Vous êtes ici : Accueil > Mon mari accepte tout de moi sexuellement
Divers Fétiche - BDSM Histoires taboues Menstruation-règles Uro - Scato

Mon mari accepte tout de moi sexuellement

Mon mari accepte tout de moi sexuellement

Bonjour,

Je m’appelle Sandrine, j’ai 44 ans et j’habite du côté de Bordeaux. Je suis mariée depuis plus de 20 ans et au fil du temps, il a appris à être mon soumis et à accepter tout ce que je lui demande. Et vous allez voir que c’est bien plus qu’une simple histoire taboue.

Dès le début de notre relation, j’ai été directive. Je lui ai expliqué que c’était moi qui porte la culotte dans tous les sens du terme. J’ai eu la chance d’une très grande compatibilité de caractère. Je pense qu’aucun homme ne pourrait endurer ce que je fais subir à mon mari. C’est de la domination et de la soumission physique, mais surtout psychologique. Je fais clairement tout ce que je veux de lui et après toutes ces années de mariage, il n’a jamais rien dit. Il a toujours tout accepté de moi, même les choses les plus poussées. Contrairement aux autres histoires que j’ai pu lire sur le blog, je n’ai pas qu’une seule anecdote à vous raconter. Je vais essayer de vous en dire plusieurs pour faire rapidement tour d’horizon de tout ce que j’impose à mon mari.

Mon premier exemple va être simple et soft. Un jour, il travaillait dans le bureau et je suis passée lui demander s’il voulait un café. Je savais qu’il ne pourrait pas refuser. J’ai donc fait couler deux expressos. J’ai bu le mien pendant qu’il était chaud et je lui ai servi le sien alors qu’il était tiède. Il a compris ainsi que je passais avant lui. Mais surtout, c’est que je suis arrivée dans son bureau et que je lui ai tendu la tasse, je l’ai regardé droit dans les yeux, fais couler de la bave et de la salive dans sa tasse avant de la lui donner. Il s’est servi de la cuillère pour mélanger et l’a bu.

Une autre fois, j’ai appelé mon mari pour qu’il vienne à table. Alors qu’il s’installait, et m’a dit qu’il n’y avait pas de bouteille d’eau. Je lui ai dit qu’il n’en avait pas besoin et que s’il avait soif il avait qu’à demander. Au milieu du repas, il a eu soif et a osé me demander à boire. Je suis passée à côté de lui, j’ai mis une jambe sur une chaise, j’ai attrapé son verre et je l’ai glissé sous ma chatte. J’ai pissé dedans et je l’ai rempli. J’essuyais les dernières gouttes sur le rebord et je lui reposais en face de son assiette. Je lui dis que maintenant il pouvait boire s’il avait si soif. Il me regardait droit dans les yeux et a tout bu d’une traite.

Mon mari accepte tout de moi sexuellement

C’est ce genre de petites choses qui font que notre couple est très fort ! À partir de ce moment-là, j’ai commencé à imposer des choses physiques et sexuelles. J’ai pris possession de son anus et de son conduit anal. Doigts, mains, sextoys et même gode ceinture. Dès que j’en ai envie, je m’installe dans son cul il m’arrive même de le fister jusqu’à l’avant-bras. J’aime attacher mon mari dans le lit et faire de lui ce que je veux. Il est à ma merci il ne peut que subir. Je lui fais énormément de choses coquines et perverses.

Une fois, je l’attachais sur une chaise au pied du lit. Je me suis mis à quatre pattes devant lui la tête bien face à lui. Un homme rentrait et m’a pénétrée directement. Il m’a prise comme une bête pendant que je regardais mon mari droit dans les yeux tandis qu’il est attaché à une chaise. Au moment de jouir, il s’est retiré et est venu se mettre face à moi. Il m’a balancé la purée en plein visage, s’est essuyé sur mes lèvres puis il est reparti. Je suis restée ainsi un moment à regarder mon mari droit dans les yeux avec le foutre qui coulait sur mon visage. Je savais qu’il était très excité. J’ai détaché mon homme pour qu’il vienne me nettoyer.

J’ai énormément d’histoires à vous raconter. Il est difficile de faire le tri. Cependant, si celle-ci vous plaît, je viendrais régulièrement vous parler de mon mari soumis et des choses que je lui fais subir au quotidien.

J’attends vos premiers messages pour savoir si je dois continuer ou pas.

Sandrine 44 ans Paris.

Ma vie de dominatrice

Ainsi la relation de domination s’est installée petit à petit entre nous et , si au départ c’était un peu un jeu pour moi, aujourd’hui c’est devenu notre mode de vie. Mon mari ne se plaint pas, au contraire même, il apprécie énormément de vivre dans cette relation de domination où c’est moi qui tient les rênes. Sexuellement je trouve même qu’il s’est épanoui, que cela lui fait du bien que j’agisse avec lui en lui faisant systématiquement comprendre que je lui suis supérieure. D’ailleurs ce n’est pas le seul dans son cas. On rencontre de nombreux hommes aujourd’hui qui assument pleinement leur envie d’être soumis à une femme pleine d’autorité, qui sait les mener à la baguette. Parois c’est un peu rude, mais on s’entend en général sur les limites, sauf quand une femme dominatrice comme moi choisit d’aller toujours plus loin dans la soumission de l’homme auquel elle à affaire. Ce qui compte, dans ce genre de relations, c’est que chacun puisse trouver le moyen de s’épanouir pleinement, et qu’il n’y ait jamais aucun regret a posteriori. On garde le sourire et on joue son rôle, la dominante comme le dominé et on prend du plaisir, chacun à sa manière.

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

11 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Hôtesses tél rose

Bons plans coquins

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher