Enceintes Histoires taboues et histoires de sexe Inceste Récit érotique

S’il te plait, papa non ! histoire sexe d’un père vicieux avec sa fille Chapitre 2

S'il te plait, papa non ! histoire sexe d'un père vicieux avec sa fille

Le lendemain matin Jacques monte pour prendre son petit déjeuner, la petite famille s’active déjà devant ses yeux. La première personne qu’il regarde est sa fille qui est en tailleur comme chaque jour de travail.

Son chemisier ample cache bien ses seins, je ne me souviens pas l’avoir vu en haut moulant. Se dit-il.

Il arrive à voir son soutien-gorge entre les boutons. Assis il se touche sous la table.

  • Tu as bien dormi Papa ?
  • Oh oui !! Très bien.

Il se retrouve rapidement seul avec Arthur, Camille et Xavier ont pris le chemin du boulot. Il prépare Arthur et l’emmène à l’école. En rentrant à pied il scrute les femmes qu’il croise, il leur trouve toutes des charmes, des envies, mais sa fille est parfaite à ses yeux. Elle reflète ce qu’il a aimé chez Jeanne.

De retour à la maison, Il déambule seul. Il ne pense qu’à sa fille en chemise de nuit. Il prend la direction de sa chambre. Il entre et fouille les tiroirs, la commode. Sa queue durcit quand il saisit un soutient gorge, il s’assoit sur le lit et ouvre son pantalon. Il est devant une penderie, il se lève, la queue à la main et l’ouvre, il écarte les chemisiers et tombe sur deux nuisettes, une noire et une rouge. Toutes les deux sont fines et transparente ornées de dentelles.

  • C’est pour qui ça ?! Des vêtements osés comme ça !

Il touche le délicat tissu en accélérant la masturbation, comme la nuit dernière son esprit lubrique est remplie d’injures.

  • Il n’y a que les putes qui se vêtissent ainsi, tu n’es qu’une salope Camille. Tu mets cette lingerie pour ton patron qui te baise comme une pute, il te presse les seins… Merde… Haaaaaaaaa Haaa Putain !!!

Il regarde le creux de sa main rempli de sperme. Se lavant les mains dans la salle de bain il regarde autour de lui.

  • Il faut que je te film à poil, comment je vais faire ? Je vais utiliser mon téléphone pour la filmer. Le bac à linge c’est bien !! Dans une chaussette, je vais cacher mon téléphone dans une chaussette !

Il fait des essais avec une de ses chaussettes dont il a percé le bout, de quoi laisser passer l’objectif.

Le soir en sortant de table il tâte le terrain.

  • Vous prenez une douche ce soir ? Car je voulais y aller.
  • Oui moi également, j’irai après vous Jacques.
  • Non j’irai demain Papa.

Certes il va devoir attendre 24 h mais il sait quand préparer le matériel. Pour patienter il ne va pas pouvoir revoir sa fille la nuit, Arthur dort bien ou il ne l’entend pas. Le soir venu il réitère ses questions pour trouver le bon moment pour poser la caméra cachée, il a même pensé à demander à Camille si elle faisait une machine.

Au moment opportun, il part se brosser les dents et regarde autour de lui s’il y a un meilleur endroit, mais le bac à linge reste la meilleure option. Il sort de sa poche la chaussette prête à recevoir son téléphone. Il le bascule en mode avion et vibreur, lance l’enregistrement, le positionne dans la chaussette. L’objectif regarde la douche. Il sort nerveux.

  • Si elle trouve mon téléphone… ??

Assis sur le canapé à jouer avec Arthur, il regarde sa fille prendre la direction de la salle de bain. Il prend une grande inspiration en entendant le verrou de la porte se fermer. Après quelques minutes d’attente interminable il se lève et s’approche de la porte de la salle de bain. Son pénis durcit quand il entend l’eau de la douche. Il se calme et retourne vers son petit-fils, moins tendu.

L’excitation est forte quand Camille sort enfin, il se lève doucement et regarde autour de lui en entrant dans la salle de bain. Il récupère rapidement son téléphone et constate avec joie que l’enregistrement continue et l’arrête.

Il attend un peu et va embrasser Arthur qui s’apprête à aller se coucher. Il passe dans le salon pour saluer sa fille et son mari.

  • Bonne nuit les jeunes !
  • Bonne nuit à vous Jacques.
  • Bonne nuit Papa, à demain.

Le pas accélère pour rejoindre son petit appartement. La porte refermée il presse son pénis à travers son pantalon en descendant les escaliers. Il s’installe dans son canapé. Il lance la vidéo en déboutonnant son pantalon, il le glisse sous ses cuisses et son slip prend le même chemin.

Il regarde la vidéo démarrer. L’écran est noir, le téléphone entre dans la chaussette. Il se voit sur l’écran ajuster l’angle de prise de vue.

  • Oh putain !!! Je vais la voir à poil.

Il discerne très bien l’intérieur de la salle de bain, il est très dur sachant qu’il va voir sa fille à poil et avance la vidéo puis voit Camille entrer dans la salle de bain, il revient en arrière. Sa main tremble pour bien caler le début. Il doit se calmer, il sent qu’il va éjaculer.

Il lance la vidéo, son cœur s’emballe quand Camille passe devant le champ. Tout à l’heure il l’a vu entrer dans la salle de bain assis sur le canapé, maintenant il a la continuité sur son téléphone.

La tension monte, elle déboutonne son chemisier dos à l’objectif. Il y a une secousse dans son pénis quand elle se retourne pour déposer son chemisier dans le bac à linge, il la voit en soutien-gorge. Ses désirs sont cachés dans les bonnets.

  • Petite salope !!! Tu vas me montrer tes gros seins !!! Montre tes seins à Papa ma chérie.

A chaque mouvement, à chaque geste de sa fille il doit se contenir pour ne pas se vider les testicules prématurément. Elle regarde de nouveau le miroir et descend la fermeture éclair de sa jupe, elle tombe au sol et Camille la dépose dans le panier à linge. Il la voit en sous-vêtements il se replace sur le canapé, il descend son slip et son pantalon à ses chevilles, cela fait bien longtemps que sa queue n’a pas été aussi dur.

Il la regarde dégrafer son soutien-gorge face à la caméra, c’est intenable. Il appuie sur sa queue, elle est douloureuse.

  • Oh putain !!! Tes loches …!!! Tes gros seins …!!! Salope…!!!!!!!

La salive emplie sa bouche devant les seins de sa fille qui pendent face à ses yeux quand elle dépose son soutien-gorge. Elle se tient debout, il admire les seins tombant en forme de poire, il voit très bien les deux belles auréoles rose foncé limite rouge et les tétons discrets. Il a envie de passer sa main à travers l’écran pour lui caresser la poitrine.

Jacques gonfle sa cage thoracique et bloque sa respiration quand Camille saisit les côtés de sa culotte. Il pose le téléphone à côté de lui et se reprend :

  • Oh merde Jacques !!! C’est ta fille bordel !!! Merde !!! Merde !!!

Sa nuque tombe sur le dossier du canapé, son torse monte et descend. Son esprit est torturé.

Sa queue est toujours très dure et il se rend compte que ce ne sont pas ses sensations qu’il a retrouvées mais ses pulsions. Ses pulsions qui l’ont dégouté à certains moments de sa vie et surtout donné beaucoup d’extase à d’autres moments, le passé pas si lointain lui rappelle que ses pulsions sexuelles le mènent toujours par le bout du nez.

Il reprend son téléphone et revient en arrière où sa fille s’apprête à retirer sa culotte.

  • Camille je veux te voir à poil !!! Montre-moi ta chatte petite salope que je me vide les couilles !!!

La culotte descend et le sexe parfaitement rasé apparait devant ses yeux. Elle lève les mains pour passer ses longs cheveux bruns dans son dos devant les yeux de son père qui regarde la fente rasée et les seins remontés. Il ne tient plus la limite est franchie.

  • Petite salope !!!! Que t’es bonne !! Haaaaaaa !!!! Haaaaa !!! Bonne à baiser !!! Haaaaa…

Camille entre sous la douche, Jacques relâche son téléphone en regardant le dernier écoulement de sperme sortir de son urètre. Il se lève la bave coulant le long de son menton et se soulève du canapé le filet de sperme le suivant, dans sa précipitation il n’a pas prévu de mouchoirs. Il se déshabille et se lave. Sa queue reste dure, l’émotion est encore forte.

Une fois lavé, il rejoint le canapé et il reprend son téléphone. La condensation sur la paroi de douche ne permet pas de voir Camille se doucher. Il est de nouveau dur quand elle sort de la douche, elle est nue devant lui se séchant le corps. Il décide de stopper la vidéo pour se calmer un peu.

Il regarde la télévision pendant un moment puis va se coucher. Dans la nuit il se réveil dur, après 20 min sans réussir à se calmer il décide de reprendre son téléphone et une idée lui vient quand il voit de nouveau sa fille retirer sa culotte.

Jacques se lève et prend la direction de la salle de bain. Sans faire de bruit il referme la porte derrière lui et fouille dans le bac à linge. Il sort la culotte aperçue sur la vidéo et la porte à son nez.

  • Hmmmmm !! Ça sent la chatte qui mouille ! Ma fille est une chaudasse !

Il sort sa queue et se masturbe, il imagine les lèvres rasées posées sur le tissu de la culotte. Il sent qu’il va venir il pose son gland sur le tissu à l’emplacement où est sa vulve. Il retient sa jouissance verbale et regarde le peu de sperme qui sort de sa queue rudement sollicitée depuis 24 h. Il étale le sperme sur le tissu et le monte à son nez, imaginant sa fille remettre la culotte le tissu imprégné.

  • Ma chérie, demain je vais aller voir un ami qui va beaucoup apprécier te revoir. Même en vidéo !

Quand Jacques rentre de l’école, Camille est dehors entrain de décharger de son coffre du terreau pour ses carrés potager.

  • Salut Papa ! Et voilà mon amour !
  • Mamaaaannn !!

Arthur saute dans les bras de sa maman pour l’embrasser. Après un gros bisou, Camille le repose et saisi un sac dans son coffre.

  • Non laisse ! Je vais le faire, Ton dos est jeune préserve le.
  • Le mien est déjà foutu.

En embrassant sa fille, il ne manque pas de jeter un coup d’œil dans le décolleté. Il est déçu de voir une autre couleur de sous-vêtements. Il se dit que sa fille n’est pas du genre à reprendre un vêtement dans le bac à linge. Après avoir mis Arthur devant son gouter, Camille rejoint son père dans le jardin.

  • Tout va bien Papa ?
  • C’est bon j’ai rangé tes sacs.
  • Merci beaucoup. Ça a l’air d’aller mieux !
  • Oui en effet, depuis quelques jours je me sens mieux.
  • Peut-être le printemps qui arrive ?
  • Le soleil redonne le moral.
  • C’est sûr ! D’ailleurs je pense rentrer chez moi bientôt, te laisser toi et ta petite famille.
  • Tu peux rester encore si tu veux.
  • Non, je veux retrouver mon chez moi. D’ailleurs j’y suis allé aujourd’hui et en revenant j’ai fait un crochet pour aller voir Bernard. Il m’avait envoyé une lettre de condoléance et je n’y avais pas répondu. Je me suis dit que cela me ferait du bien de passer le voir.
  • Bernard ??
  • Bernard Drouet mon ancien patron, qui venait souvent à la maison… Tu ne te souviens plus ? Il était à mon pot de départ en retraite.
  • Si ! Si ! Je me souviens, mais hormis ton départ en retraite cela fais des années que je ne l’ai pas revu. Il a dû changer !
  • Il a 76 ans maintenant et en effet il a pris un coup de vieux. Le pauvre sa femme est très malade, elle est alitée dans le salon. D’ailleurs, il m’a dit qu’il serait très content de te revoir ! Je lui ai montré des photos de ma petite famille et… Voilà quoi.
  • Oui d’accord… On verra… Arthur est seul dans la maison, je te laisse.

Le soir pendant le repas, Xavier annonce qu’il va devoir s’absenter pendant 2 semaines minimum.

  • Tu pars en Norvège comme l’année dernière ?
  • Oui je dois former des collègues.
  • Et bien je peux rester un peu plus de temps.
  • Non Papa, tu souhaitais rentrer chez toi.
  • Tu n’auras pas à te soucier d’Arthur pendant l’absence de Xavier.
  • Tu es sur ? Arthur tu veux que Papy reste encore un peu ?
  • Wouaiiiiii !!!
  • Ok! Merci Papa !
  • Merci à vous Jacques !

Pendant la semaine, Jacques se masturbe quasiment tous les jours devant la vidéo de sa fille. Chaque matin il regarde le cul et les seins de Camille, il cherche un téton à travers le tissu ou ses lèvres quand elle porte un legging après le boulot.

Le dimanche soir avant le départ de Xavier pour la Norvège la maison est calme. Avec sa femme il se couche tôt, l’avion du lundi part à 6 heures. Il est nu dans le lit et Camille se pavane devant lui avec une nuisette transparente, elle porte une culotte rouge en dentelle, mais il regarde ses seins se balancer et l’envie monte en lui.

Pendant ce temps Jacques monte les quelques marches qui le sépare de la maison, il se rend en silence vers la salle de bain ou il compte se palucher avec une culote de sa fille. Quand il passe devant la porte de chambre de sa fille il écoute et il est content d’entendre des petits bruits.

  • Une petite baise avant la séparation ? La chatte de ma salope de fille est pénétrée ?

En effet Camille monte et descend sur la queue de son mari, il a les deux seins de sa femme entre les mains, il n’a pas un gros pénis mais il me semble que çà lui convienne car elle mouille beaucoup. Il essaie d’aller au plus profond et ses gémissements s’amplifient.

Jacques a sa verge à la main, l’oreille au plus près de la porte. Il entend sa fille exprimer son excitation.

  • Elle aime la bite comme sa mère, je vais être seul avec cette cochonne pendant deux semaines !

Camille s’allonge et Xavier se positionne entre ses cuisses qu’elle écarte en remontant ses jambes. Il voit son anus offert mais il n’a jamais osé lui demander pour la sodomiser. N’ayant pas le courage de la décevoir avant son départ il positionne mon pénis devant ses lèvres et lui pénètre le vagin.

Jacques entend sa fille gémir de plus en plus fort, sa main accélère sur sa queue et prévoyant, tient un mouchoir en papier.

  • Petite salope ! Tu aimes le sexe. Ton gout pour la bite est fort, je vais tacher de te surveiller pour que tu ne trompes pas ton mari pendant son absence. Petite avaleuse de queue… ! Putain… ! MMMmmmm !! MMmmm… Mmmm !

Jacques regarde son mouchoir creusé par le poids de son sperme et rejoint son petit appartement. En descendant les marches un petit arc électrique lui traverse le nerf dorsal.

  • Merde !! Tu as fait le con Jacquot devant ta fille à porter des sacs trop lourds.

Il fait sa toilette tant bien que mal et s’allonge sur son lit, à chaque mouvement la douleur est vive.

Le lendemain matin, il se réveille heureux de voir que la douleur a presque disparu. Il monte les marches prudemment et la journée se passe bien. Il essaie de faire une pause concernant ses masturbations quotidiennes.

Après le diner, pendant qu’il se brosse les dents ; Il entend le téléphone de Camille et s’approche de la porte pour écouter la conversation :

  • Salut mon chéri… Oui très bien… Arthur est mignon… Tu formes de collègues féminines ? Non je ne suis pas jalouse… C’est juste que les Norvégiennes sont belles. Moi aussi je t’aime… Un bébé !!… Et bien je fini ma plaquette dans deux jours, si tu es mignon pendant ton voyage et que tu penses à ta Mimi tous les jours, je veux bien faire un petit frère ou une petite sœur à Arthur à ton retour.

Jacques se recule et ferme la porte de la salle de bain, il trouve qu’il a déjà trop écouté la conversation privée de sa fille. Il est heureux d’apprendre qu’il va être de nouveau papy.

Le jour suivant, il est seul dans la maison. Il imprime deux photos qu’il glisse dans une enveloppe, il redescend à son appartement pour les déposer.

  • Merde ! Arthur !

Il file à l’école pour récupérer son petit-fils, mais dans sa précipitation il ressent de nouveau une douleur dans son dos. Quand il rentre tous les deux, Camille vient juste d’arriver.

  • Salut Ma chérie !
  • Salut Papa !
  • Je file, je dois déposer un truc à Bernard.

Jacques, impatient, se précipite dans l’escalier.

  • HAAAAAAAAAA !!!
  • Papa ! Tu es tombé ?
  • Haaaa !! Non, c’est mon dos ! Punaise c’est douloureux !

Jacques s’est accroupi sur une marche, il bouge doucement le souffle court en recherchant une position pour ne pas souffrir.

  • Attend, je vais t’aider.
  • Ahhh ! Non c’est trop douloureux.

Jacques sert les dents, la douleur est intense.

  • Arthur ! Apporte-moi mon téléphone s’il te plait !
  • Papy, il a mal ?
  • Oui mon chéri, merci.
  • Je vais appeler le docteur et papy va aller mieux. Maintenant va dans le salon regarder des dessins animés.

Après son appel Camille est soulagée, leur médecin de famille va passer dans la soirée. Avec l’aide de sa fille Jacques réussi à se déplacer, mais sous la douleur il craque et fond en larme.

  • Ma pauvre chérie, tu es obligé de t’occuper de ton boulet de père.

Camille est triste de voir son père dans cet état psychologique, lui qui devait rentrer chez lui. Après son diagnostic, le médecin décide d’injecter un produit pour lui permettre de dormir et de se calmer. Camille lui explique aussi sa dépression qui ne semble pas s’être estompée.

  • Votre père a subi un choc avec la mort de votre mère et son corps lui montre qu’il est encore fragile. Il doit rester allongé minimum trois jours, donc interdiction de se lever, il doit impérativement rester allongé. Avez-vous un urinal ?
  • Non docteur !
  • Dans ce cas, je vous le rajoute sur l’ordonnance. Votre père a-t-il une mutuelle ?
  • Je suppose que oui.
  • Et bien faite appel à une aide-soignante à domicile, ce sera plus facile pour vous.

Après le départ du médecin, Camille rejoint son père, elle s’assoie sur le bord du lit.

  • Ça va mieux Papa ?
  • Oui l’injection m’a fait un bien fou !
  • Qu’est ce qui s’est passé pour que tu te bloques comme ça ?
  • Je suis redescendu pour prendre l’enveloppe que je devais déposer à Bernard et en descendant les marches une décharge électrique ma traversée le dos. Je me suis retrouvé bloqué avec une douleur intense.
  • Demain je vais à la pharmacie pour ton traitement, tu dois rester immobile et dans trois jours ça ira mieux. Tu veux que je dépose ton enveloppe chez Bernard ?
  • Tu es vraiment trop gentille ! Tu n’es pas aidé avec un père qui n’est pas capable de s’occuper de lui.
  • Ne t’en fait pas, je suis là pour toi.

Blois

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post recap2023

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Tel rose pas cher

Supprimer la publicité en devenant Premium

En devenant Membre Premium, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires de sexe et du contenu exclusif rien que pour vous !

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Médias de la Communauté

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings