Histoires taboues et histoires de sexe Bi - Gay - Lesbien Confession Intime Récit érotique Zoophilie

Une famille incestueuse chaude partage ses aventures libertines Partie 12

Une famille incestueuse chaude partage ses aventures libertines Partie 12

Suite de la partie 11

Le réveil de Julie fut très difficile, elle n’arrivait toujours pas à s’assoir correctement sur une chaise sans rembourrage, elle avait mal au cul mal à la chatte, et elle se dit qu’aujourd’hui il n’y aura pas de sexe. Elle avait du mal à descendre de l’étage et en pénétrant dans la cuisine, où nous étions tous attablés pour le déjeuner, elle n’avala qu’un morceau de pain et but un grand bol de café au lait.

Maman j’ai mal, ma chatte brule, tu n’as pas de crème apaisante ?

Ma chérie je te donne, un antidouleur et va t’allonger, à tour de rôle nous viendrons éteindre le feu !

Vous êtes tous d’accord ?

Oh oui !

Et le père, qui est fautif, j’espère aussi qu’il met sa langue à la chatte ! Ne te débine surtout pas !

Je n’ai pas le temps, chérie, je suppose que vous êtes assez nombreuses pour régler le problème.

Ah c’est comme ça, alors nous les filles nous nous occupons de sa chatte et toi de son cul ! Et toc !

Bravo, Brigitte, bien dit !

Julie va t’allonger, maman va venir te faire du bien !

Ce fut alors son premier sourire depuis qu’elle est descendue.

Sa maman était la première à aller lécher sa chatte, Julie étant allongée sur le canapé, sa mère en levrette entre ses cuisses, la tête plongée sur sa chatte, les deux mains écartant ses lèvres la langue parcourant l’intérieur du vagin. Les autres étant restés en cuisine à boire un café et à papoter attendaient leurs tours. Quand tout à coup Brigitte sentit une truffe humide humer sa chatte et son cul, ne pensant même pas à Rocky, elle laissait faire pour voir jusqu’où il pouvait aller ! Elle continua à s’occuper de la chatte de Julie aussi longtemps que Rocky arrêta. Ce qu’il fit en entendant du bruit venant de la cuisine.

J’appelais la suivante, Muriel prenait la même position que moi, je l’ai informé qu’elle risque d’avoir de la visite de Rocky qu’elle ne s’effraye pas s’il vient sentir sa chatte.

Julie, cela va mieux ? Les gémissements vont te faire oublier les douleurs.

Elles y passèrent toutes, à lécher la chatte de Julie. Reste Philippe qui doit lui faire un anulingus.

Lui qui n’aime pas faire cela, nous non plus d’ailleurs.

Pendant que les soins de Julie continuaient, je jouais avec Rocky, j’essayais de l’attirer entre mes cuisses pour le moment sans succès.

Chérie téléphone, décroche stp !

Tiens bonne nouvelle c’est Mireille !

Bonjour, chérie, comment vas-tu ? Bien et toi ? Ça va, je ne te dérange pas, tu n’es pas en train de baiser ?

Tu ne me déranges pas et que m’annonces-tu ? Je t’avais bien dit que je t’appelle pour confirmer notre venue pour quinze jours. Alors nous pensons être chez vous lundi soir vers 17 heures. Comme

nous avons convenu la dernière fois nous avons un camping — car, il faudrait une chambre de libre ou un lit de libre pour Maryline. Aucun problème de ce côté-là.

Je suppose qu’elle est toujours d’accord pour vivre nue ?

Oui ! Bien sûr !

Et son mari ? Il a un empêchement de dernière minute. Il nous rejoindra seulement la semaine d’après.

Allez je te laisse et je t’appelle lundi après-midi, pour te dire ou nous sommes !

Bisous !

Julie se sentit mieux après le massage vaginal effectué par nos langues. Mais pour aujourd’hui elle fera l’abstinence de tout rapport sexuel, quel qu’il soit.

Après avoir passé le restant de l’après-midi au bord de la piscine à rêvasser, à jouer avec Rocky qui par moment s’approchait de ma chatte. J’essayais alors de l’attirer en l’appelant et en tapotant sur mon bas ventre :

« Rocky, viens mon garçon, vient chez ta maman » où alors en lui présentant une friandise que je tenais devant ma chatte. Mais pour le moment il ne pensait qu’à jouer.

Muriel en voyant cela me dit :

« Et si tu mets la friandise dans ta chatte en ne laissant dépasser qu’un bout ? »

« Ce n’est pas une mauvaise idée, mais il est trop petit, j’ai peur qu’il me morde. »

« Tu n’as pas des biscuits en forme d’os ? »

« Non malheureusement, je vais en acheter. »

Manon et Marie Claude n’arrêtaient pas de se peloter et de s’embrasser, Julie allongée sur une chaise longue pianotait sur sa tablette, Philippe bricolait, il n’y avait que Muriel et moi qui avions la flemme.

Philippe arrêta de bricoler, il vint vers nous pour nous prévenir de ranger les matelas et autres, car le ciel est devenu tout noir annonçant un orage imminent. Nous avons vite fait de plier bagage et de rentrer à l’abri.

Pour combler la soirée, Philippe et moi nous allons vous racontez une anecdote qui nous est arrivée il y a 24 ans de cela, Damien avait un an, et toi Julie il y a de fortes chances que tu as été conçue ce jour-là !

Et Julie, comme c’est sont habitude, d’être très curieuse et très pressée, de vouloir connaître la fin de l’histoire avant de l’avoir commencée demanda :

« Maman, quel est l’endroit où j’ai été conçu ? » elle savait très bien que si je raconte des anecdotes que je n’ai pas été conçu à la maison dans le lit. Damien lui a été conçu dans la voiture sur un parking de restaurant, ça tu me la dit à plusieurs reprises, mais pour moi tu ne m’as rien dit !

Philippe intervint et dit ;

« Julie laisse ta mère raconter, tu le sauras à temps voulu ». Il rajouta : « pour que tu nous fiche la paix, tu as été conçue dans un musée, voilà tu es contente ? ».

« Oui papa ».

Comme vous le savez déjà à l’époque, Philippe et moi adorons faire l’amour partout où l’occasion se présente : dans la cuisine, la chambre, la nature, les toilettes d’une boite de nuit, d’un restaurant, dans la voiture, etc.

Nous étions invités par un couple d’amis, Véronique et Michel à déjeuner et à passer la journée avec eux. Après le déjeuner, Véronique nous proposa de visité le musée, car le couple fait partie d’une association art et histoire. Pour ne pas les fâcher, nous avons accepté de les accompagner, car nous n’étions à l’époque plutôt intéresser par des sorties en boite, resto que de ce rendre dans des musées ou lieux d’expositions.

Les visites se faisaient en groupe avec un guide qui nous expliquait en détail les origines, etc. des objets exposés. Mais ni moi ni Philippe n’étions intéressé par ces objets. Ce qui intéressait Philippe de me tripoter de temps en temps mes fesses, de m’embrasser furtivement. J’aime bien être tripotée, que l’on m’embrasse dans un lieu public, mais là dans un musée, où il y a des caméras partout, me dérangeait. J’imagine la personne assise devant l’écran elle devait se rincer l’œil, et cela motivait Philippe de continuer.

À chaque fois que nous nous trouvions à l’abri du regard des autres, Philippe en profita pour me caresser les fesses, et même toucher ma chatte, ou de me malaxer mes seins. J’ai remarqué que Véronique c’est rendu compte de ces actions entreprises par Philippe. Savoir que d’être vu par les caméras et maintenant par Véronique l’excitait de plus belle, alors pour me le faire savoir il se colla à mes fesses se saisi de ma main pour la plaquer contre son pantalon afin que je sente ça bite, raide et dure.

Je savais à présent ce qui allait suivre : il voulait me baiser, là dans ce musée.

Peu de temps après, il me souffla à l’oreille :

« suis-moi dans les toilettes »

Je l’ai suivi et dès que nous étions à l’abri des regards il m’a relevé ma jupe sur mes seins et sans attendre il m’a enfoncé quelques doigts dans la chatte trempée. Philippe ne pouvait plus attendre alors que nous n’étions que dans le couloir menant aux toilettes. Il était surexcité et n’attendait que le moment où il pouvait enfoncer sa queue dans ma chatte.

Arrivés aux toilettes il me fit entrée dans les toilettes pour handicapés, il tira la porte sans la fermée à clé, il me demanda de m’appuyer sur la cuvette pour qu’il puisse me prendre par derrière. Il me pilona la chatte pendant de longues minutes. J’étais comme lui surexcitée, j’avais envie de gémir très fort, j’ai serré les dents mises une main devant la bouche pour atténué le bruit, par peur d’être découvert. Enfin il éjacula son sperme au fond de ma chatte. C’est dans les toilettes du musée que ton père à semer la graine, qui donna neuf mois plus tard, naissance d’un joli bébé prénommer Julie !.

Je vais aller visiter ce musée, tu me montreras l’endroit exact maman, et toi papa fabrique moi une plaque ou tu graveras « Toilettes à Julie ! »

Muriel, tu as été conçue où ? Demanda Julie !

Demande maman !

Marie Claude répondit par : dans notre chambre à coucher !

Manon, je ne te demande pas si cela risque de te rappeler de mauvais souvenirs !

Oui de toute façon je ne pourrais pas répondre, la seule chose que je sais c’est que je suis née à Limoges dans une maternité.

Maman, tu as mis 24 ans pour nous raconter tes aventures sexuelles, et surtout cette dernière qui me touche particulièrement.

Maman, je suis certaine que tu as encore des aventures à nous racontés ; même des aventures qui sont arrivées avant ton mariage.

D’accord, mais pas aujourd’hui, demain si vous êtes sage !

A suivre !

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Femmes chaudes

Sexe Gratuit

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Supprimer la publicité en devenant Premium

En devenant Membre Premium, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires de sexe et du contenu exclusif rien que pour vous !

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings