Histoires taboues et histoires de sexe

Un couple libertin en pleine initiation coquine chapitre 1

Un couple libertin en pleine initiation coquine chapitre 1

Je m’appelle Benoit, je suis marié depuis un peu plus d’un an avec Rachel. J’ai 26 ans, 1 m 68, ne suis pas très sportif, ma femme a 22 ans, mesure 1 m 62, mince, assez petite poitrine entre le bonnet A et B, hanche plutôt large, ventre plat.

Elle et moi avons des parents assez à l’aise financièrement, elle a des parents qui possèdent plusieurs magasins de vêtements as Paris, et moi ai mon père qui travaille comme cadre dans une entreprise d’import-export ; ce qui l’oblige certes as du fréquent voyage en Afrique et au Moyen-Orient, ma mère et femme au foyer.

Avec ma femme, nous nous sommes rencontrés as la façon elle m’a été présentée par des amis, depuis moi, je suis devenue avocat dans un grand cabinet parisien et elle a arrêté ses études pour devenir femme au foyer. Comme nous n’avons aucun problème financier ; nous logeons dans un grand appartement dans un quartier chic de Paris qui appartient à ses parents et il nous le prête sans nous demander de loyer.

Le seul problème que nous avons u pour notre mariage a été de convaincre nos parents respectifs, surtout les miens, car ma femme est de religion juive et mes parents assez fervents catholiques, donc on ne pas put passer as l’église, finalement, ils ont accepté surtout, comme sa familles est assez aisée.

Après une année de mariage nos relations sexuelles sont assez platoniques, il faut dire que niveau sexe, je ne suis pas trop bien équipé, moins de 15 cm, et ait tendance à jouir assez vite, il suffit que ma femme me suce 3 minutes pour que j’éjacule, elle me dit qu’elle aime bien mon sperme en l’avalant comme pour me consoler.

Je venais de gagner un procès en défendant un jeune délinquant noir de 22 ans accusé de petits délits sans importances, étant jeune avocat le cabinet ne me confit que ce genre de petite affaire ou les prévenues risquant au pire du sursis et très souvent qu’un simple rappellent as la loi, je décidais après cela d’invité le jeune Ahmed as mangé un soir, car sa carrure m’avait impressionnée, et le trouvant assez empathique malgré son manque d’éducation criard.

Le vendredi soir où Ahmed devait venir manger, ma femme mit un jeans et un sweat, je lui demandai alors de s’habiller plus classe, que même si c’était un jeune de banlieue, elle devait faire un effort sur sa tenue et ne pas être en tenue de tous les jours, elle répondit.

  • D’accord, on dirait que tu veux que je séduise ton invité.
  • Tu sais, ce n’est pas parce que c’est un jeune noir de banlieue qu’il ne faut pas faire un effort sur ta tenue.
  • D’accord, je vais me changer, je pense même que je vais m’habiller plutôt sexy, il est vrai que l’on reçoit rarement d’invité venant de banlieue et noir qu’y plus est.
  • Je n’ai pas dit cela, je veux juste que tu te comportes normalement.

Ma femme retourna dans la chambre se changer, elle en revint avec une jupe plissée qui arrivait a mis cuisses et un chemisier assez fin ou on pouvait deviner par transparence son soutien-gorge en dentelle sans bretelle, je la trouvais plutôt salope dans cette tenue.

  • Alors cette tenue te convient mieux.
  • Disons que la trouve peut-être un peu trop sexy.
  • Je ne vais pas me changer dix fois, maintenant, je reste habillé comme ça ; me dit-elle, agacée.

Lorsqu’Ahmed arriva, ma femme découvrit le grand noir de près d’un mètre quatre-vingt-dix et cent kilos ? je vis as son regard qu’elle semblait assez troublée par cet homme, je le fis s’asseoir sur le canapé au côté de ma femme, m’installa dans un fauteuil et servit trois whiskys et me releva pour aller chercher de la glace, en revenant, je m’aperçus que ma femme, qui a mon départ était assise as plus de cinquante centimètres du noir s’était un peu rapproché de lui sans toutefois qu’ils ne soient collés l’un contre l’autre.

  • Vous ne m’aviez pas dit que votre femme était aussi mimi, un vrai canon.
  • Tu sais, tu peux me tutoyer, on n’est plus au tribunal.

Je me dis que sa façon de se comporter et de parler montrait bien son manque d’éducation et je détournais alors la conversation en parlant de choses et d’autres.

J’avais remarqué plusieurs fois le regard d’Ahmed sur l’étoile juive que portait Rachel autour du cou, voyant cela, je fis sortir la petite croix qui pendait autour de mon cou pour qu’il puisse la voir, et le comportement de Rachel me semblait différent de son habitude, elle me semblait particulièrement troublée par la manière directe qu’avait Ahmed de parler, peut-être par les mots qu’il avait dits dès le début sur elle. Nos verres finis, je proposais un deuxième verre et comme les glaçons avaient fondu, j’allais en chercher dans la cuisine, j’ai pris mon temps pour les démouler et les mettre dans le récipient laissant seul Ahmed et ma femme, inconsistant la situation commençait as m’exciter.

En revenant, je remarquai que Rachel ajustait sa jupe sur ses genoux, qu’un bouton de son chemisier était défait et que son soutien-gorge avait disparu, étrangement je n’ai eu aucune réaction et j’ai même trouvé situation excitante, je me demandais ce qu’il avait pu se passer entre eux pour que ma femme n’ait plus son soutiens-gorge . Je servis alors trois whiskies, en remplissant le verre de Rachel à plus de la moitié, elle qui n’a pas l’habitude de boire et qui ne demande qu’une larme généralement ne dit rien et prit son verre et le bus directement.

Ahmed me regarda, comme cette situation m’excitait de plus en plus, je lui fis alors un geste de la main en levant mon pouce comme pour lui indiquer ok, voulant voir jusqu’où cela pouvait aller et demande.

  • Tu aurais pu attendre que l’on trinque pour boire chérie, tu désires que je t’en réserve un peu.

     –    Si tu veux

Je lui en resservi un demi-verre sans qu’elle ne dise rien.

  • Trinquons à cette soirée qu’elle finisse dans la bonne humeur.

Ahmed, qui apparemment avait compris que j’étais consentant et que je le laisserais faire, passa son bras autour des épaules de ma femme, mettant sa main dans son chemisier après en avoir déboutonné encore deux boutons, malaxant un de ses petits seins, ma femme le laissait faire sans réagir en me regardant, attendant peut-être une réaction de ma part.

  • Ta femme a des seins magnifiques et bien fermes dit donc.
  • Oui, mais ils ne sont pas très gros.
  • Largement assez pour pouvoir bien les empoigner.

Ma femme me regardait toujours, se demandant certainement pourquoi je n’intervenais pas, surtout quand Ahmed sorti sa main de son chemisier et la posa sur une de ses cuisses et la glissa sous sa minijupe, sans réaction de ma part, elle écarta légèrement ses cuisses, lui favorisant l’accès as son entre jambe et posa sa main sur l’énorme bosse qui déformait la braguette d’Ahmed et ils s’embrassèrent, je vis ma femme la bouche ouverte mettre sa langue dans la bouche d’Ahmed qui lui faisait de même. J’étais dépassé par les événements et je choisis de dire pour garder un certain contrôle.

  • Si nous passions à table, la soirée ne fait que commencer, alors prenons des forces.

En nous levant pour nous diriger vers la table, ma femme me prononça en chuchotant as mon oreille.

  • C’est ce que tu voulais non, que je me laisse faire devant toi par ce noir, et bien, tu as gagné.

Ne lui répondant pas, je demandai à ce moment-là à Ahmed.

  • Assieds, toi à côté de ma femme, je vais me mettre en face de vous.

Le repas se déroula calmement, je vis plusieurs fois la main d’Ahmed glisser sous la table se posant certainement sur la cuisse de ma femme qui se laissait faire tandis qu’elle n’avait même pas reboutonné son chemisier, ce qui me donnait une vue superbe sur ses seins, durs et en pointes.

J’étais très excité, je pensais encore pouvoir maîtriser la situation, mais a chaque fois que je revenais de la cuisine amenant de nouveaux plats, je voyais Ahmed et ma femme se repositionner comme après un baiser,

quand j’apportais le dessert, ils ne se gênaient plus et s’embrassaient à pleine bouche devant moi. Quand le repas terminé, on retourna dans le coin salon, le temps que j’aille dans la cuisine prendre des verres pour servir le digestif et que me remette dans le fauteuil ma femme était déjà en train de sucer la grosse bite d’Ahmed, je pus voir l’énorme membre qui devait faire plus de 25 cm par 6 et que Rachel avait du mal as prendre en bouche pour le sucer.

  • Excuse-moi mec, mais on n’a pas pu attendre, et je crois que ta femme avait trop envie de sucer ma queue.

Pas grave, laisse-la faire, tu ne veux pas boire un petit cognac pendant qu’elle te suce, tu sais, elle est assez experte en pipe, laisse-la se débrouiller avec ta queue.

  • Oui, je vois cela, c’est une très bonne suceuse, et elle semble aimée ma grosse queue.
  • Oui, elle aime cela.
  • Merci de m’avoir invité et de m’avoir présenté ta femme.

Il venait de me dire cela en prenant son verre et en le sirotant, je pouvais voir ma femme suçant cette grosse bite de plus de 25 cm avec application puis me regardant, il prit Rachel par les cheveux lui relevant la tête et la tournant vers moi.

  • Salope, dis à ton mari que tu aimes sucer ma bite.
  • Oui, je… J’aime sucer ta grosse bite.
  • Dis-lui que tu n’es qu’une salope qui aime les grosses bites noires.
  • Oui, je suis une salope qui aime les grosses bites comme la tienne, j’ai trop envie que tu me baises avec.

En faisant cela, il avait été plus vite que mes pensées, je comprenais que je ne maîtrisais plus rien et qu’il dominait la situation, je me rendis compte qu’Ahmed allait pouvoir utiliser ma femme as sa guise et qu’elle se laisserait totalement faire et semblant même apprécier le traitement qu’il lui resservait, car relâchant ses cheveux, elle avait repris goulûment sa fellation.

Dans un sursaut pour essayer de reprendre la situation en main, je dis alors.

  • Vas-y, baise-la cette salope, tu vois bien qu’elle ne demande que cela, mets-lui ta bite dans le ventre, je te la laisse pour la soirée, tu peux en faire ce que tu veux.

Ahmed la souleva ensuite comme un fétu de paille, la posa devant lui, à genoux sur le canapé, face à moi, dos contre sa poitrine.

  • Salope, écarte ta chatte que je puisse y mettre mon pieu.

Ma femme ensuite s’exécuta tout en me regardant, je pouvais la voir écarter les lèvres de sa chatte trempée de cyprine juste au-dessus de l’énorme gland, Ahmed avait un bras autour d’elle et l’autre sur son épaule.

  • Vas-y, salope, empale, toi, sur ma bite en regardant ton mari, je veux qu’il te voit prendre ma grosse bite dans la chatte.
  • Oui, vas-y baise-moi devant lui, je suis ta salope.

Ma femme plia alors les genoux, tandis qu’Ahmed donna un grand coup de reins, elle poussa ensuite un long cri tandis qu’il était déjà en train de lui ramoner son conduit.

  • Tu aimes cas salope te faire tringler par ma grosse queue.
  • Oui continue, défonce-moi, surtout ne t’arrête pas, baise-moi.
  • Salope ton trou et bien serré autour de ma tige, je ne vais pas pouvoir tenir longtemps.
  • Et toi le cocu, regarde comme je vais bien remplir la chatte de ta salope de femme.

Je vis alors seulement qu’il n’avait pas mis de capote, et que comme ma femme ne prenait pas de contraception, et qu’elle devait être près de la période la plus féconde de son cycle, il y avait beaucoup de risque qu’elle se retrouve engrossée par ce noir.

  • Mais tu n’as pas mis de capote.
  • Et alors, t’inquiète, je suis clean, après si ta feuj se retrouve avec un marmot dans le ventre ce n’est pas mon problème, je ne vais pas vérifier si les salopes ont un contraceptif avant de les baiser.
  • Vas-y remplis moi de ton foutre, j’ai envie de ta semence en moi, oh oui, je vais jouir.

Alors que ma femme venait atteindre l’orgasme, Ahmed donna deux derniers coups de reins et jouit au fond de la chatte de ma femme.

  • Ta femme est vraiment bonne, un vrai trou à bites, tu m’as dit que je pouvais en faire ce que je voulais cette nuit, je vais faire venir des potes pour que l’on puisse s’amuser avec elle, passe-moi mon pantalon que je les appelle pendant qu’elle va me nettoyer la bite avec sa bouche, et toi dit as ton mari que tu as envie que l’on s’occupe de toi a plusieurs.
  • Oui, fais venir des amis à toi, j’ai envie de me faire baiser toute la nuit, cela fait trop longtemps que je n’ai pas joui comme ça.

Je me baissai, pris son pantalon, sortis le téléphone de sa poche et le lui tendis.

  • Et toi, il ne faudra pas que tu déconnes quand ils seront là, mon pote Amar lui, c’est un caïd dans la cité et il ne rigole pas.
  • Ne t’inquiète pas, tu fais comme tu veux, si tu as envie de l’offrir à tes potes, il n’y a pas de problèmes, je t’ai qu’elle et toi pour la nuit, en plus comme elle vient de te dire qu’elle était d’accord, vous pouvez lui ce que vous voulez, je n’interviendrai pas.
  • Cool mec, bon demain, elle risque d’avoir besoin de repos, mais ne t’inquiète pas, on ne va pas te l’abîmer, elle pourrait nous resservir et même y prendre goût.

Il parla quelques minutes au téléphone en arabe puis dit attend, je vais passer sur Messenger en vidéo. Quelques instants plus tard et là en français, je pus entendre les commentaires assez crus de la personne au bout du fil lorsqu’Ahmed lui montra ma femme en train de le sucer et tournât le tel vers moi pour me filmer.

  • Alors comme cas, tu prêtes ta salope, et gratuitement en plus, elle a l’air bandante.
  • Oui, et votre ami Ahmed a pu le constater, c’est une bonne salope.
  • Donc, tu es d’accord pour que je vienne avec deux autres potes pour qu’on se la fasse à quatre, ta salope.
  • Oui, comme j’ai dit à Ahmed, je la lui laisse pour la soirée et s’il veut vous faire venir, je ne m’y oppose pas et en plus elle est consentante.
  • Ahmed, envoie un SMS avec l’adresse et le code du digicode s’il y en a un, nous arrivons.

Ahmed envoie le SMS avec l’adresse et le code, moi me sentait un peu dépassé par les événements, mais j’étais super excité, je venais de voir ma femme baisée par un noir comme si c’était la pire des salopes et ne comprenais pas trop comment elle avait pu se laisser faire, en plus elle venait d’accepter que d’autres noirs viennent la baiser et que ma seule réaction est l’énorme érection dans mon pantalon.

  • Allez, tourne-toi la salope, mets-toi à quatre pattes, avant que mes potes n’arrivent, j’ai envie de t’enculer un peu.

Aussitôt, Rachel s’exécute.

Liloudunord

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Supprimer la publicité en devenant donateur

Merci

En devenant donateur, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires taboues et des photos  rien que pour vous !

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Nouvelle Coquine

Solange 9

Sexe facile

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings