Bi - Gay - Lesbien Histoire erotique Histoires taboues et histoires de sexe

Un duo de vieux bisexuels initie un soumis de trente ans

Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Je suis un bisexuel passionné et assumé. Maintenant que j’ai atteint la soixantaine, il m’est moins aisé de trouver des couples partenaires. Afin de satisfaire ma sexualité, qui malgré l’âge reste débordante, je recherche sur un site réputé, des amants occasionnels de tous âges.

Bien entendu, je trouve essentiellement dans ma tranche d’âge, ce qui n’est pas pour me déplaire. En effet, les bisexuels de cette génération sont comme moi, délicieusement cochons.

Il y a quelque temps, j’ai fait, par le biais du site, la connaissance d’un amant potentiel. Lui, s’affirme franchement homo. Cela ne me gêne pas du tout, au contraire. Il sera à même de me faire découvrir, malgré mon âge, certains aspects du sexe entre hommes.

Artisan, Jean Luc gère son temps comme il le souhaite, surtout à la pause entre midi et quatorze heure. Moi, fraîchement retraité, je peux aisément le recevoir à la maison, où je vis seul. Dès notre première rencontre, cela à « matché » entre nous. Certaines personnes inspirent immédiatement des idées de sexe. J’ai ressenti de suite une attirance sexuelle pour lui (et réciproquement).

De suite, je l’ai entraîné dans ma chambre à coucher, chambre dans laquelle trône un lit d’un mètre quatre vingt de large. Un véritable « ring » pour faire des parties de cul. Avant même que nous nous déshabillions, il prend mon visage entre ses mains, pose ses lèvres sur les miennes et insinue sa langue dans ma bouche. Il trouve rapidement la mienne.

Son action est tellement rapide, dénuée de la moindre hésitation, que je ne peux qu’accepter le baiser baveux. Et en plus. . . j’aime cela ! Depuis des années, je suce des bites, des moules et j’hésitais au mélange des langues. Illogique !!! Que de temps et de plaisir perdus !

Toujours debout et soudés par la bouche, nous nous déshabillons et nous branlons mutuellement. Ma main s’insinue entre ses fesses et d’un doigt inquisiteur, constate qu’il mouille du cul. Il me confirme que cela lui arrive lorsqu’il a terriblement envie d’être enculé.

Il a envie d’être enculé ! Je n’ai jamais enculé d’homme au cours de toutes ces années. Des femmes, oui, quand elles en expriment le désir. Je lui avoue mon incompétence.

« Fais comme avec une femme, un cul, c’est un cul ! »

J’essaie. Mon sexe glisse en lui avec une déconcertante facilité. Je pense que son cul a dû en accueillir des bites. Il est aux anges, penché en avant pendant que je me branle dans son fondement. Il adore et moi je découvre (et j’aime beaucoup !). Je me doutais qu’avec un homo, je découvrirai des nouvelles pratiques : les jeux de langues et la sodomie.

En revanche, bien que j’adore me faire titiller la rondelle, je n’éprouve aucun plaisir à me faire mettre un doigt. Alors, une bite !

Peu importe, je sodomiserai à la demande de mon partenaire et voilà tout !

Au bout d’un certain temps, il me bascule sur le lit. Je suis allongé sur le dos. Il vient s’empaler sur moi. Dans cette position, je peux le masturber à souhait. Et c’est ainsi que nous trouverons l’un et l’autre notre jouissance. Moi dans son cul, lui dans mes mains.

Depuis, régulièrement nous nous retrouvons pour des 12/14 heures très chauds.

Un jour je reçois un texto de JL qui me dit en substance :

«  Je viens de boire un verre avec un jeune trentenaire qui désire être initié par un couple de bisexuels de notre âge. Je lui ai fait remarquer que pour une première expérience, il serait peut-être judicieux de commencer avec un seul papy. Eh bien, non ! Car son fantasme est d’être soumis à deux hommes. Je lui ai parlé de toi et lui ai demandé si je pouvais te donner son 06. Il attend ton appel ».

Dont acte !

Je lui téléphone le soir même. Une voix chaude, virile, troublante me répond.

Oui, il est bien le Marc qui a rencontré JL.

Oui, il aimerait être soumis à deux hommes proches de la soixantaine.

Oui, il s’engage à nous obéir en tout point sauf pour le crade et la violence (quoique, une petite fessée, quelques gifles pas trop violentes et quelques insultes concernant sa sexualité, il n’est pas contre).

Cela étant acquis, nous nous concertons tous les trois afin de déterminer un RdV chez moi. Une fois le date et l’heure choisies, il est entendu qu’à partir du moment ou il franchira ma porte, il nous appartiendra en tout !

Le jour venu, environ une demie heure avant l’heure déterminée, JL me rejoint. Très portés sur l’hygiène (condition essentielle pour exécuter toutes les folies imaginables), nous nous retrouvons nus sous la douche. Lorsqu’il se penche afin de saisir le gel douche, il m’offre son cul. Je ne puis que l’enfiler jusqu’aux couilles. JL apprécie grandement cette visite impromptue.

Mais voulant garder nos munitions pour Marc, nous n’allons pas jusqu’à la jouissance. En revanche, nous avons l’impression d’avoir les couilles bien pleines. Nous nous séchons et revêtons des peignoirs sous lesquels nous restons nus.

A l’heure définie, Marc arrive. De suite, je le prends par la main et l’emmène dans la chambre. Chacun sait pourquoi il est présent, donc, inutile de perdre du temps en vaines discussions. Nous le faisons allonger sur le lit et lui demandons de fermer les yeux. . . et de se livrer entièrement à nous.

Nous nous allongeons auprès de lui, contre lui. Nous commençons à lui embrasser le visage ; Lorsque JL posa ses lèvres sur celles de Marc, ce dernier eu comme un petit geste de recul. Prenant certainement conscience que de refuser un bisou d’amour aurait pour conséquence une sorte de rupture de contrat, Marc accepte le baiser baveux. Rapidement, il participe activement au baiser entre hommes.

Je manifeste auprès de JL mon désir de prendre sa place. Pendant que j’embrasse goulûment Marc sur les lèvres, JL commence à déboutonner sa chemisette. Puis il mets sa main entre ses jambes. Il bande bien, à n’en pas douter. Je quitte ses lèvres pour son téton droit. JL s’occupe du Gauche. Notre but, but que nous avons défini avant l’arrivée de Marc, est de l’amener à se branler devant nous et de jouir une première fois de sa branlette. Tout en lui suçant le tétons, JL dégrafe le pantalon de Marc, lui empoigne le sexe et le branle un peu. Je me penche et lui suce les couilles.

Lorsqu’il le sent au maximum de l’excitation, il lui saisit la main et d’un geste autoritaire l’oblige à se masturber. Comme il a atteint le stade où l’envie de jouir décide de tout, il n’oppose aucune résistance. Alors nous défaisons la ceinture de nos peignoirs et en écartons les pans. Marc peut ainsi admirer nos érections pendant que nous savourons sa branlette. Puis, nous nous masturbons à notre tour. Trois mâles en rut se branlant, la situation est hautement érotique. L’air sent le cul. Le silence est perturbé par nos soupirs. L’atmosphère est électrique (et dans électrique, il y a « trique »).

Marc résiste peu de temps à la situation. Rapidement son sperme jaillit et englue son sexe. Bien entendu, JL et moi, nous nous retenons de jouir afin de mieux éjaculer plus tard. Nous nous penchons sur le sexe de Marc et lapons son jus sur la bite encore bandée. Nos langues insistent sur la couronne du gland et sur le frein. Sa bandaison redémarre. Alors, pendant que je continue de le sucer, JL approche son sexe de la bouche de Marc. Il lui demande de bailler en grand et plonge sa queue bandée dans la grotte buccale accueillante.

« Aspire en bougeant ta langue, salope ! », lui signifie-t-il en lui balançant une petite gifle.

« Tu n’es qu’une sale pute et après avoir bu mon foutre, tu avaleras celui de mon ami ! ». Il souligne ses propos par une nouvelle gifle.

En vérité, il ne se contente pas de se faire sucer, mais lui baise réellement la bouche.

« Ahaah ! Je jouis ! Avale tout ! » en criant cela, il lui bloque la tête à deux mains afin de l’empêcher de reculer et de recracher la bite jouissante. Une fois les couilles bien vidées, il frotte son sexe et ses couilles sur son visage. Cela ne doit point déplaire à Marc si je me fie à la dureté de sa queue dans ma bouche. Puis, avec JL, nous permutons nos places. Je n’ai pas besoin de donner de consignes à Marc, ce dernier me réserve le même traitement qu’à JL. Lui, voracement, se jette sur le sexe bandé, l’avale entièrement, le suce et le mordille légèrement.

Conséquences : presque au même instant, il emplit la bouche de JL alors que moi, je lui jute dans la gorge. Quel est celui qui gueule le plus fort ? Certainement pas JL qui a la bouche pleine !

Voilà le résumé de notre première rencontre avec Marc. Elle est suivie, bien entendu, de nombreuses autres !

Voulez-vous que je vous narre nos jouissances futures ? Il vous suffit de demander !

Toto Amour

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

2 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Naviguer par catégories

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings