Questions réponses sur la sexualité avec la Covid19

En ces temps de pandémie du coronavirus, de grands bouleversements sur notre vie et sur notre sexualité sont arrivés. Beaucoup de personnes nous écrivent en se posant des questions sur le comportement et les affirmations qu’ils ont entendues concernant la sexualité et le COVID-19. Deux questions reviennent le plus souvent et plutôt que de répondre personnellement, on va essayer de faire une réponse collégiale pour que cela profite à tout le monde.Questions réponses sur la sexualité avec la Covid19

Première question : peut-on attraper le coronavirus pendant les relations sexuelles ?

Il va sans dire que la réponse est oui. Les épidémiologiques et les sources scientifiques tiennent toutes le même discours. Le Sars-cov-2 se transmet lors d’un contact étroit prolongé via des gouttelettes naturelles ou bien des gouttelettes de sécrétions respiratoires lors de toux et éternuements de la personne. Ce qui est dangereux, c’est ce que l’on appelle le porteur asymptomatique. Ce sont des personnes qui ont contracté le virus mais qui n’en n’ont aucun signe. Il est donc évident que le contact sexuel est une source potentielle de transmission. Il paraît également que les particules virales se retrouvent dans les selles. Il est fort probable qu’une transmission fécale orale est possible. Il faut donc éviter autant que possible les contacts buccaux anaux. Des études américaines relativisent en disant que les risques de transmission par voie anale restent faibles.

Quant à la présence de coronavirus dans le sperme ou les autres fluides sexuels, il n’y a pas encore assez de recul pour affirmer que le risque existe. Mais en réfléchissant un peu, le contact intime ouvre de grandes portes au COVID-19 pour passer d’une personne à l’autre. Alors certains vous diront qu’il vaut mieux s’abstenir de relations sexuelles plutôt que de contracter le virus. Autrefois, nous faisons des tests pour le sida, aujourd’hui nous faisons des tests pour le coronavirus. À moins que vous ne viviez sous le même toit avec votre partenaire depuis plusieurs semaines ou plusieurs mois, considérez l’autre comme une source potentielle de contamination.

Seconde question : peut-on toujours utiliser nos sextoys pendant la pandémie de COVID-19 ?

Oui ! MAIS, il faut vous en servir de manière intelligente. Si vous vous servez d’un vibromasseur ou d’un godemichet à deux ou à plusieurs, il est fort à parier qu’il y ait des contacts intimes étroits avec échange de baiser, proximité corporelle, etc. Les risques de transmission du virus sont très importants ! Cependant, si vous avez une bonne hygiène des mains et que vous nettoyez correctement vos jouets intimes avec du gel hydroalcoolique, vous courez tout de même moins de risques.

C’est malheureux, mais cette saloperie de virus a tiré le frein à main sur les relations intimes humaines et les rencontres.

Heureusement que le blog est là pour vous divertir. Sinon, faites comme beaucoup en prenant votre pied en faisant l’amour au téléphone avec nos hôtesses coquines.

LUcie

histoires taboues
bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
XFR

GRATUIT
VOIR