Vous êtes ici : Accueil > Comment savoir si vous avez une dépression du vagin
Sexo

Comment savoir si vous avez une dépression du vagin

Comment savoir si vous avez une dépression du vagin

Vous vous sentez gênée au niveau du vagin ? Peut-être souffrez-vous de vulvodynie, autrement dit dépression du vagin.  Comment reconnaître les symptômes de cette dépression ? Selon la société de pathologie vulvaire en 2003, cette affection se traduit par un inconfort vulvaire chronique, une sorte de brûlure qui n’est pas due à une lésion. Une pathologie méconnue, mais qui se traduit par une grande souffrance pour les femmes qui ne disposent d’aucun moyen pour apaiser leurs douleurs.

Des douleurs qui ne s’apparentent parfois pas qu’à une gêne et qui peuvent avoir des conséquences sur la vie sexuelle.  Les femmes qui ressentent cette affection se plaignent de piqûres au niveau des organes génitaux.

Un inconfort vulvaire

S’asseoir, mettre un tampon, faire l’amour devient alors compliqué en raison des douleurs. La douleur augmente au moindre contact avec des sensations de picotement à l’entrée du vagin qui peuvent s’étendre aux fesses et à l’intérieur des cuisses.

Cette vulvodynie présente au quotidien joue un rôle sur le moral des femmes pouvant générer des dépressions, d’où le nom de dépression du vagin particulièrement invalidante. Les médecins donnent en effet parfois des antidépresseurs pour améliorer le mental des femmes concernées par cette pathologie.

Une pathologie invalidante 

Quelles sont les causes et les origines de cette dépression du vagin ? Les gynécologues demeurent dans l’incapacité d’en déterminer les causes. Pourtant, les douleurs sont bien réelles et selon le New York Post, une femme sur quatre serait concernée à un moment de sa vie, peu importe son âge ou son état de santé. Le docteur Vanessa Mackay, porte-parole du Collège Royal des obstétriciens et gynécologues pense que le problème serait lié aux nerfs qui innervent la vulve.

Une hygiène de vie adaptée

En pratique, comment faire pour apaiser les douleurs ? Certains médecins peuvent prescrire des médicaments antiépileptiques, le paracétamol n’ayant aucun effet. Il est possible de procéder à des injections d’anesthésiques locaux. Au quotidien, adopter une bonne hygiène de vie peut également aider, notamment en réduisant le stress, en portant des sous-vêtements en coton, en évitant les lingettes parfumées pour la toilette intime, en évitant le chlore. Les packs de gel froid peuvent soulager les douleurs sur la vulve également.

Source : Fourchette et bikini

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

recap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps