Histoires taboues et histoires de sexe Bi - Gay - Lesbien Inceste Zoophilie

Nous avons échangé nos femmes et nos mère Chapitre 5

J'ai essayé la zoophilie et j'ai beaucoup aimé

Suite de la partie 4

Dans la vallée, Julie se réveilla dans les bras de sa maman. Il était trois heures quarante-cinq, elle se lava pour prendre sa douche, Marie Claude en principe la suivait de près, mais cette fois-ci elle n’a pas du se réveiller. Alors Julie se rendit dans la chambre de ses parents et elle trouva Marie Claude dormante profondément dans les bras de Philippe. Julie pour la réveiller pris la bouteille d’eau et la vida sur Marie Claude qui effrayer sursauta.

Vite, marie Claude, dépêche-toi, nous allons être en retard au travail. Met ta robe, tu n’as pas le temps de prendre ta douche. Elle laissa le volant à Julie afin qu’elle puisse se coiffer. Elles arrivèrent justes à l’heure.

Fabienne ne pouvant plus fermer l’œil se rendit dans la chambre où son mari avait été réveiller par Julie lorsqu’elle a réveillé Marie Claude. Alors Fabienne demanda à son mari : chéri baise ! Philippe ne se fit pas prier deux fois pris sa femme par le bras sorti de la pièce en disant : suis moi si tu veux être baisée ! Tu ne vas pas regretter ta demande.

Il m’entraina dans la cour, il ouvrit la porte du chenil et il s’allongea sur un matelas.

Il dit à Fabienne : je vais essayer quelque chose, tu vas t’empaler sur ma queue, je vais te baiser et Rocky va t’enculer.

À cinq heures du matin déjà, ils vont me baiser m’enculer.

Je m’empalais sur son sexe, me mit en levrette, mon mari commençait à faire des aller-retour dans ma chatte, puis il appela Rocky qui vint d’abord renifler et lécher ma chatte et la queue de Philippe.

Puis Philippe tapota sur mon dos ce qui fit réagir Rocky et monta sur mon dos. Rocky chercha l’entrée de ma chatte, mais occupée par la queue de Philippe, je passais ma main sous son ventre à la recherche de son sexe, le trouva et le dirigeais vers l’entrée de mon cul, il y pénétra avec quelques difficultés. Ils me baisèrent un long moment et éjaculèrent en moi.

Cette première double pénétration par un homme et un chien fut une réussite qui allait certainement se renouveler la semaine prochaine lorsque Brigitte sera de nouveau la femme de Philippe.

Il était à présent temps pour mon mari d’aller se doucher avaler vite un café et aller au bureau. Quant à moi j’étais encore allongée sur le matelas avec Rocky qui nettoyait ma chatte et mon cul.

Manon me fit un grand sourire en me voyant dans cette position en passant à mes côtés pour se rendre au travail.

Il ne restait que Muriel qui ne m’a pas encore vue dans cette position tôt le matin.

Il était quand même grand temps que j’aille me doucher réveiller Muriel prendre le petit déjeuner, car Muriel à une échographie ce matin à onze heures.

Sous la douche je me suis demandé ce que j’allais faire après l’échographie. Et si je montais sans prévenir à la ferme auberge, surprendre Brigitte, Camille, Manon et mon vrai mari. Muriel rentra dans la salle de bain alors que j’étais en train de me sécher avec le drap de bain. Elle vint m’embrasser langoureusement comme c’est son habitude et caressa mes seins. Je l’aidais à prendre sa douche en particulier ses parties intimes, je mettais du gel douche sur mes doigts que j’insérais dans son vagin en la masturbant. Elle jouissait, alors pour rincer j’ai pris le pommeau de douche et réglais le jet sur jet bâton et lui rinçait son vagin ; elle jouissait. Je la séchais délicatement et déposais des bisous sur sa chatte je la coiffais je la maquillais je l’aime bien ma petite Muriel ! Elle m’aida ensuite à me coiffer à me maquiller puis nous sommes descendues prendre le petit déjeuner.

Là-haut sur la montagne, Raymond se réveilla en sentant deux bouches, deux langues parcourir son sexe et titiller son gland et son frein puis redescendre le long de sa hampe tandis que l’autre bouche

et langue remontait ses deux bouches appartenait à Brigitte et Camille, elles sucèrent cette queue chacune à tour de rôle en massant les couilles de Raymond. Les deux femmes furent rejointes par Manon qui vint s’asseoir sur le visage de Raymond, lequel sortie sa langue et l’inséra dans la fente de Manon.

