Vous êtes ici : Accueil > Mon mari m’a trainée chez des gens pour me prostituer
Confession Intime Histoires taboues Prostitution Vieux - Jeunes

Mon mari m’a trainée chez des gens pour me prostituer

Mon mari m’a trainée chez des gens pour me prostituer

J’ai honte quelque part de faire cette confession intime. Je crois que c’est le seul endroit où je sais que je ne serai pas jugée d’avoir aimé ce qui s’est passé. Il est coutume de se présenter quand on fait une histoire taboue sur le blog. Je m’appelle Audrey, j’ai 48 ans et mon mari Éric en a 50. J’ai toujours été soumise à cet homme. Volontaire bien entendu.

Au fil du temps, nous y sommes allés crescendo au niveau des pratiques sexuelles. Mais comme de partout, il arrive un moment où l’on stagne et où il est difficile de faire autrement que d’aller encore plus loin pour susciter l’excitation et déclencher le plaisir. Mon mari cherchait quelque chose de complètement fou pour que je sois épanouie et comblée et là, il a fait très fort !

Nous sommes vendredi soir et il me dit de me préparer et de m’habiller sexy. De passer sous la douche avant et de me nettoyer tous les trous. J’ai tout de suite compris que nous allions avoir une soirée coquine tous les deux voir avec un invité surprise. Excitée par la situation bien qu’elle soit devenue commune au fil des dernières années, je joue le jeu et je suis prête pour 21 heures.

Il m’emmène dans une maison bourgeoise que je ne connais pas. Il arrête le moteur, se tourne vers moi et me dit que c’est le dernier moment pour faire marche arrière parce qu’après, il ne pourra plus rien faire. Évidemment tout cela m’a excité davantage et j’ai ouvert ma portière pour l’attendre. Il m’a fait un petit sourire et il a sonné à la porte.

Un homme d’une cinquantaine d’années nous a ouvert. Plutôt charmant et élégant. On sentait bien qu’il avait une bonne situation. Sa voiture, sa maison et son intérieur puaient le fric à des kilomètres. Mon mari m’enlevait mon manteau, a pris mon sac et m’a fait tourner sur moi-même comme pour me montrer. C’était très excitant ! Trois autres hommes sont venus se joindre à nous. J’ai compris que j’allais passer à la casserole en gangbang. Mais là où ç’a été le top, c’est que le mec a donné une enveloppe à mon mari avec de l’argent. Mon mari était en train de me prostituer à des inconnus. !

Il est allé s’asseoir dans un coin et regardait le contenu de l’enveloppe. Il m’a ensuite observée me faire déshabiller et pas seulement. Ils m’ont tiré les seins, mis les doigts dans les trous avant de me forcer à me mettre à genoux pour que je les suce les uns après les autres et en même temps. Ils m’ont traitée comme un objet sexuel. Après avoir sucé tout le monde, ils m’ont penchée sur le canapé et m’ont baisée à tour de rôle. Pendant que l’un me prenait, l’autre venait dans ma bouche et je branlais les autres. Ils sont passés par ma chatte, mon cul et ma bouche. J’ai été baisée en double pénétration de face et de dos et même debout ! Ils ont joui à tour de rôle dans tous mes trous et sur mes seins.

J’étais toute pantelante et souillée du foutre de ces hommes lorsque le propriétaire des lieux est venu avec la bite pendante voir mon mari en lui jetant un billet de 50 € en plus en lui disant que « j’étais une bonne pute ». Il pouvait me ramener quand il voulait pour recommencer.

C’est limite s’ils ne m’ont pas foutue dehors ! Ils étaient à poil dans le canapé et se sont allumé une clope en buvant des bières et du whisky. Et moi j’étais là debout avec mon mari, pleine de foutre qui coule de partout. Éric m’a installée dans la voiture et nous sommes rentrés à la maison sans parler. J’allais passer sous la douche sauf qu’il a voulu mélanger son sperme à celui des hommes qui venaient de me baiser. Il m’a prostituée pour de l’argent et m’a baisée ensuite.

Quand je suis revenue de la douche, il y avait 200 € qui m’attendaient sur mon oreiller. Il m’a dit que c’était ma part et qu’on pourrait peut-être mettre du beurre dans les épinards avec « mon cul de petite chienne ». Voilà ce qu’il a dit exactement !

Nous avons continué à faire cela. Mon mari me prostitue régulièrement et c’est lui qui gère tout. Les rendez-vous, le nombre d’hommes, les pratiques et les sommes à payer. On se fait des sommes rondelettes qui nous aident bien pendant cette période difficile de crise sanitaire.

J’ai honte et je suis excitée à la fois de vous raconter tout ça. Maintenant, c’est fait !

Audrey Paris

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

3 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

  • Merci pour cette excellente confession, je ne suis pas là pour vous juger car cette histoire fantastique a réveillé en moi ma libido, par une superbe bandaison.

  • belle histoire ,on se retrouve un peu sous certains côtés par quelques rencontres vécue dans ce cadre de
    “vénalité” mais jamais en gang-bande
    il va falloir que l’on raconte à notre tour ce genre d’expérience et comment on y est arrivé

Rencontres

Webcam Skype

telrosegol

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Histoires lues en ce moment

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps