Vous êtes ici : Accueil > Une expérience sexuelle qui a changé ma vie Première partie
Bi - Gay - Lesbien Histoires taboues

Une expérience sexuelle qui a changé ma vie Première partie

Une expérience sexuelle qui a changé ma vie première partie

Je suis en ménage avec mon amie Sévérine depuis maintenant un an, et je peux dire que notre histoire roule vraiment bien. Nous sommes très confidents.

En ce début d’été, nous sommes partis rejoindre un couple d’amis des Landes (Sophie et Yann) qui habitent une petite maison plutôt sympa à quelques kilomètres de l’océan. Nous ne nous étions pas vus depuis presque 6 mois. Les retrouvailles étaient comme d’habitude plutôt sympas.

Bref, après un dîner comme on les aime et quelques digestifs, tout le monde commence à avoir sommeil. Juste le temps pour mon pote de longue date de me donner le planning de la journée du lendemain. Grasse matinée pour ceux qui le désiraient, les premiers levés devaient allez faire quelques sur le marché pour le midi. Le lendemain matin, la chaleur aidante, ma copine et moi décidions de partir faire ces quelques courses et les laisser dormir. En rentrant, on les découvrait à peine éveillés et en tenue plutôt légère et sexy. Une nuisette pour madame qui nous laissait deviner et même entrevoir ses dessous. Un short pour monsieur. Mais je n’y prêtais pas du tout attention.

Ma copine semblait elle plutôt troublée. Mais paradoxalement, non par mon copain, mais plutôt sa femme. Je pensais au début que c’était peut-être parceque’elle trouvait sa tenue trop sexy et aguicheuse vis-à-vis de nous, leurs invités. Cela en restait la, après avoir pris leur douche, nos hôtes nous rejoignaient pour prendre le déjeuner. Ala fin du repas et après avoir refait le monde une nouvelle fois autour d’une bonne bouteille de vin, mon pote me lance :

« Plutôt que d’aller sur la plage cet après-midi, on pourrait rester ici, j’ai acheté une petite piscine en kit la semaine dernière, et on ne l’a pas encore essayé, ça vous tente ? »

Les filles rétorquaient : « OK, mais pas avant d’avoir fait la vaisselle ! »

Mon pote et moi décidions que nous la ferions et qu’elle pouvait aller se baigner sans nous, c’était notre bonne action du jour, on les rejoindrait aussitôt terminé. C’était ma seconde bonne action du jour, je m’étais tapé le marché le matin.

Bref, les filles se mettaient en tenue et nous, nous attaquions l’évier ! Au bout d’une quinzaine de minutes, la cuisine était nickel et on se dirigeait vers la piscine. Elle était située à l’arrière de la maison, et n’était pas visible depuis cette satanée cuisine !

À quelques mètres de la piscine, j’étais surpris d’apercevoir deux soutiens-gorges sur les margelles. Jusque-là rien d’anormal me dis-je, sauf que nos deux compagnes n’étaient pas du genre à faire du sein nu devant nous, mais bon… on apercevait juste deux têtes au bord de la piscine.

plouff… plafff… nous voilà maintenant tous ensemble dans l’eau.Une expérience sexuelle qui a changé ma vie première partie

Mon pote me lance un de ces ballons de plage que la moindre brise emporte et nous décidons de faire une partie de volley. Au bout de quelques minutes, tout le monde s’aperçoit que ce ballon est en fait bien trop léger et que nous les garçons tapons bien trop fort dedans, nous n’arrêtons pas de sortir de l’eau pour aller le chercher. Sophie nous lance d’un air un peu énervé.

« Le prochain qui jette la balle hors de la piscine a droit à un gage ! »

Ce qui devait arriver arriva. Pour ne pas perdre le point, je smatchais et le ballon sortait ! J’attendais mon premier gage quand j’entends encore Severine, ma copine, me dire à voix haute

« Tu enlèves ton short ! »

Tout le monde a ri, même moi, mais elle semblait de plus en plus sérieuse. Sa demande était maintenant appuyée par Sophie et Yann. Et me lançaient tous en cœur des trucs du genre

« Alors, espèce de dégonflé, etc., etc. »

J’étais vraiment surpris par cette demande, surtout de la part de ma puce. Au bout de quelques instants, je me dénudais dans l’eau et jetais mon short sur les marges. Je devais maintenant sortir de l’eau pour récupérer le ballon. J’avais le droit à des observations de la part de mes hôtes du genre « Pas mal… ! » ou encore « belles fesses » et enfin « l’eau n’est pourtant pas si froide que ça !”. Tout le monde se mit à rire. J’avoue que cette sensation m’excitait un peu et je me forcais à penser à tout et à rien tout en continuant de jouer. Yann décida carrément qu’il perdrait le point suivant ! surement pour ne pas me laisser tout seul dans cet état. C’était plutôt sympa de sa part, mais j’aurais préféré que cela soit une des deux autres filles qui perdent. Il eut le même gage. (En fait, il n’attend pas que nous choisissions un gage pour ôter son short)

Je voyais bien que nos esprits s’échauffaient ! le point suivant était perdu par Sophie, et c’est Yann qui lui trouva son gage. Nous devions nous placer à quelques mètres les uns des autres et elle devait passer entre nos jambes sous l’eau sans remonter entre chaque. J’étais le dernier elle commença par passer sous son lui, puis Severine et enfin se retourna d’un mouvement rapide de sorte qu’elle passa sous moi sur le dos pour ressortir de l’eau devant moi, son visage a quelques centimètres de mon sexe. Juste sa tête ressortait de l’eau et elle me dit en me regardant « Alors, j’ai réussi ? »

La partie pouvait maintenant recommencer. Et elle retourna à sa place il y avait maintenant un problème : je bandais. Je pouvais quelque peu le dissimuler dans l’eau, mais je me voyais mal perdre le prochain point ! ce qui arriva ! je refusais bien sûr d’aller récupérer le ballon en expliquant que je ne pouvais pas, un peu gêné et amusé en même temps. Sophie m’expliquait que cela était naturel (comme si je ne le savais pas !) et qu’elle ne serait pas choquée, Severine me poussait de son côté à y aller, je sortais alors de l’eau le sexe dressé.

À mon retour, je n’avais toujours pas débandé, j’étais même de plus en plus excité a ce que l’on me regarde. Je me souviens n’avoir croisé que le regard de Sophie surement par envie, le point de vue d’Yann m’indifférait et celui de ma puce, je le connaissais déjà. Sophie crut bon d’ajouter en se retournant vers Sévérine :

« En tout cas, elle est vraiment mimi sa queue ! »
Je retournais dans l’eau et m’approchais de ma puce par derrière. Je la pris dans mes bras et lui dite à l’oreille en glissant doucement mon sexe tendu entre ses jambes pour effleurer son maillot, « Tu vois ce qui m’arrive maintenant avec tes bêtises !! » Tout en souriant, elle caressa un instant mon sexe et s’en retourna à sa place pour rejouer au volley le prochain gage devait aller à ma puce. Je jubilais ; j’allais enfin pouvoir me venger ! et elle s’y attendait. en regardant Yann qui bandait maintenant aussi (???!!!) je lui dis :

« Bon on se la joue sexy maintenant ! je crois que ça ne choquera personne ? »

tout le monde semblait d’accord et Severine ajoutait en me souriant

« Là, t’es vraiment un salaud ! » (elle a toujours aimé le sexe)

J’avais envie de lui faire un super gage, j’en avais marre de ces gages légers, je voulais que cela aille plus vite, en fait je me surprenais à avoir envie de faire l’amour avec elle devant nos amies, pourquoi pas ! je lui demandais d’enlever le bas de son maillot de bain, et de venir me sucer sous l’eau. Tout cela dit sur le ton de la plaisanterie, mais j’espérais sincèrement que cela exciterait tout le monde. Sophie répondit qu’elle avait hâte de voir ça. Je bandais maintenant de plus en plus fort. J’étais vraiment excité. Ma puce enleva son slip de bain. Nous avions de l’eau jusqu’a la ceinture environ, mon sexe était immergé d’environ 10 à 15 cm seulement. Yann et Sophie se rapprochaient de nous pour mater. Severine s’essaya d’abord une première fois, mais releva la tête aussitôt et dit.

« Tu ne penses pas que cela serait mieux si tu t’asseyais sur le bord. Je ne suis pas très doué pour l’apnée ! »

Aussitôt, je regagnais les margelles de la piscine et je laisser baigner mes deux jambes seulement. Mon sexe était dressé, je ne me souviens n’avoir bandé autant que très rarement, surement l’excitation de cette nouvelle situation. Severine s’approcha de moi, m’écarta les cuisses et prit mon sexe dans sa bouche doucement, comme elle sait si bien le faire. J’adorais.

Yann et Sophie était maintenant de chaque côté de nous en train de mater nos ébats. et je vis Sophie passer la main d’abord doucement sur les fesses de ma puce pour enfin lui caresser la raie des fesses. Severine ondulait doucement en continuant de me sucer de plus en plus profondément avec de petits arrêts pour ne sucer que mon gland et se délecter de ces perles salées qui en sortaient de temps de temps.

Yann était maintenant en train de mordiller les seins de sa femme quand elle décida de plonger sous l’eau entre les cuisses de ma douce pour les embrasser et lécher le sexe. Severine me branlait et poussait de petits cris de bonheur. Elle adorait cela. Yann s’occupait tout seul. J’en étais étonné. il semblait patient le bougre. Moi je n’en pouvais plus et je voyais bien que parti comme cela, je ne tarderais pas à jouir. Sophie remonta à la surface entre les seins de Severine pour les baiser et en mordiller les extrémités. Elle remontait maintenant doucement pour croiser les lèvres de mon ange. Elles s’embrassèrent longuement. On pouvait entrevoir leurs langues se mêler. je n’avais jamais vu un tel spectacle. Je me masturbais désormais seul quand ma puce s’écarta de Sophie, attrapa mon sexe d’une main en le présentant à la bouche de Sophie.

Sophie se mit à me sucer à son tour. Sa technique était assez similaire. Peut être aspirait elle un peu plus et cela avait le don de m’exister davantage encore. Severine alla s’asseoir à mes côtés et tout en m’embrassant langoureusement me dit
« tu aimes mon bébé ? »

Je ne répondais pas, elle voyait bien que j’étais aux anges. Severine écartait maintenant ses jambes en présentant son sexe gonflé aux lèvres d’Yann. Celui-ci lécha de haut en bas à grands coups de langue le sexe de ma copine avant de l’introduire complètement dans son vagin. Elle lui tenait la tête. On avait changé de partenaire sans se poser de question. Tout semblait naturel. Et chacun y prenait du plaisir.

Severine bascula son corps et s’allongea sur les margelles. Une de ses jambes était dans l’eau tandis qu’elle me présentait son autre pour que je lui suce les pieds et enfin ses oreilles. Elle adore ça, moi aussi, je trouve ça drôlement sexy. Yann en profita pour sortir de l’eau à son tour et se plaça à genoux le sexe au-dessus de Severine.

Elle le suça et lui caressa de l’autre main l’anus. Il gémissait comme un diable. Sophie s’activait de plus en plus sur ma queue, elle la mordillait, la suçait, me léchait les boules. J’avais maintenant envie de gouter son vagin. Elle sortit de l’eau et on s’est installé pour faire un 69. j’avais le gout de son sexe. Il était maintenant trempé, non pas par la piscine, mais d’un liquide chaud. Ma puce nous a rejoints au bout de quelques instants et se mit à lécher se vagin qui se présentait à nous. Pendant ce temps, Yann la pénétra doucement. J’étais excité à voir le plaisir qu’elle avait. Sophie mouillait de plus en plus. Je la laissais et retournais présenter ma queue à la bouche de Sophie. Je bandais et mouillais. Je me retirais de temps en temps pour gouter la langue de ma supliciaire… elle avait la langue salée de mon liquide. J’ai toujours apprécié ce gout. Je voyais qu’Yann allait venir. Ses coups de reins dans la chatte de ma femme étaient de plus en plus fort il n’arrêtait pas de dire « c’est bon, je vais venir maintenant ! » comme s’il voulait mon autorisation pour venir dans Severine. ce qu’il fit d’ailleurs. Elle de son côté suçait Sophie et d’une main caressait ses seins. Ce spectacle me fit venir, j’ai eu juste le temps de me retirer et de laisser mon sperme s’écouler sur les seins de Sophie.

Yann et moi étions aux anges. Severine remonta et lécha un des seins de Sophie sur lequel je venais de jouir quelques instants avant. ma puce a toujours adoré mon sperme. Nous sommes repartis dans la piscine Yann et moi et avons regardé ces deux créatures se délecter l’une de l’autre pendant une bonne vingtaine de minutes encore.je n’avait jamais vu ma puce dans de tels états. Yann n’avait jamais vu la sienne non plus.

La fin demain 16h

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

1 commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps

error: Alerte: Notre contenu est protégé ;)