Vous êtes ici : Accueil > Une expérience de plaisir nécrophile fou avec une femme de 78 ans
Confession Intime Histoires taboues Nécrophilie

Une expérience de plaisir nécrophile fou avec une femme de 78 ans

Ma première expérience sexuelle nécrophile

Bonjour à tous,

Merci une nouvelle fois à ceux qui m’écrivent pour me poser toutes ces questions sur ma passion pour la nécrophilie. C’est vrai qu’avec mon travail de Thanatopracteur, j’ai un certain avantage. J’ai un peu de retard dans mes messages suite à un problème de santé personnel, mais rassurez-vous, je vais répondre à tout le monde c’est promis. Je vais vous raconter maintenant l’expérience folle que j’ai vécue avec une dame de 78 ans.

À ce moment-là de ma carrière, j’en ai 45. Une semaine difficile, beaucoup de travail et beaucoup de paperasse. Des problèmes d’approvisionnement de produits avec les fournisseurs, et quelques impayés au passage. Oui ça arrive, même dans ce corps de métier. Nous sommes vendredi soir il est 17 heures 45. Nous sommes le 16 décembre et la nuit est déjà là. Vous me direz, je suis dans mon sous-sol la majeure partie de la journée, pour moi ça ne change pas grand-chose. Je range mon laboratoire et je découvre un brancard dans un coin. Mais qu’est-ce que c’est ? Je prends le dossier et je découvre que c’est une femme de 78 ans qui est décédée d’une rupture d’anévrisme plus tôt dans la journée. Les ambulanciers m’ont déposé le corps, mais ne m’ont pas prévenu ! Du boulot en plus juste au moment de partir.

Je me change pour me mettre en tenue. Je lance ma musique classique que j’aime bien écouter et je mets notre invitée surprise au centre de la pièce. Une rupture d’anévrisme ne cause pas de dégâts physiques extérieurs, je me suis dit que ça devrait aller vite. Je ferme les yeux et je découvre le corps en retirant le drap. En les ouvrant, j’ai tout de suite ressenti quelque chose pour cette femme. Mais qu’est-ce qu’elle était belle ! Une pure beauté ! J’ai soulevé ses paupières pour découvrir ses yeux qui étaient d’un bleu magistral. J’ai même eu un sentiment de malaise lorsque j’ai croisé son regard. Son corps lui aussi était magnifique ! Elle avait des ses seins lourds, j’ai joué avec ses mamelons et ses tétons que j’ai pincés, embrassés et mordillés longuement.

Je suis ensuite descendu vers son sexe qui à ma grande surprise était entretenu. Elle avait un fin duvet très court. Je me serais attendu à une grosse touffe en bataille. Son sexe était très beau et parfaitement dessiné. Un peu trop à mon goût, je me suis dit que ça cachait quelque chose. J’ai pris mes écarteurs et j’ai regardé de plus près. Vous ne me croirez peut-être pas, mais cette splendide femme de 78 ans était vierge. De toute sa vie, elle n’avait jamais eu de rapports sexuels. Évidemment, personne ne peut savoir si elle avait fait du sexe oral ou anal. Et là tout de suite m’est venue une idée.

Je voulais avant de la mettre en terre que son corps connaisse le sexe d’un homme. J’ai utilisé du gel que j’ai passé délicatement sur son hymen et l’entrée de son vagin. Je me suis mis sur elle j’ai présenté mon gland devant sa grotte inexplorée. J’ai poussé jusqu’à ce que ça lâche. J’ai senti un liquide couler sur ma verge, j’ai compris que l’hymen s’était rompu. J’ai progressé lentement dans ce fourreau dans lequel jamais aucun homme n’était allé. C’était une sensation extraordinaire ! Bien que cette femme fût décédée, ses parois vaginales enserraient fermement mon sexe. Je l’ai pénétrée et je l’ai honorée pendant de longues minutes tout en regardant son corps splendide. L’excitation était forte et j’ai joui en elle. Je suis resté un moment pour lui donner jusqu’à la dernière goutte de ma semence.

D’habitude comme je vous l’ai raconté, je nettoie les cavités pour effacer toute trace de mon activité sexuelle avec les morts, mais aussi pour des questions d’hygiène. Mais à de rares exceptions comme celle-ci qui fut la première, j’ai laissé ma semence à l’intérieur. J’ai cousu ses orifices comme on le fait souvent, pour éviter qu’il y ait d’autres écoulements naturels.

Lorsque je suis remonté chez moi, j’ai pris une douche et je me suis caressé en repensant à cette femme de 78 ans qui était morte vierge. Cela a été une expérience extraordinaire pour moi qui m’a marqué et je voulais la partager avec vous aujourd’hui.

Mes histoires suivantes, je les raconterai en fonction de vos votes. Heureusement je vois qu’ils grandissent au fil de mes récits, et je vous en remercie.

Bien à vous,

Simon.

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Rencontres

Webcam Skype

telrosegol

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Histoires lues en ce moment

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps