Vous êtes ici : Accueil > Retour en arrière avec le journal intime d’une infirmière Partie 2
Confession Intime Histoires taboues

Retour en arrière avec le journal intime d’une infirmière Partie 2

Retour en arrière avec le journal intime d’une infirmière Partie 2

Lire la première partie

Après la proposition de Bob pour prendre un verre chez lui un jour, nous sommes rentrés. Bien sûr, nous avons débriefé de cette soirée et de ce retour plus qu’étrange. Nous avons parlé de nos ressentis, de nos envies, de nos peurs… Il m’a avoué qu’il fantasmait beaucoup sur un plan à 3 avec un autre homme ce qui m’a un peu surprise quand même. Bah oui, les mecs c’est plus avec 2 filles pour eux, non ? Bref, nous en discutons pas mal le soir même et nous en restons là.

Puis plusieurs jours passent et je réfléchis à tout ça… « C’est quand même fou cette soirée dans le bus ; pourquoi j’ai fait ça ?? » « Pourquoi pas répondre à l’invitation de Bob ?? » Que faire ? Une semaine passe et Bob revient à la charge avec des messages pour un apéro. Avec mon chéri nous trouvons un accord. Nous acceptons le rendez-vous et je m’habille sexy et nous verrons bien ce qu’il se passe. Hop, rendez-vous pris le samedi soir et moi en direction préparation de combat. Le reste de la semaine, je pense à cet apéro qui approche, je suis impatiente.

Le samedi, le grand jour !! Direction la douche, rasage, épilation sortie de douche et go la chambre. Alors, alors… quoi mettre ??? Bon, Bon, bon….. J’ai trouvé !!!! Je me prépare et la je commence a sentir le stresse monter « merde nous faisons peut-être une connerie ! »

J’appelle David et lui demande s’il est toujours sûr de vouloir aller a l’apéro ; il me répond que oui, que ça n’engage a rien. J’ai donc opté pour une jupe rouge et un débardeur noir, un string à dentelle noir, un soutif noir et des bas auto-fixants montés de talons noirs. Arrivés chez Bob, il avait préparé l’apéro. Nous passions une bonne soirée à rire, discuter, je voyais mon copain me faire des regards pour que je me lance, mais je voulais le faire languir et je dois l’avouer j’avais le trac. Bob avait souvent le regard qui se perdait sur mes cuisses.

Les deux mecs étaient sur le canapé et moi dans un fauteuil en face. Mon chéri a été pris d’une grosse envie de pisser (ah les hommes et la bière !). Nous nous sommes retrouvés tous les deux et Bob a dû voir ça comme une ouverture. Sans pression il m’a dit : « Dis-moi Sophie, tes bas tiennent comment ? » Avoue que c’est nul comme approche non ? Mais il avait de la suite dans les idées …. Il me demanda de lui montrer j’ai donc relevé légèrement ma jupe pour lui montrer mes bas..

Mais monsieur ne voyait pas bien, soi-disant, et me demanda de m’approcher.

À ce moment-là, mon cœur s’est accéléré (mais l’alcool a un peu aidé) et je me suis levée, et j’ai remonté la jupe à la limite de mes bas. J’ai à ce moment senti ses mains attraper ma jupe et la remonter à fond ! Me voilà debout dans le salon de, jupe relevée, en string, bas et talons !!!! Un frisson a traversé tout mon corps ; il m’a vraiment marqué. Mon chéri est revenu à ce moment : autant vous dire qu’il était surpris du changement de situation. L’arrivée de mon chéri n’a pas découragé Bob et ses mains ont commencé à caresser mon cul, c’était… waouh… Mon cerveau a dû faire un court-circuit, car j’ai eu comme un trou noir.

Oui, oui ! Un trou noir… comme un court instant où j’ai tout coupé là-haut, car je me retrouve le string décalé avec les doigts de bob en train de me frotter le clitoris. La situation était lancée et rien ne pouvait la stopper, je crois.

Mon vagin réagissait très bien aux assauts de Bob, car il était trempé. Il m’a descendu le string aux chevilles, m’a retournée et m’a penchée en avant, les mains sur la table basse, jambes tendues et il a dit : « Quel cul, c’est fou ! » tout en écartant mes fesses. J’ai senti 2 doigts rentrer dans mon intimité sans difficulté, ce qui m’a fait pousser un gémissement. Bob se lève et me pousse gentiment sur le canapé pour que je m’assoie, il se place devant moi et sort son sexe. Tout va extrêmement vite. Je ne comprends rien et sans réagir je me retrouve avec le sexe d’un ami de mon copain dans la bouche à moitié nue.

Je suce le sexe de Bob sans vraiment réfléchir, il pousse des petits soupirs ponctués de « C’est bon continu. » Je tourne la tête et vois mon Bybou, sexe sorti, à regarder la scène. Les mains de Bob commencent à bouger, et il cherche une solution pour me retirer le haut ; en quelques mouvements, me voilà presque nue, les seins à l’air avec juste mes bas et mes talons, et un sexe dans la bouche.

Mon copain en a profité pour se rapprocher. Bob m’allonge sur le canapé et m’écarte les jambes pour commencer à me faire un cuni. J’en profite pour prendre mon copain en bouche qui est au niveau de ma tête. Pour la première fois de ma vie, j’ai 2 bites pour moi, rien que pour moi !!!! Quelle sensation ! Le cuni de Bob est génial, mais il s’arrête pour inverser les rôles, et me revoilà avec ce sexe en bouche, encore inconnu il y a 10 minutes. La position ne devait pas plaire à notre ami, car il me demanda de me mettre en levrette sur le canapé. Lui s’assoit à l’extrémité. Une fois en position, il remit sa bite dans ma bouche et mon copain se positionna en dessous de moi pour me lécher. Bob commençait à prendre confiance, et il se laissa aller à des commentaires du genre « J’adore voir tes seins bouger dans le vide ; », « Je ne te pensais pas aussi cochonne. », « Tu suces comme une reine. »… Il interpella mon chéri en lui disant « Vas-y, prend-.la »

Il se positionna derrière moi, et mon cœur s’est emballé. J’attends en levrette la bite de Bob en bouche. J’attends, j’attends ….. Rien ne vient, il ne bande pas. Le stress, sûrement… Bob, très classe, rassure mon chéri et lui dit que ça arrive. Sauf que moi j’ai la chatte en feu. Notre ami propose de remplacer mon chéri et de me prendre, si nous sommes d’accord bien entendu. J’avoue que sur le moment, je voulais me faire baiser, mon vagin n’en pouvait plus : il coulait à fond. Mais mon chéri, sous la déception de sa non-érection, a préféré dire non pour aujourd’hui.

Un peu déçu, mais classe, Bob demanda à mon chéri s’il pouvait finir sur moi. Il m’a donc demandé de me mettre accroupie, cuisses écartées, et je me suis touchée en même temps que je le suçais.

Bob sortit sa bite de ma bouche et se branla frénétiquement jusqu’à un grand gémissement qui fut accompagné d’une éjaculation sur mes seins.

Il y eut un moment de pause sur la situation ou personne ne parlait. Je me suis essuyée et nous avons fini la soirée comme si de rien n’était sauf que nous étions nus. Cette soirée a marqué l’un des tournants dans notre vie de couple et dans ma vie de femme.

Nous sommes rentrés chez nous sans débriefer, et une fois couchés, Bybou m’a fait l’amour comme pour se rattraper de la soirée.

Sophie

La suite

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Affamées de grosses bites

Son amant est un black avec une vraie BBC

Bons plans coquins

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher