Vous êtes ici : Accueil > Nécrophilie : mon acolyte et moi avons fait un plan à 3 avec une femme décédée
Confession Intime Histoires taboues Nécrophilie

Nécrophilie : mon acolyte et moi avons fait un plan à 3 avec une femme décédée

Nécrophilie : mon acolyte et moi avons fait un plan à 3 avec une femme décédée

Bonjour les amis,

Je vous ai parlé il y a quelques semaines d’un acolyte que j’ai eu pendant deux ans et qui s’appelait Marc. Cet homme d’une cinquantaine d’années a partagé ma passion pour la nécrophilie et aujourd’hui encore, c’est notre secret. Je vais vous raconter comme je vous l’avais promis, la première expérience que nous avons eue ensemble avec un cadavre.

Je me souviens que c’était un jeudi. Entre midi et deux, je fais une pause pour aller déjeuner sauf que Marc décide de rester. Lorsque je redescends, il est surexcité. Je lui demande pourquoi et il me dit qu’il vaut mieux qu’il me montre. Nous descendons au labo et il me montre un cadavre qui a été déposé le temps de ma pause. Il me fait signe de soulever le drap et avant même de savoir ce qui se cachait dessous, j’ai eu un début d’érection.

Lorsque j’ai fait tomber le drap blanc, j’ai découvert une femme somptueuse ! Une quarantaine d’années, avec des formes pulpeuses comme tous les hommes rêvent. Elle était un tout petit peu ronde, mais juste ce qu’il faut pour rendre dingue n’importe quel homme en capacité d’avoir une érection. Elle avait deux obus à la place des seins, un visage magnifique et une chatte parfaitement épilée. Marc me tournait autour et j’ai compris ce qu’il voulait. Il avait envie de se la faire, comme je le comprenais sur le moment ! Je reconnais aujourd’hui qu’une part de moi était jaloux. J’aurais tellement aimé qu’il ne soit pas là pour la garder que pour moi. Ce que nous avons vécu ensemble était très fort.

Maintenant qu’il est rodé à l’exercice de la préparation d’un corps, il s’est occupé de le réchauffer pendant que je m’occupe de la paperasse. J’ai regardé la cause du décès et j’ai été surpris. Cette femme avait été victime d’un ex-mari jaloux qui l’a empoisonné à l’antigel. Il ne supportait pas qu’elle refasse sa vie avec un autre. Une femme magnifique fauchée dans la fleur de l’âge. Ce jour-là, j’ai expliqué à Marc que nous n’avions pas beaucoup de temps. Alors il m’a dit qu’il préférait attendre le soir pour en profiter pleinement. Je lui ai demandé de ne pas commencer sans moi et de continuer son travail. Je suis remonté dans la boutique pour accueillir les clients.

Le soir venu, j’ai fermé le magasin et je suis descendu. Marc était déjà nu et en érection autour de notre victime. Je me suis dévêtu également et je me suis approché d’elle. Elle était tellement belle ! Nous l’avons caressée et touchée à 4 mains. Nous avons effleuré sa peau et parcouru chaque centimètre carré de son corps pour frémir de sensations. Marc ne tenant plus, je lui ai dit qu’il pouvait la pénétrer. De mon côté, j’ai tiré le corps en arrière pour que la tête pende de la table de travail. J’ai ouvert la bouche de cette femme décédée afin de pouvoir lui faire une fellation forcée. Je regardais Marc s’employer à pénétrer son vagin et je n’ai pu m’empêcher de sourire par son manque d’expérience. Ce n’est pas facile quand votre partenaire n’écarte pas les cuisses ! Il l’a appris à ses dépens. Il a réussi et s’est mis à faire des va-et-vient en elle. Pendant que je faisais la même chose dans sa bouche, je caressais ses seins. C’était tellement bon ! Je voulais goûter moi aussi à sa petite grotte. Alors nous avons changé de position et avons repris notre activité sexuelle.

J’ai eu envie de son petit trou. Je l’ai mise à plat ventre avec l’aide de Marc. Je l’ai sodomisée lentement et j’ai pu aller jusqu’au fond ! C’était tellement bon ! Marc m’a demandé s’il était possible de faire une double pénétration à cette très belle femme même si elle était morte. Je n’avais jamais essayé vu que j’étais toujours tout seul. Alors j’ai fait asseoir Marc sur une chaise et je suis venu déposer la victime sur sa bite. Il l’a pénétrée vaginalement et je suis passé derrière pour l’enculer. C’était extraordinaire ! Marc est quelqu’un d’excessif et de jaloux, il a voulu au bout d’un moment que l’on change de place. Alors je me suis allongé sur un brancard et il a positionné notre coquine décédée sur ma bite. Il est ensuite monté sur elle pour la sodomiser à son tour. Il a joui le premier et son orgasme a déclenché le mien. On est restés un moment comme ça emboîtés tous les trois avant de la remettre sur la table de travail pour procéder à la toilette intime.Ma femme est tombée enceinte après un énorme gang-bang à domicile

Nous avons passé un très bon moment dans les orifices de cette femme. Marc m’a dit que nous aurions dû envoyer la vidéo à son ex-mari pour le rendre encore plus fou ! Je lui ai rappelé que notre activité était loin d’être irréprochable et que nous devions voler sous les radars pour pouvoir continuer. Ce fut tout de même une excellente expérience !

J’ai encore beaucoup d’histoires nécrophiles à vous raconter, j’envoie quelques sujets à Franck et Lucie et c’est eux qui choisissent. Je viens de penser à une histoire bien excitante que je pourrais vous proposer la prochaine fois.

Merci pour vos votes et vos messages privés.

Simon 65 ans Saint-Chamond.

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Hôtesses tél rose

Bons plans coquins

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher