Vous êtes ici : Accueil > Odile la cougar dominée par son jeune amant Chapitre 8 Final
Confession Intime Histoires taboues Inceste Zoophilie

Odile la cougar dominée par son jeune amant Chapitre 8 Final

petite amie sexy en levrette avec anal et creampie

L’amant d’Odile vient de la faire couvrir par un chien. Elle aurait du en être dégoûte mais c’est le contraire qui c’est passé. Odile en a eu un formidable orgasme inoubliable.

Mais ce qui l’a plus décontenancer, c’est que sa fille Nicole a assistée à sa saillie et qu’après elle s’est donné a son tour au chien.

Nicole entraîne sa mère vers la table, il lui verse un petit verre d’alcool fort :

– Tiens ! Bois, ça te fera du bien !

Effectivement l’alcool lui rend un peu de tonus. Julie l’interpelle :

– Alors ma fille, c’est toi qui a organisée tout ça ?

– Oui et non. Quand on m’a prévenu qu’Omar été devenu ton amant, j’ai prise contacte avec lui. Il m’a dit que tu étais tombée amoureuse de lui et qu’il t’avait baisé avec ses copains ; alors il avait envie de te faire encore plus baiser par d’autres copains, il m’a demandé si je n’y voyais pas d’objection ? Je lui est donner mon accord et le connaissant je savais qu’il allait faire de toi sa chienne.

– Mais quand tu as su qu’Omar le copain de ton frère été devenu mon amant, cela ne t’a pas révolté ? Ne serait ce que la différence d’âge entre lui et moi !

– Oh ! Tu sais, j’ai perdu ma virginité très jeune avec mon frère, il a profité que j’avais bu trop de liqueur à votre anniversaire de mariage. Il faut dire que c’est un peu beaucoup de ma faute. Ce jour là j’étais en robe pour l’occasion, comme j’étais pompette, j’avais pissé dans ma culotte. Donc j’étais cul nue, je ne sais pas le pourquoi comment je me suis retrouvé dans sa chambre et il étais en train de se branlé devant une photo de fille nue.

Je l’ai nargué en soulevant ma robe en lui disant d’un air provocateur :

– Tiens regarde ce que c’est une vrai fille, c’est mieux qu’une photo ?

Il c’est levé la quéquette fièrement dressée, il c’est approché de moi a mis sa main sur ma moule.

– Tu veux goûter à un vrai mâle ?

Moi comme une imbécile je lui ai dit : Chiche !

Et c’est comme ça que j’ai perdu ma virginité et je ne l’ai jamais regretter.

Quand Omar m’a confirmer qu’il te baisait, j’ai été contente pour toi car je sais par une copine que Papa n’est pas un bon coup au lit. Je me suis dit qu’avec Omar ma maman va voir ce que c’est d’avoir des vrais orgasmes.

– Quoi ? Qu’es ce que tu me dis là ? C’est ton frère qui t’a dépucelée et que ton père couche avec d’autres filles ?

– Oui ! Tout es vrai, papa a du sauter une ou deux secrétaires, mais il ne leurs a pas laissé un bon souvenir. Je te plains de tout mon cœur, tu as pas du souvent jouir avec lui. Quand a mon frère, il ne m’a que baisé une seul fois, mais il me donnait envie de continuer a faire l’amour avec des hommes quand il me faisait jouir en me bouffant la chatte pendant que je lui taillais une bonne pipe, j’avalais même son jus.

– Ouais ? Bon tu as sûrement raison, mais là je t’ai vu saillir par un chien, alors comment tu en ais arrivé à ça ?

 – Écoute !! Depuis que je sortie avec son frère Mohammed, je suis devenue son esclave sexuel rapidement, il m’a fait faire tout ce qu’il voulait comme Omar le fait avec toi.

– Ce que tu ne sais pas ? Tu te souvient de mon voyage de fin d’étude au Maroc ? Eh bien ! Pendant ce voyage Momo m’a conduite dans son pays de naissance, il m’a fait baiser par tout les mâles de sa famille, et il a une très très grande famille. Et un soir après avoir était baisée par trois de ses soi-disant oncles.

J’étais a quatre pattes dans une bergerie, avec mes deux orifices débordant de sperme, je m’étais abandonnée au bien-être, un des oncles à ouvert la porte pour aller fumé dehors.

Dans mon inconscience orgasmique je n’ai pas entendu la porte s’ouvrir. Par contre j’ai senti un souffle chaud et la langue râpeuse de chien qui me lèche les fesses. La sensation est nouvelle et pas désagréable. Je veux me relever, mais un des hommes m’ordonne :

– Reste comme ça a quatre pattes !! C’est ta place de chienne française. On va voir si t’es une vraiment une bonne chienne.

J’obéis ?? Désireuse de voir ce qui va suivre, je laisse la bête me lécher l’entrecuisse et même mon petit trou. Le chien récupère de sa langue tout ce qui coule de mon vagin. Je ne sais pourquoi mais tout en continuant de frotter ma fente tandis que la langue électrise mon petit cul, je suis positionnée à quatre pattes sur le sol, je cambre bien mes fesses. Je sens le souffle de l’animal dans mon dos.

D’un coup le chien a sauté sur mes reins entourant mes hanches de ses pattes. L’animal a bien compris que je n’étais pas contre, il donne de violents coups de reins dans le vide en tentant de me pénétrer. Je suis très excitée en pensant à ce qui va se passer, je sens des giclées de liquide chaud s’écraser contre mes fesses et couler le long de mes cuisses jusque sur ma chatte et même mon anus. Trop impatiente de connaître ce plaisir inconnu, je saisis le sexe du chien avec ma main droite pour le diriger vers ma vulve en ébullition.

Le gros chien de berger grogne un peu mais se laisse faire.

La bite est énorme, l’animal excité depuis un bon moment a déjà formé son nœud. Quand il s’est enfoncé tout au fond et d’un seul coup la boule est venue se stopper à l’entrée de ma grotte sans pouvoir me pénétrer entièrement. Le chien s’est énervé, il veut aller plus en moi, Je sens qu’il m’envoie des giclées de liquide chaud dans le sexe. Sa grosse queue me fait transpirer et me donne envie de l’avoir bien au fond de mon ventre.

Je cambre bien mon cul, baisse mes épaules vers le sol pour que le chien puisse aller plus loin en moi. Après quelques minutes, il s’était cramponné à moi avec ses pattes avant, il a réussi non sans mal à m’enfiler entièrement, il est resté collé un bon moment, je sentais le foutre canin couler au fond de ma grotte. Appréciant la chaleur de ce liquide dans mes entrailles, que c’était bon de se sentir pénétrée par une telle tige qui jutait en permanence par de petits jets assez puissants.

Au bout d’une vingtaine de minutes, le chien s’est décollé et, après s’être léché la queue, il est venu lécher ma grotte et mon cul d’où coulait un mélange de cyprine et de foutre. La porte s’est subitement ouverte à cet instant sur un oncle a Momo, très certainement attiré par le bruit de ma saillie. Stoppant net sur le seuil, il a laissé échapper le chien, et un nouveau chien est entré. Il a été surpris mais a très vite compris ce qui s’était passé en me voyant a quatre pattes.

L’autre chien est venu lécher mes deux orifices souillés. Puis m’a grimpé rapidement sur le dos.

Un des oncles a parlé en arabes, celui qui venait de rentrer est venu me tenir le tête d’une main et de l’autre a dirigé le sexe du chien dans mon anus encore souillé de leurs sperme. Sa verge et son nœud sont rentrés facilement. J’ai eu deux formidables orgasmes pendant cette sodomie.

La saillie terminée, je me suis relevée rapidement en me rajustant, j’ai à peine regardé les oncles qui prononçaient des mots incompréhensibles.

Au passage un des oncles me passa la main aux fesses en faisant pénétrer un de ses doigts dans chacune de mes intimités débordantes de jus.

– Quelle salope !! Me dit-il dans un mauvais français.

Sur le chemin du retour, le jus canin s’écoulait sur mes cuisses en les lubrifiants.

Dix minutes de marche séparaient la bergerie de la maison de Momo. Je n’avais pas remis mon string, et en marchant je sentais le vent refroidir mes cuisses maculées du sperme de mes amants. Il était environ vingt heures trente quand je suis arrivée. Momo était là. Il m’attendait comme d’habitude depuis qu’il m’envoyait dans sa famille soulager ses proches. Il m’attira à lui pour m’embrasser, et ce faisant mit sa main entre mes cuisses, il me regarda l’air interrogateur, je lui ai raconté comme d’habitude ma prestation familiale. Puis je lui ai raconter ce qui venait de m’arriver avec les chiens. J’appréhendais sa réaction.

Il s’est positionné derrière moi en me faisant courber et sans préambule il m’a baisée, faisant jaillir de mon intimité des reliquats de sperme. Tout en me sautant avec vigueur, très excité, il m’a demandée de lui décrire mes deux saillies dans les moindres détails et ce que j’avais ressenti quand la pine des chiens s’était insérée dans mon ventre.

Après m’avoir remplit mon puits d’amour, excité comme il était il ma sodomisée repoussant plus loin dans mes entrailles le sperme du chien, il a jouit une seconde fois dans mon ventre.

Ce jour là j’ai compris qu’il me fera saillir à d’autre occasion.

– Et toi ma chère maman ? Comme c’était la première fois pour toi. J’espère que tu n’as pas été déçue ? A t’entendre hurler tout à l’heure, ce n’est pas le sentiment que tu me donnes. Tu sais, Sultan c’est le mâle dominant. Une femme ou une chienne, pour lui ce ne sont toutes les deux que des femelles bonnes à monter

— Demain tu connaîtra la sodomie canine avec Brutus, tu apprécieras j’en suis sur !!

Le propriétaire du chien sourit alors qu’il atteignait la porte en sachant qu’Odile allait profiter de sa nouvelle vie de salope.

Une grande histoire exceptionnelle sera publiée en 15 chapitres sur le mois de Mars.

Sam Botte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

recap

1 commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps