Vous êtes ici : Accueil > Une famille incestueuse chaude partage ses aventures libertines Partie 7
Bi - Gay - Lesbien Confession Intime Histoires taboues Inceste Zoophilie

Une famille incestueuse chaude partage ses aventures libertines Partie 7

J'ai essayé la zoophilie et j'ai beaucoup aimé

Suite de la partie 6

Ce soir au menu merguez, chipolatas, cotes de porc, aux choix servez-vous !

Le tout avec une bonne bouteille de rosé de Provence.

Martine assise entre Damien à sa droite et Muriel à sa gauche. En face Marie Claude, Brigitte et Julie et au bout Manon.

De temps à autre pendant le repas une main se perdait sur la cuisse de Martine, elle venait de temps en temps de la droite comme de la gauche, l’une comme l’autre cherchait à s’infiltrer dans mon sexe, mais pour le moment je gardais mes cuisses serrées.

Elle remarqua qu’en face ce n’était guère mieux, je suis nouvelle ne connaissant pas encore leurs jeux, j’avais une légère réticence à accepter ces genres de caresses pendant le repas. Pourtant je ne faisais rien pour les refuser, alors ma main gauche s’est finalement posée sur la cuisse de Muriel, elle m’a souri, alors que Damien revenait à la charge j’ai alors écarté mes jambes ainsi qu’il avait enfin accès à ma chatte. Damien m’a pris ma main pour la poser sur son sexe que je caressais.

Il s’est levé alors, toujours ma main branlant sa queue, il me demanda de rester assise et de le sucer.

J’ai alors demandé qui veut m’aider à mettre cette saucisse sur le barbecue ? D’un seul bond, Julie Marie Claude, Manon et Brigitte sont accourues. Elles voulaient l’entrainer vers le barbecue. Damien pris peur, alors je l’ai sucé jusqu’à éjaculation, mais je n’ai pas avalée, son sperme je l’ai eu sur mon visage sur ma poitrine. C’est une chose que je n’aime pas, mon frère Michel a voulu, une fois me faire goutter son sperme, j’ai vomis.

Sultan tout content d’avoir eut les os, n’arrêtait pas de venir me sentir, il n’a pas encore eu le droit de baiser sa maitresse, alors pour les préliminaires, en attendant le moment d’être avec Brigitte au lit, je l’ai laissé me lécher entre mes cuisses.

Il se faisait tard la nuit tombait et après avoir débarrasser la table, nous sommes montées dans nos chambres.

Brigitte m’entraina dans la salle de bain pour se démaquiller, j’ai fait de même et elle me demanda s’il n’était pas préférable que Sultan me baise ici pour ne pas salir le lit et la moquette de la chambre à coucher. Nous ferons l’amour ensemble dans ma chambre.

Brigitte l’enlaça et l’embrassa longuement, avant de s’allonger à même le carrelage de la salle de bain d’écarté ses cuisses et de recevoir la bouche et la langue de Martine qui s’est positionnée en levrette pour la lécher.

Sultan repris alors le léchage de la chatte de Martine, les deux se mirent à jouir bruyamment ce qui provoqua un attroupement devant la salle de bain pourtant rester fermer à clé, des autres qui se masturbèrent en écoutant les jouissances de Martine et de Brigitte et en mêlant leurs gémissements fut un vrai concert de cacophonie,

Sultan n’hésita pas à grimper sur Martine et la baise continua de plus belle.

Après avoir fini, Martine prit une douche et Brigitte nettoya le sol avant de se doucher elle-même.

Elles regagnèrent alors leurs chambres et se couchèrent enlacée, se roulant des pelles, se caressant en se doigtant et finirent en soixante-neuf avant de s’endormir l’une dans les bras de l’autre ne se quittant plus jusqu’à l’arrivée de Damien, pour le dernier réveil matin avant son départ.

Pour une fois, j’étais réveillé avant l’arrivée de mon fils, Martine était toujours à mes côtés et dormait encore. Sultan se réveilla en sursaut et se mit à aboyer lorsqu’il entendit du bruit émanant du couloir, ce qui réveilla Martine qui essayait de calmer son chien. Damien n’osa pas rentrer, car

Sultan c’est mis à grogner lorsque Martine à entrouvert la porte. Damien recula, alors Martine lui dit de rentrer dans la salle de bain le temps que je sors Sultan.

Martine dit à Brigitte, je ne comprends pas ce qui lui arrive d’un seul coup !

Il a du prendre Damien pour un cambrioleur écoute je le sors un peu il doit certainement faire ses besoins. Par précaution j’ai emmené sa laisse, car s’il aperçoit une bête il va courir après.

En passant devant la salle de bain, j’ai dit à Damien qu’il peut sortir.

Je suis descendu et en me promenant j’entends des gémissements et même des cris provenant certainement du jardin secret. Qui cela peut être à cinq heures du matin en train de baiser ? J’ai rappelé Sultan au pied et je l’ai mis à la laisse, et je suis aller voir. Arriver sur place, je trouve Manon allongée dans l’herbe baisant Marie Claude avec son gode ceinture et Julie l’enculant avec un second gode ceinture et pour couronner le tout, Julie se permettait d’avoir un vibromasseur en fonction planté dans son cul. Je ne suis pas restée inactive en voyant la scène, je me suis mise à quatre pattes et j’ai incité Sultan à me lécher puis mon désir de me faire enculé par mon chien ce qu’auparavant je n’ai jamais fait, j’étais vierge du côté cul.

J’ai souffert au début, mais en fin de compte le plaisir couvrait la douleur.

À la fin des ébats, les autres ont dû me soutenir pour revenir à la maison et j’avais du mal à m’asseoir tellement c’était douloureux.

Damien a terminé sa séance de baise matinale avec sa mère et pendant que cette dernière prenait sa douche, il est venu vers moi, mais quand il a vu mon état il a compris que c’était fini, qu’il n’a plus de chance avant son départ de me baiser et de m’enculer.

Vous arrive-t-il souvent de vous rendre au jardin secret à une heure aussi matinale ?

Non, Martine c’est même la première fois, à l’intérieure oui cela nous arrive souvent surtout si maman nous réveille.

C’est à qui le tour d’aller se doucher ?

À moi, répondit Muriel, tu viens maman ? Oui chérie j’arrive !

Muriel avait ces derniers temps vu sa grossesse quelques difficultés à accéder à une certaine partie de son corps et avait besoin d’une aide. Cette aide elle l’appréciait beaucoup, car cela l’amenait à jouir, surtout que l’aide passait ses doigts et sa langue sur cette partie intime.

Ainsi, après que tous ont pris leurs douches et après le petit déjeuner, Marie Claude profita de notre présence pour nous informer.

Cette nouvelle, elle l’a reçue avant-hier par courrier, mais j’avais oublié de lire son courrier le jour même de la réception ; ce n’est qu’hier qu’elle à découvert cette nouvelle, la voici :

Marie Claude va recevoir mercredi soir la médaille du travail pour vingt ans de présence dans la même entreprise suivis d’un diner.

Pour cette raison, elle voulait prendre rendez-vous chez la coiffeuse où Brigitte à l’habitude de s’y rendre, malheureusement ce salon de coiffure est fermé exceptionnellement pour travaux pendant la semaine à venir. Elle informa Brigitte de cette fermeture exceptionnelle au cas où elle voudrait s’y rendre.

Alors elle a réussi à avoir un rendez-vous de dernière minute, au salon de coiffure qu’elle fréquentait lorsqu’elle habitait la région Mulhousienne. C’était un petit salon tenu par un jeune de vingt-cinq ans, salon qu’il a repris récemment pour donner suite au départ à la retraite de son ancien employeur.

Elle se souvient des dernières fois qu’elle se rendait au salon, elle portait encore un soutien-gorge, une culotte et des robes, des jupes moins courtes qu’actuellement, ainsi que des décolletés moins plongeants. Comme si brusquement l’époque avait subitement changé, pourtant cela ne fait qu’une année.

Julien (le coiffeur) avait déjà des yeux sur moi, me félicitait pour mes jolies robes que je portais, il restait des parfois muet lorsqu’il apercevait un sein cacher par un soutien-gorge, son regard toujours plongeant dans mon décolleté. Et quelle sera sa réaction mardi soir lorsqu’il s’apercevra du manque de certains de mes sous-vêtements !

Tu as eu un rapport avec le coiffeur demanda Julie ! Non du tout ! Bien que beau gosse, je n’aurais peut-être pas dit non, mais l’occasion ne s’est jamais présentée.

Lundi soir, je prévenais tout le monde que mardi je rentrerais tard dans la soirée. La journée de mardi sera très longue ; d’habitude Julie vient avec moi pour ce rendre au travail, Julie tu prendras exceptionnellement la voiture de ta mère si elle est d’accord ! Brigitte répondit par : oui, bien entendu ! Du travail, j’irais directement chez mon coiffeur !

Damien trouva cela stupide de faire autant de kilomètres pour aller chez le coiffeur, il y en a des centaines de coiffeurs à la ronde.

Je sais Damien, tu as raison, mais j’avais mes habitudes avant de venir ici, et en plus je vais en profiter pour saluer ma meilleure amie.

Sur cette bonne nouvelle, tous se précipitèrent sur Marie Claude pour la félicité en l’embrassant amoureusement. Cette embrassade s’éternisait, car chacune pelotait ses parties intimes, elle était tellement excitée qu’elle s’est masturbée sur place, adossée à la table, elle se doigtait les yeux fermés, alors Martine a ouvert la porte et a fait rentée Sultan qui est venu la félicité à sa façon en reniflant et en léchant sa vulve. Julie profitait pour sucer son frère, Manon masturbait Brigitte et Martine tétait les seins de Muriel.

Pour un samedi matin, cela débuta fort. Cela devenait plus calme par la suite, car il fallait prévoir le départ de Damien qui avait reprogrammé ce départ à minuit à la place de cinq heures ; ce départ il l’a fait pour éviter une trop grande fatigue à Marie Claude qui doit faire l’aller-retour le même jour et surtout pour Muriel. C’est pour cela qu’aujourd’hui, Damien restera toute la journée avec Muriel.

Manon, Marie Claude, Muriel et Damien, ira se coucher de bonne heure ce soir.

Martine dont le retour à domicile était prévu pour ce soir à décider de rester jusqu’à dimanche soir pour ne pas laisser Julie et sa mère seule et au moins elle aura l’occasion de faire connaissance avec Philippe.

Julie avait promis à Martine d’aller faire une promenade à la chapelle, cela nous fera du bien après notre réveil matin entre femmes au jardin secret.

Maman, tu nous accompagnes ?

Vous allez où ? À la chapelle ! D’accord, chérie, je vais me m’habiller !

Julie où vas-tu ?

Tu ne m’a pas dit qu’on allait se promener ?

Si mais tu ne va pas aller toute nue, enfile quelque chose de léger. Pas besoin de mettre une culotte ou un soutien-gorge. Regarde maman, elle n’a mis qu’un tablier et encore elle n’a que boutonné les deux boutons du milieu.

Julie alors prête-moi une de tes robes. D’accord, aller vient, monte avec moi.

Elles sont redescendues hyper sexy, comme maman, c’est comme si elles étaient toutes nues.

Maman dit à Muriel due, nous allons à la chapelle au cas ou vous nous chercher. Muriel s’en doutait que ce ne sera pas une simple promenade.

Main dans la main ou bras dessus dessous, nos trois femmes et le chien Sultan sortaient de la propriété et se dirigeait vers la chapelle. Les seins de maman étaient pour la plupart du temps découvert la chatte était visible, pour moi ce n’était pas mieux, mes seins sortaient du décolleté lorsque je courais ou sautillait, d’ailleurs je les ai sortis et ne les range qu’en cas ou un promeneur viendrait en face. Martine tenait en laisse Sultan et moi je tenais maman par la main. De temps à autre je mettais ma main sur les fesses de maman les pétrissant, où alors on s’arrêtaient pour se rouler une pelle, téter un sein se doigter.

Dans un kilomètre ? Martine nous pourrons quitter nos robes, mais pour l’instant il faut rester vigilant c’est un chemin carrossable. Voilà nous arrivons à la bifurcation, à ta gauche un tout petit sentier mène vers la chapelle. Monte et avance de 50 mètres, Martine, arrivée en haut maman, déboutonna les deux boutons, retira le tablier et l’accrocha à une branche. J’ai suivi, Martine hésitait, puis la retira aussi. Nous nous sommes alors tournés vers maman qui a demandé à ce qu’on lui tète les seins ? Martine s’occupa du sein droit et moi celui de gauche. Quand sans l’appeler, Sultan se plaça entre Martine et moi et sentie la chatte de maman sortie, la langue pour lécher sa chatte.

Il n’en resta pas là après la chatte de maman, il vint s’attaquer à la mienne, puis celle de Martine.

Martine, nous n’allons pas baiser ici nous sommes trop près du chemin, les gémissements vont alertés les passants venez il y a encore cinq cents mètres à faire.

Cette fois-ci c’est Martine que je prenais par la main. En continuant notre chemin, je lui posais plusieurs questions :

Martine soit franche et répond à ces questions :

Es-tu contente de ce week-end parmi nous ? Très contente !

J’ai constaté que tu préfères faire l’amour avec une femme qu’avec un homme est cet exact : oui, je n’étais pas bi, mais je le suis devenue grâce à vous.

Es-tu prête à changer ta tenue vestimentaire : oui, je vais renouveler ma garde-robe et à partir de maintenant je ne porterais que jupes ou robes, les pantalons je les mets pour le travail à la ferme,

Et le port de la culotte et du soutien-gorge : j’essayerais de ne plus en porter comme vous.

Même au travail : oui et pour vous le prouver, vous pouvez le vérifier lundi matin au vestiaire.

Nous voilà arriver bien Martine, tu me prêtes Sultan ? Mais bien sûr c’est ce que nous avons convenu.

Maman n’a pas attendu à peine arriver, elle s’est allongé dans l’herbe et à commencer par se masturber en attendant que Martine vienne s’asseoir sur son visage.

Je me suis mise en levrette, j’appelais Sultan, mais Sultan ne m’écoutait pas ? Alors que Muriel s’est assise sur le visage de ma mère, qui avait déjà sorti sa langue et l’insérait dans on vagin, elle appelait en bégayant son chien, qui cette fois-ci accourut, mais alla vers sa maitresse qui gémissait de plus en plus maman léchait et branlait la chatte de Martine.

Martine me dit de mettre un ou deux doigts dans mon vagin et de lui tendre comme si tu voulais lui donner une friandise, une fois qu’il sent tes doigts tu les rapproches de ta chatte. J’ai suivi ses conseils et il m’a léché longuement avant de me sauter dessus et de me baiser. Entre temps Martine s’est allongé dans l’herbe et c’est maman qui s’est assise sur sa bouche.

Sultan me baisait depuis un moment, maman et Martine était à présent en soixante-neuf.

Au meilleur moment où j’allais avoir mon second orgasme, un coup de tonnerre, le ciel devenait tout noir, et quelques gouttes se mirent à tomber. Nous nous sommes vite mis sur le chemin du retour alors que la pluie se mit à tomber de plus belle. Arrivez avant la bifurcation là ou nous avions laissé nos robes qui étaient trempées, nous sommes rentrées nues, trempées jusqu’aux os. Un peu déçus malgré un orgasme.

Marie Claude, Muriel et Manon nous attendaient pour le déjeuner, puis l’après-midi c’est passer tranquillement, sans ébats, quelques caresses à droite et à gauche, il n’y avait que Martine qui s’est donné du plaisir avec un sextoy connecté.

À suivre !

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

        
            

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Supprimer la publicité en devenant donateur

Merci

En devenant donateur, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires taboues rien que pour vous !

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Plan sexe

Nouvelle Coquine

Solange 9

Bons plans coquins

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accept
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings