Bi - Gay - Lesbien Fétiche - BDSM Histoires taboues et histoires de sexe Inceste Récit érotique

Nouvelles aventures professionnelles et sexuelles de Julie et Manon Chapitre 10

Les couples libertins partagent leurs photos prises dans les soirées privées
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Voici la suite de nos aventures professionnelles et sexuelles de ma compagne Manon et Julie, avec la visite surprise le samedi 1er avril de mes parents, de mon frère et de Véronique et Loic, que vous avez pu découvrir au chapitre précédent.

La soirée du 1er avril se déroula plutôt calme l’auberge n’était qu’occupée ce soir par l’occupation complète de la salle principale, les deux terrasses restant fermer, ce n’était plus la course comme pour midi, nous avions plus de temps à nous occuper de nos clients et de souffler.

Véronique et Loic ont accompagné Papa et Maman ainsi que Damien à leur domicile, pour passer la nuit avant de rentrer chez eux dans la journée. J’imagine que Véronique et Loic ne sont pas restés les bras croisés et on eut des relations sexuelles entre eux et avec Marie-Claude.

Pour Manon et moi, hors notre travail à l’auberge, la semaine suivante se passai sans excès sexuel, le devoir conjugal était au programme journalier et une relation saphique avec Camille et Fabienne.

Chaque vendredi après le service de midi je consultais les réservations provisoires pour le week-end.

Pour le samedi midi les réservations étaient moyennes, cependant comme chaque samedi beaucoup viennent à l’improviste ce sont en général des randonneurs qui ne réservent pas forcément en avance. Ainsi je serais seule avec Camille au service de midi. Alicia et Christelle seront présentes que le soir.

Le samedi soir complet un mariage 60 personnes, ce qui va se terminer tôt le dimanche matin.

Pour une meilleure répartition de nos horaires de travail Camille et moi, nous arrêterai à minuit pour reprendre le dimanche matin, tandis qu’Alicia et Christelle ne commenceront qu’à 11 h.

En consultant les réservations du dimanche je tombe sur une réservation pour 2 personnes au nom de Lucie et Franck ! Je me suis dit tient ma tante se prénomme Lucie et son mari Franck mon oncle par alliance, (Lucie étant la sœur de Maman) je me creusais la tête, cela ne peut pas être eux, ils ne vont pas venir d’aussi loin pour déjeuner et sans prévenir son frère ou Maman, de plus ils n’ont pas le temps avec le site : www.xfr.fr d’habitude l’on demande au client un numéro de téléphone et là il n’est pas annoté. J’ai appelé Manon pour lui montrer, elle comme moi on pense que cela doit être une pure coïncidence, c’est impossible que ce sont eux, ils auraient prévenu.

Fabienne est arrivée et en nous voyant en pleine conversation, elle me demande s’il y a un problème. Répondant que non, alors je lui ai demandé pourquoi le numéro de téléphone est manquant ?

Fabienne me répond qu’elle a dû oublier de demander ou que le client ne voulait pas le donner.

En expliquant à Fabienne que ma tante se prénomme Lucie et mon oncle Franck avec le numéro de téléphone j’aurais pu savoir si ce sont eux.

Fabienne me dit alors que ça doit être une pure coïncidence.

« Julie et Manon vous verrez bien dimanche si ce sont eux, ils ont prévu être ici à partir de 11 h ».

Manon retourna en cuisine à son travail et moi je commençais à faire les mises en places sur plan des réservations pour le week-end.

Impatiente, je me mettais en tête que mes parents sont au courant et qu’ils me font une surprise.

« Maintenant Julie ressaisit toi, plus tu y penses plus ce sera long, change-toi les idées, et si ce n’était pas eux, tu seras déçue ».

Mais il m’était impossible de n’y pas penser, cela me revenait régulièrement dans mon esprit.

Ma tante Lucie, je l’ai toujours aimée elle était toujours proche de Damien et de moi quand nous étions des enfants, elle nous gâtait à chaque fois qu’elle venait rendre visite à sa sœur. Puis elle à connu Franck, plusieurs mois passa, Lucie allait bientôt se marier et fut contrainte à suivre tonton Franck pour raisons professionnelles loin de chez-nous.

Cette séparation nous attristait beaucoup, nous restions en contact par téléphone.

Quelques années plus tard je devais avoir 17 ans Maman se mit d’accord avec sa sœur, que j’allais passer quelques jours chez ma tante Lucie.

Voir le récit : « Ma Tante Lucie est une lesbienne et elle est gourmande »

Ce furent mes premières relations sexuelles avec ma tante et depuis nous ne nous sommes plus revus, nos échanges se faisaient par téléphone et quand je me suis mariée avec Manon j’ai invité Lucie et Franck au mariage, malheureusement ils n’ont pas pu y assister.

J’ai raconté cela à Fabienne Camille et à tous mes collègues de travail pendant le repas du personnel.

Manon et les autres me firent la remarque :

« Julie écoute c’est bien ce que tu nous racontes mais en es-tu certaine que c’est ta tante ? »

« Je suis de plus en plus convaincu »

« D’accord si tu le crois, mais ne viens pas pleurer si ce n’est pas elle ».

Les nuits je ne dormais pas je rêvais de ma tante j’étais amoureuse d’elle depuis ma présence auprès d’elle. Je fantasmais aussi sur le sexe du tonton me pénétrant m’amenant au septième ciel rendant Manon jalouse,

Il fallait que j’arrête je vais me rendre malade et que va dire Fabienne si je ne fais pas bien mon travail.

Tout ce passa alors très bien le mariage se déroula tout le monde était content et satisfait, mon service se termina à minuit Manon m’attendait nous sommes allés nous coucher en se faisant quelques câlins.

Enfin dimanche le jour de vérité, Manon pour me taquiner a prétendu que ce n’est pas ma tante.

Tu verras que j’ai raison insista-t-elle, des Lucie et des Franck il y en a des centaines en France.

Soit tu as raison nous verrons bien ce midi maintenant allé debout sous la douche Manon lève toi fainéante, Grégory à besoin de toi.

Pour quoi faire ? Pour le sucer ou pour baiser ?

Mais non ma cochonne pour préparer les repas.

Aller Manon lève toi va prendre ta douche et ne réveille pas Alicia et Christelle.

Après la douche prise une fois n’est pas coutume chacune à tour de rôle nous sommes descendus à l’auberge prendre un bon petit-déjeuner avant de se mettre au travail.

Alicia et Christelle avaient déjà fait le principal de débarrasser les tables et de les disposer pour la nouvelle mise en place, il nous restait qu’à les dresser.

Camille elle est venue nous aider, et après avoir nappée les tables Manon alla rejoindre Grégory à la cuisine, pour la préparation des mets.

Mais soudain, Manon revint vers moi me demandant de la suivre sans faire de bruit arriver aux passe-plats, Manon me dit de regarder vers le coin plonge et là j’apercevais Grégory debout adossé contre l’évier les yeux fermés la bouche ouverte en train de se faire sucer par Fabienne. J’avais du mal à voir le gros sexe dans sa bouche ne voyant que le haut de sa tête qui allait d’avant en arrière à cause du plan de travail.

Alors là elle qui nous interdisait d’avoir un rapport sur le lieu de travail, je l’avais bien dit que cela ne tiendra pas longtemps.

Manon tu vas rentrer en cuisine je voudrais voir si elle continue ou si elle s’arrête brusquement.

Ce que Manon fit elle pénétra dans la cuisine mais Fabienne ne s’arrêta pas de sucer l’énorme queue de Grégory, qu’elle avait du mal à prendre dans sa bouche.

La fellation cessa lorsque Grégory éjacula dans la bouche et sur son visage. Fabienne se leva et se dirigea vers Manon pour partager le sperme en lui roulant une pelle.

Je suis alors rentrée en cuisine et j’ai protesté auprès de Fabienne concernant cet acte sexuel sur le lieu de travail alors qu’elle nous l’interdit.

Fabienne alors affirma que c’était plus fort qu’elle, et nous relata ce qu’elle a aperçu cette nuit sur le parking, le père du marié se faire sucer par la mère de la mariée, je suis allé par hasard dans le bureau et j’ai aperçu sur l’écran de la vidéosurveillance. Cette vision de ce couple, l’homme adossé entre deux voitures la femme accroupie suçant le sexe, m’a excitée et comme Grégory dormait déjà lorsque je suis rentré dormir je ne voulais pas le réveiller.

Je sais j’ai rompu le pacte, cependant il rentrera de nouveau en fonction à partir de mardi matin.

« Pardon Fabienne si j’ai bien compris, nous avons le droit aujourd’hui de jouer ? »

Fabienne répondit : « Oui, je suis réglo, je vous le permets, tout en restant discret vis-à-vis de la clientèle ».

Sur les dires de Fabienne, je me précipitais sur Grégory l’enlaçant et lui roulais une pelle, tout en tâtant sa queue à travers son pantalon, et en lui disant ta queue dans ma bouche sera pour plus tard.

Ensuite je suis allé vers Fabienne je me suis accroupie devant elle, lui a mis mes mains sous sa jupe et lui à baisser sa culotte en lui disant qu’aujourd’hui ce sera la journée de la femme sans culotte.

Je lui ai enlevé la lui rendant et j’ai fait la même chose avec la mienne. Camille rentra au moment ou je retirais la culotte de Manon. Fabienne ordonna à sa fille de retirer sa culotte et de passer le message à Alicia et Christelle d’en faire autant.

Pour rigoler je dis à Fabienne de mettre un écriteau sur la porte d’entrée l’accès à l’auberge est réservée uniquement aux femmes sans culotte. En entrant veuillez la retirer et l’accrocher aux portemanteaux. Merci !

Fabienne se mit à rire et elle dit à tous d’aller travailler, à la place de raconter des choses irréalisables.

Il était 10 h, de plus en plus la tension montait en moi de connaître la vraie identité du couple qui à réserver au nom de Lucie et Franck. J’étais tellement impatiente que je suis retournée en cuisine et j’ai avalé un morceau de pain beurré en prévenant que je ne mangerais pas à 11 h.

C’est à ce moment-là qu’Alicia et Christelle firent irruption et après nous avoir fait la bise sur la bouche, Fabienne leur donna les consignes de travail ainsi qu’aujourd’hui le port de la culotte est interdit. Les deux étonnées se regardèrent dans les yeux en se demandant qu’elle mouche à piquer Fabienne.

Pour leurs montrés que ce n’est pas une blague, Camille, Fabienne, Manon et moi nous avons troussées nos jupes leurs prouvant de la nudité de nos chattes.

Elles nous ont alors imités et Fabienne leur a expliqué qu’exceptionnellement elles ont le droit d’avoir des câlins sans toutefois le faire devant les clients.

Fabienne leur a alors expliqué le pourquoi de ce changement, elle a demandé à Alicia et à Christelle si elles ont vu le père du marié et la mère de la mariée avoir un rapport sexuel dehors entre deux voitures, les réponses étaient négatives.

Il était temps que le personnel se mette à table pour être prêt lorsque les clients vont venir, J’ai pris la place de Camille au bar, comme je n’avais pas faim. Ce matin était calme à part 6 clients venant boire un café et profitant des toilettes avant de reprendre la randonnée. Je rêvassais allant de temps à autre sur le pas de la porte pour prendre l’air.

Camille qui était aujourd’hui ma collègue de salle passa à mes côtés pour vérifier si tout est en place avant la prise de service, alors que moi je nettoyais les verres et tasses.

Le bar est séparé de la salle et des terrasses par un couloir où se trouve le bureau de la patronne et d’une réserve de matériaux divers.

Je servais le dernier client présent au bar, c’était un habitué qui venait régulièrement faire sa promenade et au retour s’arrêtait pour se désaltérer, avant de rejoindre son domicile. Il doit avoir 75 ans il est veuf et nous parlons de tout et de rien. Je pense aussi qu’il ne vient pas seulement pour se désaltérer, mais aussi pour admirer nos jambes voir nos cuisses cachées sous une jupe très courte. Je le remarque souvent son regard ne se trouve plus sur le haut de mon corps mais plutôt sur le bas

Aussi longtemps qu’il est correct je ne me cache pas lorsque je me penche en avant ou m’agenouille pour ramasser quelque chose, même s’il aperçoit ma petite culotte ou rien du tout.

J’aperçus Alicia et Christelle qui se rendait l’une à la terrasse 1 et l’autre à la terrasse 2 tandis que Fabienne s’occupait des boissons, cafés desserts etc.

Dans la salle Camille ouvrait à clés la porte d’entrée donnant accès à la salle. Il était onze heures.

Camille revenait vers l’arrière de la salle où se trouvait un petit bar où se trouvait la caisse, les cartes des boissons les menus etc. Lorsque la porte s’ouvrait un couple pénétrait, Camille allait à leur rencontre :

« Bonjour Monsieur Dame, Bienvenue à l’Auberge du ballon avez vous réservez ? »

« Bonjour Madame, oui nous avons réservé pour 2 personnes Lucie et Franck »

« Suivez-moi je vais vous installez, Voilà vous serez bien ici nous appelons cette table la table des amoureux, vous convient-elle ? »

« Oh oui Madame, qu’en penses-tu Lucie ? »

« Oui mon chéri nous serons très bien ici ! »

Camille : « Je vous apporte la carte, en attendant désirez-vous un apéritif ?

Franck : « Un Ricard Tomate et toi chérie ? »

Lucie : « Pour moi, je vais goûter à la coupe de crémant d’Alsace ! »

Camille voulant quitter la table, quand Lucie lui demanda :

« Excuser moi Madame, je suis peut-être indiscrète, Julie travaille bien chez vous ? »

Camille : « Oui Madame c’est la responsable du service, vous désirez que je la prévienne ?

Lucie : « Oui S’il vous plaît, mais ne dites pas que je suis sa tante, c’est une surprise, elle ne sait pas que nous venons lui rendre visite ».

Camille : « Bien Madame, ce sera votre nièce qui vous servira l’apéritif ».

Camille vint vers moi et me dit :

« Julie, un couple désir te voir, je pose la commande des apéros chez Maman et tu iras les servir ».

Je m’approchais de la bouche de Camille que j’embrassais rapidement.

Je me suis alors dirigée vers Fabienne qui avait préparé la commande et me suis rendue dans la salle en faisant semblant de n’être pas au courant.

Comme la table des amoureux n’était pas visible depuis l’arrière de la salle qu’elle ne fut pas ma surprise en apercevant d’abord Franck la tête plongée dans le menu, assis en face de Lucie. Arrivée à table l’effet de surprise fit son effet, j’ai failli renverser les deux apéros, que je posais devant eux.

« Mais tata et tonton que faite vous là ? En voilà une surprise cela fait au moins 10 ans que nous nous sommes perdus de vue ! »

Lucie se leva et m’enlaça, elle posa sa bouche sur la mienne et m’embrassa goulûment, puis je me tournais vers Franck et comme pour tata ce fut un long baiser langoureux, malgré que tonton je ne le connusse moins.

Alors Franck me dit : « Julie, nous voulons te faire la surprise c’est pour cela que ta tante n’a appelé personne ni sa sœur ni ton frère nous avons juste réservé ici pour ce midi »

Moi : « Ne me dites pas que vous ne rester que ce midi et vous repartez ? »

Lucie : « Non ma chérie, nous sommes ici pour deux jours et demi, nous allons quand même rendre visite à ma sœur et à ton frère sans oublier Muriel »

J’appelais Camille pour lui dire d’aller voir si Manon peut se libérer un petit moment.

Pendant ce temps j’ai osé poser ma main sur les cuisses de tata, qui me fit : « Hum tu n’as pas changé depuis la dernière fois, continue ma nièce adorée, et elle me susurra à l’oreille, pour toi je n’ai pas mis de culotte ! »

Hum « Tata tu es toujours aussi cochonne » en troussant sa jolie robe et pour m’assurer qu’elle dit vrai. Effectivement sa fente lisse et nue était tout humide, alors elle regarda à droite et à gauche et me troussa ma jupe pour me toucher mon minou.

Manon, arriva toute souriante et contente d’enfin faire la connaissance de ma tante qui est aussi sa tante par alliance. Lucie et Franck étaient ravis de faire connaissance de ma compagne et Manon n’hésita pas à les embrasser pleine bouche.

J’ai remarqué que tonton  reluquait les gros seins de Manon, ont auraient crus que les yeux sortaient de leurs orbites, d’autant plus qu’il devait s’apercevoir que Manon ne portait rien sous son tablier. J’ai remarqué que tata lui faisait du pied sous la table lui ordonnant de se calmer.

Malheureusement les clients commençaient à arriver, Manon rejoignait la cuisine et moi j’en profitais pour prendre la commande. Ils décidèrent de goutter au manu marcaire, leurs expliquant de quoi il s’agit et en leur conseillant de choisir tel vin etc.

À chaque fois que je me présentais à leur table j’eus droit à un bisou sur la bouche de Lucie tout comme de Franck. Comme Lucie et Franck restait là jusqu’à mardi matin, j’ai avisé ma tante et mon tonton que Fabienne et son mari désirs faire votre connaissance.

Vers 14 h 30 la plupart des clients partaient, Manon elle avait fini son travail et alla se changer au vestiaire. Fabienne m’appela pour me dire que Christelle me remplace et que je peux rejoindre ma tante.

Alors je suis allé au vestiaire pour me changer j’ai mis pour la circonstance une minirobe moulante décolletée plongeant. Comme c’était la première fois que je la portais à l’auberge, au passage devant Grégory il à faillit laisser tomber la casserole qu’il tenait en main en sifflant :

« Ouah ! Julie comme tu es belle dans cette robe en plus elle est transparente à contre-jour ! »

Je n’ai rien dit, je suis allé rejoindre ma tata accompagnée par Manon.

Je me suis assise à côté de tonton Franck, et Manon à côté de Tante Lucie, notre conversation se porta essentiellement sur Maman suite aux problèmes de santé mais aussi sur mon frère Damien des suites de son terrible accident qu’il  eut en Estonie,

Puis la conversation devenait plus intime, et tout en parlant de nos vies sexuelles ma main se posa sur la cuisse de tonton Franck et remonta vers son bas-ventre, en touchant son sexe à travers son pantalon je sentais son membre augmenter de volume. Ma main  déboutonna son pantalon, et dézippa sa braguette, je plongeais alors ma main dans son boxer et pris son membre pour le caresser lentement.

Quant à Manon elle ne restait pas inactive elle enlaça Lucie posa sa bouche sur la sienne et elles s’embrassèrent langoureusement tout en se caressant.

Par chance il n’y avait plus aucun client présent dans la salle, seules Camille et Christelle terminaient de ranger la salle.

Tout en branlant le sexe de Franck , deux doigts se sont emparés de mon sexe et ont pénétré mon vagin, j’avais alors eu un orgasme rapide, mais nous fûmes interrompus par l’arrivée de Fabienne qui s’excusa de nous déranger. Elle nous invita alors à venir chez eux afin de faire connaissance. Franck remballa son sexe dans son boxer, Lucie rabaissa sa robe que Manon avait troussée et nous sommes sorties de l’auberge pour nous diriger vers nos lieux de vie.

Devant l’auberge Lucie et Franck admirait le paysage en attendant Grégory et Camille, Christelle et Alicia vinrent nous dire revoir en nous embrassant sur la bouche comme c’est notre rite.

Grégory et Camille nous ont rejoints et nous nous sommes rendus dans leur salon. Prenant place autour d’une table la conversation débuta par les présentations, la vie professionnelle de chacun d’entre nous, puis glissa lentement vers le sexe.

Fabienne raconta ensuite comment ils ont fait connaissance de Brigitte et la famille, comment elle a été initiée à la pratique de l’inceste avec sa fille Camille et comment elle est tombée amoureuse de Grégory.

Lucie répondant à Fabienne lui révéla que sa sœur Brigitte a relaté ces faits dans ses récits sur le site www.xfr.fr qu’ils ont créés ensemble. Suite à sa maladie Brigitte ne peut plus alors c’est ma nièce Julie qui me fait parvenir leurs aventures, aidé par Véronique une ancienne secrétaire de Philippe.

Camille alla chercher le café en cuisine, pendant que je me dressais pour chercher les tasses placées en hauteur ce qui avait comme effet de trousser ma minirobe dévoilant le rebond de mes fesses, ce que Grégory et Franck s’en sont aperçus leur coupant la parole et à la vue de la bosse dans leurs pantalons donna des idées à Fabienne.

Lucie relata alors ses aventures sexuelles qu’elle a avec Franck et avec ses amants, où ses parties d’exhibition, elle aussi est une adepte du sans-culotte, cette pratique du sans elle l’a héritée de sa sœur, même s’il m’arrive d’en porter des strings ou des petites culottes sexy lors de mes rencontres avec mes amants ou amantes. Cependant dans la vie courante je n’en porte jamais.

Après avoir pris le café, Fabienne se rendait en cuisine. Elle revint une minute après nue et s’assit sur le canapé. Elle demanda à Grégory de venir se mettre à ses côtés et de rester debout.

Lucie, je vais te montrer quelque chose que tu as peut-être rarement vu. Fabienne déboutonna le pantalon le faisant tomber à ses pieds et baissa le boxer libérant un monstre de 20 X 5,

Je remarquais que tata ne pouvait plus garder son calme et elle n’hésita pas à se soulever de sa chaise pour passer sa robe sous ses fesses et d’entreprendre une masturbation.

Fabienne, demanda alors à Franck et à Lucie s’ils comptent passer la nuit dans le camping-car ?

Franck répondit oui bien sûr vu que vous ne faites pas hôtel.

Fabienne répondit :

« Je vous propose de dormir avec nous dans notre chambre à coucher et celle de Camille. Camille ira dormir chez Julie et Manon, Lucie je te prête Grégory ainsi tu verras ce qu’une si grosse queue signifie et Franck dormira avec moi si toutefois vous êtes d’accord ».

Lucie regarda Franck qui de suite donna son accord si Lucie est d’accord ? Elle répondit par oui mais étant curieuse elle posa la question suivante sur la sodomie à Fabienne :

« Fabienne est ce que Grégory te sodomise et n’a tu pas été déchirée par une si grosse queue ? »

« Lucie oui Grégory me sodomise régulièrement un jour il me baise et l’autre jour il me sodomise.

Je n’ai pas été déchirée, d’accord cela fait très mal la première fois, mais il suffit d’une bonne lubrification et d’une pénétration par étapes entrecoupées par des petites pauses, mais en fin de compte le plaisir surpasse la douleur. À la fin il m’enduit d’une crème apaisante. »

« Si tu acceptes la sodomie cette nuit je pourrai t’assister si tu le désires »

À peine Fabienne a fini de parler que Camille qui entre-temps s’était déshabillée s’approcha de Lucie la prenant par la main elle l’entraînait vers le canapé à côté de Fabienne et de Grégory. Camille dézippa sa robe qui tomba à ses pieds, puis dégrafa son soutien-gorge et le lui retira elle la fit asseoir à côté de Grégory qui se faisait branler par Fabienne. Camille demanda alors tout en s’agenouillant, d’écarter ses cuisses pour avoir accès à sa chatte.

Camille de ses doigts écartait les lèvres intimes de Lucie un doigt pénétra dans le vagin tandis que sa bouche se posa sur le clitoris et ses lèvres pincèrent le clitoris. Elle tirait sur son clito comme un élastique le lâchant pour aller le reprendre, faisant gémir Lucie qui avait posé ses deux mains sur la tête de Camille pour la forcer à aller plus loin dans son cunnilingus.

Alors que Fabienne prenait en bouche le gland de Grégory ce dernier se tourna légèrement vers Lucie pour lui rouler une pelle et ses mains s’occupèrent des tétons en les triturants. Elle arriva au point d’avoir un orgasme violent.

Grégory demanda à Fabienne et à Lucie de changer de position, il désirait que les deux s’occupent de son monstre.

Fabienne plaça en levrette à gauche de Grégory et Lucie à droite.

Fabienne s’adressa à Lucie : « Chérie pendant que je m’occupe de ses couilles occupe toi du gland et lorsque je monte le long de sa hampe toi tu descends  vers ses couilles »

Lucie ne se fit pas prier elle lécha d’abord son gland en faisant des rotations autour du frein, puis sa langue titilla ce dernier. Elle avait du mal à prendre le sexe en bouche tellement il est gros. Alors que Fabienne gobait les couilles et que Lucie suçait le gland Franck se plaça derrière Fabienne frotta son sexe à l’entrée de son vagin et lentement la pénétra. Franck tenant Fabienne par les hanches pistonnait Fabienne de plus en plus vite provoquant un premier orgasme.

Camille et Manon se positionnèrent à même le sol du salon en 69, et moi j’allais m’allonger sous ma tata chérie pour lui brouter le minou pendant que la queue de Grégory tantôt dans la bouche de Fabienne, tantôt dans celle de Lucie, allait cracher son sperme dans les bouches des deux gourmandes.

J’étais toujours en train de boire le jus de Lucie quand je sentis une langue sur mon minou c’était Camille qui à changer de position avec Manon. Manon léchait Camille elle formait une chaîne.

Franck se retirait de la chatte de Fabienne pour éjaculer sur les fesses de Fabienne. Après que Grégory cracha sa semence dans la bouche de Lucie et de Fabienne les deux femmes se roulèrent une longue pelle puis partageaient le restant avec nous autres.

Nous allons faire une pause et Fabienne se rendit en cuisine accompagnée de Camille pour chercher des coupes et une bouteille de crémant.

Pendant la dégustation la conversation continua sur nos pratiques sexuelles et Lucie intéresser me demanda si j’aime la sodomie et si Grégory m’a sodomisé.

Ni moi ni Manon, il a essayé mais impossible, il est trop gros. Bien entendu j’adore.

« Dis moi tata va tu essayer ?

« Oui, Julie je vais essayer lorsque nous allons dormir »

« Pourquoi attendre Tata ? Pourquoi pas maintenant ? »

« Je veux d’abord me faire baiser avant, et pour la première fois je préfère le faire sans spectateur.

Lucie et moi étions assises sur dans le canapé enlacé et se caressant lorsque Fabienne et Manon s’agenouillèrent et écartèrent nos cuisses pour nous faire un cunnilingus, Manon s’occupait de chatte de Lucie et Fabienne de la mienne. Franck se plaça alors derrière Manon et la pénétra après quelques va-et-vient il sortit de sa chatte pour positionner son sexe à l’entrée de son anus. Ce fut la première sodomie de la journée mais certainement pas la dernière.

Ma tante me dit : « Depuis que nous sommes ici ma nièce n’a même pas gouttée à ma chatte, la dernière fois c’était il y a 10 ans »

« Allons Julie, ne sois pas timide vient allonge toi nous allons nous bouffer la chatte »

Excuse-moi tata, je ne t’oublierais jamais ». Nous nous sommes positionnées en 69, imités par Fabienne et Camille. Manon se fit prendre en levrette par Grégory et Franck eu droit à une fellation.

C’était le dernier acte avant de descendre à l’auberge pour dîner.

Grégory demanda :

« Qui d’entre vous a le courage de descendre à l’auberge dans la tenue d’Adam et Eve ? »

Tous ont répondu par moi sauf Lucie et Franck qui hésitèrent et voulait s’habiller, mais dès qu’ils ont vu que nous sortons à poil ils changèrent d’avis.

Franck profita d’aller chercher leurs affaires de toilettes en passant devant leur camping-car. Tout en prenant l’apéritif Fabienne expliqua à Lucie et à Franck l’historique de cette ferme-auberge. Ils se posaient aussi la question de l’enfance de Camille comment se déroulaient sa scolarité, ses loisirs, ses camarades et surtout sa sexualité.

Fabienne voulue raconter comment elle avait fait connaissance de Brigitte et de sa famille, mais Lucie confirma que ma sœur Brigitte avait composé un récit avait été publier sur le site relatant cette rencontre, ainsi que par la suite, vous  devenez, amant et amante, en devenant libertine comme la famille.

Le dîner fut servi la conversation penchait cette fois-ci plutôt sur maman, papa, Damien Muriel et Marie-Claude, qu’ils verront demain, matin.

Puis il était temps de retourner dans nos lieux de vie, toujours à poil malgré un air frisquet. Camille, Manon et moi nous montons à l’étage, Fabienne emmena Franck dans la chambre de Camille et Grégory emmena Lucie dans sa chambre.

Nous étions curieuses de savoir si Lucie allait supporter la sodomie ou s’ils se contentent de la baise. Nous avions laissé la porte de notre chambre entrouverte afin de mieux entendre les gémissements et les cris de plaisirs.

Nous entendions les gémissements de Fabienne avant d’entendre ceux de Lucie, mais comme je suis très curieuse je suis descendu en évitant de faire du bruit, écouter à la porte de la chambre ou se trouvais Lucie et Grégory. Pour l’instant ils ne faisaient que baiser. Au bout d’une bonne demi-heure, je n’entendais presque plus rien quand Grégory proposait à Lucie d’essayer la sodomie, n’entendant pas très bien ce que Grégory disait mais j’ai cru comprendre qu’il va préparer son cul en prenant de la cyprine de son vagin pour lubrifier, puis il demanda que Lucie serre les dents car il va pointer son sexe dans l’entrée de l’anus. Il disait aussi que si cela ne va pas, si elle a trop mal qu’elle le dit et il arrête tout de suite ce supplice.

Lucie qui la tête dans l’oreiller, se mit à hurler de douleur lorsque Grégory débuta la pénétration anale. Elle hurla et demanda à arrêter cela est trop douloureux pour elle. Elle avait déjà du mal avec la pénétration vaginale, alors en compensation Lucie demanda à Grégory de s’allonger sur le dos et c’est elle qui va s’empaler sur le monstre. Ainsi elle eut droit à une seconde pénétration vaginale.

J’étais toujours en affût derrière la porte quand Fabienne est sortie de la chambre et se dirigea vers les toilettes, je me suis alors précipitée dans la chambre où je trouvais tonton Franck couché sur le dos son pieu dresser à la verticale, attendant le retour de Fabienne. Alors je me suis précipité sur le lit en enjambant Franck je me suis empalé sur sa queue. Je m’activais sur cette queue quand Fabienne revint surprise de me trouver en train de chevaucher mon oncle, elle grimpa alors sur le lit en enjambant Franck elle posa sa chatte sur son visage afin que Franck s’occupe de son vagin et de son clitoris. Fabienne faisait face à moi elle me roula de temps à autre une pelle.

Nous avons eu un orgasme simultané, je rejoignais ma chambre retrouvais Camille et Manon qui elles aussi avaient cessé leurs ébats lesbiens, il était grand temps de dormir.

Ne manquez pas la suite de cette aventure dans le prochain épisode !

Julie et Manon

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

2 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings