Vous êtes ici : Accueil > Une famille incestueuse chaude partage ses aventures libertines Partie 3
Bi - Gay - Lesbien Confession Intime Histoires taboues Inceste Récit érotique

Une famille incestueuse chaude partage ses aventures libertines Partie 3

Une famille incestueuse chaude partage ses aventures libertines Partie 3

Suite de la partie 2

Manon et Julie très contente de pouvoir passer la nuit avec maman, il nous a même autorisés à rester pour le réveil matin comme spectatrices.

Damien et Muriel dormaient chez Marie Claude jusqu’au réveil matin ou il pénétra dans la chambre, nous trouvant encore endormis dans les bras de maman.

Pour qu’il puisse s’occuper de sa mère, il me réveilla en douceur ainsi que Manon par un cunnilingus. Je me suis réveillé en sentant une agréable sensation parcourant mes lèvres intimes et une langue qui titillait mon bouton. J’avais compris qu’il était cinq heures et qu’il devait s’occuper de maman. Je me suis levé, j’ai fait le tour du lit pour me recoucher à côté de Manon, qui elle subissait le même sort. Manon se réveille et est venue se blottir contre moi dans ce double lit.

Alors que Damien venait de réveiller sa mère par un cunnilingus, et s’apprêtait à subir une fellation, Manon me soufflait à l’oreille : viens Julie on va espionner ce que fait Muriel à sa mère !

Elles se levèrent alors que maman avait la bite de Damien en bouche, et sur la pointe des pieds quittèrent la chambre pour ce diriger vers la chambre de Marie Claude arrivée dans le couloir où nous entendions des gémissements. En nous approchant, nous constatons que la porte était entrouverte, en jetant un coup d’œil j’ai aperçu Marie Claude léchant la chatte de sa fille.

Marie Claude était en levrette la tête plongée entre les cuisses de Muriel, une idée me vint j’ai tirer Manon en arrière et je suis allé à ma chambre chercher deux godes.

J’ai soufflé à l’oreille de Manon : tu as vu la position de Marie Claude cul relevée des cuisses écartées en très bonne position pour y mettre les deux godes dans les deux trous.

Allons-y sans faire de bruit. Arrivé à la porte, elle n’avait pas bougée, je suis entré sur la pointe des pieds et d’un seul coup j’ai fait pénétrer le gode anal et le vaginal presque en même temps. Elle s’est effrayée, mais n’a rejeté aucun des deux godes. Au contraire, elle a demandé à ce que nous la branlions et l’enculions.

Pendant que je m’occupais de la chatte et du cul de Marie Claude, Manon s’installa sur le visage de Muriel qui de suite la tenait par les hanches et léchait sa chatte trempée.

Pendant ce temps-là, Maman et Damien, finissait leur prestation et s’apprêtaient à prendre leurs douches.

Après avoir pris la douche, Damien et maman sont rentrés dans la chambre, soit disant pour nous souhaiter une bonne journée, mais apercevant les godes dans les deux trous de Marie Claude, Damien voulu en remplacer un par ça bite.

Marie Claude le dissuadait, estimant qu’il a eu ce qu’il voulait cette nuit et que trop en abuser nuit à sa santé !

Un de ces jours, ils vont se fracturer son zizzi à force de vouloir baiser toute la journée et toutes les nuits !!!

Grrrrrrr ! Vous les belles-mères vous êtes toutes les mêmes !!

Tu as entendu ce que ta belle-mère ta dit frangin ?

Ne te mêle pas ma sœurette !

Allez va préparé le petit déjeuner frangin !!

Ça l’énerve quand je l’appelle frangin !

Allez, les filles, nous continuerons ensemble plus tard !

On se partage la douche, cela ira plus vite, Marie Claude et Muriel et ensuite Julie et Manon.

Après que tous sont passés sous la douche restait le petit déjeuner à prendre c’est le seul moment ou nous pouvons encore se balader nues et avoir quelques actions sexuelles. Vivement que le chantier soit fini.

Damien, j’aimerais connaître l’heure du départ dimanche, demanda Marie Claude.

Je pense départ à six heures, cela nous fera arriver à quatorze heures environ !

Tu ne peux pas partir plus tôt ?

Pourquoi ?

Je bosse de nouveau lundi matin, fini les vacances pour moi !

Laisse-moi réfléchir !

Si tu pars de Nogent-le-Rotrou à quinze heures, en roulant bien tu seras ici, à vingt-deux heures voir vingt-trois heures ou est le problème ? Ma belle maman !

Je te signale que je me lève à trois heures et demie, la nuit sera courte.

Tu ne peux pas prendre un jour de congé supplémentaire ?

Hé sœurette tu ne peux pas faire la demande lundi matin auprès de votre employeur ?

Je vais essayer de négocier avec lui, en principe il n’y a pas de problème !

Merci, Julie, tu es un amour ! Sur ces mots Marie Claude se leva et vint vers moi et pour me remercier me roula une pelle, tout en triturant mes tétons.

Damien s’adressa alors à Marie Claude et à Julie :

Marie Claude a-tu déjà fait l’amour sur ton lieu de travail ? Elle répondit par non, car impossible.

Et toi, Julie ? Non, impossible !

Êtes-vous déjà masturbé au travail ? Marie Claude répondit par oui, une fois aux toilettes.

Julie répondit par non, puis hésita, elle a débuté la masturbation, mais a dû arrêter de suite. Trop de monde dans les alentours qui aurait pu entendre mes gémissements.

Le petit déjeuner terminé, Marie Claude a discrètement fait un signe à Brigitte de venir la voir.

Brigitte a suivi Marie Claude dans sa chambre. Avant de lui dire quels sont ses désirs, cette dernière a enlacé Brigitte et l’a embrassé à pleine bouche.

Marie Claude que désir tu ?

Brigitte, j’ai une folle envie de te faire l’amour !

Marie Claude, moi aussi ma chérie, alors profitons en maintenant !

Non Brigitte, pas ici, j’ai envie de te baiser ailleurs que dans la maison. Je sais que dans la propriété nous ne pouvons pas le faire, essayons de trouver un endroit insolite, même à risque.

J’ai une idée Brigitte allons d’abord en ville nous exhiber un peu, nous allons bien trouver un endroit pour baiser, et même s’il faut interrompre et rechercher un autre endroit rien de plus excitant.

Et si nous allions au centre commercial faire quelques courses, entre les rayons il y a bien moyen de nous exhiber de procéder à des attouchements et même qui sait avoir une aventure avec un ou plusieurs hommes !

Très bonnes idées, Brigitte ! Je t’aime ma chérie !

Va te changer, chérie, habille-toi très sexy, j’aimerais que tu portes ta mini robe décolletée, celle ou tes seins ont tendance à se trouver à l’air libre, met aussi ton porte-jarretelles et tes bas !

Brigitte retourna dans sa chambre, s’habilla en suivant mes conseils, de mon côté je m’habillais à l’identique. Un peu de maquillage et nous descendons retrouver les autres.

Ils étaient tous étonnés de nous voir habiller ainsi, alors que rien n’était prévu et qu’ils n’ont pas été informer que nous sortons.

Muriel demanda à sa mère où elle va ?

Brigitte et moi nous allons faire quelques courses !

Habiller comme cela ? C’est plutôt des tenues d’exhibitions, pas des tenues pour faire les courses !

Muriel, nous pouvons très bien nous exhiber et faire les courses en même temps, rien n’empêche l’autre !

Damien, tu es le chef de famille pendant ce temps, et s’il y a n’importe quoi avec l’entreprise tu t’en occupes !

Bien maman !

Ne nous attendez pas pour le déjeuner !

Elles partirent après avoir embrassé les autres.

En cours de route, la main de Marie Claude se posa sur la jambe de Brigitte, elle remonta lentement vers ses cuisses s’insinuant sous la mini, trouva la fin des bas, la peau nue puis atteignit l’entrejambes. Brigitte tout en conduisant écarta légèrement ses cuisses afin que les doigts de Marie Claude eussent accès à sa fente.

Brigitte donna alors l’ordre à Marie Claude de dégrafer une jarretelle sur chaque jambe. Cette dernière s’exécuta.

Ce sera ma première exhibition ; une fois arrivée sur le parking du centre commercial : descendre de voiture et devant tout le monde fixer lentement mes bas. Première exhibition réussie pour Brigitte sous le regard de plusieurs personnes, hommes comme femmes. Parmi eux ils y avaient certainement plusieurs qui espérait voir un peu plus, mais, comme Marie Claude m’a dit, la vue de ma chatte n’était visible qu’un dixième de seconde lorsque j’ai cherché la jarretelle de la jambe droite.

Le but de ces exhibitions est aussi d’attirer un ou deux hommes à voir des femmes afin d’avoir une relation sexuelle.

Au passage, nous avons pris un caddie, vu que nous n’étions pas seulement là pour montrer nos attributs, mais aussi pour nous alimenter.

L’exhibition suivante se fera dans la galerie marchande et sera commune à nous deux. Elle consistera, à se rouler une pelle en public. Au milieu de la galerie marchande, nous nous sommes arrêtés devant une boutique de prêt-à-porter, Marie Claude m’a prise dans ses bras, nos bouches se sont jointes et nos langues se sont entremêlées. Nous entendions alors différentes critiques allant de l’approbation comme de la désapprobation. Seconde exhibition réussie.

Avant de continuer, nous avons fait un tour dans la boutique, Marie Claude a aperçu une mini robe tailleur boutonnée sur le devant et décolletée. J’ai moi-même tiqué sur cette robe.

Marie Claude, nous continuons d’abord les courses et nous repasserons à la sortie.

Troisième exhibition, ce sera à toi Marie Claude de la réaliser. Nous irons dans un rayon ou il y a peu de passage comme les rayons luminaires, etc. dans ce rayon tu dénudes ta poitrine en sortant tes seins du décolleté, tu fais un aller-retour en t’arrêtant de temps à autre devant un article pour voir le prix !

Elle fit alors son aller-retour sans encombre et revint vers moi.

Marie Claude cache provisoirement tes seins, je n’en suis pas certaine, mais il me semble que depuis le départ de la boutique quelqu’un nous suit.

Alors pour m’en assurer je vais faire la même exhibe que toi. Nous irons ensemble à l’autre bout du rayon et nous verrons bien s’il y a un voyeur ou pas.

Vite remballe tes nénés du monde arrivent, mais ce n’est pas celui que je crois !

Troisième exhibition réussie.

Quatrième exhibition qui sera pour moi : au rayon chaussures, je dois essayer trois paires de chaussures différentes. La tu vas participer, ce sera toi Marie Claude qui va me choisir les chaussures et qui va me les essayer. Pour cela tu te baisseras sans plier les genoux, tu choisis une paire ; je serais assise sur le tabouret robe troussée, tu vas t’accroupir en écartant tes jambes et tu me les mets, et cela trois fois de suite tout en faisant attention qu’il n’y a pas de mineurs dans les environs.

Allons dans le rayon chaussures et je vais me retourner plusieurs fois pour essayer de dénicher le voyeur.

Ça y est je crois que c’est lui que j’ai aperçu il vient juste de passer dans l’allée opposée.

Arrivée au rayon chaussures, je prends place sur le tabouret. Marie Claude pour la première paire tu te baisse devant moi afin que je voie si l’on aperçoit tes fesses. Oui l’on aperçoit bien tes fesses et même ton minou. Repose-les et attend, le voyeur est dans le rayon, mais coté homme tourne toi maintenant et basse toi afin qu’il voie ce qu’il a hâte de voir. Fais-le doucement, je fais déjà attention si quelqu’un vient. Au moment où elle s’est penchée, il s’est accroupi et moi de mon côté j’ai écarté mes cuisses au maximum. Il avait tout vu maintenant, il devait être content. Puis il est parti et nous ne l’avons plus revu.

Passons aux principales, l’alimentaire, et dans ces rayons-là il est presque impossible de s’exhiber. À la rigueur nous pouvons-nous toucher furtivement ou alors provoqué une exhibition accidentelle en faisant de sorte qu’un sein sort du décolleté, essaye de voir, elle fit glisser en vitesse la fine bretelle de sa robe libérant ainsi un sein, seulement il faut la remonter immédiatement sinon ce n’est plus considéré comme accidentel.

Le caddie vide commençait à se remplir, il m’arriva des fois à pouvoir toucher rapidement ses fesses. Arriver au rayon fruits et légumes, elle prit un concombre et me souffla à l’oreille :

celui-là je le verrais bien dans ta chatte ma salope.

Regarde Marie Claude, ce que ta salope va faire !

Elle se baissa sans plier les genoux et en se redressant, sortit un sein de son décolleté.

Oops fit elle et le remis en place.

Plusieurs personnes ont vu ce sein à l’air pendant une dizaine de secondes, mais je n’ai entendu aucun commentaire.

Le caddie était plein, nous nous sommes arrêtés au rayon vins et spiritueux et pendant que je choisissais les vins elle en profita du peut de monde pour me mettre la main sous ma robe et me caresser le minou.

Nous sommes passés en caisse, puis nous avons rejoint la boutique prête à porter pour l’achat des robes que nous avions vue en arrivant.

Nous sommes allés les essayer chacune dans une cabine d’essayage en faisant exprès de laisser le rideau entrouvert, la vendeuse était comme paralysée lorsqu’elle s’est aperçue que toutes les deux nous n’avons que pour simples sous-vêtements un porte — jarretelles et des bas. Ces robes nous allaient à merveille, même pas la peine de faire des retouches. Nous sommes sorties des cabines et sommes passer à la caisse, toutes contentes d’avoir choisi les mêmes robes et nous allons faire des jalouses en rentrant.

Je vais prendre le volant ma chérie, après avoir vidé le caddie dans le coffre j’ai repris Brigitte dans mes bras, nos bouches se soudèrent, nos langues s’entremêlèrent pour cette fois-ci un baiser qui paraissait interminable sous les regards des clients du centre commercial.

L’étreinte finie nous avons quitté le centre commercial et en prenant la direction du centre-ville j’ai demandé à Brigitte je vais m’arrêter sur le parking de l’hôtel de ville, je vais te demander de m’attendre dans la voiture j’ai une surprise à te faire.

Je vais revenir dans un petit instant, avant de sortir de voiture sortie un sein du décolleté de Brigitte, me suis penché pour aller téter après le téton. Puis je suis allé chercher la surprise que j’avais commandée et emballée comme un paquet cadeau.

Lorsque je suis revenue à la voiture, j’ai trouvé Brigitte en train de se masturber.

Tu n’as pas peur toi de te faire allumer par la police !

Tu n’as pas remarqué que le parking est sous vidéo surveillance. Et la police est juste à côté.

Allez, viens, nous allons déjeuner ! Tu m’invites au resto c’est ça le cadeau ? Non, le cadeau ce sera après le déjeuner.

A suivre !

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

        
            

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Supprimer la publicité en devenant donateur

Merci

En devenant donateur, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires taboues rien que pour vous !

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Plan sexe

Nouvelle Coquine

Solange 9

Bons plans coquins

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accept
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings