Mon père mène son chien pour baiser ma femme par le cul

Salut,

Petite présentation obligatoire. Je m’appelle Grégoire, j’ai 38 ans et je suis marié à Valérie 34 ans depuis huit ans maintenant. Nous sommes heureux en ménage, et nous avons une sexualité parfaitement équilibrée avec du piment histoire de ne pas tomber dans la routine. Il s’est passé quelque chose pendant les vacances de la Toussaint et j’en ai parlé à Franck qui m’a dit d’en faire une histoire tellement c’était génial. Alors voilà je me lance.

Nous sommes allés manger chez mon père un mercredi midi comme nous le faisons régulièrement. Chez lui il fait toujours très chaud. J’ai toujours soupçonné qu’il le faisait exprès pour que ma femme du genre pulpeuse se dévoile un peu plus. Ça nous a toujours amusés et on s’est prêté volontiers au jeu du vieil homme. Tout au long de la soirée, j’ai remarqué que Valérie n’était pas comme d’habitude. Elle n’arrêtait pas de regarder le nouveau chien de mon père. C’est un berger allemand de 18 mois fougueux et bien vif. Mon père l’a dressé au doigt et à l’œil. Lorsqu’elle regarde le chien, je la vois qui a les yeux qui brillent et qui écarte les cuisses. Elle m’avait déjà parlé de ses fantasmes zoophiles, mais je n’avais pas prêté plus d’attention que ça jusqu’ici.

Dans la voiture je lui dis que j’ai remarqué son attitude et elle me confirme qu’elle a été très perturbée et excitée par ce jeune mâle qui n’arrêtait pas de la fixer. Elle devinait de l’envie dans son regard. Nous avons fait l’amour comme des bêtes une fois arrivés à la maison et j’ai eu une petite idée. J’ai mis mon père dans la confidence et je l’ai invité pour lui rendre la politesse de son dîner le samedi suivant. La condition était de venir évidemment avec son chien. Nous avons toujours été proche mon père et on a souvent discuté de sexualité. Nous n’avons aucune gêne l’un envers l’autre même pour des sujets comme ça.

Valérie était complètement en transe. Au moment de l’apéritif, le chien venait très souvent coller son museau entre ses cuisses pour la renifler. Au lieu de le repousser, elle écartait un peu plus et fermait les yeux. J’ai senti que c’était le bon moment. Je l’ai prise au dépourvu vous allez comprendre. Je suis allé fermer les rideaux de la maison et je lui ai ordonné de se déshabiller. Elle a été surprise que je lui demande ça devant son père. Je lui expliquais que nous n’avions pas été dupes ni lui ni moi sur ses envies et ses besoins. Si mon père était venu avec son chien aujourd’hui, c’était simplement pour qu’elle vive sa première expérience de zoophilie.

Fébrile, mais excitée, Valérie se laissait déshabiller pour se retrouver toute nue devant nous. À aucun moment, mon père et moi n’avons eu de geste envers elle. Nous avons laissé se débrouiller toute seule avec le chien. Elle s’est remise sur le canapé et a écarté les cuisses. Le chien est venu passer sa langue sur sa croupe et il a dû se régaler le salop. Il lui a léché la chatte et le cul de manière bestiale. Elle écartait ses fesses pour qu’il profite pleinement de ses odeurs intimes. On a vu tout de suite que le chien avait une érection. Valérie s’est penchée pour le branler et a essayé de le sucer. La voir avec la bite du chien dans la bouche m’a donné une de ces érections !

Elle n’en pouvait plus d’excitation. Mon père qui est plus expérimenté sur l’élevage de chiens lui a expliqué comment faire. Il l’a fait se positionner à quatre pattes en position de levrette avec la tête dans ses bras. Il a invité le chien à venir derrière elle et tant bien que mal il a réussi à la pénétrer. Le chien n’a aucune douceur, pour lui c’est bestial. Il s’enfonçait en elle d’un coup et a commencé à pomper le vagin de Valérie. Elle gémissait de plaisir et sa chatte coulait de mouille. Le chien a eu un petit moment d’arrêt et on a compris qu’il venait de se nouer à ma femme. Ses yeux se sont exorbités ! Et le chien a repris son pompage.

Ma femme pleurait de plaisir et jouissait à la chaine ! Littéralement ! Ses seins qui sont déjà gros étaient devenus énormes ! Je ne l’ai jamais vue dans un état pareil. J’en étais presque jaloux ! Le chien lui a limé la chatte pendant 10 bonnes minutes avant de jouir en elle. Au moment de l’orgasme du chien, Valérie a joui elle aussi et s’est complètement effondrée. Il a fallu attendre un petit moment que le nœud se défasse pour qu’il puisse se retirer du vagin endolori de ma femme. Dans cette position, elle avait la chatte qui dégoulinait du sperme du chien de mon père. Sur le moment, j’ai eu envie de venir la prendre et lui mettre mon sperme à moi aussi. Sauf qu’il y avait mon père et qu’on n’est pas proches à ce point là. Mais ça m’a donné l’idée pour une prochaine fois.

Le repas a été finalement expédié pour que ma femme se remette de ses émotions. Elle m’a dit qu’elle n’avait jamais vécu un moment pareil et m’a remercié en me faisant l’amour comme une folle ! Mon père nous a prêté son chien deux fois encore avant que je ne lui en offre un pour son anniversaire. C’est encore un chiot pour le moment, mais nul doute qu’elle va bien s’en occuper et devenir une bonne petite chienne en chaleur pour lui comme pour moi. Mon objectif est de la voir se faire enculer par notre chien.

Tout ceci est réel et s’est passé aux vacances de la Toussaint 2020 chez nous à Chartres.

Grégoire.

histoires taboues
bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

1 réflexion sur “Mon père mène son chien pour baiser ma femme par le cul”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
XFR

GRATUIT
VOIR