Puis Brigitte et Camille cessèrent la fellation et Camille s’empala sur la bite de son père. Brigitte, elle alla embrasser Manon en la caressant sur tout son corps,

après avoir fait l’amour, il était temps de se lever, de se doucher, de prendre le petit déjeuner et de se mettre au travail.

Dans la vallée Fabienne se prépara pour aller avec Muriel à l’hôpital pour sa visite chez la gynécologue et pour l’échographie. Marie Claude, la maman de Muriel, m’a donné procuration pour tout ce qui touche Muriel lorsqu’elle ne peut pas l’accompagner pour cause de travail.

Je portais ce matin une robe aux genoux sans manches, petit décolleté et comme d’habitude sans sous-vêtements, Muriel portait une robe de grossesse qu’elle mettait pour la première fois, l’autre étant au lavage. Comme nous tous elle est toujours nue sous ses robes même pour aller chez les médecins ou ailleurs.

Assise à mes côtés dans la voiture qui nous conduisait à l’hôpital, elle me dit : belle maman je ne t’est jamais vue habillée avec une robe aussi longue, alors elle troussa ma robe haut sur mes cuisses et me dit :

Voilà belle-maman quand on a des jambes aussi belles que les tiennes, on ne les cache pas, on les met en valeur !

Oui Muriel, tu as raison, et si aujourd’hui je n’ai pas envie de les mettre en valeur ?

Muriel après l’hôpital, je t’emmène déjeuner à l’auberge.

Oui, super, tu as réservé ?

Non, il ne faut rien dire si Brigitte ou Manon t’appelle !

Ce sera une surprise.

Alors la main de Muriel se posa sur la cuisse de Fabienne et remonta vers l’entrejambe jusqu’à atteindre la chatte. Elle caressa sa fente avec ses doigts.

Arrivée à l’hôpital, elle baissa sa robe pour cacher sa chatte doigter par Muriel. Fabienne se gara sur le parking et avant de descendre, embrassa Muriel à pleine bouche.

Elles se rendirent alors chez le gynécologue pour la consultation et l’échographie.

Les résultats de l’échographie démontrent que tout est normal chez le bébé ainsi que chez la maman.

Puis Fabienne et Muriel rejoignirent la voiture, Fabienne en s’asseyant troussa sa robe, la fit passer sous ses fesses et s’assis, sachant très bien qu’elle allait se faire caresser par Muriel pendant le trajet retour.

À la sortie de l’hôpital, un jeune homme faisait du stop en tenant un carton indiquant le lieu où il désirait se rendre. Elle s’arrêta et elle le fit monter à l’arrière. À peine repartit Fabienne prit la main de Muriel et la posa sur sa cuisse afin que cette dernière la masturbe comme à l’aller. Le jeune homme s’aperçut de ce qui se passe à l’avant qui devait bander et pour m’en assuré je jetais un rapide coup d’oeil vers l’arrière, effectivement je voyais sa main poser sur son sexe bouger.

Je gémissais tellement Muriel me doigtait et le fait de savoir que le jeune se masturbait me donna envie de lui faire l’amour.

Dans peu de temps nous allons pénétrer dans une forêt et trouver un endroit calme. J’ai ralenti à la vue d’un chemin forestier que je voulais prendre, une barrière barrait l’accès. Je me suis alors

arrêté, j’ai demandé à Muriel de dézipper ma robe dans le dos, puis je suis descendu de la voiture, je suis allé ouvrir la portière au jeune, je lui ai dit : viens baise moi !

Il est sorti de voiture j’ai quitter ma robe et toute nue nous nous sommes enfoncé dans la forêt. Nous avons trouvé une pile de bois et c’est là que je me suis accroupie devant le jeune, je lui ai descendu son short et son slip. J’ai pris sa jeune bite dans mes mains, je l’ai masturbé puis je l’ai sucé.

Muriel, tu fais le guet s’il te plait ?

Oui, maman !

Le jeune, en entendant le mot maman, ne croyait pas avoir bien entendus.

En bégayant, il me dit :

Quoi c’est votre fille ?

Oui et alors ? Ça te dérange ?

Non du tout au contraire, je fantasme souvent sur l’inceste. Je me branle souvent en pensant que je baise ma mère.

Bien alors, baise-moi maintenant et imagine que je suis ta mère.

Je me relevais et lui tournait le dos, me pencha et pris appui sur la pile de bois ? Il me pénétra alors et me baisa, pendant un bon quart d’heure. Il se retira et éjacula. Je restais sur ma faim. Il s’excusa, me dit que c’est la première fois qu’il a fait l’amour à une femme.

J’aimerais vous revoir, madame, est-ce possible ?

Le jeune remis à Muriel, son numéro de téléphone. Puis elle remit sa robe et reprit la route direction l’auberge en déposant en cours de route le jeune.

Là-haut, sur la montagne, le service de midi avait commencé, une quinzaine de clients étaient attablés. Camille servait à une table, et dans son dos elle entendit un homme dire à l’autre à voix basse :

Tu a vu la serveuse qui sert devant le bar, elle n’a pas de culotte. Non, je ne l’ai pas vue, attends quand elle se penche !

Camille en retournant dans la cuisine chercher la suite croisa Brigitte, elle lui toucha un mot, mais Brigitte a répondu : et alors si ça leur fait du bien !

Brigitte en ressortant repéra les deux hommes et attendait le moment propice pour s’exhiber, en espérant que les clients assis à la table à côté des deux hommes s’en vont avant.

Pendant ce temps Fabienne et Muriel s’approchaient de l’auberge. Muriel demanda à Fabienne si elle avait vraiment envie de revoir ce jeune?

Écoute, Muriel, je ne sais pas encore. Je verrai la semaine prochaine si mon mari ne me comble pas plus ce sera oui.

Dans l’auberge, l’avant-dernière table se libéra laissant à Brigitte le champ libre pour s’exhiber devant les deux hommes. Elle débarrassa la table et fit tomber une cuillère, alors elle se baissa sans plier les genoux, ce qui dénuda ses fesses. Elle resta dans cette position un moment, puis un des deux hommes posa sa main sur ses fesses. Elle se retourna et sans rien dire fit un signe de la main les demandant de la suivre.

Elle baissa sa jupe et suivi des deux hommes, se rendait dans la grange. Derrière le tracteur elle se déshabilla et demanda aux deux hommes de la baiser. Un des deux hommes était adossé contre une roue arrière du tracteur, Brigitte debout se pencha pour sucer sa queue tandis que l’autre homme la pénétra. Les hommes changèrent plusieurs fois, celui qui se faisait sucer prenait la place de celui qui baisait, ce changement fut fait à plusieurs reprises. Brigitte eut plusieurs orgasmes d’affilés.

Les deux hommes éjaculèrent en elle l’un dans sa bouche et l’autre dans sa chatte.

Ils se rajustèrent et ils ont demandé s’ils pouvaient réserver pour deux personnes vendredi prochain. Bien entendu je ne leur ai ^pas dit que je ne serais plus ici.

Je n’ai même pas pris la peine de me r’habiller, j’ai pris ma minijupe, mon chemisier et mon soutien – gorge et nue et nous sommes sortie de la grange au même moment ou Fabienne et Muriel arrivait. Les deux hommes surpris par ce que je ne m’habillais pas et que je n’essayais de me cacher voulaient se mettre devant moi pour me cacher, je leur aie dit merci ce n’est pas la peine. Ils regagnèrent leurs domiciles et j’attendais que Fabienne et Muriel sortent de voiture.

Quand elle m’a vu sortir du hangar nue avec deux hommes, elle me demanda si Raymond ne la baise pas assez pour que j’aille avec deux inconnus. Je lui ai dit que non.

Elle m’a répondu qu’elle croyait qu’avec notre jeu en ayant une autre femme, il changerait.

Alors Fabienne me dit : viens ne restons pas dehors. Nous sommes rentrés et notre surprise totale était de trouver Camille et Manon en train de débarrasser les tables nues.

Fabienne et Muriel étaient les seules encore habillées. Manon embrassa langoureusement Muriel et Camille Fabienne. Camille profita pour dézipper la robe de sa mère et de lui enlever. Manon fit pareil avec Muriel.

Fabienne demanda à sa fille si elles peuvent déjeuner ?

Bien sûr, maman.

Manon, j’ai oublié de fermer la porte à clé. Manon tourna la clé dans la serrure.

Fabienne demanda à Camille : Il est ou ton père ? Il est allé faire la sieste.

Vous avez baisé aujourd’hui avec lui ? Oui ce matin et avant-hier, à la vitesse TGV.

Ce qu’il adore, c’est la fellation ou tripoter les fesses, les seins de Manon, quant à baiser c’est du vite fait.

Camille demanda à sa maman si elle a été conçue à la vitesse TGV !

Fabienne répondait à sa fille : Non ma fille tu n’a pas été conçue ici nous étions une semaine en vacances à Nice. Et les relations duraient trois fois plus longtemps qu’actuellement.

Je n’ai rien contre s’il me baise seulement deux fois par semaine, mais qu’il ne le fait pas en coup de vent.

Camille je veux te rassurer ma chérie, je n’ai aucune envie de divorcer j’aime ton père, plutôt je prends un amant en complément de Raymond.

Maman, je croyais que tu allais draguer les deux ouvriers ?

Je ne pense pas, car le boulot sera le même qu’ils n’auront pas le temps et puis cela ne se fait pas.

Prendre un amant est la chose la plus probable, j’ai quelqu’un en vue s’il accepte.

En sortant de l’hôpital, j’ai rencontré un auto-stoppeur, un jeune étudiant novice sur le plan sexuel. J’étais sa première femme qu’il a baisée, avant de venir ici ! Muriel, elle est témoin.

Après que j’ai fini de manger, je voudrais que Camille vienne avec moi, je vais lui parler. Je ne sais pas s’il sera d’accord, s’il accepte que j’amène mon amant dans ces murs.

Camille, tu viens, nous allons voir ton père.

Après avoir gravi les marches de l’escalier, nous pénétrons sans bruit dans la chambre. Il était là endormi sa queue bander dans sa main. Le salaud pour se branler il n’est pas fatigué, mais pour me baiser je peux attendre.

Fabienne pris alors son gland en bouche, le suça, la langue titilla son frein lorsqu’il se réveilla en sursaut.

Fabienne que fait-tu la ? Raymond, je suis venue pour te parler, cela ne va pas très fort entre nous sur le plan sexuel.

Comment ça ? Tu sais très bien de quoi je parle, nos relations sexuelles sont réalisées à la vitesse TGV et je n’ai plus aucun plaisir, je sais tu es fatigué, mais je constate et Camille aussi que tu

préfères te branler que de t’occuper de ta femme et de ta fille. Brigitte a monté ce jeu, mais même avec une autre épouse cela ne va guère mieux.

Que veux-tu ? Divorcé ?

Non je t’aime, mais je te demande d’accepter que je prenne un amant en complément des deux fois par semaine que tu me baises.

Et ton amant tu le feras venir ici ?

Oui, chéri ! Dans notre lit conjugal ?

Pas spécialement il pourra me baiser ailleurs, même dans le foin s’il le faut.

Aussi longtemps que cela n’a aucune incidence sur l’affaire.

Rassure-toi chéri !

Et c’est qui ton amant ?

Un étudiant de 19 ans !

Quoi ? Et/ou l’as-tu trouvé celui-là ?

Je lui ai raconté puis il m’a dit : fais ce que tu veux.

Camille, je vais l’appeler, et si c’est OK nous nous le partagerons.

Viens Muriel habille toi, il est grand temps de rentrer.

Après avoir embrassé tout le monde, nous sommes descendus dans la vallée.

À l’entrée du village où j’ai déposé le jeune, je me suis arrêté, j’ai appelé le jeune.

Allo ! Oui rebonjour vous me reconnaissez ? Je suis la femme qui a fait l’amour avec vous, peut-on se voir ?

Vous êtes où ?

Sur le parking de la salle des fêtes.

OK j’arrive de suite.

Une minute après il était là. Venez monter, je me suis installé à l’arrière à ses côtés et je l’ai embrassé, en remontant ma robe sur mes cuisses. Il a de suite mis sa main entre mes cuisses.

Je ne sais même pas comment tu t’appelles : Kevin.

Alors je lui ai demandé s’il est d’accord de devenir mon amant.

Surpris par cette demande directe, il me répond :

Mais madame !

Laisse madame de côté appelle moi Fabienne !

Vous êtes mariée !

Et alors ?

Et je suis novice, timide.

Pas gra ve chéri !

Peut-on se voir, disons demain samedi ?

Euh oui, mais où ?

Chez moi, demain à quatorze heures je te cherche ici.

D’accord Fabienne.

Nous sommes rentrées contentes de cette journée, nous avons passer une soirée en famille tranquille.

Le final à lire

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Femmes chaudes

Sexe Gratuit

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Supprimer la publicité en devenant Premium

En devenant Membre Premium, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires de sexe et du contenu exclusif rien que pour vous !

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Histoires lues en ce moment

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings