Fétiche - BDSM Histoires taboues et histoires de sexe

Un couple amateur découvre le sexe BDSM Chapitre 1

Un couple amateur découvre le sexe BDSM Chapitre 1

Maitre Seb. 

 

Seb offre à sa chérie “Zaz” les romans “Cinquante Nuances de Grey”, depuis, il ne peut s’enlever de la tête cette idée, cette envie de découvrir cette 

Pratique qui consiste à dominer et soumettre sa partenaire. Voilà maintenant sept jours que sa cher et tendre se plonge avec passion dans la lecture du 1er roman, et celle-ci ne manque pas de faire partager son ressenti ainsi que quelques paragraphes à Seb, qui évidemment se sent émoustillé et curieux de lire lui-même ces récits qui lui donnent quelques picotements sous la ceinture et des idées perverses, lorsqu’il découvre par images MMS, nées d’une provocation non dissimulée, les passages du livre envoyés par madame. 

  

Quand l’occasion se présente, discrètement il se saisit du roman et lit quelques passages au hasard et se rend compte qu’il s’imagine bien reproduire plus ou moins la même chose dans leurs ébats afin de pimenter leur sexualité déjà bien libérée, accomplie, assumée et savoureuse. Il se dit que son couple est suffisamment solide, uni, ouvert d’esprit, très avide de sexe, et qu’il ne peut que se lancer dans une telle pratique et découvrir par eux-mêmes si cela peut leur apporter encore plus de plaisirs au travers des différentes pratiques du SM\ BDSM, mais se sent hésitant, ne sachant pas comment aborder le sujet avec sa chérie. 

   

Durant la semaine, il ne cesse d’y penser, se rendant compte que cela l’obsède et finit parfois par avoir des imaginations débordantes, des images, des flashs apparaissent dans sa tête. Il se voit en pleine séance de domination\ soumission avec sa partenaire, et se rend compte que tout cela l’excite et qu’il se met à bander au point de devoir se masturber pour soulager cette pression qui monte dans son pantalon, et faire jaillir de son sexe bien dur, toute la semence qui lui permet d’évacuer cette excitation qui le surpasse en pensant à tout ça. Une fois son plaisir solitaire accompli, c’est l’évidence !!!  

  

Toutes ses imaginations, ses petits fantasmes doivent se réaliser et il se persuade que chacun d’eux va y prendre son pied !!! Seb se saisit de son portable, tape un SMS et envoie ceci :  

 

[SMS]< Samedi soir prochain vingt et une heure, ne prévois rien. Contente-toi de suivre toutes mes instructions à la lettre. Si tu es joueuse et d’accord pour me donner carte blanche. Fais un copié\ collé de ce texte et ajoutes-y en signature : OUI MAITRE !!  

 

Un instant plus tard, il reçoit une réponse, un peu stressé, il ouvre le message et y voit le même texte signé ‘’OUI MAITRE » !!  Un couple amateur découvre le sexe BDSM Chapitre 1

 

Il esquisse un soupir de soulagement suivi d’un sourire de satisfaction, rassuré de voir que sa cher et tendre joue le jeu sans poser aucune question. Il répond à son tour, je prends note de ton acceptation, sois attentive aux futures instructions qui te parviennent par SMS.  

  

Sept jours, sept nuits à ne penser qu’à ce rendez-vous.  

  

Comment m’y prendre ? Est-ce que je suis vraiment prêt à jouer le dominant ? 

  

Dans la tête, tout semble simple, facile, mais une fois dans le feu de l’action, suis-je capable de lui ordonner tout ce que j’imagine depuis tout ce temps ?  

  

Toutes ces envies qui me paraissent sales, dégradantes pour une femme, mais tellement excitantes, vais-je réussir à les lui imposer et va-t-elle les accepter sans sourciller ? 

  

Tant de questionnement. Mais il est temps de la tenir en haleine, car après tout, elle aussi doit bien se poser mille questions et se demander ce qui va lui arriver.  

  

La semaine se déroule et à l’approche du fameux week-end, afin de s’assurer que la future soumise ne change d’avis, il lui adresse un SMS sur lequel il note : [SMS]< le jour j se profile à grands pas, est-ce que tu es toujours prête à ce que je fasse de toi ma soumise, à m’obéir et que je révèle celle qui sommeille en toi ? > Oui Maître !  

  

Satisfait, il se demande instinctivement ce qu’elle peut bien s’imaginer de son côté dans l’attente d’y être enfin.  

  

Se voit elle attachée, menottée, fessée, littéralement à la merci de son maître. S’imagine-t-elle dans la peau de l’héroïne dont elle aime lire les récits. Est-elle émoustillée, l’entrejambe humide et chaud. Fantasme-t-elle d’être celle à qui on donne tout ce plaisir au travers de cette nouvelle pratique dont elle ignore tout.  

  

Jour j, nos amoureux s’affairent à leurs occupations quotidiennes ensemble pour la matinée et séparément pour le reste de la journée. Seb ayant pris soin de convaincre Zaz de sortir faire du shopping et de prendre du temps pour elle, prépare pendant ce temps-là, tout ce dont il va avoir besoin pour se muer en Maître Seb.  

  

Il rassemble différents accessoires et objets coquins dont il souhaite se servir, et opte pour quelques paires de menottes, cravache, liens tressés, godes, etc. Puis il dispose sur le lit une tenue adéquate en latex noir et masque noir pour se bander les yeux. Il envoie un énième SMS afin d’indiquer ses consignes pour le début des hostilités, tout en précisant que si celles-ci sont à respecter sinon la soumise se voit sanctionnée selon les désirs de son maître.  

 

[SMS]< Rappel, rendez-vous vingt et une heure ce soir. Au salon. Après ta douche, enfile la tenue qui est sur le lit. Présente-toi en frappant à la porte du salon (obligation de porter le masque) et attends que je vienne te chercher. Une fois entrée, tu ne dois plus dire un mot sans que je t’y autorise et dois me répondre OUI MAITRE ou NON MAITRE. Dès lors, tu es la soumise et me dois obéissance ! Paragraphe par ‘’OUI MAITRE » si tu acceptes les termes du contrat.> Oui Maître !  

  

Le moment tant attendu par nos deux coquins est enfin là. C’est l’heure !  

 

Zaz frappe à la porte. Comme prévu, elle porte la tenue choisie plus tôt dans la journée ainsi que le masque.  

  

Il la découvre avec sa minijupe et son bustier en latex noir, tourne autour d’elle, et se sent déjà plein d’envie de la soumettre, car sa tenue permet d’apercevoir ses petites lèvres et sa fente qu’il meurt d’envie de voir mouillée et dégoulinée de plaisir, ainsi que ses belles fesses pulpeuses et fermes, qui indéniablement méritent la fessée. Son bustier lui dessine parfaitement son 90b, sous lequel il entrevoit ses tétons pointés. Il la fait entrer et la guide jusqu’à une chaise posée au milieu du salon, où pour seul éclairage, des bougies parsemées de part et d’autre de la pièce.  

 

– Assieds-toi ! lui ordonne-t-il.  

  

Son masque l’empêchant de voir,  

– Je ne sais pas où je vais, répond-elle ».  

  

Un clac résonne et la première sanction tombe, un sursaut suivi d’un frisson la parcourt lorsqu’elle se rend compte que survient la première fessée. Je te rappelle le contrat :  

  

– Tu ne parles que si je t’y autorise, est-ce clair ?  

– OUI MAITRE !! répond-elle.  

– Si tu recommences, je punis ! 

  

Assise sur une chaise en bois qui possède des barreaux, son maître lui attache les pieds avec des menottes et les mains aux barreaux à l’aide de liens tressés après les lui avoir placées dans le dos.  

  

La voilà prise au piège. Ne pouvant s’échapper, elle se demande ce que lui réserve son homme, lui qui semble prendre son rôle au sérieux. Il prend son téléphone et immortalise l’instant avec une photo et avertit sa soumise d’un soir qu’elle est photographiée lors de cette soirée et qu’elle doit jouer avec l’objectif chaque fois qu’il l’ordonne. 

Il commence à effleurer son corps avec la cravache (celle-ci possède un côté rugueux pour punir et un autre en plume afin de provoquer de la douceur et l’envie, voire peut-être pour récompenser si obéissance), et là justement il cherche à la provoquer afin de voir ses réactions. Il fait glisser lentement la partie plumée sur sa nuque, ses épaules, son dos, descend encore. Jusqu’à venir caresser ses fesses, ses cuisses. Elle frémit.  

   

La plume avance lentement vers son entrejambe, elle le sait, elle le sent, le moment où l’envie et l’excitation vont inévitablement s’emparer d’elle lorsque la plume et ses lèvres vaginales vont se rencontrer afin de lui procurer douceur et sensualité. Il lui caresse ses lèvres, son clitoris, sa respiration devient plus franche. Il sent qu’elle est réceptive, alors il continue et lui demande d’écarter au maximum ses jambes, ce qu’elle fait sans hésitation, et voilà son clitoris qui apparaît plus promptement sous sa minijupe. Il lui roule une pelle bien baveuse. 

  

Puis lui glisse deux doigts dans sa bouche.  

  

Les ressorts pleins de salive et vient les glisser sur son clitoris gonflé, qu’il malaxe, elle respire encore plus fort. Se mord les lèvres.  

  

Quand elle sent que son maître la pénètre de ses doigts mouillés, elle gémit.  

  

Il lui arrache sauvagement son bustier.  

  

Et lui claque ses tétons avec la cravache, cette fois ce n’est plus de la douceur, mais du plaisir par une légère douleur, elle pousse un cri, ne sachant pas trop si elle a mal ou s’il s’agit finalement de plaisirs, l’excitation qu’elle ressent d’être traitée ainsi !!  

  

– SALOPE HEIN, TU ES UNE SALOPE !! T’aimes ça admets-le que la légère douleur que tu viens de ressentir n’est pas si désagréable que ça ? Réponds-moi !  

  

– OUI dit-elle timidement.  

  

Clac, Il lui assène un coup de cravache sur les seins, elle crie de nouveau !  

  

– Oui MAITRE J’AIME CA. CONTINUEZ !!!  

  

Ses doigts liment sa petite chatte chaude et humide 

Elle se mord les lèvres pour ne pas laisser échapper un son, il voit bien qu’elle aime ça, il accélère, il sent que doucement elle devient humide, par petits jets, sa cyprine arrive, il retire ses doigts et les pose sur sa bouche, lui ordonne de lécher la mouille qui s’y trouve pendant qu’il lui tapote sa chatte avec la cravache. Soudain, une vibration retentit, elle gémit, soupire de plaisir lorsque le vibromasseur vient lui chatouiller son clitoris et le caresser. Le plaisir monte en elle, mais elle ne peut rien faire ni rien voir. Elle ne peut que s’abandonner et se laisser faire, elle est sous son emprise, elle le sait.  

  

Elle accepte consciemment le temps d’une soirée, d’être soumise, chienne, salope ! D’être une autre femme, de jouer un rôle, ou pas d’ailleurs, car au fond d’elle, une petite voix lui dit que c’est peut-être enfin le moment de se libérer, laisser sortir celle qui sommeille en elle et découvrir une facette d’elle qu’il lui faut assumer à partir de cet instant et ne pas en avoir honte. La trouvant très excitante et belle, il la prend en photos, pour ce plaisir perso et afin d’immortaliser un peu plus cet instant coquin.  

 

Les vibrations du jouet la rendent de plus en plus excitée, son maître le voit, elle ne cesse de respirer fort et lutte pour ne pas exprimer son plaisir, il augmente alors l’intensité, le vibromasseur redouble de puissance et son clitoris devient tout dur.  

  

La chaise est mouillée par ce liquide humide qui coule entre ses lèvres chaudes et qui vient se loger entre ses fesses. Ne voulant pas l’entendre jouir, il descend sa braguette, sort son sexe tout dur, s’approche de son visage et lui pose sur la bouche.  

  

Elle recule un instant puis entend :  

– Ouvre la bouche !  

  

A peine ouverte qu’elle ressent sa queue qui s’enfonce délicatement jusqu’au fond de sa gorge. Il lui prend la bouche avec douceur, mais s’emploie 

À ce que sa soumise ne puisse s’exprimer librement de l’orgasme clitoridien que lui donne le vibro. Il augmente encore la puissance du jouet et 

Intensifie ses va-et-vient dans sa bouche baveuse.  

  

Elle est prise de plaisirs, il la sent prête à chavirer une première fois, elle se met à frissonner, à trembler, elle va jouir, il arrête son va-et-vient, elle tente de reprendre son souffle, mais il appuie une dernière fois son sexe dans sa gorge et elle exulte, elle jouit, malgré le manque d’air, son clitoris est tout dur, sa chatte mouillée, il vient d’avoir raison d’elle.  

  

Elle n’a que pour seul mot, transigeant l’interdiction de parler sans y être autorisée, sûrement dans le but de le remercier de ce 1er orgasme tant espéré. 

 

– MERCI MAITRE. 

   

Il la détache de sa chaise, la fait se lever et contemple ses fesses, qu’il lui claque aussitôt …  

  

– Mets-toi à genoux !! Maintenant tu vas me sucer ma salope. 

  

Je suis excité à cause de toi !! Je veux mon petit plaisir moi aussi. 

  

Je vais poser ma queue sur ton visage et tu vas me montrer comment suce la salope que tu es.  

  

– OUI MAITRE.  

  

Ses liens resserrés, genoux au sol, la bouche ouverte, comme une chienne attendant sa récompense d’avoir été obéissante, d’abord il la photographie, puis il amène son gland sur sa bouche,  

  

– lèche-moi la queue !! Suce-la, montre-moi que tu la veux !! Et sois bien salope !! 

  

Elle enroule sa langue autour de son gland, et la fait glisser le long de sa verge bien tendue, jusqu’à ses couilles, qu’elle ne manque pas de gober. Sa langue baveuse va-et-vient sur son sexe plusieurs fois, puis il l’attrape par les cheveux et lui enfonce dans la bouche, se masturbant énergiquement, il la sent avoir un peu de mal à respirer, elle soupire fort de façon répétée pour reprendre son souffle.  

Sa salive coule le long de sa bite, il lui ordonne de passer sa langue pour la récurer, elle le fait sans hésiter. Puis il lui pince les tétons du bout des doigts, elle gémit, et reprend sa bite dans sa bouche, et le pompe goulûment, avec fougue !!  

  

Il sent que s’il ne la ralentit pas, il va être pris à son propre jeu. Il se retire et la biffle, son sexe vient claquer sa joue à trois reprises, elle est dans l’attente, le visage mouillé, emplie de salive d’avoir sucé si sauvagement, ne sachant pas si elle s’y est mal prise ou s’il s’agit simplement de faire retomber la température installée par Maître Seb.  

  

– Je vais te libérer les jambes, tu vas te relever, et rester debout ! 

  

– OUI MAITRE. 

  

Un couple amateur découvre le sexe BDSM Chapitre 1Il se positionne derrière elle, ses mains parcourent son corps, malaxe ses seins, pince ses petits tétons déjà bien durs, puis un son retentit, celui d’une main ferme qui vient fesser un cul rond. Un cul qui mérite comme il se plaît à dire,  

  

– Tu as un cul, humm SALOPE !  

  

Clac, clac, clac, elle couine, ses fesses deviennent rouges, il assène encore une fessée que cette fois sa fesse vibre et lui fait faire un pas en avant. Elle crie légèrement, il s’excuse,  

  

– Pardon je me prends peut-être trop au jeu, je le fais trop fort !  

  

– Ce n’est pas grave, continuez maître, j’aime ce jeu ! 

  

– Très bien, dans ce cas.  

  

Il la plaque contre la baie vitrée.  

 

Les mains menottées au-dessus des épaules et appuyées contre la vitre, elle se prend en alternance fessées et caresses. Son cul est tout rouge. 

  

– Cambre-toi, lui ordonne t’il. 

  

La voilà penchée vers l’avant, le cul bien en l’air, la photo souvenir ne tarde pas à se faire. Il glisse, se place bien derrière elle et vient frotter sa queue sur son cul, lentement il la laisse tomber entre ses jambes, si près qu’elle a un frémissement lorsqu’elle sent celui-ci effleurer ses lèvres mouillées et son clitoris toujours aussi gonflés de plaisirs et de désirs.  

  

Il se met à genoux, colle son visage au plus près de sa croupe, et étale sa langue entre ses parois chaudes et trempées.  

  

– Humm quelle salope tu es ! Tu es toute dégoulinante !  

  

Sa langue titille son clitoris, à grandes lampées, il lèche sa chatte si douce, imberbe, il va et vient entre ses parois vaginales, il récure toute sa mouille. Elle gémit, elle couine, elle se mord les lèvres.  

  

– Humm tu aimes salope hein. 

  

– OUI MAITRE ! 

  

– C’est bon de se faire bouffer la chatte hein.  

 

– OUI MAITRE ENCOREEEEE ! 

 

Il accélère la cadence, sa langue, sa bouche remue dans tous les sens, de haut en bas, de bas en haut, il lui enfonce trois doigts, bien profond, et la lime vigoureusement, elle ne peut plus retenir son plaisir, elle se laisse aller, et jouit de plaisir à haute voix.  

  

Son maître ne dit rien, la laisse s’exprimer, cela le motive et l’excite davantage aussi, il ne peut le nier. La sentant à nouveau prête pour ce deuxième orgasme du soir, il prend soin de bien s’attarder sur son clitoris, sa langue ne le lâche plus.  

  

Il le titille sans s’arrêter, si ce n’est que pour le sucer, l’aspirer fortement avec sa bouche, tout en n’oubliant pas d’aller et venir en elle avec ses doigts. Sa chatte se décontracte de plus en plus, il y enfonce un quatrième doigt, il accélère encore, elle jouit de plus en plus fort. Il enfonce maintenant sa main, elle est pratiquement fistée !  

  

Son jus chaud coule sur sa bouche, et le long de sa main, elle y est presque, il enfonce encore plus fort.  

  

– OUI MAITRE. ENCORE, ENCORE, ENCORE !! Je vais jouir, AAAH oui !!!  

  

– Et bien ! Tu jouis bien ma salope !  

  

Il lui mord les fesses et lui claque une grosse fessée, elle pousse un cri. 

  

– Aie !!!  

  

– Ça c’est pour avoir joui librement et ne pas avoir respecté le contrat. Tu ne parles que si je t’y autorise !!  

  

– OUI pardonnez-moi maître.  

  

– Tu vas demander pardon ne t’inquiète pas.  

  

Il s’assoit sur la chaise, la fait se mettre à genoux, ou plutôt à ses pieds, lui enlève les menottes au poignet. 

  

– Suce-moi, lui ordonne-t-il. 

  

Ne voyant rien, car portant toujours le masque, il guide ses mains jusqu’à son sexe. Il écarte ses jambes afin qu’elle vienne se caler au plus près de lui, à tâtons, elle se saisit de son sexe qu’elle masturbe instantanément. Elle sourit de le sentir si dur, si vigoureux, elle le tient fermement et le branle. 

  

Il la photographie ainsi soumise à lui. Elle le prend en bouche et commence un va-et-vient, lentement, elle prend son temps et savoure ce léger instant où c’est elle qui finalement a le dessus et gère son plaisir à lui. Elle sait qu’avec sa bouche et sa langue, elle peut le faire craquer à tout moment, elle sent son excitation, dans les frissons qui parcourent le corps, les jambes et surtout la queue de son maître.  

  

Il tente de rester stoïque, discret, pour ne pas montrer sa faiblesse face à cette salope qui le suce à pleine bouche et fait monter en lui la semence qui ne demande qu’à sortir, mais pas pour le moment, c’est encore trop tôt.  

  

Elle lèche sa bite goulûment, elle en bave, elle fait glisser sa langue tout le long de ce dard si raide que les veines apparaissent très distinctement. Elle aspire ses bourses dans sa bouche, elles les embrassent, tout comme sa tige bien dressée et enfonce à nouveau sa queue au fond de sa gorge, lui respire fort, il essaie de ne pas gémir, mais elle sent qu’il prend son pied.  

  

Effectivement il aime sentir son sexe dans la bouche humide et saliveuse de sa soumise. Elle va et vient de plus en plus fort, de plus en plus vite, la sève monte, elle le sait, elle en joue, elle ne s’arrête que lorsque qu’il se retire pour ne pas jouir dans sa bouche humide.  

  

– Waouh, salope ! Cochonne va ! Tu fais ce qu’il pour te faire pardonner dis donc ! 

  

Mais ça suffit ! Je reprends le contrôle, et tu vas voir que moi aussi je sais y faire !  

  

-Mets-toi à quatre pattes !  

  

Il se lève, lui inflige une fessée, l’attrape par les cheveux, et la maintient également avec une main sur sa nuque, se place derrière elle, et lui fourre sa queue entre les cuisses si sèchement qu’elle couine, et se mord les lèvres, mais trop tard elle a encore enfreint le contrat. Il lui claque le cul de chaque côté en guise de punition. Elle comprend, et exprime son plaisir en silence.  

  

Il la pénètre avec fougue, avec vigueur, elle devine rapidement qu’elle va prendre cher, elle esquisse un sourire qu’il entrevoit à travers la vitre, elle s’y regarde, elle le regarde la chevaucher avec entrain. Il enfonce si bien sa queue à chaque coup de reins que ses seins ballotent, il s’agrippe fermement à ses cheveux qu’il tire encore un peu plus en arrière. 

  

La voilà prise comme une chienne, comme elle l’imagine souvent et encore plus depuis le début de cette soirée spéciale. Il la baise, oui il la baise comme il ne l’a rarement baisée, ce soir il ose se lâcher et lui démonter la chatte.  

  

Cette chatte si mouillée, dans laquelle sa queue s’enfonce si facilement, et dont parfois celle-ci s’échappe tellement elle est trempée ! Ses couilles heurtent son cul rond qu’il tient fermement, elle ne peut lui échapper, chacun d’eux sait que le final n’est plus très loin.  

  

Il la défonce de toutes ses forces, sa bite ne cesse de butiner la délicieuse chatte de sa soumise, elle qui jouit délicatement depuis les premiers coups de boutoir que son maître lui inflige. Il la sent prête à jouir une troisième fois, il accélère encore et encore, sa queue ne s’arrête plus, il a le rythme qu’il faut, le bon coup de reins, elle va jouir, il lui ordonne de jouir librement. 

  

– Vas-y ma salope exprime-toi, jouis pour ton maître, lâche-toi !  

  

– OUI MAITRE. 

  

– T’aime ça salope hein. 

 

– Oh oui c’est bon, encore, encore, encore, plus fort, lui réclame-t-elle.  

  

Il la bourre de toutes ses forces, elle vient.  

  

– Oui, oui, oui. Ah putain !! Ha, ha !  

  

Souriante, rassasiée, remplie de plaisirs, elle reprend son souffle, il la regarde un moment, se relève, 

  

– Redresse-toi, à genoux !  

Elle s’exécute, il lui ôte son masque. Elle ouvre les yeux, légèrement éblouie par la luminosité, et le découvre debout, face à elle, tenant sa queue dans sa main. Il commence à se masturber, elle le regarde coquinement, il astique sa queue. 

 

Il se branle de plus en plus fort, sa respiration s’accentue, il accélère encore, il se rapproche d’elle, elle qui le regarde avec envie, elle sait ce qu’il a en tête.  

Il masturbe sa bite vigoureusement, son jus monte, il le sait, elle le sent, elle le voit, il commence à gémir,  

  

– Ah oui ça vient !!! Ah oui !!  

  

Elle penche sa tête vers l’arrière juste sous ses couilles pleines, prête à recevoir son dû, elle ferme les yeux juste à temps. Sa bite se met à cracher de puissants jets de sperme, il jouit, elle en prend plein le visage, les cheveux, il l’arrose de son jus chaud et visqueux. Elle a le visage plein de sa semence, il vient à peine de finir de jouir, qu’il la prend en photo, il faut absolument garder un souvenir de cet instant coquin et très excitant 

  

Ils partent prendre une bonne douche, tout ranger et se coucher tous deux légers et remplis de cette sensation de bien-être que cette soirée sexuelle leur a procurée et vont se dire leurs impressions et ressentis plus tard. 

A suivre…

CPL74300

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap2023

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Tel rose pas cher

Supprimer la publicité en devenant Premium

En devenant Membre Premium, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires de sexe et du contenu exclusif rien que pour vous !

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Médias de la Communauté

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings