensais de lui, je passe un bon moment. Comme d’habitude quand des garçons sont seuls, la discussion tourne sur le sexe. Il m’écoute, mais ne commente pas ce que je lui raconte.

Quand je lui avoue que plus je reste sans toucher le corps de quelqu’un d’autre plus mes fantasmes deviennent hard, je vois un petit sourire au coin de ses lèvres. Je regarde furtivement son entrejambe j’ai l’impression que ça a gonflé. Je pose mes pieds contre le rebord du balcon ce qui m’oblige à replier les genoux, mais surtout me permet de cacher mon début érection.

Nous venons de finir la deuxième bouteille de vin en grignotant quelques trucs. Quand je me lève pour débarrasser je me rends compte que j’ai beaucoup trop bu. Pierre m’aide à tout mettre en ordre bien qu’il soit dans le même état que moi. Nous finissons de tout ranger quand il est déjà 23 heures.

De l’avoir vu déambuler comme ça dans son petit slip ça m’excite beaucoup en plus j’ai remarqué 2 tâches sur le devant de son tissu blanc. Je lui propose d’aller se coucher vu l’heure et surtout notre état, je monte derrière lui pour admirer son cul que je commence à convoiter. Sur le palier nous nous faisons la bise pour nous dire bonne nuit et chacun regagne sa chambre.

Je vais directement dans la salle de bain pour me brosser les dents. Alors que ça mousse dans ma bouche, j’entends Pierre qui me rejoint. Il se tient debout devant les toilettes, il est entièrement nu, j’ai à peine le temps de voir que son sexe est aussi sans aucun poil et qu’il parait plus grand et gros que le mien qu’il s’assoie en me disant :
« J’espère que ça ne te dérange pas, mais j’avais trop envie ! »
Et j’entends sa pisse taper contre l’email et la flaque d’eau, ça remue dans mon boxer.

Quand je me retourne pour aller dans ma chambre je me rends compte que mon érection se voit dans mon caleçon. Au moment où je passe devant lui, il m’arrête en attrapant ma cuisse. Sa main remonte sur ma bosse qu’il caresse en rigolant, je n’ai pas le temps de réagir qu’il se met à genoux devant moi. Il continue un moment de me branler à travers mon caleçon avant de le descendre.

Il fait balader le bout de ses doigts le long de ma queue raide, mais aussi sur mes couilles. Je continue à grossir sous ce traitement qui me fait un bien fou. Mes yeux se pose sur son entrejambe, son sexe est beau j’en ai très envie. Je le fais abandonner à regret ma bite pour qu’il se mette debout alors que je me mets à 4 pattes devant lui.

Je le prends directement en bouche et le décalotte avec mes lèvres, il a encore un petit goût de pisse qui m’excite encore plus. Après avoir avalé les dernières gouttes, je fais coulisser entre mes lèvres son sexe qui fait au moins 20 centimètres de long, mais en fin de compte n’est pas plus large que moi. J’essaye de le prendre le plus possible en bouche, mais je n’arrive pas à en avaler beaucoup plus que la moitié. Je fais tournoyer ma langue autour de sa tige et j’insiste bien sur son frein.

Il se penche sur mon dos et se met à me caresser les fesses alors que je continue à le sucer goulument. Un de ses doigts rentre dans ma raie à la recherche de mon petit trou qu’il masse directement. Quand il sent ma rondelle se détendre il appuie dessus pour la faire céder alors que je continue à jouer avec sa bite dans ma bouche et que je m’occupe aussi de ses couilles avec mes mains.

Quand il rentre un deuxième doigt dans mes entrailles et appuie de plus en plus sur ma prostate, je n’arrive plus à me retenir. Ma vessie est trop pleine du coup quelques filets d’urine coulent de mon sexe tendu. Quand il s’en rend compte, il pose la main qui ne s’occupe pas de mon cul sur mon gland. Je n’arrive plus à le sucer.

Par contre je l’admire lécher ses doigts recouverts de ma pisse pendant qu’il continue à me sodomiser avec 2 doigts. Je n’en peux plus, je me soulève lentement pour faire sortir son index et son majeur de mes entrailles. Ensuite je le fais s’allonger sur le dos, je l’enjambe en lui faisant face. Alors que je m’agenouille sur lui j’empoigne sa longue tige bien nervurée, je pose son gland sur mon petit trou. Je m’assois lentement pour me sodomiser moi-même.

J’ai l’impression de ne pas arrêter de descendre tellement que sa queue est longue. J’ai l’impression qu’il est tout au fond alors que mes fesses ne touchent pas encore ses cuisses. Ils posent ses mains sur mes hanches pour me faire monter et descendre sur son mat. Il augmente rapidement le rythme de mes vas et viens sur lui.

À chaque fois qu’il me fait redescendre mon sexe vient lui taper le ventre. De temps en temps une de ses mains quitte mes hanches, je me baise quasiment seul maintenant alors qu’il me claque une de mes fesses. Plus j’augmente l’intensité de mes mouvements plus sa fessée est forte. Déjà que je n’imaginais pas du tout mon beau frère pouvant être attiré par les hommes, mais je n’aurai pas pu penser un instant qu’il avait un côté dominateur.

Il me fait complètement déculer, se lève et me met sur le ventre. Il pose ses mains sur le côté de mes fesses et soulevé ma croupe. Sur chacune de mes fesses, il assène une sacrée claque, il ouvre mon cul à deux mains et s’enfonce d’un coup sec dedans, je ne peux m’empêcher de gémir de plaisir. Il me défonce le cul d’une façon plus violente tout en continuant à me fesser régulièrement.

Il s’enfonce entièrement en moi, j’ai l’impression que mon cul va exploser, Pierre se penche sur moi. Avec ses doigts il pince mes tétons et me sodomise par des petits mouvements secs. Pour rajouter du piquant, il commence à me traiter de lope et me baise encore plus ardemment.

Il me retourne sur le dos sans me faire sortir sa longue queue du cul, mes jambes prennent appui sur ses épaules. Il me baise encore un moment tout en me torturant encore plus les tétons. Je commence à avoir mal et le manifeste, mais comme seule réaction je reçois une claque. Il me défonce le cul comme si ça faisait un moment qu’il n’a pas baisé. Son côté viril et dominateur m’excite énormément et me fait oublier la douleur.

Quand il abandonne mes tétons, c’est pour torturer ma bite et mes couilles. Il les serre fort entre ses deux mains ce qui me fait encore plus bander. Pierre me donne des coups de reins de plus en plus violents. Sans relâcher son étreinte autour de mon costume trois-pièces, il décule. Son gland reste entre mes fesses et me pénètre d’un coup sec.

Mon beau frère fait deux petits aller-retour dans mes entrailles et ressort pour me posséder de nouveau et recommence son petit manège. À chaque fois qu’il fait coulisser sa longue bite dans mes entrailles, j’ai l’impression qu’il serre encore plus fort ses mains autour de ma tige et mes couilles qui gonflent encore plus.

Il se retire de mon cul une douzaine de fois et s’enfonce une dernière fois au plus profond de mes entrailles. Je contracte mes muscles autour de son membre et il lâche immédiatement une première giclée en moi. Sa main se ferme tellement fort sur moi que la deuxième fois où sa bite se contracte dans mon cul je jouis à mon tour.

Nous jutons tellement que je l’arrose du visage au ventre et lui m’a lubrifié le cul ce qui lui permet de toujours se balader entre mes fesses avec aisance. Je mets ma main derrière sa tête pour approcher son visage du mien alors qu’il est toujours en moi. Je lèche mon sperme qui est sur son visage et son menton et nous le partageons dans une pelle très sensuelle comme je le fais avec sa sœur.

Ensuite il décule lentement, je me jette sur la queue de Pierre que je commence à nettoyer. Elle a un petit gout âpre, mais je suis tellement excité que je le suce quand même. Une fois que j’ai avalé tout son sperme qui a un gout très salé, je le garde en bouche. Maintenant qu’il est mou, j’arrive à le prendre entièrement en bouche, je lui caresse aussi les couilles.

Je remonte sur son gland que je suçote alors que je sens ma bouche se remplir. Il pisse tellement que je n’arrive pas à tout avaler, ça coule sur mon torse et même sur mes poils pubiens et mon sexe. J’empoigne ma queue et me pisse dessus alors que je continue à avaler le champagne de mon beau frère. Pendant que j’avale les dernières gouttes, je me branle avec la main remplie de nos pisses en continuant à uriner.

Je m’acharne de plus en plus sur son mat qui se remet à gonfler. Une fois qu’il est prêt à reprendre l’action, il me soulève et m’empale sur sa queue. Pierre n’a aucun mal à pénétrer vu que ma rondelle et toujours ouverte et lubrifier par son jus toujours présent en moi. Il me porte dans cette position jusqu’au lit que je partage avec sa sœur.

Sans sortir d’entre mes fesses, il me positionne en levrette et me baise dans cette position en appuyant de tout son poids sur moi. Il me martèle le cul pendant presque une heure jusqu’à ce qu’il explose une nouvelle grande quantité de sperme dans mon cul. Sa queue se gonfle tellement en moi que je jouis aussi alors que je ne me suis même pas touché.

Il décule lentement et me donne sa tige à nettoyer en se positionnant en 69 sur moi. Pendant que ma langue le parcourt, il enfonce deux doigts entre mes fesses, mon beau frère récupère son jus qui se trouve en moi et le lèche lui aussi. Il retourne 3 fois reprendre son jus qui est en moi pour le déguster. Il se relève et m’entraine avec lui dans la salle de bain.

Il me fait mettre à genoux et m’informe qu’il a encore envie de pisser, j’ouvre mes lèvres pour qu’il se vide dans ma bouche. Pour me laisser le temps d’avaler il arrose le reste de mon corps puis il me retourne me baisse et me fait me cambrer. J’écarte mes fesses avec mes mains et il finit de pisser sur ma rondelle. Elle est tellement ouverte que je sens le liquide rentrer dans mes entrailles. Il me soulève alors qu’il s’agenouille devant moi et me dit :
« A mon tour ».
Il garde la bouche ouverte et je me vide comme il l’a fait.

Une fois que j’ai fini, il se dirige vers la douche, avant qu’il rentre je lui dis que je vais me coucher comme ça et qu’il peut en faire autant. Il ressort de la douche et va au lavabo, pendant qu’il met du dentifrice sur sa brosse il me dit :
« Si tu as besoin de chier ne te dérange pas pour moi ! »
Et il se brosse les dents comme si de rien n’était. Je me retrouve comme con, je n’ai pas envie, mais de toutes les façons j’aurai été beaucoup trop gêné de faire quoi que ce soit.

Je vais dans le lit l’attendre, quand il ressort de la salle de bain mon beau frère me dit un simple
« Bonne nuit »
En se dirigeant vers la porte. Je me soulève dans le lit et déçu je lui demande :
« Tu ne dors pas avec moi ? »
Il se retourne, hésite un instant et viens me rejoindre dans le lit de sa sœur alors que je me dis que j’ai vraiment bien fait d’accepter sa venue et que je vais en profiter au maximum…

RomainRo

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

1 commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Bons plans coquins

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Catégories

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps