Vous êtes ici : Accueil > Cyprine : on vous révèle tous les secrets de la sécrétion vaginale
Sexo

Cyprine : on vous révèle tous les secrets de la sécrétion vaginale

Cyprine : on vous révèle tous les secrets de la sécrétion vaginale

La cyprine est le lubrifiant naturel du vagin produit en cas d’excitation sexuelle. Son rôle, sa production, son déclenchement… Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette sécrétion vaginale.

En cas d’excitation sexuelle, la cyprine est sécrétée par les glandes de Bartholin qui se situent de chaque côté de l’ouverture du vagin. Cette sécrétion vaginale est le lubrifiant naturel du vagin et permet de favoriser la pénétration pendant une relation sexuelle. Avant la puberté, les glandes de Bartholin ne fonctionnent pas. Dans une grande majorité des cas, la production de cyprine diminue pendant la pré-ménopause et après la ménopause.

Quel est le rôle de la cyprine ?

La cyprine permet d’auto-nettoyer le vagin, de lubrifier les parois vaginales et les petites lèvres, mais aussi de faciliter la reproduction. Sa quantité fluctue en fonction du cycle menstruel, d’une grossesse, d’un accouchement ou encore de la ménopause. Certains éléments comme l’alimentation, une infection ou la consommation d’alcool peuvent impacter l’odeur, la texture et la couleur de la cyprine.

Cette sécrétion vaginale est cependant à différencier de l’urine et des pertes blanches. Ces dernières sont des écoulements naturels du vagin qui ont souvent un aspect blanchâtre voire translucide, avec une texture gluante.

Comment est déclenchée la production de cyprine ?

La cyprine est sécrétée par les glandes de Bartholin en cas d’excitation sexuelle. Cette excitation peut se manifester grâce à des caresses, des baisers, des câlins sur des zones érogènes. Une pensée envers l’être désiré peut également déclencher l’apparition de la cyprine. Les préliminaires permettent de faire monter le désir et la production de cette sécrétion vaginale. Elles garantissent souvent une pénétration plus facile et agréable.

Cyprine : quelles sont les causes d’une sécheresse vaginale ?

La cavité vaginale est composée de muqueuses et des glandes de Bartholin qui permettent de sécréter la cyprine et donc de lubrifier le vagin. La sécheresse vaginale est cependant fréquente et se caractérise par une diminution ou une absence de lubrification au niveau des tissus du vagin. La sécheresse intime peut occasionner une gêne, des douleurs, des démangeaisons et parfois même des saignements lors des rapports sexuels avec pénétration.

Différentes causes peuvent être responsables d’une sécheresse vaginale. La cyprine est influencée par les hormones, parmi lesquelles on retrouve les œstrogènes, qui favorisent la lubrification du vagin. La sécheresse intime est souvent associée à une diminution d’œstrogènes. Les femmes ménopausées sont particulièrement touchées, car ces hormones chutent à cette période.

Des chercheurs américains ont mené une étude sur la sécheresse vaginale à partie de la Study of Women Across the Nation (SWAN). Ils ont recruté 2.400 femmes et les ont suivis pendant 17 ans. Leurs conclusions, qui ont été publiées dans la revue Menopause, révélaient que 20 % des femmes âgées de 43 à 53 ans souffraient de sécheresse vaginale au début de l’étude. Quinze ans plus tard, 34 % des participantes âgées désormais de 57 à 69 ans étaient touchées par une sécheresse vaginale. Toutes les femmes peuvent cependant être confrontés à une sécheresse intime, notamment pendant la grossesse ou après l’accouchement.

La circulation sanguine joue également un rôle sur la lubrification. Les tissus du vagin sont irrigués en cas l’excitation sexuelle. Avec l’âge, l’afflux sanguin peut diminuer au niveau des organes intimes. La lubrification peut donc mettre plus de temps à survenir. Le stress, une mauvaise hygiène intime, une importante fatigue, une infection, certains médicaments ou des vêtements trop serrés peuvent également provoquer une sécheresse vaginale.

Quelles sont les solutions pour éviter la sécheresse intime ?

En cas d’absence de lubrification, les rapports sexuels peuvent être douloureux. Pour y remédier, il existe plusieurs solutions. Le couple peut notamment profiter des préliminaires pour faire monter le désir et augmenter la production de cyprine.

Il est également possible d’avoir recours à un lubrifiant afin de faciliter la pénétration. Vous pouvez appliquer le gel avant et/ou pendant le rapport sexuel. En cas de sécheresse vaginale, vous pouvez aussi consulter un médecin ou un gynécologue. Ce dernier peut prescrire des lubrifiants sous forme de gel ou d’ovules afin d’hydrater le vagin.

Source femme actuelle

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

recap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps