On a séquestré un mec et on lui a fait le cul jusqu’au matin

Je tiens à préciser avant de commencer que cette histoire est véridique. Elle s’est passée le mois dernier dans un pavillon des Yvelines. J’ai participé à ce que je vais vous raconter dans cette histoire taboue, mais je n’étais qu’un participant.

On est une bande de potes bisexuels et gays d’une trentaine d’années. On se fait emmerder tous les temps par des hétéros parce qu’on aime aussi bien sucer une bite que bouffer une chatte. C’est quelque chose qui les dépasse et qu’ils ne comprendront jamais. Il y en a en particulier qui est virulent envers nous et il a payé très cher !

Ouvertement il nous insulte et nous descend sur les réseaux sociaux. On a un copain David qui est hyper fort en informatique et qui arrive à contenir toute cette haine en effaçant les messages au fur et à mesure. Mais surtout, il a réussi à découvrir que ce fameux gars portait beaucoup d’intérêt sur la sexualité entre hommes. David a réussi à pénétrer son ordinateur et voir que le mec chattait sur des forums gays et qu’il matait beaucoup de porno gay amateur.

Comme je vous l’ai dit, je n’ai pas été l’organisateur de ce qui s’est passé, mais un participant. Je reçois un texto me demandant de me rendre chez Romain. J’ai changé le prénom évidemment. Il habite un joli pavillon dans les Yvelines au bout d’une impasse. Lorsque j’arrive en moto, je vois qu’il y a le véhicule des collègues. Je m’attends à passer une bonne soirée.

On m’accueille chaleureusement et on m’offre un verre à boire. On me demande ensuite de venir dans une chambre pour voir l’objet de ma venue. Je retrouve notre rageux ligoté complètement nu. Il a les mains attachées dans le dos et a une barre qui lui maintient les jambes écartées. Cette barre est menottée à ses mollets. Je vois Stéphane un gay actif de notre groupe en train de lui doigter l’anus et de lui enfoncer deux doigts dedans. Ça peut paraître con, mais j’ai une érection à ce moment-là. J’ai compris ce qu’il est en train de faire. Ils avaient pour projet que l’on passe chacun notre tour dans le cul de cette petite pédale refoulée qui ne pourrait plus jamais dire ou faire quoi que ce soit contre nous.

Les uns après les autres, on est passé dans son cul et on lui a bien dilaté. Apparemment c’était un homo refoulé qui avait quand même eu des expériences, car son anus était bien ouvert à la base. Il bandait comme un porc et je voyais bien que tout ça l’excitait. On lui a violé le cul jusqu’au petit matin avant de le ramener chez lui et en le menaçant que ça lui arriverait chaque fois qu’il porterait atteinte à notre vie privée.

Vu le sourire qu’avait le mec quand on l’a déposé, je peux vous dire qu’il a aimé ça et que c’est quelque chose dont il aurait souvent envie ! Et je ne m’étais pas trompé. Il y a quelques jours, il envoie un message à David en lui disant qu’il a la ferme intention de dire des saloperies sur le groupe. Il lui fallait une deuxième séance de sodomies à la chaîne pour l’empêcher de dire des bêtises. Il a même proposé que l’on fasse intervenir plus de personnes. Petite précision, nous étions quatre à la base.

Le rendez-vous n’est pas encore pris, mais j’ai l’intention de prendre des photos discrètement. Si Franck et Lucie sont d’accord, je les enverrai pour publication avec une nouvelle histoire.

Lionel 31 ans.

histoires taboues
bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
XFR

GRATUIT
VOIR