Le peegasm, une pratique sexuelle qui inquiète le milieu médical

Le peegasm ? Vous n’en avez jamais entendu parler ? Il s’agit d’une nouvelle tendance sexuelle féminine qui consiste à se retenir d’uriner pour accéder au nirvana et à l’orgasme. Cette nouvelle pratique inquiète les médecins, car elle se révèle dangereuse pour la santé. En effet, se retenir d’uriner comporte des risques d’infections et de maladies.

Le principe du peegasm ? Se retenir d’aller aux toilettes le plus longtemps possible. Cette pratique est censée procurer un orgasme intense et décupler le plaisir une fois l’envie pipi soulagée. Lorsque le col de la vessie se détend pour laisser passer la quantité d’urine retenue, il y aurait alors une jouissance extrême, due à la proximité du clitoris, du vagin, du canal de la vessie. La stimulation du clitoris procurerait un bien-être intense. 

Une augmentation des infections urinaires

Toutefois atteindre le nirvana par ce biais-là est loin d’être anodin et entraîne des conséquences nocives pour la santé. Retenir l’urine provoque en effet une stagnation qui va de pair avec un développement de bactéries. Le risque d’infections urinaires est alors plus élevé, ce qui peut abîmer les reins.

L’urine contient les déchets que le corps rejette et que les reins ont filtrés. Au sein de la vessie, se retrouvent dès lors des substances acides, ammoniaques, des résidus. Si tout ce mélange n’est pas éjecté régulièrement, vous encourez des risques d’endommagement des parois du tractus urinaire. De plus, se retenir de faire pipi peut contribuer à la formation de calculs dans les reins ou un reflux vésico-urétéral. Cette maladie est engendrée lorsque l’urine non expulsée retourne dans l’urètre et les reins.

Une distension des muscles de la vessie

Outre cette nocivité sur la santé, la pratique du peegasm a comme effets la distension des muscles de la paroi de la vessie. Résultat : de la rétention urinaire. Malgré des envies pressantes d’uriner, vous ne pouvez pas le faire complètement, ce qui peut conduire à la pose d’une sonde urinaire.

Bref tente le peegasm comporte beaucoup de risques. En moyenne, vous ne devez pas attendre plus de 10 à 15 minutes pour aller uriner sous peine d’éprouver frissons, sueurs et douleurs pelviennes. Un inconfort qui n’a rien à voir avec l’orgasme !  Autrement dit, dès que vous ressentez le besoin de faire pipi, filez aux toilettes !

Source : Fourchette et bikini

Plans chauds respectant le protocole sanitaire (Covid Négatif)

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Deviens un membre privilégié !
Rejoins nous ;)
GRATUIT !!!
100%
XFR
Rejoins la communauté
100% GRATUIT
Tu ne seras pas déçu ;)
Merci !
XFR
Tu ne seras pas déçu ;)
MERCI !!!
Retour haut de page