Vous êtes ici : Accueil > Mon mari a acheté un gros chien pour qu’il se noue à mes trous
Confession Intime Histoires taboues Zoophilie

Mon mari a acheté un gros chien pour qu’il se noue à mes trous

Brouillon auto

Bonjour,

Qu’est-ce que je suis contente d’avoir trouvé un endroit où je peux raconter ma nouvelle sexualité. Je n’ai plus honte de le dire maintenant, je suis zoophile. Alors c’est vrai que pour le moment, je n’ai eu des expériences qu’avec mon chien, mais contrairement à certaines personnes, je peux vous dire que c’est déjà pas mal ! Je vais vous raconter maintenant comment j’en suis arrivée là.

Je vais essayer de la faire en version courte pour les circonstances je rentrerai un peu plus en détail un peu plus tard. Une nuit, j’avais du mal à dormir. J’ai allumé la télé et je suis tombée sur un reportage sur les chiens. Ils parlaient de la fornication et ils expliquaient le principe du nœud. Cette façon qu’a le mâle pour se nouer à la femelle et la posséder entièrement. Je me suis mise tout de suite à être excitée et ma chatte coulait. Je me suis caressée en regardant les chiens baiser à la télé. Mon mari dormait sur le côté, en tout cas c’est ce que je croyais.

Le lendemain matin, au petit déjeuner il m’a fait un grand sourire. Il n’a pas tourné autour du pot et m’a dit qu’il m’avait entendu me masturber devant le reportage animalier. Au début j’ai essayé de nier, mais c’est peine perdue avec lui. Je lui ai dit que ça m’intriguait beaucoup et que même si je n’avais pas envie d’essayer, ça m’a interpellé en tout cas.

Les semaines passent et un jour mon mari revient avec une surprise. Je suis arrivée dans le salon les yeux bandés et sans culotte. Il est très coquin mon mari ! Il m’a fait asseoir sur le canapé les cuisses écartées et m’a dit de ne pas ouvrir les yeux ni bouger. J’ai senti d’un coup une grosse langue me lécher la minette. Mon mari est très bon en termes de cunnilingus, mais là, sa langue était énorme ! J’arrachais mon bandeau et je découvrais un énorme chien en train de me lécher la chatte. Mon mari ne m’a pas laissé le choix. Il a grimpé sur le canapé et a planté sa bite dans ma bouche tandis qu’il était debout. Il y avait le chien qui me léchait la chatte et mon mari qui me pilonnait la gorge. J’ai joui rapidement et mon mari aussi.

Pendant que nous nous remettions de nos émotions, il m’a expliqué qu’il avait acheté ce chien pour moi. Son objectif était que je prenne du plaisir avec le chien et que je goûte à cette sensation extraordinaire du nœud. Il m’a expliqué qu’il avait pris un jeune chien et non un chiot pour des raisons évidentes. Le chien avait dix mois, il était fougueux et plein de vigueur sexuelle. Nous avions un emploi du temps chargé, mais nous avons décalé beaucoup de choses pour nous organiser une superbe soirée.

On s’est fait un bon repas avec mon mari et on a nourri le chien. J’étais excitée comme une folle. On a décidé de provoquer le chien et ça a fonctionné pour mon plus grand plaisir. Mon mari s’est installé sur le canapé les cuisses écartées. Je me suis mise à quatre pattes sur le sol et j’ai commencé à le sucer. J’avais les fesses écartées et je me cambrai au maximum. Mon mari a appelé le chien qui est venu rapidement renifler ma croupe. Il m’a léchée et c’était délicieux ! Il faut dire que le chien ne s’embête pas avec les préliminaires. Il m’a léchée parce que visiblement il appréciait mon odeur de femelle, puis il est venu mettre ses pattes au niveau de ma taille pour me grimper dessus. J’ai senti sa pine maladroite chercher l’entrée de mon vagin. À un moment donné il a tapé sur mon petit trou et j’ai eu peur ! Alors j’ai passé la main entre mes cuisses et je l’ai guidé dans mon fourreau brûlant. Il est entré en moi sans aucune délicatesse et s’est mis à me pilonner. Jamais aucun homme n’est allé aussi vite que ça dans ma chatte.

D’un coup, il s’arrêtait. J’étais déçue, car je pensais qu’il allait jouir. En fait, il attendait que son nœud gonfle. Et là, j’ai failli m’évanouir de plaisir ! J’ai senti ce gonflement remplir ma chatte. Même si je l’avais voulu, je n’aurais pas pu me dégager, on était vraiment soudés l’un à l’autre. Le chien a repris ses va-et-vient en rythme et m’a pilonnée longuement. Je regardais mon mari et je pleurais. Non pas de douleur ni de honte, mais de plaisir. Qu’est-ce que j’ai de la chance d’avoir un mari comme lui ! Alors je lui ai fait peut-être la meilleure pipe de sa vie et je l’ai laissé décharger dans ma gorge ce que je lui refuse régulièrement. En plus j’ai tout avalé en le fixant bien dans les yeux.

Le chien continuait de me pilonner puis il est venu le temps où il a déchargé au fond de mon vagin. J’ai senti de longues giclées de semence taper dans mes entrailles. Qu’est-ce que c’était bon ! Le chien est resté un moment en moi jusqu’à ce que le nœud se dégonfle. Il s’est retiré et il est allé s’allonger sur le carrelage en tombant d’un coup !

Mon mari qui entre-temps avait repris de la vigueur m’a dit de ne pas bouger. Il a fait quelques photos et il est venu derrière moi pour me prendre à son tour en me prenant dans le sperme du chien. J’ai joui plusieurs fois ce soir-là et j’ai terminé la soirée avec le sperme de mon mari et du chien dans le vagin.

Depuis peu, on a pris la décision d’essayer le sexe anal avec notre grand toutou ! Je vous raconterai comment ça s’est passé si vous êtes sages !!!

Ghislaine et Marc 51 ans Briançon

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Rencontres

Webcam Skype

telrosegol

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Histoires lues en ce moment

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps