Histoires taboues et histoires de sexe Bi - Gay - Lesbien Confession Intime Inceste

Une famille incestueuse se lance dans l’exhibition Partie 14 Final

Une famille incestueuse se lance dans l’exhibition Partie 14 Final

Suite de la partie 13

La nuit se passa comme prévu, Damien s’occupa de Manon une bonne partie de la nuit, les hurlements de plaisir de Manon, mêlée aux gémissements de Muriel et de Julie devaient être perceptible à l’extérieur, et j’imaginais des passants assister depuis la route à un concert gratuit.

Comme tous les matins, week-ends et jours fériés, le réveil, matin de papa et maman ne sortaient pas de leurs habitudes ; si un jour il n’avait pas lieu, c’est que l’un ou l’autre devait être malade.

Le réveil matin, suivi par la baise matinale de Damien et sa mère est de nouveau d’actualité cette semaine, comme ce fut le cas avant son départ pour la région Parisienne.

Que fait maman après le réveil le matin, quand Damien n’est pas là ? Elle se masturbe longuement, parfois pendant deux heures, en changeant souvent de décor. Après s’être masturbée dans sa chambre, elle se rend, dans la salle de bain tout en se branlant ou descend au salon, dans la salle à manger, en cuisine, dans le corridor, sort dans la cour, ou va s’asseoir dans la voiture.

Pourquoi ne va-t-elle pas chez sa fille, chez Manon ou Marie Claude ? La réponse est simple : elle se les réserve pour la journée.

La journée sexuelle de Brigitte depuis le matin, cinq heures se déroule comme suit :

— cinq heures : réveil matin soit cunnilingus soit fellation avec Philippe.

— cinq heures trente : fellation, 69, baise, sodomie avec Damien (en cas d’absence de ce dernier masturbation ou engodage)

Après le petit déjeuner :

— relation saphique avec Manon (seule présente dans la semaine) ou Muriel actuellement en vacances. Julie et Marie Claude ne sont que disponibles les après-midi.

— pendant la journée elle peut aussi avoir une relation sexuelle avec un inconnu rencontrer lors de ses exhibitions, sinon à défaut ce sont des masturbations ou engodages. Elle arrivait des fois à se masturber jusqu’à 6 fois par jour, sans compter les relations sexuelles programmées.

Nous sommes dimanche, Philippe avait programmé, une visite d’un château fort.

Papa, avec un beau temps pareil, allez t’enfermer dans un musée !

Julie la râleuse, tu n’es pas obligée de venir avec, seulement j’ai pensé que c’est un lieu propice à l’exhibition !

Il y a d’autres endroits pour cela, papa !

Je pensais que ça te plairait de montrer ton cul dans les escaliers en colimaçon !

Oui, mais bon tu aurais pu programmer cette visite un jour ou il pleut !

Bon, je vais demander l’avis des autres !

Qui est pour ? Cinq mains se levèrent.

Qui est contre ? Seule Julie leva la main.

Julie, tu restes là ou tu viens ?

Je ne sais pas encore, tu verras bien papa !

Manon vint vers moi et me supplia de venir avec.

Elle insista tellement que j’ai fini par accepter.

Alors elle me remercia, et me dit qu’elle va me mettre la main au cul dans les escaliers si je suis devant elle.

Marie Claude, tu vas mieux ? — Oui Julie merci, tu t’inquiètes pour moi à présent ?

Tu sais cela fait longtemps que je n’ai pas goutté à ta chatte !

Tu goutteras ce soir si tu veux au retour !

J’aimerais le faire au château dans les escaliers !

Julie, tu débloques ! Tu n’es pas un peu folle ?

Non du tout j’ai envie de ta chatte un point c’est tout, pas ici mais au château !

Philippe, rigolait, mais au fait Julie a peut être trouver un nouveau scénario va falloir que j’y pense.

Julie, ton idée n’est pas mauvaise, mais je pense irréalisable pour plusieurs raisons, la première nous sommes dimanche il y aura beaucoup de monde, la seconde les escaliers sont étroits, tu risques de créer un bouchon.

Papa, je parie que je vais le faire ?

Je t’explique si tu places en exemple Muriel et Damien en premier dans l’escalier, suivi de Marie Claude et moi, ensuite, Manon et vous deux à la queue je te fais un pari que dans un virage de l’escalier, si Marie Claude se retourne face à moi je serais à la bonne hauteur pour lui faire deux voir trois aller-retour avec ma langue sur sa chatte !

Tu es folle, n’oublies pas qu’il y a des caméras ?

Papa, les caméras ne sont pas dans les virages et comme Marie Claude porte une robe ample, elle rabattra sa robe sur moi.

Julie, tu veux toujours avoir raison, tu verras sur place.

Nous sommes arrivé sur le parking du château et déjà débute l’exhibition en sortant de voiture jambes bien écartées offrant une vue superbe à quelques personnes de nos chattes.

Le château, situé au sommet d’une montagne surplombant la plaine d’Alsace, était balayé par de violentes rafales, ce qui souleva nos jupes découvrant nos fesses. Quel plaisir pour nous cinq d’être caressé par le vent qui s’engouffrait sous nos jupes. Plaisir aussi pour les visiteurs derrière nous découvrant cinq paires de fesses nues sans aucune culotte.

Arrivée à la caisse pour acheter les billets, une queue se formait, quand soudain j’ai senti une main me palper mes fesses à travers le fin tissu de ma jupe plissée. Cette main ne pouvait qu’être une main inconnue étant donné que j’étais la dernière de notre groupe. Je n’ais pas réagis, une autre personne se serait retourner en giflant ou en se débattant, moi j’adorais ces caresses, je veux seulement voir ou cette main inconnue pouvait aller. Je ne me suis même pas retournée pour voir à qui appartenait cette main.

D’habitude j’ai horreur de faire la queue, mais là je prenait un plaisir intense. Je me suis dit : Julie tu as bien fait d’accepter cette visite !

La main essayait maintenant de soulever ma jupe, sans que personne ne s’en apercoit ; sa main c’est alors poser ssur la peau nue de mes fesses, et essayait de s’insérer entre mes cuisses, J’aidais cette manœuvre en écartant légèrement mes cuisses ; la main parcourue ma chatte ett un rale s’échappait de ma bouche que Manon qui se trouvait devant moi à perçue et s’est douté qu’il se passait quelque chose.

Soudain sa main se retira, il plaquait alors son corps contre mes fesses et la je sentais quelque chose de dur se frotter entre mes fesses.

J’avais envie d’avoir cette chose dure dans un de mes trois trous, mais malheureusement, papa arriver à la caisse prit les billets et nous les distribuaient.

J’ai alors soufflé à Manon que je ne venais pas visiter et que je vous attendrais à la voiture.

Quelle surprise j’avais lorsque je me suis retournée, la main inconnue était celle d’un homme de soixante-dix ans accompagné par son épouse !

Je me suis dit : Julie, tu as dû rêver ! L’homme seul d’accord il a des pulsions, mais accompagner de son épouse c’est imaginable !

Il s’aperçut que je ne partais pas avec les autres et vins vers moi et me dis :

Je me suis garé derrière votre voiture, j’ai assisté à vos exhibitions depuis le début : sortie de voiture jusqu’à l’entrée du château. J’ai bien entendu, remarquer, que vous autres vous ne porter pas de culotte, et j’adore les femmes sans culotte, mais mon épouse refuse toujours de sortir sans.

Enfin, je crois qu’en vous voyant sans, elle accepte, mais à peur de l’enlever !

J’ai vite compris, il voulait que ce soit moi qui lui enlève. Appelé votre épouse, qu’elle vienne aux toilettes.

Elle me précéda, en me disant que ça fait des années qu’elle refuse de sortir sans culotte, et si j’accepte aujourd’hui de me la faire retirer c’est uniquement parce qu’il vous a vu et pour éviter que pendant toute la visite il m’emmerde avec ça que, j’accepte. Je m’accroupit alors elle remonte sa robe, et je lui retire la culotte une chatte poilue m’est apparue et je me suis permis de donner un coup de langue sur ses lèvres intimes. Elle protesta énergiquement en me traitant de salope, de pute elle se débattait me repoussant. Mais madame, vous avez bien permis à votre mari de me mettre sa main au cul et vous n’avez rien dit !

Ne me dites pas que vous ne l’avez pas remarquer, ce serait un mensonge !

Elle ramassa sa culotte, la rangea dans son sac à main et sortie furieuse des toilettes rejoindre son mari qui faisait les cent pas. Je suis sortie deçue des toilettes, et je les ais vu dans un coin discuter ensemble. J’ai tout rater l’exhibition du jout, en espérant que Manon a pris ma place.

Je n’avais même plus envie de rejoindre les autres, ne sachant même pas dans quelle partie du château j’allais les retrouver, je suis sortie du château rejoindre la voiture. En attendant le retour des autres, une seule chose me restait afin de passer mon temps c’est de me masturber. Adossée à la voiture, ma main sous ma jupe, j’entamais une branlette, je fermais mes yeux et j’imaginais que je devais initier la septuagénaire aux plaisirs saphiques. J’imaginais que sur ordre de son mari, déshabiller entièrement sa femme et nue entreprendre la visite, dans le plus simple appareil, et dans chaque pièce du château l’éduquer à bien lécher la chatte et même à se masturber ou à se goder. Malheureusement, ce n’était qu’un rêve. Malgré cela, j’ai joui.

Je n’avais pas encore repris mes esprits, que la dame était à mes côtés, me demanda de l’excuser du comportement, et me tendit une carte de visite ; elle me dit de l’appeler.

Avant de rejoindre leur voiture, elle me fit la bise.

Pourquoi les appeler alors que j’étais à côté d’eux ?

Bizarre !

J’ai repris ma branlette jusqu’à l’arrivée des autres.

Ils sont arrivés peu de temps après avoir joui, Manon vint de suite me prendre dans ses bras en voyant la tête d’enterrement que je faisais.

Julie chérie, que t’arrive-t-il ? Alors je lui expliquais ma déception avec les deux, vieux.

Et toi Manon tu pus lécher Marie Claude ?

Oui, mon amour ! Alors papa il doit être content !

Damien, Manon et moi voudrons venir avec toi, si tu veux bien ?

D’accord, à une condition : que tu me tailles une pipe et que tu lèche la chatte de Muriel.

De suite ? Non tout à l’heure sœurette adorée.

Philippe, Brigitte et Marie Claude viennent de partir alors que nous étions encore à papoter ?

Muriel dite à Damien, tu n’as pas remarqué, mais ta mère est montée à l’arrière avec ma mère !!! Alors c’est que ma mère a envie de ta mère, venez on va les suivre de loin. Je parie que papa va s’arrêter dans un chemin forestier pour baiser.

En plein jour ? Il y à quand même de la circulation.

Tu connais bien maman, elle est capable de tout ; tu l’as bien remarqué avec l’entrepreneur.

Ils sont loin déjà pourtant papa ne roule pas vite !

Muriel regarde dans les chemins à droite et Julie ou Manon à gauche.

Damien à gauche, les voilà, ils roulent encore.

Damien, je crois que tu perds ton pari !

Dommage ! Ah, ah peut être pas il a sortie le clignotant à droite, mais il s’arrête sur le bas-côté, il ne va pas baiser là quand même ! Arriver à leur hauteur maman et Marie Claude était toujours enlacée je voyais même maman tétant le sein de Marie Claude ; deux mamans qui se tètent les seins !

Papa c’est arrêter pour pisser un coup, il repartait aussitôt, Manon profita de changer de place avec Muriel et nous voilà repartit. J’avais envie de faire la même chose que les deux mamans, téter les seins ? Muriel souleva son t-shirt au-dessus des seins, me laissant le libre choix du sein que j’allais téter en premier. Muriel adora ma succion des tétons durcis. Tiens Julie un peu de lait commence à couler, tu es la première ma chérie. Muriel ce n’est pas trop tôt ? Non Julie, cela débute entre le quatrième et le sixième mois, je suis au cinquième.

À l’avant Manon branlait Damien, elle allait se pencher pour le sucer lorsque Damien aperçut au loin les gendarmes, en urgence il dit :

Attention les flics !

Manon se remis à sa place et remis la ceinture, Damien rangea sa bite dans son pantalon, derrière Muriel et Julie remettaient de l’ordre dans leurs tenues. Il était temps et heureusement qu’ils contrôlaient un automobiliste.

Manon, tu me suceras à la maison, il y a trop de monde ici un dimanche soir.A la place de sucer Damien, elle le branla, tandis que derrière Muriel et moi nous changions de rôle.

J’ai baissé la fine bretelle de ma robe libérant un sein que Muriel allait téter. Tout en tétant ma main glissa sous sa jupe à la rencontre de sa chatte. Elle écarta ses cuisses pour me faciliter l’accès à sa chatte bien ouverte, deux doigts y pénétrèrent sans problème, mes deux doigts s’agitaient dans son vagin ; elle jouissait bruyamment.

J’interrompais la branlette de la chatte tout en gardant les doigts dans son vagin.

La vieille du château m’intriguait toujours, pourquoi m’a-t-elle donné son numéro de téléphone, que cherchent-elle ou il ? De l’échangisme ?

Tiens regarde à droite, garer sur un parking le long d’une parcelle de vigne, la voiture de papa, on dirait qu’elle est vide. Je vais faire demi-tour, ils ne doivent pas être loin.

Manon, je te parie qu’ils sont en train de baiser entre deux rangées de vigne !

Je vais garer la voiture au début du parking, et chacun prendra une travée, sans faire de bruit.

C’est Muriel qui a entendu des gémissements provenant de la petite cabane. Elle nous a fait signe, toujours caché par les ceps de vigne, nous avons aperçu maman la robe relevée les doigts fouillant sa chatte à l’entrée de la cabane, faisant certainement le guet. Les hurlements de plaisir provenaient de Marie Claude. Ne voulant pas les déranger, j’ai demandé à Manon de me sucer ! Elle s’accroupit devant moi m’a sortie ma queue du pantalon et l’a de suite avalé, Muriel s’accroupissant aussi elles m’ont sucer à deux.

Nous voulions les surprendre, finalement ce sont eux qui nous ont surpris lorsqu’ils avaient fini.

Dit papa, cet arrêt dans les vignes n’était pas au programme !

Non, c’est ta mère qui avait tellement envie d’avoir une bite dans le cul qui m’a dit de m’arrêter ici.

Nous sommes rentrés à la maison, très presser de mettre ma queue dans un trou d’une femme pris au hasard, pour cela j’ai demander à papa de me bander les yeux et ensuite placer au hasard les cinq femmes en lignes. Quand les femmes étaient placées, je devais donner un chiffre d’un à cinq en partant de la gauche vers la droite ! L’élue sans que je sache qui c’est devait alors se mettre à genoux devant moi sans parler et me tailler une pipe pendant une trentaine de secondes. Si je trouvais alors à qui appartenait cette bouche, j’avais le droit de passer la nuit entière avec elle, sinon je n’avais que le droit de la baiser.

Malheureusement je n’ai gagné que la baise. L’heureuse élue était Muriel, et j’avais pensé que c’était Julie qui me suçait.

En fin de compte j’étais quand même gagnant, à moins que Muriel elle m’envoie promener après la baise, dans ce cas j’irais dormir avec belle maman ! Ce qui cette nuit est arrivé,

Quand à Manon et Julie elles ont gagné le droit de dormir avec papa et maman, mais ça Damien l’ignorait. Le lendemain matin pour le réveil matin de cinq heures, il eut la surprise de trouver trois femmes dans le lit. Il essayait de contenter toutes les trois malgré la fatigue d’une nuit à baiser avec Muriel, puis avec belle maman !

Suite de l’aventure dans une nouvelle série !

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Femmes chaudes

Sexe Gratuit

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Supprimer la publicité en devenant Premium

En devenant Membre Premium, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires de sexe et du contenu exclusif rien que pour vous !

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Histoires lues en ce moment

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings