Bi - Gay - Lesbien Histoires de Sexe Histoires taboues et histoires de sexe

X Story Une fille convainc sa copine de se branler sur un fantasme bi qu’elle guide

Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

X Story La chambre était une petite oasis parfaite, remplie de doux parfums de vanille et de lavande. Une grande fenêtre cintrée donnait sur un jardin luxuriant, animé par le gazouillis des oiseaux et le bruissement des feuilles. La chambre était décorée de papier peint aux couleurs douces et pastel et de draps roses moelleux. C’était un endroit chaleureux et calme, qui semblait étrangement intime, comme s’il attendait que quelque chose de spécial se produise entre ses murs.

Emily était toujours prête à relever des défis, et elle sentait la même excitation et la même nervosité monter en elle à la perspective de voir Sam se perdre dans le plaisir. Son cœur s’emballait, ses paumes étaient moites, elle était à la fois excitée et nerveuse.

“Hey Sam”, dit Emily en rompant le silence. “Tu me fais confiance ?

Sam hocha lentement la tête, l’air incertain.

tel rose pas cher

Emily pouvait lire la peur dans ses yeux, mais aussi la moindre lueur d’anticipation.

“D’accord, Emily. Je te fais confiance”, dit-il d’une petite voix incertaine.

“Je veux que tu te mettes à poil pour moi, complètement à poil ! dit Emily, avec un regard rassurant. “Tu n’as pas à être gêné. Je sais à quel point tu es excité, je veux t’aider à le faire.”

Emily sourit et s’adossa à ses oreillers, se mettant à l’aise. Elle regarda Sam enlever ses chaussures, puis ses chaussettes, les pliant soigneusement avant de les mettre de côté. Il resta là un moment, les mains jointes, comme s’il ne savait pas si elle était sérieuse.

“Personne ne le saura, je te promets que ce sera notre petit secret”, le rassura Emily. “Je veux partager un fantasme avec toi, mais je veux voir comment cela t’affecte en personne, pas seulement les histoires que nous avons partagées en ligne. Veux-tu le faire pour moi, s’il te plaît ?”

Emily pouvait voir la tension monter dans ses épaules et sa poitrine, comme s’il retenait son souffle. Puis, très lentement, il commença à déboutonner sa chemise. Emily le regarda dévoiler son torse pâle et maigre, ses muscles fléchissant sous la peau.

Lorsqu’il défit sa ceinture, Emily ne put s’empêcher de sentir son pouls s’accélérer. Elle sentit un étrange frémissement dans son estomac, une bouffée de chaleur dans ses veines. Elle pouvait sentir sa nervosité, son incertitude.

Emily voyait la tension monter dans ses épaules et sa poitrine, comme s’il retenait son souffle. Puis, très lentement, il commença à déboutonner sa chemise. Emily le regarda dévoiler son torse pâle et maigre, ses muscles fléchissant sous la peau.

Lorsqu’il défit sa ceinture, Emily ne put s’empêcher de sentir son pouls s’accélérer. Elle sentit un étrange frémissement dans son estomac, une bouffée de chaleur dans ses veines. Elle pouvait sentir sa nervosité, son incertitude.

“Allez Sam, il n’y a que nous ici”, répondit Emily en hochant la tête et en lui adressant un sourire de soutien. “Tu es en sécurité, n’aie pas honte.

tel rose marie lou

Lentement, il commença à baisser son pantalon et le laissa tomber autour de ses chevilles. Avec précaution, il l’enleva, se tenant maintenant devant Emily en sous-vêtements. Avec un autre signe de tête de sa part, il commença à baisser son caleçon et le laissa tomber autour de ses chevilles. Ce faisant, il couvrit rapidement sa bite avec ses mains.

“Tu n’as pas besoin de te couvrir, Sam”, dit Emily en riant innocemment.

“Tu es beau et tu n’as vraiment pas besoin de cacher tes parties intimes”. Emily dit en tapotant le lit à côté d’elle. “Viens t’asseoir avec moi, parlons un peu plus de tes fantasmes.

“Je veux que cette expérience soit la plus confortable et la plus agréable possible pour vous. Emily sourit en se déplaçant pour faire de la place à Sam sur le lit.

Comme s’il était en pilotage automatique, Sam fit lentement le tour du lit, puis se glissa du côté d’Emily, les mains toujours posées sur son entrejambe.

Emily gloussa, puis tendit la main vers l’épaule de Sam et passa doucement son doigt le long de son bras. Tu es vraiment superbe, tu n’as aucune raison d’être gêné. Lentement, avec précaution, elle fit glisser sa main le long de son bras et attrapa délicatement sa main gauche, puis l’éloigna de son côté. Avec la même précaution, elle a attrapé sa main droite et l’a placée sur son côté, exposant ainsi son pénis, qui commençait déjà à remuer un peu. “Voilà, ce n’est pas si mal et j’aime beaucoup ce que je vois”.

“Je n’arrive pas à croire que tu me vois ici comme ça, je…” sa voix ne fut plus qu’un murmure. A sa grande surprise, son pénis a commencé à remuer un peu et il a instinctivement commencé à ramener ses mains pour se couvrir.

Emily s’approche doucement de lui et l’arrête. “C’est bon Sam, j’espérais que ça t’exciterait. C’est normal que tu sois excité devant moi. Je sais que le CFNM est l’un de tes fantasmes et je veux que cela se produise pour toi”.

tel rose gratuit

Sa bite était en train de gonfler et, bien qu’il ne soit pas encore debout, il était clair qu’il était en train de s’exciter. Emily s’est alors approchée de lui et a tiré doucement sur ses genoux pour l’inciter à écarter un peu les jambes. Il s’exécuta et ouvrit un peu les jambes, laissant voir sa bite en pleine croissance et ses couilles bien rasées.

“Voilà, ce n’est pas plus confortable ? dit Emily d’une voix un peu plus séduisante. Alors Sam, parle-moi un peu plus de tes fantasmes, tu m’as dit que tu aimais les lesbiennes et l’idée d’être attaché. Il m’a fallu une éternité pour que tu admettes que tu es curieuse de l’analité, en particulier de la recevoir, ou même d’être chevillée…”

Sam a pris une grande inspiration et ses yeux se sont écarquillés, son pénis était maintenant au garde-à-vous, mais tout ce qu’il a pu faire, c’est hocher timidement la tête, d’abord en regardant Emily dans les yeux, puis en baissant les yeux, gêné.

“Oh Sam, c’est tellement sexy, tu n’as pas à avoir honte de ça. Pas avec moi”. Elle dit en lui frottant l’épaule, puis en passant son doigt le long de son bras et de sa jambe. “C’est tout à fait normal, c’est même magnifique.

“Sam… La voix d’Emily est devenue un peu plus calme. As-tu déjà goûté ton propre sperme ?

Sam ne sait pas trop quoi répondre. Nerveusement, il regarda Emily, comme pour voir si elle le taquinait ou si elle voulait vraiment savoir. À contrecœur, il acquiesce. “Oui, j’étais curieux. Je me sentais si mal et pourtant cela m’excitait d’une certaine façon. Je sais que je ne suis pas gay. Je suis sûr que je ne le suis pas, mais d’une certaine manière, ça m’a donné envie d’essayer de goûter ma propre bite.” Sa voix est devenue presque un murmure. Je sais que je ne suis pas gay, je ne pourrais jamais embrasser un gars ou être romantiquement intéressé, mais… ça m’a rendu curieux à propos des bites.” Il l’admet timidement. Est-ce que c’est bizarre que je sois excité par l’idée d’être forcé par une fille à s’amuser avec un mec devant elle ?

Emily pouvait lire la nervosité dans ses yeux, mais aussi une étincelle d’excitation sous la surface. “Bien sûr que non, c’est une idée excitante, interdite et un peu perverse. Elle le rassura. D’ailleurs, j’ai pensé que tu aimais l’idée d’être un peu dominé par une fille. Est-ce que tu te soumettrais à moi Sam, est-ce que tu ferais ce que je te demande ?”

Tout ce que Same a pu faire, c’est hocher nerveusement la tête, il était tellement embarrassé et excité à la fois à ce moment-là. Il ne savait pas quoi dire.

“Je veux te montrer quelque chose”, dit Emily en fouillant dans le tiroir de sa table de nuit. Elle sortit un petit pot de lubrifiant, une paire de bougies parfumées et un gode doux et charnu.

Il n’en croyait pas ses yeux en voyant la réplique réaliste d’un pénis, avec ses veines et sa tête texturée. À ce moment-là, une petite goutte de précum se forme à l’extrémité de son propre pénis. Emily sourit en remarquant l’excitation évidente de Sam.

telrose première fois

“Vas-y Sam, frotte un peu ton pénis, joue avec toi-même”. Emily dit qu’elle applique un peu de lubrifiant sur le gode, imitant un mouvement de caresse, que Sam imite bientôt sur sa propre bite. “C’est ça Sam, frotte ta bite pour moi, ça fait du bien, non ?”

C’est à ce moment-là que Sam a laissé échapper un souffle lourd qui ressemblait à un gémissement. Honteux, il regarde Emily, paniqué, mais celle-ci se contente de hocher la tête et de dire d’un ton séducteur : “Continue, c’est ça Sam, montre-moi comment tu aimes jouer avec toi-même.

Elle l’encouragea d’une voix douce. Se sentant plus à l’aise avec ses conseils, la main de Sam commença à bouger plus rapidement sur sa bite, augmentant l’intensité de son toucher et son rythme, alors qu’il commençait à gémir doucement.

Le spectacle qui s’offrait à elle était vraiment hypnotisant : le visage de Sam rougissait, ses mains agrippaient plus fort sa bite, la veine palpitait sur son front, et ses hanches commençaient à pomper de plus en plus vite, créant un rythme naturel qui faisait monter son niveau de plaisir en flèche.

Le cœur d’Emily s’emballa, regardant son meilleur ami se faire plaisir devant elle, ressentant un sentiment de puissance et de contrôle qu’elle n’avait jamais ressenti auparavant.

Elle se pencha en avant, centimètre par centimètre, jusqu’à ce que leurs visages soient à quelques centimètres l’un de l’autre, leurs respirations s’entremêlant pour ne faire qu’une. Sam était totalement absorbé, perdu dans son plaisir, inconscient de ce qui se passait autour de lui. La pression monte en lui, et pourtant, il garde le contrôle.

Emily, elle, avait d’autres projets.

Se penchant de près, Emily commence à chuchoter à l’oreille de Sam. “Imaginez que nous ne soyons pas seuls… imaginez que j’invite Jack à venir jouer avec nous”. Sa voix était séduisante et sexy. “Et si Jack était là aussi, sur le lit, et que je l’obligeais à se mettre nu, comme toi ?

La respiration de Sam s’est accélérée, surpris, il a tourné la tête et regardé Emily. En partie gêné, en partie choqué, il n’a jamais cessé de caresser sa bite. De plus en plus de précum scintille à l’extrémité de son pénis en pleine érection.

“Suis-je vraiment en train de faire ça ? se demande-t-il. Je suis entièrement nu, les jambes écartées et je me masturbe ouvertement à côté d’Emily. Il réfléchit. Et maintenant, elle me raconte un fantasme sur un autre homme et ça m’excite. Je sais que je ne suis pas gay, mais pourrais-je être bisexuel ? Est-ce qu’elle est vraiment d’accord avec ça, est-ce qu’elle va penser différemment de moi si je le fais ?”

“C’est bon. Emily dit doucement. “Personne n’a besoin de savoir. Et puis, n’est-ce pas excitant ?”

“J’ai tellement honte, je n’arrive pas à croire à quel point je suis excitée en ce moment”. Sam dit presque un gémissement. “Je n’ai jamais pensé que je pourrais, que je pourrais… tu sais ?”

“Chut, c’est bon, c’est notre petit secret”. Emily le rassure. “Ce n’est pas vraiment gay si tu le fais pour moi, si c’est juste pour explorer ta curiosité. D’ailleurs, tu as l’air d’aimer que je prenne le contrôle ?”

Sam acquiesça simplement. Il était hypnotisé par l’idée qu’Emily ait pris le contrôle total. C’était elle qui commandait maintenant et il aimait vraiment ça. L’idée qu’elle puisse contrôler un autre homme, Jack et lui en même temps, n’était pas seulement embarrassante, cette honte ne faisait que rendre la chose plus excitante.

“Imaginez que je me mette derrière Jack et que je le rapproche de vous. dit-elle en s’asseyant sur le lit en face de Sam. “Imaginez qu’il ait peur lui aussi, mais qu’il ne puisse pas non plus cacher son excitation. Imagine, il est dur comme de la pierre et je le mets lentement debout, avec une main sur sa bite et une autre sur ses fesses serrées, puis je le dirige plus près de toi, de sorte que sa bite soit dirigée vers ton visage.”

La respiration de Sam s’est accélérée, il regardait Emily, presque en suppliant.

Emily a alors soulevé le gode dans sa main droite, pour qu’il soit au niveau des lèvres de Sam. “Veux-tu le goûter pour moi ? Le laisserais-tu presser sa bite contre tes lèvres ?” dit-elle en se léchant les lèvres. “Le laisserais-tu le mettre dans ta bouche ?” Lentement, elle taquina le bout du godemiché sur ses lèvres, doucement, puis s’éloigna, pour le ramener et s’éloigner à nouveau. “Arrête de le caresser et réponds-moi, veux-tu le goûter pour moi ?

Sam était complètement immobile, sa main toujours sur sa bite, mais il avait cessé de la caresser. Lorsque le gode toucha ses lèvres, quelque chose en lui lui donna envie de l’embrasser. “Comment réagirait-elle ? pensa-t-il. Après tout, c’est elle qui commande, c’est elle qui contrôle la situation. “Est-ce que je peux céder ?” Il réfléchit dans sa tête. La deuxième fois qu’elle a porté le gode à ses lèvres, il l’a embrassé un peu, subtilement, mais en bougeant ses lèvres avec détermination. Lorsqu’elle s’éloigna cette fois, il fut choqué de voir qu’il levait la tête, comme pour tendre la main vers le gode.

Emily savait qu’il appréciait cela. “C’est bon, mon coeur, goûte, laisse Jack mettre sa bite dans notre bouche” dit-elle en pressant soudain le bout du gode sur les lèvres de Sam.

Soudain, sans y penser, Sam a écarté les lèvres. Juste un peu au début, jusqu’à ce que le gode commence à glisser dans sa bouche. Par instinct, il commença à l’aspirer, tandis que sa langue commençait naturellement à en aimer le fond dans sa bouche. C’était bon et familier.

“C’est ça, bien…” chuchote Emily, d’un ton à la fois sexy et autoritaire. “Jack est aussi nerveux que toi, ne t’inquiète pas, ce n’est pas grave si c’est bon. Emily ne peut s’empêcher de sourire en remarquant que Sam a recommencé à caresser, mais plus lentement, comme si sa succion prenait de la concentration.

Sam n’en revenait pas de l’excitation qu’il ressentait. Bien que totalement humilié, il se sentait si excité à ce moment-là, comme jamais auparavant. Il suçait ouvertement un gode qu’Emily tenait dans sa main, tandis qu’elle le regardait jouer avec lui-même.

Mmmm, ça a l’air bien, mais maintenant, il y a autre chose”. Emily commente en retirant lentement le gode de la bouche avide de Sam.

Avec un souffle et une profonde inspiration, Sam lâcha le gode avec ses lèvres, tandis qu’Emily le retirait. Comme s’il avait perdu toute sa dignité, il se contenta de regarder Emily d’un air nerveux et suppliant.

Emily a alors pris le lubrifiant. Elle en a étalé un peu sur la tête du gode, puis a tenu le gode devant Sam. “Arrête de caresser ta bite un instant et aide-moi à lubrifier Jack”. Elle ordonne, en tenant fermement le gode. “C’est ça, tends ta main et applique le lubrifiant sur toute sa bite”.

Sam hésite un instant, puis tend la main et la pose sur le gode. Il était gluant et luisant, à cause du lubrifiant et de sa salive qui était encore dessus après qu’il l’ait sucé.

“C’est ça, ma chérie, tu lui caresses la bite, comme tu caresses la tienne”. C’est Emily qui l’ordonne. “Tu vas le vouloir bien dur”. Sur ce, sa main droite tenant le gode, sa main gauche commença à parcourir l’intérieur de sa cuisse. De haut en bas, elle se rapproche de son entrejambe. “Je veux que tu t’allonges un peu plus sur le dos. Écarte tes belles jambes pour moi.

Sans réfléchir, Sam arrêta de caresser le gode et s’allongea jusqu’à ce que sa tête soit sur l’oreiller et son dos à plat sur le lit. Nerveusement, il commença à plier un peu les genoux et à écarter les jambes.

Emily l’aida à écarter doucement les jambes jusqu’à ce qu’elle ait une très bonne vue de sa bite, de ses couilles et bien sûr de son petit anus serré et froncé. “Frappe pour moi Sam, lentement”. dit-elle en commençant à atteindre ses couilles. D’un geste doux, elle a frotté son scrotum avec sa phalange, puis a tourné son poignet pour les prendre dans sa main.

Sam n’arrivait pas à croire ce qui se passait, son contact était si bon. Il se sentait possédé, comme si elle tenait tout son plaisir dans la paume de sa main. Puis, lentement, il a senti l’un de ses doigts taquiner son anus, alors qu’elle continuait à lui enserrer les couilles. C’était électrisant et il ne put s’empêcher de laisser échapper un gémissement silencieux.

Tu aimes ça ? Ça te fait du bien ?” demanda Emily d’un ton séducteur. “Imagine, Jack est vraiment dur. Il est aussi nerveux que toi. Est-ce que tu le laisserais… tu sais… et si je lui disais de s’approcher de toi ?”

Same commença à respirer plus fort. Il savait qu’elle pensait à Jack en train de le baiser. Le baiser comme s’il était une fille. Le baiser, deux esclaves, à la merci d’Emily et lui, le dernier. Humiliant, tellement embarrassant et pourtant, à ce moment-là, il voulait être cet esclave.

“Et si je le faisais, si je poussais Jack plus près de toi ? Sa bite se déchaîne, et si sa bite se pressait à ta porte ?” Elle chuchote. Tenant toujours ses couilles, elle souleva le gode avec son autre main et en approcha la pointe de son anus. “Qu’est-ce que tu ferais ?

Sam reste immobile pendant un moment. Lorsque la pointe du gode toucha son anus, il eut un soubresaut involontaire, puis se calma et ouvrit inconsciemment les jambes un peu plus grand. Allait-il vraiment se laisser faire, l’idée de se faire baiser par Jack l’excitait-elle vraiment ?

D’une légère poussée et d’une petite torsion, Emily commença à enfoncer le gode dans le cul de Sam.

Sam a ressenti une poussée de peur et d’excitation lorsque le gode est entré en lui. La sensation était différente de tout ce qu’il avait ressenti auparavant, et il fut surpris par son intensité.

Au fur et à mesure que le gode s’enfonçait dans son corps, il a ressenti une poussée de plaisir qu’il n’avait jamais connue auparavant. C’était un mélange étrange de douleur et de plaisir, et il ne savait pas s’il aimait cela ou non.

Emily regarda Sam avec un sourire en coin, appréciant le pouvoir qu’elle avait sur lui. Elle savait qu’il était gêné, mais aussi excité par la situation. Elle aimait le voir si vulnérable.

Pour Sam, le sentiment était intense, il était pris par Emily, par le fantasme de Jack, un type qui le baisait sous la direction d’Emily. Sans pouvoir se retenir, il commença à gémir. D’abord doucement, puis un peu plus fort. “Je n’arrive pas à y croire, je… tu me baises, je me fais baiser et je….I ahh, ahh ahh, j’aime ça”. Il l’avoue, la honte et l’humiliation l’envahissent. Il se faisait prendre et il aimait ça.

Soudain, Emily a retiré sa main de ses couilles et a tendu la main vers celle de Sam. Elle l’a guidée vers le gode et, en mettant sa main sur la sienne, elle a fait entrer et sortir le gode jusqu’à ce que Sam prenne naturellement le dessus. Il se baisait maintenant lui-même avec le gode. “Maintenant, caresse-moi, chérie, caresse-moi en imaginant Jack en train de te baiser. Caresse-moi pendant que je te regarde te faire prendre”.

Les yeux d’Emily se fixèrent sur ceux de Sam, le regardant s’abandonner à ses caprices, Emily sourit de satisfaction. Elle ressentait le pouvoir, le contrôle, le plaisir de le faire se sentir si humilié et pourtant si désespéré pour elle. Tandis que la main de Sam faisait entrer et sortir le gode, l’autre main d’Emily caressait son corps, traçant des cercles sur sa poitrine, son dos, ses hanches et entre ses jambes. “Tu es si beau, Sam. Ton corps est une œuvre d’art, et je suis ton artiste.

“Imagine Sam, imagine que je te regarde, toi et Jack. Jack te baise à mon commandement. Vous m’appartenez tous les deux”. Emily dit avec force, elle aussi respire un peu plus fort. “Tu aimes ce que tu ressens, tu aimes que je te regarde ?

Emily demande, sa voix est rauque et pleine de désir. Ses doigts continuent de caresser sa peau, ce qui fait frissonner Sam de plaisir.

“Oui”, répond-il, sa voix dépassant à peine un murmure. “J’adore ça. J’adore qu’on me regarde comme ça.

“Tant mieux”, dit Emily, un sourire se dessinant sur ses lèvres. “Parce que je n’ai pas fini de regarder. Je veux te voir comme ça, ma jolie petite esclave”.

Emily se penche en avant et dépose un doux baiser sur le front de Sam.

Gémissant ouvertement, Sam continue de se caresser et de bouger le gode qui lui baise le cul. L’embarras, la honte et l’humiliation tourbillonnent dans son esprit.

“Bon garçon, continue pour moi”, l’encourage Emily. “Tu te rapproches de moi, tu vas jouir pour moi ?

Sam respire fort. “Je suis si proche, je crois, je crois que je vais jouir.” Il commença à enfoncer le gode de plus en plus fort et de plus en plus vite dans son cul.

Emily se mit à caresser son torse, son ventre et finalement sa bite. Remplaçant Sam, elle enroula ses mains autour de sa bite et commença à l’enfoncer vigoureusement. “Joue pour moi chéri, jouis en te faisant baiser dans le cul !”

Sam enfonça le gode profondément en gémissant. “Oh mon dieu, je vais, je vais jouir !” Avec seulement un instant de retard, à son annonce, ses hanches se soulevèrent et sa bite commença à cracher un éjaculat blanc crémeux sur sa poitrine tandis qu’Emily continuait à lui pomper la queue. Il maintint le gode profondément à l’intérieur, ne pompant plus jusqu’à ce qu’il s’arrête. Le gode toujours enfoncé dans son flanc, il laissa échapper un soupir et son corps se détendit tandis que la tension quittait son corps et qu’Emily ralentissait et arrêtait finalement de pomper sa bite.

Soudain, comme à ce moment précis, Sam ouvrit les yeux comme s’il était en état de choc, regardant Emily comme si elle était paniquée.

“Shhhh, détends-toi, c’était magnifique. Tu es magnifique.” Emily lui caresse doucement la joue, comme pour le rassurer que tout va bien. “Tu n’as pas à t’inquiéter. Tu es en sécurité avec moi.

Emily murmure doucement, essayant de rassurer Sam. “Détends-toi, respire profondément, laisse-toi aller. Elle continue de lui caresser les cheveux, essayant de le calmer.

À la fin, Sam est épuisé, physiquement et mentalement, mais aussi satisfait. Il sentait le contact d’Emily, sa voix, son parfum qui persistait dans la pièce. Ses mots résonnaient dans son esprit, lui donnant l’impression d’être une déesse en charge, en admiration devant son corps, ses désirs, sa vulnérabilité.

Les yeux d’Emily se fixèrent sur les siens, elle pouvait voir son désir, son besoin de se soumettre. Et avec ce regard, Sam sentit une nouvelle vague d’excitation inonder son système.

Il ferma les yeux et s’adossa à la tête de lit, laissant Emily prendre le contrôle de la situation. Il lui faisait entièrement confiance, plus qu’il n’avait jamais fait confiance à quelqu’un d’autre auparavant.

“Je suis si fière de toi, de me faire confiance pour expérimenter ta sexualité”. Emily chuchote. “J’aimerais t’aider à explorer davantage, si tu veux bien me laisser te guider. Tu ferais ça pour moi, tu me laisserais te guider ?”

Sam acquiesce subtilement en regardant Emily dans les yeux. Il savait qu’elle le tenait, complètement, qu’elle pouvait faire ce qu’elle voulait de lui et qu’il s’y plierait.

Tandis qu’Emily caressait tendrement les cheveux de Sam, il se sentait à l’aise et en sécurité en sa présence. Son esprit était encore sous l’emprise des émotions intenses qu’il venait de vivre, mais il ne pouvait nier le sentiment de libération qu’il ressentait.

“Merci”, murmura Sam, la voix encore faible à cause de son orgasme. “Merci de faire ça pour moi.”

“Ce n’est pas un problème, Sam”, répondit Emily, la voix basse et suggestive.

“Je suis heureuse de t’aider à explorer tes désirs, de te donner les conseils et le soutien dont tu as besoin. Et je te promets que tu ne le regretteras pas. Je m’en assurerai.”

“N’ayez pas peur”, murmure Emily, sa voix est comme une caresse séduisante.

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Naviguer par catégories

Marie Lou téléphone rose

Marie Lou téléphone rose

Tel rose de Marie Lou

tel rose de marie lou